Auteur Sujet: Nq 65 Marcheur Aveugle  (Lu 154 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1073
    • Voir le profil
Nq 65 Marcheur Aveugle
« le: 18 avril 2017 à 14:40:31 »
MARCHEUR AVEUGLE

par Aeryn Rudel

Si vous gagnez votre vie en pêchant dans le Cloutsdown, vous vous habituez à voir des hommes-gator [gatormen]. Habituellement, ils vous laisseront tranquille si vous restez à l’écart de leurs villages, mais parfois pas. C’est pourquoi j’ai toujours mon vieux fusil militaire dans mon bateau. Je n’ai pas peur de ces sacs à viande – une balle dans le cerveau d’un gator fera le même effet que dans celui d’un homme. Ce dont j’ai peur, c’est des chamans homme-gator, des bokors. Ils utilisent une magie noire et certaines nuits, on voit des lumières surnaturelles danser sur les monticules des villages bâtis hors des marais. Parfois ces lumières se déplacent, traversant en silence le sombre marais et maintenant je sais comment.
Je pêchais de nuit quand j’ai vu une lueur sur le rivage. Je l’ai regardé se rapprocher et je me suis accroupi dans mon bateau, espérant que quoi que ce soit, elle m’ignorerait. Un homme-gator est sorti des ténèbres, couvert de fétiches osseux, ses écailles peintes de motifs tournoyant. Il menait une terrible bête, un grand gator bipède avec des yeux qui brillaient dans le noir. Sa tête était ornée d’une couronne de bougies vacillantes, et la cire fondue avait coulé entre les écailles de la chose. Avec le vent et l’humidité, les bougies n’auraient jamais dû rester allumées, mais elles l’étaient.

Ils ne m’ont pas vu, ou bien ce bokor avait des choses plus importantes à faire. Je suis rentré droit au village et je ne suis pas sorti de ma hutte jusqu’à ce que le soleil brille fort dans le ciel. Désormais, je ne pêche plus la nuit.

-Killian Dunn, pêcheur gnasir

Les hommes-gator de l’Immoren occidental sont des guerriers puissants – forts, robustes et vicieux. Il y a peu de races sur Caen qui peuvent égaler leur force physique ou leurs prouesses naturelles de combats, mais ce ne sont pas ces traits qui font que les hommes-gator sont si redoutés par leurs ennemis. C’est la magie noire qu’ils contrôlent, le pouvoir qu’ils tirent des effroyables esprits du marais, le plus grand d’entre eux étant Kossk.

Les chamans homme-gator, appelés bokors, peuvent canaliser la force des esprits immédiatement pour aider les alliés ou frapper les ennemis. Ils peuvent également invoquer ces puissances déchues pour exploiter les plus puissantes bêtes du marécage. Parfois, il suffit de simplement contrôler ces monstres dans la bataille, transformant leur furie primitive en une arme puissante si peu subtile. D’autres fois, un bokor peut faire appel à Kossk pour changer la nature d’une bête et en faire un vaisseau plus approprié à la magie du bokor. Le marcheur aveugle est une telle créature, un dos noir [blackhide] dont le mental a été vidé, dont l’esprit a été presque détruit, et dont l’usage est devenu beaucoup plus épouvantable que la férocité brute.

CRÉATION D’UN MARCHEUR AVEUGLE

Ils ont enfoui la bête, Je l’ai vu depuis ma cage dans les arbres. Des paroles étranges ont été prononcées, des prières aux dieux aux dos d’écailles, je suppose. J’étais effrayé, car la présence de ces dieux pouvait être ressentie dans le marécage, sombre et suffocant.

Deux jours plus tard, ils ont déterré la bête. Je pensais qu’elle était morte. Quelle sorte de créature pourrait survivre à une telle chose? Mais aux ordres du chaman aux dos d’écailles, il s’est déplacé. Le chaman a pris les yeux de la bête et les a mangés, puis il a placé des bougies sur sa tête et un bol en métal rempli de feu son dos. La cire de la bougie a fondu, bien qu’il n’y ait pas de chaleur, et il semblait que les lumières vacillantes faisaient maintenant partie de la bête. Encore une fois, j’ai ressenti la présence des dieux aux dos d’écailles, et j’ai fermé les yeux. Est-ce qu’ils allaient m’enterrer? Voulaient-ils prendre mes yeux?

—Far-Springer, esclave croak évadé

Les marcheurs aveugles sont créés à partir de dos noirs [blackhides], des énormes gators bipèdes qui ont longtemps été utilisés par les chamans homme-gator comme bêtes de guerre. Le katcheur dos noir [blackhide wrastler] est le plus couramment rencontré, et sa force et sa férocité sont bien documentées. Le marcheur aveugle est quelque chose de différent, une arme subtile et plus précise par rapport à la brutalité manifeste du katcheur.

L’objectif principal du marcheur aveugle est de servir de canal pour la magie d’un bokor, habituellement celui qui le crée. Deuxièmement, le marcheur aveugle est imprégné d’une capacité renforcée à protéger son maître, même si cela signifie sa propre destruction.

Le processus de création d’un marcheur aveugle est long et ardu, et seuls les bokors les plus qualifiés, ceux qui mandent les faveurs de Kossk, oseraient essayer. La première partie du processus consiste à choisir un sujet approprié. Certains bokors recherchent un dos noir [blackhide] adulte, sain et vigoureux, pour servir de vaisseau. D’autres, peut-être plus pragmatiques, peuvent choisir un dos noir [blackhide] plus vieux, plus décrépit, qui a servi le bokor comme katcheur [wrastler], mais ne le peut plus dû à une blessure catastrophique ou la vieillesse. Le choix du vaisseau fait peu de différence, et le marcheur aveugle qui en résulte vraisemblablement le même quel que soit son état physique avant sa transformation.

Une fois le vaisseau choisi, la première étape de sa transformation en marcheur aveugle est l’application d’une puissante toxine appelée venin de Kossk. Ce poison, prélevé sur les sécrétions cutanées de certaines grenouilles originaires des marécages, plonge le dos noir [blackhide] de plusieurs tonnes dans un sommeil semblable à la mort. L’utilisation principale de poison doit détruire les parties de son cerveau qui contrôlent la volonté et la cognition, ce qui permet à l’esprit de la bête de servir de vaisseau plus réceptif à la magie du bokor. Le venin de Kossk a un avantage supplémentaire; il maintient le dos noir [blackhide] immobile pendant que les rituels sont réalisés. Un influent bokor pourrait simplement dominer le dos noir [blackhide] et le forcer à rester immobile, mais les rituels impliqués invoquent de puissants esprits qui s’ils pouvaient prendre le contrôle du dos noir [blackhide], cela aurait un effet désastreux.

Une fois le dos noir [blackhide] immobilisé, le bokor mande Kossk par l’entremise d’un ensemble complexe de rituels. Le but de ces rituels est d’enlever une partie de l’essence spirituelle du dos noir [blackhide], afin que le vide soit rempli par la volonté du bokor. Kossk «dévore» ce morceau du dos noir [blackhide], un sacrifice pour s’assurer que le puissant esprit soit apaisé et facilitera la transformation.

Quand le rituel est achevé, des os fétiches sont accrochés au corps du dos noir [blackhide], et son museau est ligoté avec des cordes trempées dans le sang du bokor. Le sang est un sacrifice, car le bokor offre sa propre essence vitale pour remplacer la vitalité dépouillée au marcheur aveugle et apaiser Kossk le grand esprit. Ensuite, une fosse est creusée, ce qui peut-être la partie la plus difficile du processus. Trouver une zone de terre ferme, dans le marais, pour enterrer une bête de al taille du dos noir [blackhide] n’est pas une tâche aisée. Dans certains marécages, il y a des îles dédiées à cet usage, et cette ressource précieuse est souvent source de conflit entre les tribus d’homme-gator.

Le dos noir [blackhide] est enterré pendant au moins deux jours, parfois plus. La façon dont il survit à ce processus est inconnue, bien que certains érudits [scholars] croient que le venin de Kossk peut ralentir la respiration de la bête à un point qu’il nécessite peu d’oxygène. Rien que cela pourrait causer de graves lésions cérébrales, mais comme le venin de Kossk a déjà dépouillé la majeure partie de l’esprit du marcheur aveugle, la cognition réduite n’est guère préoccupante. Le processus du rituel nécromantique utilisé par les hommes-gators durant l’enterrement permet de préserver mystiquement la vie de la créature, bien que les étrangers connaissent mal les mécanismes de ce rituel.

Quand le dos noir [blackhide] est déterré, il ne reste de l’esprit de la créature que ce qui contrôle les fonctions corporelles brutes, telle la respiration. A ce stade, les yeux de la bête sont enlevés et remplacés par des pierres précieuses. Le type de pierres précieuses varie, mais l’héliotrope est commun, car elle est sacrée pour Kossk. Les pierres précieuses sont rares dans les marécages, et certains bokors peuvent utiliser des grosses perles d’eau douce à la place, car elles sont plus facilement disponibles. Le bokor dévore alors les yeux du dos noir [blackhide] lors d’une cérémonie ritualisée, de sorte que cette partie de du corps devient part du bokor. Ce rituel lie le marcheur aveugle à son maître et imprègne la bête d’un type de précognition limitée directement liée aux menaces sur son maître.

La dernière étape dans la création du marcheur aveugle est la réalisation de la couronne de bougies qui orne sa tête et son dos, et le brasero gravé de rune attaché à sa colonne vertébrale. Les bougies sont généralement rouges et blanches. Le suif des bougies blanches est combiné avec la saleté de la tombe du marcheur aveugle, du site où il a été enterré et a débuté sa transformation, tandis que les bougies rouges incorporent le sang de puissants prédateurs. Le brasero est fait de cuivre et est gravé de runes de vie et de mort. Les bougies et le brasero amplifient la magie nécromantique et permettent au bokor d’utiliser le marcheur aveugle comme un conduit pour la magie du bokor, en étendant la portée et l’efficacité des charmes et ses malédictions du chaman.

Une fois les bougies et le brasero allumés, ils fondent dans les écailles du marcheur aveugle, fusionnant avec son corps. Les flammes sont tirées de la force vitale de la créature, et en tant que telles, elles ne peuvent être éteintes par l’eau, le vent ou tout autre méthode. Seul la mort du marcheur aveugle peut souffler ses flammes.

RÔLE DU MARCHEUR AVEUGLE

Nous avions surpris les gators, mais n’étions pas préparés pour eux. C’est leur damné bokor qui a causé tous les soucis, lui et sa maudite bestiole. J’avais déjà vu les bêtes des gators en batailles avant, et elles sont effroyables, mais ce monstre était nouveau pour moi. Il ressemblait à un dos noir [blackhide] ou du moins était né en tant que tel. Sa tête et son dos étaient recouverts de bougies et ses yeux avaient été remplacés par des gemmes rouges.

J’avais déjà vu de la magie gator, et elle est noire et puissante, mais je savais que tuer le bokor y mettait fin. Nous avions quelques trolls avec nous, et j’ai envoyé deux empaleurs [impalers] sur le chaman. Ils étaient proches et quand ils ont envoyé leurs lances, j’étais sur et certain que c’en était terminé du bokor, mais le dos noir [blackhide] est apparu de nul part, et les lances l’ont frappé à la place. Je ne pensais pas que cette lourde puisse se déplacer si vite. J’ai vu les runes d’un sortilège prendre forme autour du dos noir [blackhide], et le sortilège, un panache de brouillard acide, a fondu la moitié de mes guerriers des kriels. À ce moment-là, nous en avions eu assez, et j’ai ordonné la retraite. Les gators avaient été touchés aussi et ils nous ont laissé partir. Merci Dhunia pour cela.

—Champion Durok Hammerfist, Hardstone Kriel

Le marcheur aveugle sert son bokor au combat, agissant principalement comme conduit pour sa magie et comme une contre-mesure fiable contre les attaques ennemies. La création et la la possession d’un marcheur aveugle confèrent également une certaine mesure de prestige, car elle démontre une capacité poussée avec les arts nécromantiques. Les autres hommes-gators se déplacent prudemment autour d’un bokor avec un marcheur aveugle à ses côtés.

Le marcheur aveugle sert son maître aussi bien dans un rôle offensif que défensif dans la bataille, et bien qu’il soit plus spécialisé que les autres bêtes de guerre de l’homme-gator, il n’en est que plus mortel lorsqu’il est associé à un puissant bokor.

Un marcheur aveugle encore un formidable adversaire en mêlée. Ses griffes sont assez fortes pour déchirer l’acier et déchiqueter les ennemis charnus en morceaux. Les cordes qui ligotent son museau le privent de la puissante morsure du dos noir [blackhide], mais c’est une nécessité, car l’excavation de l’esprit et de l’âme de la créature le rend susceptible d’être habité par de puissants esprits du marais. Le rituel contraignant son museau prévient cela.

Plus important que la puissance physique brute, la fonction du marcheur aveugle est d’être un conduit pour la magie nécromantique. Un bokor peur canaliser des sorts à travers le corps de la créature, étendant considérablement la portée à laquelle il peut affecter ses ennemis. Ceci est facilité par les bougies et le brasero qui forment un lien direct avec la force vitale du marcheur aveugle, certains devant être utilisé comme dispositif de canalisation. Utiliser le marcheur aveugle comme vaisseau pour la magie puise une faible partie de la force vitale quand un sort est lancé depuis la créature. Les bokors négligents peuvent même tuer leurs marcheurs aveugles s’ils sont trop téméraires avec leur capacité de canalisation.

Nombre de bokors préfèrent utiliser le pouvoir de canalisation du marcheur aveugle pour surprendre les adversaires et pouvoir immerger la créature dans le marécage – ces bougies ne pouvant être éteintes de cette façon – pour lancer des attaques magiques sur les ennemis avant qu’ils ne soient conscients du danger. Les marcheurs aveugles sont également imprégnés de puissantes capacités défensives pouvant faire la différence entre la vie et la mort pour leurs maîtres. La destruction rituelle d’une partie de l’âme et de l’esprit d’un marcheur aveugle amoindrit sa fureur naturelle. Cela permet à un bokor de transférer ses blessures à un marcheur aveugle, même s’il est complètement enragé, une prouesse impossible pour les autres bêtes de guerre.

Enfin, le rituel du bokor dévorant les yeux du marcheur aveugle donne à son marcheur aveugle un conscience presque précognitive des menaces envers son maître, et il est amené à s’interposer entre le bokor et tout ce qui pourrait lui nuire. Nombre d’ennemis se sont précipités pour donner un coup mortel à un bokor homme-gator uniquement pour frapper un marcheur aveugle apparaissant tout à coup entre lui et sa cible.

CONCLUSION

Nous avons trouvé quelque chose de très étrange dans le marais aujourd’hui, si étrange que je ne sais pas quoi en faire. Nous étions arrivés près l’une des plus grandes îles tourbeuses, où nous nous arrêtons souvent pour un peu étirer nos jambes. Généralement, elle est inoccupée, mais aujourd’hui il y avait le gigantesque cadavre d’un dracodile entouré d’une douzaine d’hommes-gators mort. Nous avons contourné l’île pour nous assurer que tous étaient vraiment mort, puis nous sommes descendus à terre pour regarder de plus près. Aucun d’eux n’avait été mangé parce que le dracodile était muselé fermement avec de solides cordes.

Il y avait onze guerriers homme-gator et l’un de leurs chamans ou bokors. J’ai reconnu le bokor; un grand balèze dans le [bloodsmeath], puissant et redouté. Touts les hommes-gators avaient été tués par le dracodile, soit tailladé, soit écrasés. Aussi, il y avait une masse de cire sur la tête du dracodile et ce qui ressemblait à des bougies. Le dracodile lui-même était mort de plus de blessures que nous pouvions facilement compter: coupures, brûlures, morsures, pour n’en nommer que quelques-unes.

Quelle que soit la merde que ces hommes-gators aient essayé de faire avec ce monstre, ça n’a pas fonctionné, et ils ont tous été tué. Je vous le dis, cependant, que la situation m’a déconcerté, et je soupçonne que si les gators avaient réussi, nous serions tous dans la merde.

—Captaine Fenris Kane, le navire fluvial Mudraker

Le marcheur aveugle représente un développement important et inquiétant parmi les bokors hommes-gators. L’augmentation des êtres vivants pour servir de vaisseaux à la magie nécromantique a des implications considérables. Si cela peut-être fait avec un dos noir [blackhide], cela pourrait-il fonctionner sur d’autres genres de bêtes de guerre homme-gator? Ou pire encore, si une telle augmentation pouvait être effectuées sur des créatures encore plus puissantes?

Souvent, les races les plus civilisées de l’Immoren occidentale sont promptes a rejeté les hommes-gators comme de simples et sauvages brutes. Si l’effroyable pouvoir du marcheur aveugle est un indice, c’est une grave erreur.

Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1073
    • Voir le profil
Re : Nq 65 Marcheur Aveugle
« Réponse #1 le: 18 avril 2017 à 14:42:47 »
Texte en entier
Merci à Raistlin pour la relecture.  ;)

Bonne lecture  :)
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)