Auteur Sujet: Trollkin Nq 56  (Lu 4112 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne elric

  • [BGT] Animateur
  • Brave
  • ********
  • Messages: 1849
    • Voir le profil
Trollkin Nq 56
« le: 20 juillet 2015 à 12:46:35 »
RACES et CULTURES

TROLLKIN

par Matt Goetz avec Douglas Seacat

LES VOIES DES TROLLKINS

Depuis l’avènement de la civilisation humaine –et peut être même avant même la création de l'humanité elle-même- les tenaces et résistants trollkins habitèrent dans des endroits sauvages de l'Immoren occidental. Ils sont une race complexe divisée entre deux modes de vie: vivre dans les régions sauvages, en suivant leurs antiques habitudes et traditions, et vivre dans les villes humaine comme des citoyens des Royaumes d'Acier.

Les trollkins participent à l'écriture de l'histoire de l'Immoren occidental depuis les premiers jours de la civilisation. Ils comptèrent parmi les guerriers du Molgur dans des régions sauvage au-delà des premières villes de l'humanité, attaquant les armées du prête-roi avec ferveur. Ils joignirent leur force aux efforts pour abattre les orgoths, et un trollkin fut parmi le Council of Ten [Conseil des Dix] qui signa les Corvis Treaties [Traités de Corvis] et forma les Royaumes d'Acier. Les soulèvements  des trollkins changea le cours de l'évolution militaire, forçant l'humanité à reconsidérer la conception de leurs massifs colosses et les remplacer par des warjacks plus petits.

Alors que les trollkins sont un spectacle relativement familier dans les villes et villages des Royaumes d'Acier, leurs nombres réels est limité dans la plupart des centres urbains. Même dans des villes avec une active communauté de trollkins, les kriels urbains comprennent seulement une petite minorité de la population. Souvent, les trollkins d'une telle ville sont des familles ou des individus isolés descendant de ceux qui abandonnèrent les régions sauvages pour profiter d'une sorte de vie différente. Même ces trollkins avec une affinit pour la vie urbaine portent rarement de l'intérêt pour l'alchimie, l'ingénierie ou les autres compétences techniques. Un notable pourraient gagner une réputation d'habile forgeron ou de tailleur de pierre, mais ils compte plus sur leur force physique et leur endurance, car elles garantissent des emplois peu qualifiés. Les trollkins urbains prospèrent, principalement dans le travail manuel où leur prodigieuse force et leur endurance sont des atouts, en travaillant dans les chantiers navals, comme porteurs, ouvriers du bâtiment, ou comme gardes du corps ou mercenariat semblable.

Les trollkins sont des personnes profondément religieuses, indiscutablement la plus spirituel des races dhunienne. Même dans les villes, les chamans trollkins les plus âgés mènent leurs peuples dans le culte de Dhunia. Des lieux saint lui sont dédiés partout où des trollkins habitent, de petits sanctuaires, simplement au coin d'un rue entourés d'humble offrandes de boisson et nourriture, aux énormes pierres taillées autour desquelles les trollkins se réunissent régulièrement. De tels monuments sont tolérés das ndes villes à dominance morrowéenne à travers le Cygnar et l'Ord -bien que certains habitants peuvent maugréer à leurs sujet. Les trollkins ont appris à ne pas ériger de lieux saint évidents dans les zones dominée par la foi ménite, où une telle iconographie attire l'attention des xénophobes. Cela est vrai, plus généralement, à travers la Khador; dans cette zone, les services de Dhunia peuvent être interprétés par les ignorants comme une vénération du Devoureur Wurw [Ver Dévoreur].

La race des trollkins a un profond attachement avec son histoire, renforcés par les antiques contres gravés à l'eau-forte dans la pierre et sur des parchemins ou transmises verbalement d'une génération à la suivante. Les vieilles histoires parlent de héros centenaires disparus et de la gloire et la chute de chefs et champions qui vécurent et moururent des centaines d'années avant que les premières colonies humaines soient établies. Cet héritage à l'histoire lie de nombreuses communauté trollkin ensemble, et une fois combinée avec les histoires des autres communautés, cela tissent des liens entre les trollkins à travers l'Immoren occidental. Les conteurs, connu sous le nom de chroniqueurs, sont des éléments respectés des communautés trollkins, voyageant souvent entre les groupes et racontant des contes d'antique héroïsme et de versions stylisées de l'actualité.

Même dans le monde moderne, les trollkins maintiennent des liens tribaux similaires à leurs frères vivant dans les régions sauvages. Les trollkins sont membres de familles unies appelées kith, et le kriel est un ensemble multiple de kith, ce qui s'apparente à un clan ou une tribu. Le kriel est la partie la plus importante de la société trollkin, bien que cette distinction soit plus importante pour les trollkins vivant dans les régions sauvage que pour ceux vivant dans les villes. Il y a plus de deux cents kriels, de tailles diverses, à travers l'Immoren occidental, des kriels des massifs forestiers du nord de Cygnar aux relativement petits kriels urbains. Parmi les plus petites communautés de trollkins où il n'y a pas de kriel, le kith prend tout son importance. Les membres d'un même kriel peuvent facilement être distingués par le modèle partagé de quitari, les tartans traditionnels qu'il portent. Les trollkins réfèrent les membres de leur race comme «parents», cela signifie le peuple tout entier, et il y a un sentiment de lien de sang, même entre les kriels éloignés, bien qu'ils puissent s'opposer ou se faire concurrence.

Il existe également un sous-groupe de trollkin, appelé shenkriel. Shen est un terme pour désigner les jeune trollkins qui sont encouragés à quitter le kith dans l'espoir de trouver par la suite un compagnon. Cette période de liberté et d'exploration loin du kith et du kriel est une période transitoire majeur pour de tels trollkins, quand ils doivent trouver leur place dans le monde. Bien que leur attitude varie, de nombreux shens ont un sale caractère et sont prompts à rechercher la bagarre dans le but de tester leurs limites et leur lien avec leurs pairs.

Il est fréquent que les shens se regroupent pour une protection mutuelle, choisissant le plus coriace comme chef. Dans les villes, les trollkins unissant leur efforts de cette façon ressemblent aux bandes criminelles et sont souvent traités comme telles. On trouve des shenkriels dans la plupart des viles avec une communauté de trollkins, luttant pour garder le contrôle sur leur territoire tout en vendant leurs services comme guerriers. Les trollkins des kriels expriment souvent de la pitié envers ceux qui ont prêté serment au shenkriel: le nom signifie «perdu et sans peuple», une vie tragique pour une race se définie par ses liens de sang.

LES KRIELS UNIS

The United Kriels [Les Kriels Unis] est confédération libre de kriels sauvages dispersés, forcés de se regrouper en réponse aux guerres humaines.
Plusieurs de kriels vivants dans le Thorwood Forest [Bois d'Epines], quoi que rien ne puissent leurs être reprochés, se trouvèrent dans le no man's land de la guerre entre le Cygnar et le Khador. Les massifs mouvements de troupes et les combats de part et d'autre firent des ravages dans ces kriels. La situation s'est aggravée quand les opportuniste cryx, dans le sillage du conflit, commencèrent à les attaquer, les déplaçant finalement de leurs demeures ancestrales. Après cela, les anciens kriels de la Thornwood Forest [Bois d'Epines] et ceux présent dans les Gnarls [landes Noueuses] joignirent leur force sous la direction de puissants chefs de guerre, tel que Madrak Ironhide [Cuirdefer] et Hoarluk Doomshaper [le Modeleur de Destin]. Cette alliance devint connue sous le nom de The United Kriels [Les Kriels Unis], comprenant également en son sein quelques guerriers  des kriels du nord des Scarsfell Forest [Forêt des Cicatrices] attiré par la cause. Alors que les Gnarls [landes Noueuses] reste un bastion de résistance et de renforts, il n'y a aucune place pour les déplacés. La majorité the United Kriels [des Kriels Unis] ont repris une existence nomade, cherchant un endroit pour s'installer de manière permanente, mais ne trouvent que guerre et conflit.

Leurs luttent les entraînèrent dans des conflits non seulement avec les nations des Royaumes d'Acier mais également avec d'autres habitants des régions sauvages. L'alliance entre les Gnarls [Noueux] et le Thornwood [Bois d'Epines] débuta après ka tentative d'assassinat sur Madrak Ironhide [Cuirdefer] par les blacklads [capes noire] du Circle Orboros [Cercle Orboros], et depuis lors, il n'y a aucune paix entre ces groupes. Du nord glacial du Khador au Feen Marsh [Marais du Malfaisant] du Gulf of Cygnar [Golfe du Cygnar], des trolkins rejoignirent le combat de leurs frères, inspiré par des contes tant tragiques que héroïques.

LES TROLLKINS DANS LES ROYAUMES D'ACIER

Les trollkins sont répartis dans l'entièreté des Royaumes d'Acier, avec une majorité vivant dans des régions sauvages et une minorité dans des villes et cités. Comme celles adressées aux nombreuses races non-humaines vivant dans les villes humaines, les avis et les attitudes concernant les trollkins varient grandement entre les villes et les régions. L'imposante taille et la force des trollkins combinés avec leurs comportements renfrognés, font que certains considèrent les trollkins avec crainte, mais lorsque l'occasion se présente, les trollkins se révèlent être une race d'individus aux pensées profondément complexe, aussi diverses en personnalités que n'importes quelles autres races. Quand l'occasion d'un travail légitime est refusé aux trollkins, cependant, il est vrai que certains se tourne vers le crime pour vivre. Une combinaison de prouesse naturel au combat et d'une robustesse physique inégalée leur permettent d’exceller en tant que gardes du corps et combattants au sein d'un des nombreux gangs urbains. Cette même tendance peut aussi, souvent, être tournée vers un travail légal tel que soldat pour une compagnie mercenaire, travailler comme videurs dans une taverne ou rejoindre la garde d'une ville.

Même lorsqu'ils sont employés légalement, les trollkins ont tendance à être traités comme des membres de seconde classe de la société. Les trollkins peuvent espérer gagner un salaire systématiquement inférieur à celui d'un homme pour le même travail et se voir refuser de l'avancement. Leurs possibilités de gagner la vie, sont souvent limitées affiner un éventail de domaines avec quelques rares exceptions. Les communautés trollkins sont souvent construites dans les parties les moins reluisantes des villes, isolés derrière des rangées de corons et de centres industriels. Les trollkins éprouvent souvent quotidiennement des préjudices qui empoisonnent certains d'entre eux et peuvent être utilisé comme justification pour un mode de vie criminel. Pourtant, il y en a beaucoup plus qui supportent stoïquement les innombrables affronts pour contribuer à leurs communautés.

CYGNAR

Des Royaumes d'Acier, le Cygnar est celui qui accepte la plus grande population de trollkins urbains, en dépit des hostilités historiques et plus récentes avec les kriels des régions sauvages. Les trollkins vivant dans les villes du Cygnar peuvent, généralement, s'attendre à être traités comme les autres non-humains. De relativement abondantes possibilité d'emploi existent, et leu capacités à travailler longtemps, des laborieuses heures sur les docks ou dans les usines leur assure qu'il y aura un endroits pour eux parmi les travailleurs de la nation. De plus, les trollkins acquirent des positions de dirigeants dans plusieurs domaines. The Steam & Iron Workers [Le Syndicat des Ouvriers du Métal & de la Vapeur] commande en particulier une importante main d'oeuvre de trollkins. Ils sont particulièrement bien représentés parmi la Ironhands [Main de Fer], une compagnie sérieuse de mercenaires employées par le Steamos [Syndicat].

Bon nombre des plus grandes populations de trollkins séjournent au sein des frontières du Cygnar. Ils vivent dans des kriels sauvages présents dans les montagnes, marais et forêts de la nation, et la plupart des villes importantes soutiennent une significative population urbaine. Par exemple, la ville méridionale de Mercir compte une population assez nombreuses pour soutenir de multiples kriels occupant un quartier majoritairement trollkin.

La relation de Cygnar avec les trollkins est complexe, colorée par une histoire longue et compliquée. De nombreux cygnaréens s'accommodent des trollkins, mais il y a encore un courant de fanatisme en particulier à la suite des récents conflits avec les United Kriels [Kriels Unis] dans la Creal Valley [Vallée Crael], et le soulèvement des Gnarls [Noueux]. La plupart des cygnaréens font la distinction les trollkins urbains et ceux vivants dans les régions sauvages mais peuvent être sujets à des sentiments anti-trollkins. Ces préjugés dégénèrent rarement en violence, mais les rapports tendus de part et d'autre crées une atmosphère d'isolement et de séparatisme. Beaucoup de trollkins urbains ne s'écartent pas des quartiers principalement peuplés par les dhuniens ou les autres races non-humaines. La plus part des grandes villes possèdent un ou plusieurs ces quartiers préférés presque exclusivement par des trollkins, ogruns, gobbers, rhufloks et parfois même occasionnellement par des bogrins, iosiens ou nyss.

On offre aux trollkins cygnaréens patriotique l'occasion de servir leur roi et la nation en tant que membres de l'armée, ce qui est beaucoup moins courant dans les autres Royaumes d'Acier. Les trollkins sont encouragés à signer comme trenchers [grognards], où ils sont presque assurées de passer le rigoureux examen en raison de leur robustesse naturelle. Les trenchers [grognards] trollkins peuvent transporter l'équipement militaire ou creuser des heures durant sans fléchir et ils continueront à se battre, malgré la fatigue et les blessures, ce qui en fait des soldats inestimables et appréciés. Bien qu'ils soient trop peu, les trenchers [grognards] trollkins se sont distingués à plusieurs reprises durant les batailles, certains gagnant même la prestigieuse Star of Valor [Etoile du Courage] – mais à ce jour, aucun trollkins n'ont reçus le titre et les terres associés accompagnant habituellement cet honneur.

KHADOR

Les trollkins vivant à l'intérieur des frontières du Khador sont bien traités, quoique tenus un peu à l'écart, tandis que certains considèrent ceux vivant dans les régions sauvages comme des tribus arriérées. Les trollkins vivant dans les ville sont typiquement digne de confiance, pourvu qu'ils soient enclins à s'intégrer dans la société khadoréenne. Même lorsque les familles ont vécus dans une cités ou villes durant des générations, ils sont rarement entièrement acceptées comme citoyens khadoréens. Ceci peut les affecter d'innombrables façons, particulièrement s'il vont à l'encontre de la loi.

Les trollkins sont beaucoup plus nombreux sans les villes du nord-ouest, avec des kith descendant de la grande population des trop exubérants kriels du nord habitant dans la Scarsfell Forest [Forêt des Cicatrices]. Les kossites demeurant dans le nord-ouest du Khador dans des villes comme Ohk sont beaucoup plus à l'aise et aimable avec leur voisin trollkins que la plupart des autres peuplades khadoréennes. Les ouvriers trollkins vivent en grand nombre dans d'autres villes telles que Port Vladovar et Rorschik, effectuant les travaux lourds. La prédominance des menites dans le Khador apportent de temps en temps des friction avec les trollkins, en particulier ceux qui épousent ouvertement leur foi dhunienne ou cherchant à ériger d'importants lieux de culte. Les trollkins des centres urbains apprirent à être discret afin d'éviter de fomenter un conflits avec leurs voisins.

Malgré leur ténacité naturelle, les trollkins ne sont pas enrôlés dans le Winter Guard [Garde des Glaces]. La bonne volonté de Khador à accepter sa population de trollkins s'arrête ici: High Kommand [Kommandatura] jugea que la formation et l'armement des trollkins est une ligne de conduite imprudente. Cependant, certains trollkins peuvent trouver du travail parmi les fonctions périphériques, y compris parmi les irréguliers ou comme mercenaires. Les matériels devant être transporter entre les cités, des fortifications construites et un innombrables tâches de soutien doivent être remplies – et les trollkins sont qualifiés pour ces tâches.

ORD

La population trollkin jouit presque d'autant de libertés dans les villes et cités d'Ord que dans le Cygnar. Les trollkins urbains d'Ord travaillent parfois comme débardeurs sur les quais, négociant leur force contre monnaie sonnante et trébuchante, sur les ponts de navires amarrés dans les ports ordiques. Ceux qui décident de rester peuvent gagner un salaire respectable comme dockers ou chef d'équipe sur les quais, bien que certains choisissent la dangereuse vie de garde du corps à louer.

Il y a des différences d'attitudes significatives entre les deux principales ethnies d'Ord. Les trollkins sont généralement acceptés et accueillis chaudement bien par les thuriens qui dirigent le sud d'Ord et le nord-ouest du Cygnar, et ils possèdent un certain nombre d'affinités culturelles. La plus part des trollkins et des thurians partagent plusieurs jeux et passe-temps sportifs favoris, y compris des exploits de force tel que le lancer de pilier et une préférence pour les festivités et la boisson forte. Dans l'Ord du sud, toutes les races dhuniennes sont généralement acceptées, mais cette atmosphère ne se reflète pas dans le nord, à majorité tordonréenne. Les tordoréens sont plus distant avec les trollkins logeant en ville, on attend qu'ils restent entre eux et ne se mêlent pas avec les citoyens ordiques. De nombreux castelins tordoréens associent profondément les trollkins aux activités déshonorantes ou criminelles et présument qu'ils sont, jusqu'à preuve du contraire, des mercenaires peu recommandables ou des bandits.

Five Fingers [Cinq-Doigts] abrite la plus grande population de trollkins urbains d'Immoren occidental. Ils prospèrent dans les nombreux secteurs les plus minables de la ville, sans craindre la maladie et les infections, et le travail abonde en tant que mercenaires et ouvriers. Hospices, l'île la plus méridionale, est le foyer du Kithgrav Bourg, celle-ci est totalement contrôlée par la population trollkin de la ville.

LES TROLLKINS CORROMPUS DE CRYX

Les trollkins corrompus des Scharde Islands [Iles Scharde] partagent peu de choses en commun avec leurs homologues du continent autre qu'une croyance partagée dans la fidélité au kith et kriel. Ces trollkins sont des descendants de l'antique molgur, mais la corruption a déformé leurs corps et fait pousser des aiguillons et des cornes recourbées. L'effet de la corruption de Toruk est le plus fort dans les esprits des kriells sauvages insulaires. Les trollkins corrompus sont des bouchers diaboliques qui se délectent des massacres et de la chair de leurs ennemis. Ils assouvissent leurs appétits répugnants avec des victimes encore vivantes, se repaissant de chair sanglante et invoquant le pouvoir du sang des sacrifices afin de se renforcer au combat.

Les plus tristement célèbre de ces trollkins déformé, ces sont les bloodgorgers [gorgesangs], actuellement unis sous le commandement du général Gerlak Slaughterborn, une créature dépravée qui dirige constamment les forces trollkins corrompues durant les campagnes de carnage. Slaughterborn sert le Lich Lord [Seigneur Liche] Terminus, celui-ci faisant bonne usage des trollkins comme d'horrifiantes troupes de choc pouvant même miner le moral des vétérans les plus endurcis sur le continent.
Certains kriels corrompus mineurs sur les îles isolées vivent dans l'ignorance de ces campagnes. Ces trollkins sont indépendants de Cryx, attaquant de façon opportuniste n'importes quels navires -cryxien ou autre- débarquant sur leurs rivages.


LE LLAEL DIVISE
Seuls quelques milliers de trollkins vivent dans ce qui était autrefois le Llael. Les cités de la nation n'ont jamais soutenu d'importantes populations de trollkins, et les circonstances actuelles firent peu pour les encourager à rester. Nombres d'entre eux qui vécurent en Llael s'enfuirent avec d'autres réfugiés vers le sud en direction du Cygnar et d'Ord, tandis que certains retournèrent dans les kriels du Glimmerwood [Bois Scintillant]. De ceux qui restèrent dans les anciennes frontières du Llael, la majorité demeurèrent dans des kriels isolés, loin des cités. Certains trollkins mercenaires offrirent leurs services aux combattants assiégé de la résistance du Llael libre, mais ils sont grandement éclipsés par leur pairs rhulique et ogrun.

Dans tout le Divided Llael [Llael Divisé], le Territory of the Northen Crusade [Territoire de la Croisade du Nord] abrite la plus petite population de trollkin. Même avant l'arrivée des menites du protectorat, Leryn n'était pas endroit accueillant pour les trollkins. Nombre de trollkin vivant dans la région partirent durant l'invasion khadoréenne initiale, certains vers le nord, en Rhul ou rejoignirent les quelques kriels montagnards à proximité tandis que d'autres joignirent leur force à la Résistance dans le sud. Tandis que les prêtres du protectorat insistent sur le fait qu'ils sont aussi tolérants envers les trollkins qu'envers tous ceux qui obéissent à la True Law [Vrai Loi], dans la pratique, de nombreux menites zélés traitent les membres de cette race avec une suspicion et une hostilité à peine déguisée.

PROTECTORAT DE MENOTH

Il y a très peu de trollkins vivant à l'intérieur des frontières du Protectorate of Menoth [Protectorat de Menoth] et presque aucun dans les cités. Ceci n'est pas du à une présente persécution actives des trollkins, mais à d'historiques conflits durant les croisade après la fondation du Protectorate [Protectorat]. Au cours des décennies de la formation, les trollkins furent regroupés avec les accusés d'hérétiques et chassés de la région et depuis, rien ne les motive à revenir. En théorie, les prêtres au pouvoir n'ont aucune inquiétudes avec les trollkins tant qu'ils ne pratiquent pas ouvertement leur foi et respectent les lois du protectorat. Les forces militaires du protectorat embauchaient de temps en temps des petits groupes de mercenaires trollkins, mais de nouveau les trollkins marquèrent peu d'intérêts à s'installer dans les villes et cités du protectorat.

Les quelques trollkins se trouvant sur le territoire du protectorat vivent parmi les kriels dispersés dans le désert, mais ceux-ci ne sont pas incorporé au sein de la théocratie. Lorsque le Protectorate [Protectorat] interagit avec ces trollkins, c'est presque toujours avec hostilité -c'est tribus sont traités d'une façon similaires au idriens non-ménite. De petites excursions sont de temps en temps lancées pour conduire ces non-croyants plus profondément dans le désert.
« Modifié: 29 juillet 2015 à 22:48:19 par elric »
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • [BGT] Animateur
  • Brave
  • ********
  • Messages: 1849
    • Voir le profil
Re : Trollkin Nq 56
« Réponse #1 le: 20 juillet 2015 à 12:47:47 »
On continue avec les trolkins
Comme d'habitude, n'hésitez pas à ma faire signe si vous remarquez des fautes d'orthographe ou de meilleurs tournures de phrases.
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne Raksis Bhaalsan

  • Apprenti
  • ***
  • Messages: 94
    • Voir le profil
Re : Trollkin Nq 56
« Réponse #2 le: 20 juillet 2015 à 14:36:39 »
Ah, les Trollkins, ou "Trolloïdes" dans la version française.

L'article de base est comme celui sur les Ogruns, et est séparé entre les différentes nations de l'Immoren?

Mais on parle bien des deux communautés, les "tribaux" qui vivent dans la nature, et les "citadins" qui sont plus ou moins intégrés dans les villes et les agglomérations humaines?

Et bien sûr, ils sont "tolérés" chez mes Morrowéens... ce qui n'est pas étonnant, en fait, vu que la foi Morrowéenne est plus tolérante que la foi Ménite.

En tout cas, j'ai hâte de lire ce qui concerne les habitants des Îles Schardes et de Cryx.

Bonne continuation :) :) :) :)

Hors ligne elric

  • [BGT] Animateur
  • Brave
  • ********
  • Messages: 1849
    • Voir le profil
Re : Trollkin Nq 56
« Réponse #3 le: 20 juillet 2015 à 14:55:40 »
MàJ
Second chapitre

Identique à celui des ogruns.
Le chapitre sur les cryx est très mince. Si tu désire en savoir plus, je te renvoie sur cette article
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne Raksis Bhaalsan

  • Apprenti
  • ***
  • Messages: 94
    • Voir le profil
Re : Trollkin Nq 56
« Réponse #4 le: 20 juillet 2015 à 15:07:53 »
Merci pour l'indication sur l'article spécifique au sujets de Toruk.

Mais, l'article que tu traduits, Elric, est-ce qu'il indique quel est le lien de parenté entre les Trollkins et les Trolls?

En fait, les Trollkins sont une sous-espèces de Trolls, plus intelligents et plus évolués que les autres Trolls? (sauf peut-être les Pygmées)

Bonne continuation, encore :) :) :) :)

Hors ligne elric

  • [BGT] Animateur
  • Brave
  • ********
  • Messages: 1849
    • Voir le profil
Re : Trollkin Nq 56
« Réponse #5 le: 21 juillet 2015 à 11:23:03 »
MàJ
Troisième chapitre.

Non, il n'indique rien sur un probable lien de parenté.
A l'origine, les RA ne sont qu'une simple extension de l'univers D&D D20(source)
On peut supposer par extension que les trollkins et les ogruns sont venus remplacer les demi-orcs.
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • [BGT] Animateur
  • Brave
  • ********
  • Messages: 1849
    • Voir le profil
Re : Trollkin Nq 56
« Réponse #6 le: 27 juillet 2015 à 16:27:34 »
Texte en entier,
Merci à Cyriss-adept pour son aide  ;)

Bonne lecture  :D
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne FREEDOM

  • Membre
  • *****
  • Messages: 260
    • Voir le profil
Re : Trollkin Nq 56
« Réponse #7 le: 27 juillet 2015 à 19:33:59 »
Je pense qu'on ne te le dit pas assez souvent alors : Merci !

Du bon boulot pour faire découvrir le fluff dans la langue de Molière.

Hors ligne elric

  • [BGT] Animateur
  • Brave
  • ********
  • Messages: 1849
    • Voir le profil
Re : Re : Trollkin Nq 56
« Réponse #8 le: 28 juillet 2015 à 10:00:29 »
Je pense qu'on ne te le dit pas assez souvent alors : Merci !

Du bon boulot pour faire découvrir le fluff dans la langue de Molière.

Je te remercie  :D
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)