Auteur Sujet: Nq 73 - GKF - Zevana Agha - La Vieille Sorcière  (Lu 361 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1066
    • Voir le profil
Nq 73 - GKF - Zevana Agha - La Vieille Sorcière
« le: 01 août 2017 à 00:25:41 »
Les DOSSIERS de Gavyn Kyle

ZEVANNA AGHA – LA VIEILLE SORCIÈRE

Transcrit par Douglas Seacat & Matt Goetz; extrait de la Kalmieri par Darla Kennerud

J’apprécie votre patronage, comme toujours. Mais il existe des figures majeures affectant la scène mondiale dont la nature les rend plus adaptés à l’examen par des historiens et des théologiens que des experts en espionnage. Zevanna Agha est un tel cas. J’ai fait de mon mieux, mais gardez à l’esprit que nous avons affaire à une figure troublante dont l’existence défie la raison.

La Vieille Sorcière présente la forme d’un être humain tout en étant à l’abri de l’aspect le plus important de l’humanité – la mortalité. Elle défie également la classification à d’autres égards. Ma carrière est basée sur la collecte et la mise en pratique de preuves pour en arriver à des conclusions logiques. Parmi tous les voies que j’ai parcourues avec Zevanna Agha, mes conclusions m’ont conduit à des impasses, attiré dans un guet-apens par des contradictions.

Le gouvernement khadoréen s’est donné beaucoup de peine pour dissimuler le dossier d’engagement de la Vieille Sorcière avec ses souverains, ses nobles et ses commandants militaires. Il est probable qu’Agha possède ses propres agents couvrant aussi ses traces. Je me suis heurté à d’innombrables falsifications et contradictions parmi les témoignages – y compris les revendications d’être en deux endroits à la fois. Si elle est disposée modifier des documents gouvernementaux, pourquoi pas les annales historiques et les tomes antiques.

De tout cela, on pourrait conclure Zevanna est une fiction. Il n’existe aucun récit de sa naissance. Compte tenu de la preuve écrasante à travers le témoignage de première main de témoin oculaire, je conclus néanmoins que la Vieille Sorcière existe, c’est un fait. Elle n’est simplement pas une histoire de fantôme ou une parabole pour les enfants.

En acceptant Zevanna Agha comme réel, la prochaine question est: qu’a-t-elle fait durant toute ces années? Cela deviendrait l’idée directrice de mon enquête, retraçant des preuves des actions de la Vieille Sorcière et essayant de les comprendre.

Il est difficile de déterminer si, dans l’ensemble, ses actions ont été bénéfiques ou maléfique. Certes, ceux vivant en «Mère Patrie [Motherland]» sont hautement heureux de l’a considéré comme protectrice, même s’ils sont également terrifiés par elle. Les contes septentrionaux contiennent d’innombrables cas de la Vieille Sorcière s’emparant d’enfants, intervenant dans des mariages, assassinant vit et bien ceux qui la déplaisent. Elle est aussi cruelle, malveillante et malfaisante envers ses propres gens que ses ennemis. Cela ne décourage pas les habitants du nord. Pour eux, la Vieille Sorcière fait partie d’une croyance plus large – commune à ces terres gelées - que le progrès exige douleur, sacrifices et leçons amères. En outre, il semblerait, l’effusion d’une énorme quantité de sang.

Ce rapport se concentre davantage sur les événements anciens que récents – cela a prolongé ma quête et s’être révélé futile – pour trouver l’origine de Zevanna Agha. Je dois admettre que les mouvements de troupes de l’époque moderne m’ont moins intéressé que le fait indéniable que Zevanna Agha puisse avoir façonné la civilisation de sa propre main.

— GK

LIGNE TEMPORELLE DES ACTIVITÉS DE ZEVANNA AGHA

Une ligne temporelle abrégée, sélectionnée pour se concentrer sur des événements spécifiques et pour refléter la vaste période nécessaire pour couvrir le sujet. D’innombrables dates et incidents ont été omis.

Préhistoire: Des centaines d’histoires faisant référence à une vieille femme dans les contrées sauvages des terres septentrionales. Certaines prétendent la vieille femme comme une figure capricieusement bienveillante. D’autres la représentent tel un monstre. Un mythe récurrent suggère que Zevanna est antérieur à Menoth
et à l’humanité.

2200 PR: La Vieille Sorcière apparaît dans le Klamieri, une épopée de la vie du chef Molgur Horfar Grimm. Celui-ci décrit la Vieille Soecière offrant la hache Rathrok (appelée aussi Celle qui Mène le Monde à sa Fin [World Ender]) à Grimmr.

2170-2045 PR: Le Roi Prêtre Khardovic fonde le royaume de Khard. Les archives de l’époque font parfois référence à Khardovic parlant à une «gueuse-vieille femme». Khardovic est réputé avec engendré plus de trente enfants, et plusieurs archives font mention d’une vieille sage-femme surveillant bon nombre des naissances.

1670 BR: Une épidémie fait des ravages à Kos et Skirov, permettant aux khardiques d’étendre leur territoire et de s’emparer de Molga, rebaptisée Khardov. Plusieurs chercheurs créditent Zevanna Agha. D’autres sources mentionnent que l’épidémie provient des capes noires [blackclads], mais créditent Agha de l’immunité khardique.

1421 BR: Le roi khardique Sveynod Skelvoro se déclare empereur, ainsi débute l’Empire Khardique. Sa couronne a été forgée par Zevenna Agha.

1415-1382 BR: Guerre Khard-Kos [Khard-Kos War]. La Vieille Sorcière apparaît dans une douzaine de rapports de batailles. La majorité de ses apparitions sont du côté de l’Empire Khardique, mais à plusieurs reprises, elle combat pour le camp opposé, protégeant les héros de Kos.

1382 PR: Zevanna Agha aurait rendu visite aux principaux seigneurs cavaliers ombriens [umbrean horselords], les persuadant de défier l’empereur khardique.

1263 PR: La Vieille Sorcière aurait persuadé les derniers grands rois de Skirov,
dans leurs forteresses de montagnes, de se rendre à l’Empire Khardique.

1169 PR: Une «conseillère âgée» dont la description correspond à Zevanna Agha est décrite comme présente à la réunion des familles Tzepzsci, Umbreyko et Chardovosk. Cette rencontre se traduit par la formation de l’Anneau Noir [Black Ring], qui devient l’Umbrie [Umbrey].

716 PR: La Vieille Sorcière est remarquablement absente des longues Guerres du Seigneur Cavalier [Horselord Wars] entre l’Empire Khardique et les ombriens [umbreans] à partir de 820 PR, mais récit assure qu’elle a contribué, d’une manière essentielle, à la reddition de l’Anneau Noir [Black ring] en 716 AR, ce qui eu comme conséquence que Korska devint la capitale orientale

600-433 BR: Les légendes affirment que Zevanna Agha s’est opposé aux orgoth avant qu’ils ne conquièrent l’Immoren occidental, mais j’ai trouvé peu de descriptions de ses actions jusqu’à la Rébellion. Des contes folkloriques de ses actes circulaient dans les régions sauvages. Les descendants de ces villages reculés insistent sur le fait que Zevanna Agha a rendu ces cantons invisibles et tué tous les orgoth qui se sont approchés.

26-201 AR: Les soldats orgoth opérant dans le territoire septentrional disparaissent. Toutes ces disparitions ne peuvent être liées à Agha, mais des documents qu’elle a combattu les orgoth pour protéger les villages khardiques.

184-188 AR: Zevanna Agha a probablement averti les généraux khardique de l’Alliance d’Acier [Iron Alliance] de ne pas compter sur les usines secrètes à Korsk pour la production du colosse. Elle a été ignorée. En 188 AR, les orgoth attaque Korsk et démolissent la fabrique du colosse septentrional.

209 AR: Vladin Tzepesci usurpe le pouvoir et unifie l’Umbrie [Umbrey]. Avant qu’il ne meurt au combat en 229 AR, le Roi Vladin a été contacté à plusieurs reprises par une très vieille femme.

230-250 AR: Zevanna Agha est aperçue conseiller le Roi Levash Tzepesci et joue un rôle dans la formation de l’Alliance des Seigneurs Gris [Greylords Covenant] en 243 AR. On l’aperçoit une dernière fois à la capitale en 250 AR, au début de la Guerre des Colosses [Colossal War].

459 AR: Zevanna Agha est présente au couronnement du Roi Mikhail Vanar, un fait employé par les responsables gouvernementaux pour réprimer les discussions de l’union de la Vieille Sorcière avec la dynastie Tzepesci.

505 AR: La Vieille Sorcière avertit le Roi Ruslan Vygor de ne pas «lutter contre le cygne à la bouche du dragon», une prophétie semblant faire référence à la mort de Vygor lors d’une bataille à la fin de la Première Guerre du Bois d’Épines [First Thornwood War].

512 AR: Premières descriptions écrites d’Agha accompagnée d’un warjack étrange appelé «’Jack de Récup’ [Scrapjack]», une création assemblée à partie d’épaves récupérées depuis la Première Guerre du Bois d’Épines [First Thornwood War].

605 AR: Première bataille au Temple de Garrodh. Zevanna Agha, avec des chefs militaires de multiples autres factions, combat dans le Bois d’Épines [Thornwood]. Zevanna Agha conseille le Prince Vladimir Tzepesci avant qu’il ne tue l’Annonciatrice de Menoth [Harbinger of Menoth].

606–608 AR: Zevanna Agha participe à de multiples engagements aux côtés de la 3ème Légion Frontalière[3rd Border Legion] combattant des insurrections de région sauvage fomentés par des capes noires [blackclads] khadoréens.

609 AR: Le village de Dalisov, au nord du Khador, est attaqués par de gigantesques trolls des neiges [winter trolls] dirigés par Hoarluk Doomshaper. Le peuple est sauvé par l’intervention de la Vieille Sorcière. Des témoins disent que Doomshaper et ses trolls ont disparu au milieu des massives volées de corbeaux.

609 AR (cont): Plusieurs gigantesques trolls recouverts de glace sont signalés à des milliers de miles au loin, dans le nord des Marches Sanglantes [Bloodstone Marches]. Cela coïncide avec une convergence de forces des régions sauvages dans un village trollkin isolé. Cette bataille se termine par des catastrophes naturelles, y compris un tremblement de terre et une tempête d’éclair.

Fin 611 – début 612 AR: Un énorme automate à vapeur ressemblant au ‘Jack de Récup’ [Scrapjack] et monté par une vieille femme est observé dans le sud du Khador, l’Ord, le Cygnar occidental et le Bois des Veufs [Widower’s Wood] Les rapports d’activités de gremlins et autres malfées [grymkin] s’intensifient à proximité.

Techniquement, le mythe le plus ancien lié à la Vieille Sorcière est une histoire dans le nord qui peut être résumé comme-ci: «Quand Menoth a parcouru pour la première fois le monde, il a trouvé la Vieille sorcière dans sa caverne, l’attendant déjà».

Comme personne n’a pu être témoin d’une telle rencontre pour en témoigner, car elle est antérieure à l’humanité elle-même, cela doit être considéré comme un cas apocryphe. Néanmoins, cela suggère que les peuples septentrionaux croient que la Vieille Sorcière est antérieure à l’humanité et peut-être à Menoth.

Je ne suis aucunement un théologien, mais des enquêtes récentes m’ont permis de constituer un rapport avec d’éminents érudits religieux. Lorsqu’on leur à demander d’évaluer la nature d’Agha, mes experts ont émis l’hypothèse qu’elle pourrait être une sorte d’entité spirituelle primitive ayant choisi d’adopter son apparence en tant que vieille femme. Plusieurs malfées [grymkin] existantes en  exemple d’êtres inhumains ressemblant étroitement à des personnes, bien qu’elles ne le soient pas. Cela comprend la rusalka, ainsi que des créatures telles que les soi-disant Soeurs du Crépuscule [Twilight Sisters], l’Inconnu Gentilhomme [Gentleman Stranger], et le Vieil Homme du Marais [Old Man of the Swamp]. Ces autres et d’autres sont encore des contes populaires également tangibles. L’existence d’Agha est aussi inextricable du folklore.

Un exemple de l’un des innombrables courts poèmes, à l’origine ancienne, faisant référence à la Vieille Sorcière:


Mère Forêt, Griffes de Fer

Qui est et toujours sera.

Noir corbeau et blanc de l’hiver

Sous son regard ne t’attarde pas.


Une autre de mes sources théologiques m’a suggéré de m’intéresser aux contes de Dhunia, une figure de la déesse-mère au sein de plusieurs cultures sauvages. Elle n’a pas prétendu que Zevanna Agha et Dhunia soient une et même personne, mais ont théorisé que les deux représentent des incarnations de la terre adoptant une forme féminine familière. S’il était possible pour Agha de précéder l’humanité, peut-être a-t-elle eu une forme différente. Ceci pourrait expliquer la manière particulière dont elle est décrite dans certains anciens mythes Molgur. La transcription suivante présente comporte une description d’Agha, qui est maintenant typique. On dit que ce récit a été transmis dans le nord avant l’écriture. C’est parmi les plus vieux récits que j’ai pu trouver ayant été préservés en détails.

— GK


Donc, c’est ce grand Chef ,Lofar, – ayant réchappé à l’embuscade-  qui a escaladé l’à-pic rocheux, en évitant les soldats dessous. La blessure du coup de lance, ayant transpercé son flanc gauche, laissait une traînée sanglante tout le long de la paroi, mais sa force et son désespoir lui suffisaient pour se hisser vers le haut.

Il s’est effondré devant l’embrasure d’une vieille et béante grotte. Il tenait son flanc et haletait, heureux de toujours respirer. Pour celui appelé Fils de l’Ours [Bear’s Son] et Gel de l’Hiver [Winter’s Frost], Lofar qui a brisé les lances des champions de Noskove, qui a jeté le Roi Troll [Troll King] dans l’abîme, et dont la voix annonce l’avalanche, c’était son pire moment, ayant échappé de peu aux griffes de la mort.

Examinant l’obscurité de la grotte, il vit étinceler des yeux brillants

Pas une ou deux paires, mais des douzaines de funestes et froids yeux le fixant. Une cacophonie de cris et de claquements ont suivi, puis un coup de vent, alors que des centaines de corbeaux s’envolaient et passaient près de lui. Ils ne ‘ont pas touché, le dépassant et plongeant se régaler des morts en bas.

Un œil étincelant s’attardait dans les profondeurs de la caverne. Une plus grande silhouette blottie dans l’ombre, comme recouverte par l’obscurité – une antique sorcière, plus oiseau que femme. Sa tête était inclinée sur le côté et couverte de chiffons en lambeaux, à l’exception d’un œil perçant. Le bruit de ses griffes crissant sur la pierre alors qu’elle clopinait vers l’avant, et ses mouvements étaient abrupts et étranges. Elle s’approcha de lui, et il sentait son haleine fétide et entendait caqueter des rires quand il a essayé de se détourner. Les griffes étincelantes sont sorties de l’ombre pour effleurer la traînée de sang qu’il avait laissé.

«Pour moi»? Demanda-t-elle. Puis, les griffes se sont étendues vers sa blessure au flanc. «Savoureux»? Sa voix suggérait les croaillements des corbeaux.

Lofar savait qu’il ne fallait pas rejeter la Carogne aux Corbeaux [Crone of Crows], dont les appétits doivent être satisfaits. On a dit qu’elle adore plus que tout le sang fraîchement versé, sur la neige, des chefs. Il a répondu: «Une saveur que vous pourriez avoir, si vous me laissez vivre».

La sorcière a tendu sa main griffue et promptement, d’un clignement d’oeil a emporté deux doigts de sa main gauche, clic, clac!. Elle les a mâchés avec des bruits moites et humides tandis qu’il regardait et serrait sa main ensanglantée pour stopper l’écoulement du sang.

«Va-t’en, Va-t’en», a-t-elle dit. «Reviens-moi lorsque ton second fils sera né».

Lofar les Huit-Doigts a survécu pour mener son peuple. Le jour où son second fils est né, il est allé voir la Carogne, qui ne pouvait être rejetée.


On ne sait toujours quels ont été ses objectifs et intentions. Ses actions semblent fantasques et cruelles, et les contes les plus anciens décrivent souvent sa jouissance du carnage et la représente festoyant la chair et le sang humain. La compagnie des corneilles et des corbeaux est bien établie et récurrente. Dans les plus anciens contes, il semble qu’Agha ressemble à ces oiseaux charognards.

Son intérêt pour la progéniture des grandes lignées prend une variété de formes. Parfois, c’est purement une question d’appétit monstrueux – impliquant qu’Agha vole les enfants pour les consommer, savourant la chair tendre. On dit qu’elle a une sacoche où elle conserve un ou plusieurs enfants si le besoin s’en fait ressentir, tout comme une personne ordinaire pourrait transporter un gros morceau de fromage ou de pain.

Avec le temps, nous découvrons plus d’histoires suggérant un intérêt pour le lignage, en fondant des familles puissantes destinées à gouverner les gens du commun. Même ici, dans l’une des plus anciennes histoires, c’est exact.

J’ai découvert la mention du second fils de Lofar. Il a été emmené enfant, mais aurait émergé de manière inattendue du désert en tant qu’homme adulte et est devenu Holgin Ironbender, les plus grands des rois des anciens donjons montagnards skirovs. Cela suggère, qu’au moins dans ce cas, que le fils de Lofar n’a pas été kidnapper pour être mangé. Holgin Ironbender a pris conseils auprès des corbeaux, peut-être une référence à la réception de conseils d’Agha.

Ce qui suit est un aspect incompréhensible de la Vieille Sorcière, une antique histoire d’un autre peuple. Ceci provient de la Kalmiera trollkin racontant la vie, les exploits et la mort du Chef Molgur Horfar Grimmr.

— GK


Une voix gloussait sous le manteau,

l’enveloppant lui /Horfar Grimmr/ de certitude et de la fumée du feu.

C’était un son profond, comme le broyage de gros os

entre les dents,

la décomposition d’une souche d’arbre depuis son coeur,

la respiration gargouillant du chat de montagne autour de l’elken

foutu gorge.

LA BATAILLE EST PERDU DEPUIS LONGTEMPS déclarait-elle.

LA BATAILLE RESTE ENCORE À VENIR

La silhouette ne s’était pas déplacée et mais l’avait encerclé, le destin

exaltait sur son chemin,

et Horfar se sentait entièrement dénudé dans le brouillard ardent de son

attention.

ES-TU L’AVALANCHE demandait-elle, bien qu’elle ne semblait pas

attendre une réponse.

Elle l’encerclait à nouveau.

ES-TU LA MONTAGNE

La silhouette indéfinissable semblait prendre forme

devant lui /Horfar Grimmr/,

elle s’amassait en une seule forme au centre d’une légère

brume.

UNIQUEMENT UNE GRANDE ARME PEUT BRISER LE MONDE

. . .

La carogne se rapprochait suffisamment pour parler de son besoin

mais pas un murmure ne provenait de son capuchon

jusqu’à ce que finalement elle s’arrête devant lui et

un paquet surdimensionné

enroulé d’un tissu grossier et ordinaire, et attaché avec une peau de lion.

Ses mains étaient enveloppées de haillons avec de longues griffes en métal

pinçant le cuir le cuir mat, comme les griffes d’un corbeau

sur un lapin chassé.

. . .

 Il entendit un noir et doux murmure alors que le vent gémissait

à travers une ravine,

alors qu’elle posait le paquet à ses pieds et tirait

les liens jusqu’à ce qu’ils s’ouvrent.

Alors que les griffes repoussaient le tissu

Le ciel s’assombrissait alors que le vent d’un coup

orageux

s’élançait à travers le champ de bataille, entraînant les vêtements

des morts.

Une pluie chaude commençait à les bombarder, chaque goutte d’eau

tombant telle une épée tranchante,

glissant sur la robuste peau des guerriers, s’enfonçant dans

la terre retournée,

s’écoulant des yeux aveugles des morts au combat en de grandes larmes

de mort.

Sous le tissu bientôt trempé, il y avait une formidable hache, différente de toute

celle déjà vue ou brandie par Grimmr-

même pour un kin d’honorable lignée comme le sien.


Ceci suggère que la hache Rathrok, également connue sous le nom de Celle qui Mène le Monde à sa Fin [World Ender], a été confiée à Horfar Grimmr par la Vieille Sorcière. Cette hache a été associée à de sombres prophéties et de sinistre présage et a été récemment liée au Chef Madrak Ironhide des Kriels Unis [United Kriels]. C’est cette hache qui a conduit à suggérer que le Chef Ironhide peut avoir été «maudit», faisant de lui un leader controversé. Rathrok joue un rôle dans les événements récents, rendant cet antique récit pertinent.

Zevanna Agha n’est, par ailleurs, pas liée aux trollkin, étant presque exclusivement décrite en relation avec les empires et tribus humains septentrionaux. Ce récit semble distant des autres actions de la Vieille Sorcière, d’autant plus que la confrontation d’Horfar Grimmr avec le Prêtre Roi Golivant à lieu dans le sud, dans les Montages du Mur du Dragon [Wyrmwall Mountains].

Après avoir interrogé l’un de mes experts dans l’histoire antique du septentrion, on m’a proposé l’hypothèse suivante:


Cher Estimé Monsieur,

En ce qui concerne la Kalmieri et le passage cité, c’est l’unique document sur lequel nous connaissons concernant les origines de Rathrok. Cette hache est décrite comme un puissant artefact du Ver [Wurm]. Même au-delà de tous les pouvoirs prétendument en sa possession, elle détient un poids symbolique significatif. Son do au Chef Grimmr peut avoir contribué à encourager le Chef à un plus grand plan de conquête contre les calaciens civilisés qu’il ne l’aurait été autrement.

La décision de Grimmr de commettre son attaque malheureuse sur le Mur de Thrace [Wall of Thrace] peut donc avoir été influencée par la possession de Rathrok. Cette attaque, initialement une réussite, a eu par la suite des conséquences désastreuses, qui a entraîné la défaite, la torture et l’exécution de Grimmr par le Roi Prêtre Golivant et ultérieurement la destruction et la dispersion du Molgur. Si Zevanna Agha a été responsable et détient une prévoyance prophétique comme cela a été suggéré ailleurs, le «don» de Rathrok s’est avéré être une malédiction.

Pourquoi Agha ferait-elle quoi que ce soit pour aider la Calacia du sud ou vaincre le Molgur?

Il y a une chaîne directe d’événements entre la Calacia et la fondation de Khard. Même si la civilisation menite venait du septentrion, tout comme les plus grands adversaires des menites. Les deux sont inséparables. Les plus puissantes des tribus survivantes molgur se sont déplacées vers les montagnes et les plaines septentrionales après la croisade de Golivant. Ces barbares opiniâtres sont devenus les adversaires du Prêtre Roi Khardovic, dont la grandeur a été prédite par ses propres croisades contre eux. C’est le fondement d’une civilisation septentrional unie. Sans la chute d’Horfar Grimmr, il se pourrait qu’il n’ait pas eu de Khador.

Personnellement, je n’estime pas que Zevanna Agha ait joué un rôle dans cet événement méridional. En revanche, je pense que son insertion dans la Kalmieri a été un enjolivement ultérieur. Je suis d’avis que nombre des incidents crédités à la Vieille Sorcière du Khador sont exagérés. C’est une fiction attractive d’imaginer qu’elle aurait pu jeter les bases de toutes les civilisations. Cela diminue l’importance de nombreuses grandes figures historiques, y compris Khardovic lui-même.

—Professeur Radomir Orlyk du Kollegii de Skrovenberg


J’ai reçu la présente la semaine suivante:


Je voulais clarifier ma précédente missive et souligner que mes études mon amené à croire que Zevanna Agha a eu un impact positif important sur l’Empire Khardique [Khardic Empire], le royaume du Khador et l’Empire Khadoréen [Khadoran Empire]. Je ne prétendrais jamais avoir eu l’intention de suggérer le contraire. Je n’ai, non plus, manqué de respect envers cette créature lors de ma dernière lettre. Incontestablement, elle est formidable et mérite à la fois de la reconnaissance et de la déférence. Je voulais simplement m’assurer que nous ne lui avons pas attribué des actions qui pourrait refléter piètrement l’Empire.

—Professeur Radomir Orlyk


Je ne sais pas ce qui a incité le message ci-dessus, quoique sa teneur m’amène à me demander si le professeur aurait pu être menacé. Celle rappelle une étrange rencontre lors de cette correspondance et les autres correspondances préparatoires à cette tâche.

J’étais dans une auberge côtière près de Ceryl, triant un certain nombre de documents m’ayant été transmis par le Professeur Orlyk, concernant d’anciennes références à la «Carogne du Nord [Northern Crone]», et en raison de la chaleur oppressante de la chambre, j’ai ouvert ma fenêtre. Un grand et effroyable corbeau est passé par la fenêtre, s’est emparé de plusieurs de mes documents, m’a regardé brièvement, puis s’est éloigné. J’étais trop stupéfié pour intervenir. Je ne crois pas que les documents pris étaient essentiels, mais je ne suis pas sûr. Il est plus que probable que c’était l’action commise au hasard d’un oiseau égaré, mais son timing m’a extrêmement troublé.

Pour en revenir au dossier, les récits blâmant directement ou laissant à penser autrement à propos de la Vieille Sorcière interviennent avec des enfants bien placés reviennent encore et encore dans les annales. La lettre suivante, transcrit de l’ancien khurzique, est un exemple rattaché à une femme nommée Ygrid, la seconde femme, impopulaire, de Khardovic.


Les jours se sont écoulés, mais la blessure demeure. Elle l’a emmené. Le monstre que mon roi a laissé entrer dans notre maison. Elle m’a pris mon fils!

Ses seigneurs de guerre et les autres femmes ont essayé de me mentir, de me convaincre que c’était autre chose – une quelconque créature maudite provenant d’une région sauvage, qu’un adorateur souillé du Ver [Wurm] l’avait réclamé – mais j’en sais plus. C’était elle. Je peux sentir sa dépravation sur les murs de cette pièce. Je peux sentir sa marque dans mon coeur.

Quand elle s’est approchée de mon toi, elle m’a longuement regardé de cet œil que je déteste tant. Mon roi n’a pas entendu son chuchotement, mais j’ai dit: «Tellement d’enfants en votre possession. Tellement de sang. Il doit être partagé».

C’est le prix à payer pour frayer avec une telle créature. C’est le prix des victoires de mon roi. Je ne permettrai pas plus d’enfants, j’en fais le serment. La sorcière est damnée, et Menoth la maintient hors de ma chambre.


Cette lettre a été dissimulée durant des siècles, son attribution et sa source sont incertaines jusqu’à ce que d’autres, provenant de la cache, aient été déterminés être les journaux privés d’Ygrid. Elle a péri dans de mystérieuses circonstances, mais elle a été calomniée par les historiens menite pour ses propos virulents de Khardovic, une attitude que nombre de la Vieille Foi [Old Faith] considère, au mieux, blasphématoire. Il y a de multiples récits de personnes proche de Khardovic témoignant du prêtre-roi prenant des conseils privés d’une «vieille carogne [old crone]» dont la description correspond à Zevanna Agha. Ces récits suggèrent qu’elle était très active dans les affaires du prêtre-roi fondamental, le dirigeant qui inspirerait la fondation de l’Empire Khardique.

Il semble possible que pas moins de trois des femmes de Khardovic aient sacrifié des enfants à Zevanna Agha. Il semble qu’elle a fait en sorte de choisir deux femmes pour lui. Le récit suivant est le reflet de cette croyance, bien que défini comme abstrait.


Dans le château du Roi d’Hiver [Winter King], la mariée a été l’occasion d’une grande fête, celle-ci plus que tout par le passé.  La rumeur des festivités s’est propagé à travers le pays. La fête réunirait roturier et noble, de chaque forteresse de montagne, pour rendre hommage au roi du nord. La dot de la mariée a été payée en or et en argent pour les personnes capables, ou en cuivre, étain ou en en bois modestement sculpté pour celles qui ne le pouvaient pas.

Même le plus miséreux a contribué à la dot de la mariée. Le mendiant le plus insignifiant de la ville à flanc de coteau la plus crasseuse à fait le voyage et de ses mains tremblantes à donner ses plus longs et plus forts noirs cheveux de sa tête – le plus beau cadeau qu’il puisse donner. Chaque cadeau a été accepté et bien accueilli et le rassemblement s’amplifiait, tout prêt à faire bon accueil au mariage du roi, à chanter des louanges à sa mariée, à la voir danser sur le champ de fleur au son de la musique. Les personnes ayant donné des cadeaux savaient que le Porteur de Loi [lawbringer] leur avait souri.

Il y en a un qui n’est pas venu, et son absence a été remarqué par tous. C’était la vieille femme dans sa grotte. La vieille femme assistait à toutes les noces du roi et passait spontanément rendre visite à ses enfants lorsque chaque prince ou princesse atteignait l’âge d’un an. Elle regardait le visage de la mariée ou d’un plus jeune enfant du roi et parlait du futur, qu’il soit bon ou mauvais. L’entièreté du règne d’un roi pouvait être éclairé ou sombre selon les mots de la vieille femme dans la grotte.

Le Roi d’Hiver [Winter King] craignait la vieille femme, mais n’osait pas lui refuser, ni empêcher ses corbeaux de se nourrir de  leur sanglier rôti et de leurs tourtes à la viande. Le plus haut seigneur stolnik a dit au roi qu’il devait la trouver et la supplier, de peur que le peuple ne perde foi et n’acceptent pas son épouse.

Le roi a ceint son épée et enfourché son cheval et s’en est allé vers la grotte et revenu, et à son retour, fatigué et ensanglanté de nombreuses aventures, la vieille femme l’attendait. Il était rougeaud et fâché, sachant qu’elle l’avait fait passer pour un imbécile, l’avait fait tourner en rond, mais il avait ravalé sa fierté et l’a accueillit, pressé que les festivités commencent.

La vieille femme s’est approché de sa mariée, l’a regardé une fois et s’est détournée.

«Pas celle-là», a-t-elle dit, et la mariée a fondu en larmes.

La vieille femme a traversé le champ de fleurs vers une autre, une femme au regard ardent et aux cuirs poussiéreux, la regardant d’un air provoquant. Elle était grande, maigre et forte, pas jolie et douce comme la jeune mariée en pleur.

«Qui es-tu»? a demandé la vieille femme.

«Je suis la fille du plus grand seigneur cavalier des plaines. Je suis venu entendre les chants de la montagne et danser. Pourtant aucun homme ici n’ose pendre ma main. Ils disent que je suis trop grande, trop forte, mes mains trop rugueuses à tenir».

«Celle-ci», a déclaré la vieille femme au Roi d’Hiver. «Celle-ci est ton épouse».

Le roi a été pris de court, mais n’a pas osé refusé. La fille du seigneur cavalier s’est rassasié du sanglier rôti et des tourtes à la viande et a dansé avec le roi, ensuite l’a épousé, et lui a donné de beaux enfants. Ces princes ont servi leur mère en tant que reine quand leur père s’est étouffé avec un os de poulet et a péri.

Qu’en est-il de la jolie jeune femme en pleur? Elle n’a jamais été revue, et des bouts de tissus avec le motif de sa robe ont été vus bordant les nids de corbeaux dans tout le pays. Il est dit qu’ils ont mangé ses yeux en pleurs en premier et les ont trouvés agréable.


Un aspect de ce conte populaire, qui m’a été retourné maintes et maintes fois alors que j’examinais d’antiques documents historiques, est que la «vieille femme dans la grotte» est utilisée pour valider l’autorité des rois du nord. Cette question n’a aucune incidence sur le droit moderne ou ancien.

Pourtant, antérieurement à l’Empire Khardique et jusqu’à l’ère moderne, il y a des récits de contacts entre Zevanna Agha et les princes du nord. Certains estiment qu’elle a été en contact avec chaque empereur et impératrice khardique, aussi bien que tous les rois, reines et impératrices khadoréen. En tout état de case, je n’ai pas pu trouver de documentation prouvant cela, mais certain assurément le contact les souverains du nord a été aperçu à plusieurs reprises.

Ce qui suit est un récit populaire expliquant l’origine de la couronne khardique.

— GK


C’est ainsi que la plus grande lignée de Khardovic a émergé des neiges du pire hiver en un siècle pour se déclarer empereur de Khard. C’était Sveynod Skelvoro, dont le contact pouvait enflammer des feux de joie et dont les yeux bouillonnaient de flammes rappelant les croisades de ses ancêtres contre les impies.

C’était par l’épée que Sveynod a unifiés les princes obstinés de Khard, et son trône était son cheval de guerre Gefarich, dont la queue et la crinière étaient comme la fumée. Menoth a souri à son règne, mais n’a été couronné qu’un an après sa proclamation de l’Empire Khardique, lorsque la Vieille Carogne a demandé audience.

De ses mains griffues, elle portait une épaisse et lourde couronne d’or et de fer. Ce fer avait été extrait des armes des chefs barbares tués. Son or avait été volés des tumulus des premiers rois des montagnes, forêts et plaines. Elle avait été sertie de rubis, chacun aussi rouge que le sang humain versé pour les revendiquer. Elle avait façonné la couronne sur l’enclume de sa forge secrète, dont on dit être au fond de sa grotte sur la montagne, son feu alimenté par le souffle d’un dragon enchaîné qu’elle avait piégé et soumis, son soufflet actionné par des lutins et des gremlins dont le jacassement étaient comme une musique pour elle. Une fois forgée, elle a été trempée dans le sang de nourrissons volés.

En ceignant cette couronne, l’empereur khardique pouvait entendre les plaintes et les souffrances de son peuple, et les cris de ses soldats agonisants, peu importe la distance à la quelle ils étaient. Avec cette couronne sur son front, aucun empereur ne pouvait ignorer le poids de ses décisions. De même, il pouvait surveiller ceux qui pourraient le trahir. C’était une lourde couronne, douloureuse à porter, mais Sveynod l’a enduré jusqu’à ce que la mort le réclame.


La Vieille Sorcière a été particulièrement active au cours des siècles où l’Empire Khardique s’est unifié. J’ai joint un dossier séparé avec des références si vous vous sentez enclin à les lire tous. L’intérêt pour moi est de comprendre pourquoi ses actions semblent contraire et fantasque, car elle aide d’abord un camp et puis l’autre. Le plus souvent, son soutien aux khardes est sans ambiguïté. J’estime que les fois où elle a aidé d’autres forces représentent des tentatives de préserver des lignées intéressantes.

En effet, on pourrait conclure que la Vieille Sorcière a monté les khardes et les ombriens [umbreans] les uns contre les autres. Peut-être pour découvrir lesquels étaient les plus forts? Avec quelques modifications, les ombriens auraient pu se retrouver en tête au-delà d’être relégués comme citoyens de seconde classe.

Je trouve intriguant que Zevanna soit étroitement liés à l’Anneau Noir [Black Ring], les derniers grands souverains ombriens indépendants. Son intérêt pour les familles ombriennes notables a persisté à l’ère moderne avec les Tzepescis.

Un blanc remarquable dans ma recherche a un rapport avec l’invasion orgoth. Agha a une réputation de protectrice du nord, et les légendes soutiennent qu’elle a massacré en abondance des orgoth. Pourtant, en examinant les comptes-rendus des premières batailles, je n’ai trouvé aucune preuve de son intervention. Il se peut qu’elle les ait combattus uniquement sur la périphérie, là ils étaient imprudents, au sein des régions les plus sauvages. Peut-être ses méthodes, trop subtile, étaient-elles peu utiles contre les envahisseurs nés à l’étranger. Pourtant, j’ai trouvé des mentions de villages et commune isolés affirmant que la Carogne les a protégés, cachant leurs ancêtres et maintenant leurs villages dissimulés, abattant tout orgoth s’approchant trop près.

J’ai découvert de solides preuves des actions d’Agha dès le début de la Rébellion. Elle été créditée de nombreuses frappe, à petite échelle, contre les orgoth au cours des dernières années. La plupart de ces histoires ne sont que verbales, en tant que fragment de traditions locales, mais j’ai eu la chance de trouver les bribes d’un journal d’une jeune femme au sein de l’Alliance des Seigneurs Gris [Greylords Covenant].

— GK


En hiver, lorsque le givre brise les arbres, des hommes sont venus dans notre village. Ils étaient terrifiants dans leurs armures et cruel envers nous, sélectionnant nos hommes et mère, et les plaçant dans des chariots muni de barreaux. Ils avaient prélevé l’impôt d’esclave, mais qui chasseraient et moissonneraient s’ils nous taxaient tellement à nouveau?

C’est alors qu’elle est venue, la babouchka aux corbeaux, pour nous protéger. L’un des cruels hommes dans son armure frappaient ma mère au visage, l’instant d’après, elle était là. Ses griffes métalliques ont fait un telle bruit lorsqu’elle les a promenés de la ceinture de l’homme à sa gorge, traçant de profondes entailles dans son armure. Quand les hommes ont essayé de l’arrêter, elle les a esquivés, les découpant comme le Père abat le bois. La neige sur notre route était rouge, comme le coucher de soleil, du sang versé. Le dernier a tenté de s’échapper, mais elle s’est arrangée pour que le sol l’arrête. Des griffes ont poussé et l’ont retenu afin qu’elle puisse œuvrer sur le corps pris au piège.

Quand elle a eu fini, elle avait dépiauté l’homme en un seul grand morceau et incisé une marque dessus. Elle a donné la peau au père d’Aleksana et lui a dit de la pendre dans les arbres comme signal pour tous ceux qui tenteraient de piller son œuvre. Ensuite, elle s’en est allée, disparaissant dans l’hiver.


Je ne peux fournir de date spécifique pour cet élément en particulier. Si je devais émettre une conjecture, je le placerais à la seconde moitié de 100 AR, dû principalement à sa référence à l’hiver. Il y a eu trois dégels argentés qui ont atteint le sud de Volningrad respectivement en 130, 14 et 160 AR.

Je n’ai découvert beaucoup d’autres rapports détaillés des activités d’Agha durant la Rébellion, bien que j’ai trouvé une discussion entre plusieurs érudits Seigneurs Gris au sujet d’un prétendu avertissement qu’elle a transmis au sujet des usines de colosses à Korsk. Malheureusement, je n’ai pu trouver la source principale, mais la discussion impliquait qu’elle tentait de convaincre les généraux de l’Alliance d’Acier de ne pas concentrer tout leurs efforts à Korsk, qui par la suite a été détruite par les orgoth. On ne sait pas exactement quel rôle la Vieille Sorcière a joué dans cette situation, sauf que les choses se seraient déroulés autrement si son avertissement avait été pris en compte.

Il y a des événements semblables dans les archives historiques lorsqu’un roi ou un empereur n’a pas tenu compte de la «vieille carogne [ancient crone]», toujours à son détriment. L’un des plus connus est une prophétie prétendument transmise par Agha, en 505 AR, au Roi fou Ruslan Vygor qu’il connaîtrait un sort malheureux en ««luttant contre le cygne à la bouche du dragon». Vygor se présentait comme la réincarnation de Khardovic et n’a pas accordé aucune attention à Agha. On pense maintenant qu’elle faisait référence à la Bataille de la Langue [Battle of the Tongue] le long du Fleuve de la Langue du Dragon [Dragon Tongue River] qui a mis fin à la Première Guerre du Bois d’Épines [First Thornwood War]. Lors de cette bataille, Vygor est tué par Vinter Raelthorne II qui deviendra par la suite roi du Cygnar.

Après la Première Guerre du Bois d’Épines [First Thornwood War], nous avons des descriptions d’un compagnon mékanique aux côtés de Zevanna Agha, le soi-disant ’Jack de Récup’ [Scrapjack]. Cette machine semble avoir été créé de sa propre main, ce qui suggère un peu d’ingéniosité et compétence. Cela va de pair avec d’antiques récits prétendant qu’Agha est une forgeronne et une artisane que la gardienne de puissants et dangereux artefacts.

En recherchant des informations sur le ’Jack de Récup’ [Scrapjack], je suis tombé sur la lettre, ci-dessous, d’un mékanicien khadoréen.

— GK


7 Octesh, 560 AR

Anasiv,

Je souhaiterais t’apporter une réponse plus satisfaisante à ta question. Tu n’es pas le premier membre de l’assemblée à me questionner sur le compagnon de la Vieille Sorcière, mais aucun de ne mékaniciens n’est chargé de sa maintenance. Honnêtement, je n’ai eu que quelques rares occasions de voir la chose de près, merci Morrow, et même si elles ont été brèves.

Il y a environ quatre semaines, il y eu ce moment où j'en fus le plus proche (de la vieille). Notre kapitan avait reçu l’ordre de rejoindre sa colonne avec les forces sous la direction de la Vieille Sorcière alors que nous approchions du Sylveloup [Wolveswood]. Elle et son ‘jack étaient à la tête de la colonne lorsque nous nous sommes engagés entre les arbres.

Ça manière de se déplace, Anasiv! Il bringuebale comme une pille de camelote provenant du tas de ferraille de derrière l’atelier du vieil Aleksi. Si j’étais un homme courageux, j’aurais demandé l’autorisation, à la sorcière, de l’examiner de près, juste pour avoir une idée sur la façon dont il reste d’une pièce. C’est totalement différent de tout ce que toi ou moi – tout autre personne – rêvons de construire. C’est un amoncellement de débris, rebus et tout ce que la sorcière sent nécessaire emporter avec elle, un relais arcanique est boulonné sur le cadre, plus contemporain des guerres de nos pères que les modernes. À chacun de ses pas, j’ai eu peur que tout l’ensemble du cadre se déboulonne et s’écroule en tas sur la route.

En combat, cependant, c’était tout autre chose. Sous les ordres de la sorcière, il s’est avéré s’animer d’une manière que je ne parviens pas à décrire. Lorsque les capes noires [blackclads] ont attaqué notre colonne, le ‘jack de la sorcière a été parmi eu en un instant, fonçant de victime en victime tel un grand oiseau de proie, il se déplaçait entre les arbres avec une grâce surnaturelle, terrassant une douzaine d’hommes avant de revenir au côté de la Vielle Sorcière tel loyal animal de compagnie.

— Officier Mékanicien Vasily Ulchenko


Peut-être n’est-il pas surprenant que même un engin mékanique employé par la Vielle Sorcière soit décrit comme inexplicablement vivant et troublant. Ce n’est pas un warjack planifié et conçu avec soin par l’Union de Mékaniciens Khadoréens [Khadoran Mechaniks Assembly]. J’ai eu des rapports plus récents selon lesquels Agha aurait entrepris d’importantes et plus sinistres modifications à cette machine. Elle a été vue sur un moyen de transport plus grand similaires au ‘Jack de Récup’ [Scrapjack].

Ceci tient au fait que Zevanna Agha a été beaucoup plus active depuis la Guerre Llaelaise [Llaelese War]. Elle ne ressent plus le besoin d’oeuvrer uniquement dans l’ombre. La documentation militaire déteste encore se référer à elle sans utiliser de phrases codées, mais peu d’effort son nécessaire pour déterminer quelle réaffectation d’actifs est le résultat de son immixtion.

Pour ses opérations, elle a longtemps privilégié la 3ème Légion Frontalière [3rd Border Legion], une légion prévue pour pacifier les menaces khadoréennes intérieures. Elle l’a menée à de nombreuses reprises. Cela inclut les batailles contre les rejetons draconiques [dragonspawn] et les elfes corrompus, maintenant appelé Légion d’Everblight [Legion of Everblight], s’opposer à des «forces capes noires» dans des endroits tels que les Cicatrices [Scarsfell], le Noirracine [Blackroot Wood], le Boisombre [Shadoweald] et le Gibetière [Gallowswood]; combattre les disciples de Cyrisss; et s’aventurer profondément dans le Bois d’Épines [Thornwood]aux côtés d’autres fores khadoréennes lors de la titanesque Bataille au Temple Garrodh.

Le dernier fait est intéressant, car il suggère qu’Agha est au centre d’une des plus étranges conjonctions surnaturelles de mémoire récente. Cette bataille semble avoir eu lieu pour empêcher une sorte de catastrophe impliquant le Seigneur liche [Lich lord] Asphyxious et l’Annonciatrice de Menoth [Harbinger of Menoth]. La Vieille Sorcière était présente aux côtés du Grand Prince Tzepesci après avoir présagé une grande calamité s’ils n’intervenaient pas. Il convient de noter qu’avant ce conflit, Vladimir Tzepesci aurait péri après s’être sacrifié lors d’un conflit avec le Cryx autre part. Il est apparu aux côtés de Zevanna Agha avec son armure et son arme ancestrale reforgée, un événement avec d’énormes parallèles aux légendes de la vieille.

Parfois, j’ai l’impression qu’Agha existe uniquement pour m’embrouiller, bien que, bien sur, je ne mérite pas une telle attention. Je me suis heurté à quelque chose de semblable lors de mon enquête sur le chaman trollkin Hoarluk Doomshaper. À ce moment-là, j’ai découvert un rapport militaire relatant une obscure attaque contre une ville khadoréenne septentrionale, par ailleurs insignifiante, nommée Daliskov. Ce rapport est joint.

— GK


Date: le 15 Glaceus, 609 AR

Au: Seigneur Koldun Boris Metrovich

Du: Kovnik Yegor Chenko

Daliskov a été détruite. Nous avons perdu le contact avec la garnison il y a plus d’une semaine. Selon votre requête, j’ai envoyé une kompagnie enquêter et fournir de l’assistance si nécessaire. Ils n’ont trouvé que destruction et mort. Les murs de la ville avaient été abattus, des bâtiments aplatis et trop de corps pour qu’on puisse aisément les compter.

Heureusement, il y avait des survivants, et nous les avons soigneusement interrogés. Beaucoup déliraient et étaient affligés par le chagrin, rendant les faits difficiles à cerner. Tous ont convenus que la ville avait été attaquée par des trollkin et des trolls menés par un chaman trollkin âgé transportant de nombreux parchemins. La plupart de leur attention a été occupée par ce qui semblait être plusieurs gigantesques trolls des neiges [winter trolls], des «glaciers en mouvement» plus grands que la plupart des bâtiments, surplombant le mur extérieur. J’ai trouvé cela difficile à croire si je n’avais pas vu leurs traces de mes propres yeux. Ce qui s’est passé après l’effondrement du mur est moins certain. Un témoin affirme que des corbeaux se sont agglutinés autour du chaman et des trolls, après quoi ils ont disparu. Les survivants créditent Zevanna Agha, et disent que sans elle, tous auraient péri. Comprenne qui pourra.

—Kovnik Chenko
« Modifié: 27 août 2017 à 22:33:11 par elric »
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1066
    • Voir le profil
Re : Nq 73 - GKF - Zevana Agha-La Vieille Sorcière
« Réponse #1 le: 15 août 2017 à 15:44:16 »


À l’époque, je m’étais concentré sur le rôle de Doomshaper dans l’éveil d’une race de gigantesques trolls des neiges [winter trolls] précédemment inconnue. J’avouerai que la référence à l’ingérence d’Agha m’a déconcerté, d’autant plus qu’elle semble aléatoire et peu probable. Au cours mes investigations actuelles, j’ai découvert une autre affaire, pour ainsi dire.

C’est la présence de ces «glaciers en mouvement» qui a attiré mon attention. J’ai découvert l’étrange mention de gigantesques «trolls de glace [ice trolls]» au sein d’un Rapport de la Reconnaissance Cygnaréens [Cygnaran Reconnaissance Report] relatant une énorme bataille ayant eu lieu dans les Marches Sanglantes [BloodStone Marches] pratiquement exactement à la même période que l’attaque de Daliskov. Il est clair pour le ranger du SRC [CRS] que les entités n’étaient pas à leur place dans le désert. En lisant ces rapports, j’ai été effrayer d’y voir une mention à Doomshaper, à peu près au même moment que le rapport concernant Daliskov, bien que ces événements se soient produits à plus de mille milles [1609,344 km] de distances.

Les trollkin s’y réfèrent comme la «Bataille des Marches Sanglantes [Battle of the Bloodstone Marches]» et c’est apparemment un affrontement important qui a mené à la relocalisation des Kriels Unis [United Kriels] dirigé par Madrak Ironhide. Je détermine toujours ses détails, mais elle a impliqué de grandes armées de trollkin, d’hommes-gators [gatormen] et de farrow. Sauf si Doomshaper peut être à plusieurs endroits à la fois – chose qu’il ne lui a pas été attribué – je dois conclure que Zevanna Agha l’a banni lui et ses «glaciers en mouvements» depuis Daliskov aux Marches Sanglantes [Bloodstone Marches]. Étant donné qu’une gigantesque bataille se déroulait là où ils ont atterri, je ne peux pas considérer cela comme étant une coïncidence, quoique je ne prétende pas comprendre les motifs d’Agha, au-delà de la protection de Daliskov, une ville sans importance.

Ce que j’ai pu déterminer, c’est que non seulement il y eu un important carnage lors de cette bataille, mais de puissants et impressionnant rituels surnaturels ont peut-être eu lieu. Juste à la suite de cette bataille, il eut lieu un massif tremblement de terre à travers les Marches Sanglantes [Bloodstone Marches], ainsi qu’une série de tempêtes atypiquement puissantes. Après avoir déployé un vaste réseau pour trouver des récits de première main au sein de mes contacts trollkin, j’ai appris qu’un nombre alarmant d’individus très puissants étaient présents.

Les parties impliquées auraient inclus les trois tout-puissants [omnipotents] décisionnaires du Cercle Orboros [Circle Orboros], Hoarluk Doomshaper, Madrak Ironhide, le Seigneur Carver de l’Alliance de Thornfall [Thornfall Allaince, Barnabas de la Congrégation d’Eaux-Aveugles [Blindwater Congregation], Kromac l’Insatiable [the Ravenous], un grand roi de tribus tharn, et Bois du Dévoreur, l’Arbre du Destin [Wurmwood, the Tree of Fate]. Ce n’est que le genre de circonstances bizarre dont Zevanna Agha semble jouir à participer, mais elle était particulièrement absente, pour autant que je puisse le dire, peut-être parce qu’aucun khadoréens n’étaient présents. Mais j’ai entendu des rumeurs, sans fondement, que Rathrok a été vue entre les mains de Kromac l’Insatiable [the Ravenous] après cette bataille, et non plus entre les mains de Madrak Ironhide. Étant donné que la Vieille Sorcière était impliquée dans l’octroi de cette relique au trollkin il y a plus de deux mille ans, je me demande si elle n’a pas joué un rôle dans sa disparition de nos jours.

À quelle fin? Comment cela profite-t-il à ses lignées septentrionales privilégiées? Est-une sorte de jeu à long terme totalement indépendant? En quoi cet événement en 609 AR concerne-t-il ses mouvements plus récents, y compris des observations de Zevanna Agha au sommet d’un ’Jack de Récup’ [Scrapjack] agrandit en compagnie d’un nombre alarmant de malfée [grymkin]?

En examinant ces activités les plus récentes de la Vieille Sorcière, elles m’ont amené plus de questions que de réponses, de sorte que vous pouvez comprendre pourquoi je me suis concentré davantage sur le passé. D’après le travail que j’ai accompli, je suis fermement convaincu que la Vieille Sorcière existe et qu’elle est redoutable. Je suis convaincu qu’elle a eu un impact marqué sur le déroulement de l’histoire humaine. En particulier, j’estime qu’elle a joué un rôle dans l’essor de la civilisation septentrionale et la formation des lignés royales de l’ancien Empire Khardique et des grands princes modernes.

J’en conclus qu’il est impossible d’avoir une bonne perspective de ses actions sans une vision globale et le recul du temps. On commence à comprendre ce qu’elle faisait il y a mille ans. Donc, je  n’ai aucune confiance en notre capacité à déterminer rapidement ce qu’elle fait aujourd’hui. Dans l’ensemble, je conseillerais de lui donner une grande marge de manœuvre, en évitant d’attirer son attention.

— GK

« Modifié: 27 août 2017 à 22:33:58 par elric »
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne K-Az

  • Organisateurs de tournois
  • Membre
  • *
  • Messages: 455
    • Voir le profil
Re : Nq 73 - GKF - Zevana Agha-La Vieille Sorcière
« Réponse #2 le: 15 août 2017 à 18:01:03 »
Merci!

K-Az

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1066
    • Voir le profil
Re : Re : Nq 73 - GKF - Zevana Agha-La Vieille Sorcière
« Réponse #3 le: 16 août 2017 à 18:28:46 »
MàJ
Au passage, si une personne est suffisamment motivée pour un travail de relecture sur le texte, je l'en remercierai grandement ;)

Merci!

K-Az
De même :)
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1066
    • Voir le profil
Re : Nq 73 - GKF - Zevana Agha-La Vieille Sorcière
« Réponse #4 le: 25 août 2017 à 16:45:49 »
Màj
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne Lucius Forge

  • Héros
  • ********
  • Messages: 2975
  • Troll Khardique
    • Voir le profil
    • Lucius Forge
Re : Nq 73 - GKF - Zevana Agha-La Vieille Sorcière
« Réponse #5 le: 26 août 2017 à 18:14:26 »
Passionnant ! Plusieurs fautes d'orthographe et de syntaxe mais qui ne gâche en rien le travail énorme de traduction.

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1066
    • Voir le profil
Re : Re : Nq 73 - GKF - Zevana Agha-La Vieille Sorcière
« Réponse #6 le: 27 août 2017 à 22:38:41 »
Texte en entier
Merci à Cyriss-adept pour son aide

Passionnant ! Plusieurs fautes d'orthographe et de syntaxe mais qui ne gâche en rien le travail énorme de traduction.
Je te remercie.
Pour les fautes, n'hésite pas à me les signaler en Mp
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)