Auteur Sujet: Têtes d'Acier Nq 47  (Lu 3227 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne elric

  • [BGT] Animateur
  • Brave
  • ********
  • Messages: 1849
    • Voir le profil
Têtes d'Acier Nq 47
« le: 09 août 2015 à 15:18:34 »
TÊTES D'ACIER

par Aeryn Rudel

La Compagnie Mercenaire des Têtes d'Acier est actuellement la plus grande, la plus répandue, et la plus financièrement fructueuse compagnie mercenaire d'Immoren occidental. Avec des commanderies dans la plus part des villes majeures, elle fournit une force bien entraînée, bien équipée à quiconque avec suffisamment de finance pour obtenir ses services. En tant que tel, les Têtes d'Acier sont devenus un pilier dans les petits et grands conflit qui consommèrent les Royaumes d'Acier au cours des deux derniers siècles.
Les succès des Têtes d'Acier est, en grande partie, dû à un ensemble de normes cohérents et de règlements adoptés par la compagnie à sa création. Ces normes inculquent aux Têtes d'Acier une discipline généralement trouvée dans les forces militaires des Royaumes d'Acier. De plus, l'équipement standardisé, la tactique, les codes de conduite, les salaires et la structure des grades garantissent au client qu'il peut compter sur la qualité et le sérieux des troupes Têtes d'Acier engagées.

HISTOIRE

Créé à Berck, en 409 AR, les Têtes d'Acier sont nés de l'expérience et de l'ingéniosité entrepreneuriale de cinq vétérans de l'armée ordique. Chacun de ces fondateurs apporta un haut niveau d'expertise, de direction, et d'expérience du risque, et leur connaissance combinée forma une une base presque parfaite sur laquelle fut construite la première compagnie mercenaire.

Les fondateurs des Têtes d'Acier virent une occasion de devenir aussi bien puissants que riches en changeant la façon,pour les compagnies de mercenaires, d'opérer et de fournir des troupes  Tout d'abord, ils prévirent d'établir des chapitres indépendant à travers les Royaumes d'Acier, en leur permettant de fournir des troupes, rapidement et efficacement, à presque n'importe quelle nation. En second lieu, les troupes des Têtes d'Acier ne seraient pas spécialisées, comme il courant pour les compagnies mercenaires actuelles. Au lieu de cela, elles seraient flexibles et adaptables, avec la capacité de combattre habilement dans n'importe quelle situation de champ de bataille, cadrant facilement avec les forces du client.

Le colonel Francar Ubaldo est considéré comme le plus influent des six fondateurs. Tacticien militaire remarquable, le colonel Ubaldo servit dans l'Ordic Army [Armée Ordique] durant plus de trois décennies avant de se retirer avec une richesse personnelle considérable. Capitaines ordiques retraités, Cravo Ranal et Baleus Lasca, ayant servit tous les deux sous Ublado, furent invité à rejoindre le colonel dans cette nouvelle aventure. Ubaldo amena également l'ancien lieutenant Ambro Barga, un logisticien militaire doué, et Dexterl Calvirt, cygnaréen de naissance, un capitaine mercenaire sur lequel Ubaldo avait compté par le passé. Le fondateur final, Hamyl di Rynar, llaelais de naissance, fut le seul membre sans une carrière militaire significative. Il venait d'une riche famille noble, cependant, et sa fortune personnelle fourni les fonds nécessaires pour créer la Compagnie Mercenaire des Têtes d'Acier.

En fonction des leurs expériences militaires passée, les fondateurs cherchèrent à construire une force mercenaire qui, à bien des égards, émule les armées nationales des Royaumes d'Acier. Pour atteindre cet objectif, leur compagnie eu besoin d'un niveau sans précédent d'équipements et de formations standardisées.

Le colonel Ubaldo adopta une approche interarmes pour la structure de la compagnie, identifiant un certain nombre de types de troupes avec des applications latérales au champ de bataille. Les fondateurs des Tête d'Acier ont cru qu'ils pourraient répondre aux besoins de presque tout leur client en se concentrant sur trois types de troupes de base: infanterie lourde, corps de fusiller et cavalerie lourde.

En quelques années après la création, les Têtes d'Acier avait amassé un grand nombre de soldats, recrutant de nombreux vétérans ordique qui par le passé servirent sous Ubaldo. En outre, le recrutement agressifs de mercenaires actifs dans des compagnies rivales, y compris en Cygnar et Llael,promettant -et distribuant- un travail plus sérieux et de meilleurs logements. Comme me colonel Ubaldo l'avait prédit, un personnel bien formé, bien équipé et fortement flexible était excessivement attrayant pour les nations des Royaumes d'Acier.

Bien que les années précédant la création des Têtes d'Acier n'aient pas connues de conflit militaires de grande ampleur ou prolongés entre les nations, les escarmouches entre le Khador et le Cygnar étaient communes et les deux nations utilisaient des mercenaires pour renforcer leurs frontières. Le Cygnar fut le premier client à employer régulièrement les Têtes d'Acier, mais les fondateurs estimèrent qu'il était trop dangereux de devenir dépendant financièrement d'un seul royaume. L'établissement de relation avec le Khador furent difficile en raison de la période d «attende» exigée des mercenaires, souvent de longue durée avant que les soldats à louer travaillent pour les ennemis d'un ancien client.

Le colonel Ubaldo et les autres fondateurs Tête d'Acier trouvèrent une façon novatrice de contourner cet obstacle juridique qui également assura une croissance continue à la compagnie: les Têtes d'Acier s'étendraient dans les villes au-delà de Berck, créant des commanderies agissant comme comme des compagnies autonomes uniquement gérées par de mince liens à la Maisonn Fondatrice. Ces commanderies seraient libres d'accepter un travail au nom des Têtes d'Acier, mais parce qu'elles seraient des entités en apparence indépendantes, elle pourraient accepter des contrat de client même si les ennemis de ce client avaient maintenu les services d'une autre commanderies. Ceci, bien sur, signifia que les troupes des Têtes d'Acier pourraient et finiraient probablement par se combattre l'un l'autre, mais ceci est considéré comme un petit prix à payer pour une meilleure croissance et des profits. Le statut juridique de ces méthodes serait un défi mais en fin de compte confirmé.
Chacune des commanderies fut crée par un des fondateurs. Le colonel Ubaldo resta à Berck, mais les autres installèrent des commanderies à Caspia (421 AR), Korsk (421 AR), Merywyn (422 AR), Tarna (422 AR) et Corvis (423 AR). Ces nouvelles commanderies se développèrent rapidement et furent bientôt aussi grande que la Maison Fondatrice. Au cours des cinquante années suivantes, des chapitres apparurent dans d'autres villes et au moment de invasion de l'Ord par le Khador, en 464, AR, les Têtes d'Acier étaient l'une des plus grandes compagnies mercenaires de l'Immoren occidental.

La Second Expansion War [Seconde Guerre de Colonisation] (464-468 AR) entre le Khador et l'Ord fut le premier conflit principal dans lequel les Têtes d'Acier jouèrent un rôle significatif. Ils servirent les deux parties: la Maison Fondatrice à Berck fourni des troupes à l'Ordic Army [Armée Ordique] tandis que la prospère commanderie de Korsk renforça les forces khadoréennes. Lorsque l'on déclara la paix, les Têtes d'Acier avait fourni presque 1000 hommes aux deux nations, et leurs coffre avaient gonflé façon spectaculaire grâce à l'or ordique et khadoréen. Le bénéfice de la guerre permis aux Têtes d'Acier de s'étendre toujours plus, durant les années suivant la guerre, de nouvelles commanderies apparurent dans une douzaine de villes. A ce moment là, la direction de la compagnie avait transformé les fondateurs en un conseil d'administration, qui fut composé en premier lieu de leurs descendants et plus tard s'étendit pour inclure des délégués ainsi que ceux qui avaient dirigé une filiale ou investi dans la compagnie.

Les décennies suivante furent incroyablement lucrative. En 482 AR, les Têtes d'Acier acceptèrent un contrat avec la couronne cygnaréenne, fournissant de l'aide pour réprimer la révolte menite menée par le Visgoth Sulon. Seulement un an après, les Têtes d'Acier combattirent pour les deux camps lors de la Coin War [Guerre de la Monnaie] (483-483 AR), une guerre par procuration entre le Khador et le Llael. La Coin War [Guerre de la Monnaie] eut de l'importante dans l'histoire des Têtes d'Acier, parce que la demande en troupe fut si grande que plusieurs commanderies furent tenu es de contribuer en homme pour exécuter le contrat des deux côtés. En plus, ce conflit cimenta une relation de longue durée entre les Têtes d'Acier et le royaume du Llael, dont le recours en troupes mercenaires continuerais de croître.

Quand le sixième siècle débuta, les Têtes d'Acier étaient devenu monnaie courante sur les champs de bataille des Royaumes d'Acier et ils avaient des contrats permanents avec l'Ord, le Llael, le Cygnar et le Khador. EN 588 AR, le conseil d'administration gagna un nouveau membre important: le renommé warcaster Vitali Damiano, qui vendit ses parts dans sa propre compagnie de mercenaires pour rejoindre les Têtes d'Acier. Damiano avait été impressionné par le modèle économique et la croissance rapide des Têtes d'Acier, ainsi il approcha les Maison Fondatrice à Berck avec une offre attractive. Il investirait dans les Tête d'Acier et ajouterait sa fortune personnel et ses compétences de warcaster en échange d'un siège au conseil d'administration. Ce fut une décision facile pour les Têtes d'Acier, qui avaient été contraints d'engager des warcasters via des contrat à court terme ou se servir de ceux travaillant déjà dans l'armée du client. Les administrateurs s'accordèrent sur l'offre de Damiano, et il devint le premier warcaster des Têtes d'Acier aussi bien qu'un des premiers administrateurs qui n'étaient pas un descendant d'un des fondateurs.


En 584 AR, des milliers de Têtes d'Acier soutinrent les défenses côtières du Cygnar et d'Ord durant les invasions Scharde. A la fin du sixième siècles, la relation de longue date entre les Têtes d'Acier et le Llael avait commencée a se détériorer. Les différends contractuel avec le gouvernement et son incapacité à payer les contrats existants réduisirent le nombre de troupe Têtes d'Acier travaillant pour le Llael. Certain pensent que cette crise fut élaborée par le Premier Ministre Glabryn dans une tentative d'affaiblissement de l'armée llaelaise en préparation à l'invasion khadoréenne. Au moment où le Khador l'envahi en 604 AR, il restait moins de 500 troupes de Tête d'Acier employée par le Llael.

En 607 AR, les Têtes d'Acier soutinrent les forces du Cygnar à Northguard [Nordgarde] lors des deux siège khadoréen. Bien que ces contrats furent lucratifs,le second siège fut un désastre quasi-paralysant la commanderie de Corvis et subit effarant taux de perte de soixante pour cent. En cette même année, l'Ordic Amry [Armée Ordique] embaucha une grande force de Têtes d'Acier pour dissuader une autre attaque par le Khador quand l'Ord occupa pacifiquement Fellig.

Au cours de la dernière année, le service des Têtes d'Acier fut très demandé tandis que la guerre fait rage à travers les Royaumes d'Acier. Pour les compagnies mercenaires, les conflits signifient du travail et des profits et les Têtes d'Acier en ont eu plus que jamais dans leur deux cents ans d'histoire.

ORGANISATION ET DIRECTION

La Compagnie Mercenaire des Têtes d'Acier est une confédération libre de commanderies individuelles, des institutions servant à la fois de caserne et d'entreprise. La commanderie signe les contrats au niveau local, fournissant de petits nombre de troupes à une large variété de clients. Les commanderies les plus établies prennent les grands contrats, tel ceux offerts au divers gouvernements des Royaumes d'Acier. Les contrats les plus important, ceux nécessitant des milliers de soldats, sont coordonnés par la Maison Fondatrice à Berck, elle a l'autorité de puiser dans les multiples commanderies pour répondre à une demande.

Dans la pratique, les commanderies sont laissées à leur propre gouvernance tant qu'ils paient leurs cotisations et font respecter les normes des Têtes d'Acier. Les différentes commanderies ont l'autorité pour accepter des contrats, recruter et entraîner les soldats mercenaires, et de promouvoir les hommes au rang de lieutenant. Une commanderie typique est dirigée par un capitaine, qui a la charge de 50 à 250 hommes.

Les capitaines Tête d'Acier sont promus via deux possibilités. La première et la plus courante, c'est quand un capitaine siégeant part à la retraite et encaisse son investissement, ou est tué lors d'un combat. Les lieutenants intéressées qui ont ,suffisamment, économisé ont l'occasion de pétitionner la Maison Fondatrice pour acquérir le poste à pourvoir. Cet achat apporte un intéressement dans le succès de la filiale et les administrateurs ont le dernier mot. Il n'est pas rare que des lieutenants d'une commanderie différente gagnent un poste de capitaine ouvert, cela nécessite une période d'adaptation pour les subalternes. La seconde méthode, pour devenir capitaine, se produit lorsqu’une personne avec l'expérience appropriée et le soutien financier approche les administrateurs à Berck pour développer une nouvelle commanderie dans une ville qui n'en compte pas actuellement. Si la personne possède les traits et des compétences que les administrateurs jugent nécessaire, il lui accorde un contrat à vie et une licence d'exploitation en tant que représentant de la Compagnie Mercenaire des Têtes d'Acier.

Les capitaines Tête d'Acier doivent être des commandants aguerris, ayant les compétence pour mener leurs hommes au combat. Ils sont obligés de consacrer une grande partie de leur temps, cependant, à devoir gérer les finances, la logistique et les taches journalière crucial aux succès de la commanderie. Les lieutenant aident le capitaine, tous sont des vétérans expérimenté au combat, exécutant souvent un contrat sur le champ de bataille. Les lieutenants, à leur tour, supervisent les sergents de peloton, le plus bas rang des officiers parmi les Têtes d'Acier.

Quand une commanderie se devient suffisamment grande et fructueuse pour exiger un autre capitaine, le conseil d'administration crée des commissions vacantes qui peuvent alors être vendues aux enchères aux lieutenants qualifiés. Pendant ce temps, le capitaine existant est promu au grade de commandant, nécessitant un nouvel investissement de capitaux pour soutenir l'expansion de la filiale. Bien que le rang de commandant soit prestigieux, cela assure , pratiquement, au destinataire d'être enchaîné à son bureau pour le restant de sa carrière. Il y a des exceptions isolées – par exemple, le Commandeur Stannis Brocker, le maître de Ternon Crag [Roc-Ternon], prenant goût au terrain en permanence, laissant les opérations journalière de sa commanderie à ses adjoints. La commanderie de Ternon Crag [Roc-Ternon] a bénéficié d'une prospérité particulière et de libertés exceptionnelles, car elle est située en dehors des limites de tous les royaumes,et donc exempte de leurs lois. Ceci a permis au Commandeur Brocker d'établir des contrats de longue durée et des partenariats avec des clients peu commun.



Bien que chaque commanderie soit indépendante, la compagnie possède un certain degré de commandement central. La Founding House [Maison Fondatrice] à Berck et son conseil d'administration surveille les activités de commanderies dispersées à travers l'Immoren occidental. Bien que les administrateurs n'interfèrent pas, par habitude, dans les affaires journalière des commanderies, ils détiennent les pouvoirs exécutifs leur permettant de créer les prochaines commissions des capitaines, de créer de nouvelles commanderies, de dissoudre les chapitres existant, et de statuer les contrats conflictuels entre les commanderies. Généralement, si elles payent ses cotisations à temps, passe l'inspection annuelle, et maintient ses normes de base parmi ses troupes et sa gestion des affaires, elle peut s'attendre à peu d'interférence.

Les administrateurs eux-même, actuellement quinze, proviennent de divers milieux, pas tous militaires. Plusieurs sont des vétérans des Têtes d'Acier ayant réussis, cela comprend le commandeur de la Maison Fondatrice. D'autres sont des descendants des fondateurs et conservent leurs rôles de génération en génération, tel un titre héréditaire. En fait, l'actuel président est un descendant direct du colonel Ubaldo. Les autres administrateurs sont des personnes importantes ayant massivement investi dans les Têtes d'Acier, fournissant soit une stabilité financière durant les périodes de vaches maigres ou augmentant la valeur globale de l'organisation pour par l'obtention de contrats lucratifs. Les Damiano, qui occupent deux siège au conseil depuis presque cinquante ans, entrent dans cette dernière catégorie.

RECRUTEMENT ET PROMOTION

Les Têtes d'Acier ont longtemps été une offre d'emploi attrayante pour les mercenaire. Les troupes Tête d'Acier peuvent s'attendre à des conditions de vie égales ou supérieures à celles offertes par les armées permanentes de Cygnar et Khador, un travail régulier, et un salaire équivalent quoique parfois plus aléatoire. Les steelheads ont certaines normes, cependant, qui sont plus souvent ardue que ce que prévoient de nombreuses recrues.

Les recrues potentielles sont tenues de passer un série de test de combat rigoureux, conçu pour évaluer les tactiques de base et les compétences aux armes, l'endurance physique et la discipline. Chaque composante des Têtes d'Acier – hallebardiers, corps de fusiliers et la cavalerie – ont leurs propres normes minimales.

Sans surprise, les Têtes d'Acier préfèrent embaucher des vétérans des forces armées des Royaumes d'Acier. Ces individus possèdent déjà une formation au combat importante et varie, et sont habitués à la discipline que les Têtes d'Acier demandent à leurs hommes. Cette norme disqualifie, souvent à vie, les mercenaires indépendants dont la formation est plus spécialisées et qui, souvent, ont du mal à suivre les ordres.

Si la recrue passe les tests dispensés par la commanderie, elle est engagée comme membre à l'essai à demi-salaire, et ensuite envoyée sur un contrat à faible impact, tel que la garde d'une garnison ou une patrouille frontalière. S'il les exécute en suivant les standards de l'organisation, il est initié parmi les Têtes d'Acier à pleine solde.

La promotion, parmi les Tête d'Acier, est principalement attribuée par me mérite, même s'il y a des exceptions. Un petit nombre de de familles ordique, tels les Damiano, servent les Têtes d'Acier depuis des générations, et leurs fils et filles peuvent occasionnellement être promu sergents ou même lieutenants. Ceux qui souhaitent s'élever plus haut que le grade de sergent doivent être intimement familiarisés avec le manuel opérationnel des Têtes d'Acier, un fin tome décrivant presque tous les aspect de la vie d'un Tête d'Acier, de la tactique et des règles de l’équipement à la construire un camp et l’hygiène personnelle. Le manuel est considéré comme désuet par de nombreux commandeurs militaires modernes, mais servent aux Têtes d'Acier depuis leur création.

TROUPES ET TACTIQUES

Depuis cents ans, les Steelheads montent sur le champ de bataille avec trois principales types de troupes: hallebardiers, corps de fusiliers et cavaleries lourdes. De plus, les Têtes d'Acier, ont longtemps soutenu leurs troupes avec des warcasters et des warjacks.

Hallebardiers

Les hallebardiers sont l'épine dorsale de la Compagnie Mercenaire des Têtes d'Acier, représentant plus de soixante pour cent de leurs forces. Chaque hallebardier est armuré avec armure de plate portée sur un gambison rembourré et transporte une grande arme d'hast, assez puissante pour trancher en deux un homme armuré. La véritable force des hallebardiers, toutefois, est leur formation serrés, qui retiennent l’ennemi à distance tout en l'exposant à la puissance combinée des rangées d'armes d'hast des hallebardiers. Avec la poussée, les assauts de taille, même les warjacks peuvent être réduits en ferrailles en quelques minutes.

La recrue Tête d'Acier se doit d'être fort et robuste pour manier la lourde hallebarde tout en portant un amure complète durant de longues périodes. La formation préalable à la hallebarde n'est pas exigeante,car le style de style de combat peut être appris rapidement. Plus importantes sont les capacités de combattre en formation compacte, suivre les ordres, et se tenir bravement en face d'ennemis mieux armés et souvent plus avancés technologiquement.



Corps de Fusiliers

Les corps de fusiliers Tête d'Acier sert de complément parfait à l'efficace mêlée brutale des hallebardiers. A l'origine, les fusiliers étaient une petite force des Têtes d'Acier, ce n'est plus la cas actuellement, leur puissance de feu est considérée comme essentielle. Ils sont armés des mêmes fusils militaires employés par plusieurs des armées des Royaumes d'Acier. Bien que de véritables marksmen [tireurs de précision] existent réellement parmi les fusiliers Tête d'Acier, ils sont plus efficaces lorsqu'ils concentrent le feu sur une unique cible. Sous un tel barrage, la formation ennemie se disperse et un warjack peut être endommagé de façon critique. Souvent, une volée précède une charge dévastatrice par les hallebardiers et la cavalerie lourde, profitant à fond des troupes blessées et désorganisées.

A la différence des hallebardiers, qui forment la troupes des Têtes d'Acier et qui ne sont pas tenus d'avoir une formation préalable, ceux qui souhaitent incorporer le corps des fusiliers des Têtes d'Acier doivent démontrer une compétence exceptionnelle avec les armes à feu. En temps que tel, de nombreux fusiliers sont d'anciens vétérans de l'Ordic Army[Armée Ordique]ou Llaelese Army [l'Armée Llaelaise], des Khadoran Winter Guard [Gardes des Glaces Khadoréen] et des Cygnaran Long Gunner [Fusiliers Cygnaréen] à la recherchent d'une meilleure paie en tant que mercenaires. Ces personnes peuvent même être promu sergent parmi les Têtes d'Acier si elles démontrent une expérience professionnelle de la direction d'un champ de bataille.



Cavalerie Lourde

Bien que à la fois efficace et polyvalente, la cavalerie lourde est néanmoins la plus petite des trois composantes des Têtes d'Aciers. Armé d'une hache de cavalerie et d'un tromblon, c'est soldats lourdement armurés montent à la bataille sur de puissant chevaux de guerre. Les unités de cavalerie lourde Tête d'Acier sont souvent employées dans des manœuvres de tenailles, prenant au piège les troupes ennemies et les warjacks contre une ligne hérissée de halleberdiers. Même seul, un cavalier lourd Tête d'Acier est une puissante force de frappe sur le champ de bataille, utilisant sa hache, son tromblon et les huit cents livres [362.87 kg] de son cheval avec une habilité mortelle.

Évidemment, ceux qui souhaitent rejoindre les rangs de la cavalerie lourde Tête d'Acier doivent démontrer d'appréciables compétences équestres et d'équitation militaire. Celà limite souvent les recrues potentielles aux vétérans militaire de cavalerie, en grande partie d'Ord. Puisque leurs compétences sont rares et difficiles à maîtriser, la cavalerie lourde Tête d'Acier est payée beaucoup plus que les membres des deux autres composantes.



Warcasters et Warjacks

Bien que les warcasters ne soient pas une composante des Têtes d'Acier dans le sens traditionnel du terme, aucune force militaire, dans les Royaumes d'Acier, ne peuvent fonctionner avec autant de succès que le Têtes d'Acier le font sans leur aide. Durant les cent cinquante premières années de leur existence, les Têtes d'Acier n'avait aucun warcasters à eux. Ils furent obligé de louer les services de l'un ou l'autre warcaster mercenaire quand les 'jack marshals [contrôleur] ne sont pas suffisant pour accomplir un contrat ou travailler au coté des warcasters déjà employé par les clients des Têtes d'Acier. Ceci limita le nombre de warjacks que les Têtesd'Acier pouvaient déployer.

Quand les Damiano ajoutèrent leurs talents au Têtes d'Acier, ils ouvrirent de nouvelle perspective pour les affaires. Des warcasters important et talentueux, tel le Capitaine Amador Damiano, permirent aux Têtes d'Acier d'offrir aux clients un package complet pour le champ de bataille. Au-delà des armées nationales des Royaumes d'Acier, qui s'en emparent rapidement, les warcasters sont assez rare, donc les Têtes d'Acier en ont seulement quelques-uns à leur disposition.



En plus de la poignée de warcasters employés par les Têtes d'Acier, un certain nombre de sergents et de lieutenants, au sein de l'organisation, possèdent une formation en tant que 'jack marshals [contrôleur]. Ces hommes ont énormément de valeur, et les commanderies qui utilisent des warjacks font de leur mieux pour courtiser ces personnes dans leurs rangs, offrant une meilleure paie et une prime en espèce pour conserver leurs services.

Les warjacks détenus et exploités par les Têtes d'Acier ne sont pas les plus récent, tels les modèles les plus avancés remarqués dans les armés de Khador et de Cygnar. Au lieu de cela, les Têtes d'Acier comptent sur de vieillissant modèle encore fiable comme le Talon [Rapace], le Nomad [Nomade], le Rover [Vagabond], et la Mule ainsi que quelques Toros ordique. Quelques plus petites commanderies se servent aussi de laborjack reconvertis. Ces 'jacks sont maintenus en parfait état de combat, et toutes les commanderies qui les déploient possèdent gardent une équipe de mékanos entraînés sous la main.

- - -

Conclusion

Depuis deux siècles, les Steelheads se trouvent être la première compagnie mercenaire des Royaumes d'Acier. Leu professionnalisme et leur capacité d'adaptation leur a permis de se développer là où d'autres ont échoué, et leurs organisations uniques leur a permis de tirer profit de la guerre dans l'Immoren occidental d'une manière sans précédent. Car la guerre continue de s'intensifier à travers les Royaumes d'Acier, les bénéfice et le nombre de Tête d'Acier continueront à croître.
« Modifié: 16 août 2015 à 17:20:31 par elric »
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • [BGT] Animateur
  • Brave
  • ********
  • Messages: 1849
    • Voir le profil
Re : Têtes d'Acier Nq 47
« Réponse #1 le: 16 août 2015 à 12:50:50 »
MàJ,
Cinquième chapitre
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne Raksis Bhaalsan

  • Apprenti
  • ***
  • Messages: 94
    • Voir le profil
Re : Têtes d'Acier Nq 47
« Réponse #2 le: 16 août 2015 à 15:00:44 »
Ah? Ce Warcaster-ci (http://privateerpress.com/files/products/41083_CaptainDamianoWEB.jpg) fais partie des Têtes d'Aciers? Je ne savais pas.

Tiens, ce Warjack (http://privateerpress.com/files/products/41092_RocinanteWEB.jpg) ne serait pas son Warjack personnel, par hasard?

Sinon...

Eh bien, cet article, comme ses prédécesseurs, est assez intéressant.

Il reste encore un chapitre, ou deux?

Bonne continuation :) :) :) :)

Hors ligne elric

  • [BGT] Animateur
  • Brave
  • ********
  • Messages: 1849
    • Voir le profil
Re : Têtes d'Acier Nq 47
« Réponse #3 le: 16 août 2015 à 17:24:54 »
MàJ,
Dernier chapitre. merci à Cyriss-adept pour son aide.

Ah? Ce Warcaster-ci (http://privateerpress.com/files/products/41083_CaptainDamianoWEB.jpg) fais partie des Têtes d'Aciers? Je ne savais pas.

Tiens, ce Warjack (http://privateerpress.com/files/products/41092_RocinanteWEB.jpg) ne serait pas son Warjack personnel, par hasard?

Oui et oui
Tu peux ajouter ce warcaster aussi parmi les Têtes d'Acier



Sinon...
Eh bien, cet article, comme ses prédécesseurs, est assez intéressant.
Il reste encore un chapitre, ou deux?
Bonne continuation :) :) :) :)

je te remercie  :)
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)