Auteur Sujet: NQ 64 - GKF - Anson Durst  (Lu 1490 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1144
    • Voir le profil
NQ 64 - GKF - Anson Durst
« le: 15 décembre 2017 à 13:45:45 »
Les DOSSIERS de Gavyn Kyle

Anson Durst

par Michael G. Ryan

Le plus souvent, les sujets de mes enquêtes sont dissimulés dans des niveaux d’anonymat ridicules, de sorte que votre récente demande d’information concernant le warcaster Anson Durst a été un contrat bienvenu. Le Protectorat de Menoth a certainement sa part de secrets, mais Durst a attiré suffisamment d’attention pour ses compétences et suscité juste assez de paranoïa d’un scrutateur en particulier pour que son nom apparaisse régulièrement dans une myriade de documents aussi bien officiel et autres. La piste de Durst est assez facile à suivre, et il ne m’a pas fallu longtemps pour découvrir l’intention quelque peu zélée de ce prêtre d’enquêter sur Durst – il n’a guère été subtil à ce sujet. Étant donné le ton du scrutateur, j’ai choisi de déterminer si ses soupçons étaient exacts. Pour vos besoins spécifiques, cependant, je les ai réduits aux seules références les plus pertinentes, en particulier celles relatives au scrutateur Cleo Captius et à Joycina, la sœur de Durst, que vous avez correctement mentionné comme «un pion du Protectorat». En fait, elle est un pion qui peut avoir déjà été sacrifié.

Un dernier point: mon nom à circuler parmi vos camarades llaelais dernièrement, ce qui est normal étant donné votre besoin de mes compétences, mais je suis tombé sur une référence à moi-même en faisant des recherches sur Durst. Au cours d’un interrogatoire par un scrutateur, l’un de vos numéros m’a nommé comme une source pour les secrets de la Croisade du Nord [Northern Crusade]. Étant donné votre enthousiasme apparent à faire en sorte que les forces du Protectorat se méfient de Durst maintenant qu’il est parmi eux, je vous déconseille fortement de permettre que mon nom revienne. C’est mauvais pour les affaires, si vous comprenez ce que je veux dire.

Cela dit, compte tenu de l’accès relativement facile que j’ai aux dossiers du Protectorat, mon tarif habituel vous escroquerait, de sorte que vous noterez que la facture ci-jointe est nettement inférieure à ce que j’avais initialement estimé. Voyez cela comme un incitant, en supposant que vous puissiez garder mon nom secret, à me contacter pour de futures enquêtes qui n’exigent pas de moi de traduire des écrits rhulique, traquer des nécro-canons [bloat thralls] ou voyager n’importe où à l’est des Marches Sanglantes [Bloodstone Marches].

-Gavyn Kyle


Les paladins sont un type rare dans le Protectorat – ils sont souvent formés dès leur plus jeune âge, faisant des débuts d’Anson Durst potentiellement pertinents. Ses talents furent découverts plus ou moins en même temps que ceux des autres chevaliers; il a été amené à l’Ordre quand il avait dix ans, mais d’autres avaient déjà noté ses capacités auparavant.

Anson Durst était un garçon exceptionnellement musclé, un trait qui a sans aucun doute bien servi sa famille alors qu’il grandissait dans leur ferme de la province de Gedorra, où le travail physique était la norme. Mais dès son plus jeune âge, Durst était nom seulement plus grand et plus fort que ceux de son âge qui l’entouraient, mais cette force physique supérieure était accompagnée d’un tempérament imprévisible. En tant que garçon de neuf ans avec le physique d’un adulte, il a battu gratuitement un autre enfant pour ce que Durst a perçu comme un blasphème. Le rapport suivant provient d’un petit temple menite de la province de Gedorra, où Durst a grandi sous la garde de ses parents et, surtout en ce qui concerne son avenir, sa sœur aînée, Joycina.

-GK

LIGNE TEMPORELLE D’ANSON DURST

581 AR – Anson Durst est le second enfant de Tolan et Béatrice Durst. Joycina, âgée de six ans, joue un rôle parental dans l’éducation de Durst.

587 AR – Tolan et Béatrice Durst deviennent des adorateurs de Menoth après qu’une force du Protectorat les ait sauvés de bandits.

590 AR – Durst adopte une position religieuse ferme quand il brise le bras d’un autre garçon au cours d’une bagarre. Toute la famille Durst supporte le rationnement alimentaire en guise de châtiment pour ses actions, mais sa famille soutien pleinement les actions du garçon.

593 AR – En protégeant un autre enfant du mal, Durst est recruté par un témoin, un paladin de l’Ordre du Mur [Order of the Wall]. Durst quitte sa famille pour rejoindre le paladin et se former à Sul.

595 AR – Toujours en train d’apprendre à contrôler ses capacités physiques impressionnantes au combat, Durst tue un camarade pendant l’entraînement. Les appels à l’expulsion de Durst ou même à son exécution ont été étouffés par les dirigeants du Protectorat, qui voient en lui plus qu’une force brute.

600 AR – Durst sort de formation, rejoint officiellement l’Ordre du Mur [Order of the Wall] et reçoit son Tison [Firebrand], qu’il nomme Récompense.

Début 606 AR – Pendant que Durst garde les frontières septentrionales du Protectorat, ses talents de warcaster sont découverts par sa proximité avec les warjacks. Il est immédiatement retiré du service pour évaluation et formation. Dès le début, Cleo Captius se méfie du nouveau warcaster.

606 AR – L’entraînement de Durst est suspendu lorsqu’il est envoyé combattre les cygnaréens lors de la Guerre Caspia-Sul [Caspia-Sul War]. Là, il acquière le surnom de Roc de la Foi [Rock of the Faith].

607 AR – À la fin de la guerre, Durst est envoyé au sud pour poursuivre son entraînement de warcaster. Les soupçons du Scrutateur Captius s’intensifient à mesure que sa méfiance vis-à-vis de Durst atteint le plus haut niveau de la hiérarchie du Protectorat.

Début 609 AR – Dans le cadre de la Croisade du Nord [Northern Crusade], Durst rejoint l’Intercesseur [Intercessor] Kreoss et le Hiérarque [Hierarch] Severius marchant dans le Bois d’Épines [Thornwood]. Le Scrutateur Captius reçoit l’ordre de démissionner, mais uniquement après avoir risqué la loyauté de Durst.

Ce n’est pas la première fois que le jeune Anson est amené devant moi, mais c’est l’incident le plus grave que j’ai été a amené à minimiser. Il ne me semble pas être un petit garçon mais plutôt un garçon piégé dans le corps d’un chevalier. De tous les enfants avec lesquels j’ai partagé la parole de Menoth, cet enfant, Anson, est d’une grande foi et d’une force physique encore plus grande. Il est facilement deux fois plus grand que les autres enfants de neuf ans, tel Thursten – qui a six ans de plus – peut l’attester, étant donné leur récent affrontement. Mais c’est une force qu’Anson manie comme un instrument émoussé. Même sur mon conseil, il continue à perdre son sang-froid, et cette fois, il ne résulte pas de l’orientation d’un autre enfant vers le droit chemin, mais d’un autre enfant meurtri pour la vie.

J’ai déjà eu des problèmes avec le garçon, Thursten. Au début de son adolescence, il commençait déjà à s’opposer à mes enseignements, et j’avais entendu parler occasionnellement de son défi face à la foi des autres. Jamais avec moi, bien sur, donc je n’ai jamais eu de raison immédiate de le corriger. Cette fois, cependant, son insolence l’a rattrapé. En exigeant les portions de repas d’un groupe d’enfants beaucoup plus jeune que lui, Thursten n’a pas tenu compte de la piété d’Anson Durst. S’il s’était contenté de prendre leur nourriture, Thursten aurait trouvé Anson aussi docile que les autres enfants, bien qu’un seul n’ait pas protesté contre le fait que Menoth n’approuverait pas un tel harcèlement. Mais selon les témoins de ce qui suivi, l’affirmation de Thursten selon laquelle «Menoth ne voit rien de moi» a provoqué la colère d’Anson. La confrontation physique a été à sens unique car Anson tient plus du warjack que du garçon.

Maintenant, j’ai un enfant avec un bras cassé et un autre qui aurait brisé les deux bras du premier, s’il n’avait été retenu à temps. J’ai demandé aux parents d’Anson de le prendre en charge, mais en vérité, nous sommes tous responsables de lui. Il a un fort potentiel pour servir le plus grand Protectorat, au-delà d'Imer et peut-être au-delà de Gedorra, mais sa rage est susceptible de le mener à sa perte. Je sens qu’il est de mon devoir de lui donner mes conseils pour se contrôler, même si cela signifie de libérer ma propre colère contre lui. Par conséquence, j’ai ordonné que les portions de nourriture de sa famille soient réduites pour rappeler à tous que ce comportement incontrôlable aurait du être abordé en privé, et non ignoré ou négligé jusqu’à ce qu’il arrive à ma porte.

Garmin Farris

Prêtre de Qar-Van, Gedorra



Bien que cet incident souligne le tempérament de Durst, qu’il soit juste ou non, un événement distinct souligne mieux son courage et sa force physique. Ce ne fut qu’un an plus tard, et bien qu’il y ait eu un certain nombre de témoins – dont la sœur de Durst, Joycina, et une poignée de fermiers que je suis pas parvenu à localiser – j’ai pu retrouver la jeune femme encore en vie aujourd’hui grâce aux actions de Durst. Bien qu’elle ait préféré garder l’anonymat lors de notre conversation – elle n’est pas une menite semble-t-il – elle a également été en mesure de fournir un témoignage direct de la bonne nature de Durst et de l’intervention de Dillar, paladin de l’Ordre du Mur [Order of the Wall]. -GK


Q: Vous connaissiez Anson Durst avant que cela arrive?

R: Oh, oui, on le connaissait tous, tous les enfants. Savez-vous ce qu’il a fait à Thursten Goodson?

Q: Oui. Cela vous a effrayé?

R: Pas moi. Certains oui. Mais je savais qu’il était spécial. Je n’avais aucune idée de ce que Menoth avait planifié pour lui, mais je savais qu’il n’était pas aussi méchant qu’on le disait. Je l’avais déjà vu très gentil, très doux. Il avait sa foi, mais il possédait aussi un autre côté qui était … Je ne sais pas. Attentionné? Comme s’il voulait que tu sois fidèle à sa foi, mais il ne voyait pas non plus le monde de manière tout noir ou tout blanc. C’est cette partie de lui qui ma sauvée quand le bœuf s’est échappé.

Q: Saviez-vous que vous étiez en danger?

R: Pas avant que Joycina ne me crie dessus. C’était la sœur d’Anson. Après qu’Anson ait blessé Thursten deux été auparavant, elle était beaucoup plus proche de lui, gardant un œil sur lui. Ce jour-là, quand le bœuf a rompu ses liens et a commencé à beugler, j’ai levé les yeux et je l’ai vu me charger. Je n’avais rien fait pour le mettre en colère – j’ai découvert plus tard que c’était juste un animal malade. Mais je suis resté figée dans la poussière, tel une petite fille trop stupide ayant trop peur de s’enfuir. J’ai entendu Joycina me crier de foutre le camp de l’entrée, et c’est à ce moment-là qu’Anson s’est approché de moi. Le bœuf fonçait droit sur lui, mais il n’a jamais bronché. C’était un grand garçon, mais pas si grand. J’ai pensé qu’il allait mourir; je l’entendais prier entre ses dents alors qu’il attrapait le bœuf par les cornes.

Q: Il l’a tué?

R: Non, mais il l’a projeté par terre. Je veux dire, il lui a tordu la tête, et a culbuté, l’entraînant avec lui. Tous deux dans un grand nuage de poussière, et j’entendais Anson clamer à Menoth et le bœuf meugler. C’est à ce moment-là que Joycina m’a attrapé, mais alors que nous fuyions, il avait cet homme, un paladin, d’après son armure. Un paladin avec une grande épée. Il avait tout vu. Et quand le bœuf s’est relevé pour Anson, qui était encore à terre, l’homme s’est précipité pour le défendre.

Q: C’était Dillar de l’Ordre du Mur [Order of the Wall].

R: Oui. C’était un homme âgé, mais il était encore clairement doué avec cette épée. Il a tué le bœuf d’un seul coup – il est tombé sa tête à moitié tranchée. Je savais qu’il était mort, je pouvais le voir rien quand le regardant, mais Anson non. Il l’a attaqué, lui tombant dessus, aux pieds du paladin. Puis tout le monde s’est figé une minute. C’était comme un tableau. Le paladin tendant la main à Anson, la poussière, le sang. Joycina fonçant vers eux, en me tirant la main, tandis qu’Anson prenait la main du paladin et se relevait. Et si je n’ai pas pu entendre ce que le paladin a dit, Joycina oui. Je pense que c’est à cause de cela qu’elle s’est mise à pleurer.

Q: Qu’est-ce que le paladin a dit?

R: Il a dit «Menoth m’a envoyé te chercher, mon garçon». Et Anson a acquiescé. Ils partaient tous les deux le lendemain matin. Joycina a pleuré pendant des jours.



En Durst, le paladin Dillar a vu l’un des siens, et ainsi il a escorté Durst à Sul, où le garçon a été présenté à l’Ordre du Mur [Order of the Wall]. Vous avez les notes de mes enquêtes précédentes, résumant l’Ordre et ses routines d’entraînement typiques, ainsi vous comprendrez les activités dans lesquelles le jeune Durst était engagé à son arrivée. Selon un grand nombre de documents différents, Durst était impatient de répondre à l’appel, de devenir un paladin, mais il avait des problèmes. Alors que ses supérieurs observaient un jeune homme désireux de trouver sa place au sein de l’ordre, de comprendre ses codes, ils ont également découvert une recrue physiquement imposante au caractère imprévisible. Le fait que des adultes se méfient d’un garçon de douze ans vous indique son comportement et ses capacités. -GK


…Quand l’élève [Durst] a soudainement jeté son livre contre le mur, j’ai quitté la pièce. Les autres élèves m’avaient informé des difficultés de [Durst] en lecture et en écriture le mettait en colère. Confrontés à sa frustration, l’élève a été capable de réciter les codes, les débats éthiques et les spécifications de la hiérarchie que nous étudions, mais ils les a tous appris oralement auprès d’autres étudiants. Néanmoins, il a été mis en garde contre de tels débordements à l’avenir. Il a suffisamment froncé les sourcils pour que je choisisse de ne plus le réprimander…

…Les blessures des deux garçons sont les suivantes. Revarr: deux côtes cassées, clavicule cassée, nez cassé, dents manquantes, œils au beurre noire, nombreuses éraflures, coupures, ecchymoses. Durst: deux doigts cassés (main gauche), un doigt cassé (main droite), ecchymose aux deux mains. Les deux élèves confirment que le combat a débuté lorsque Revarr a affirmé que son engagement envers l’Ordre était «plus profond» que celui de Durst. Les deux élèves ont été mis en garde contre les bagarres. C’est le troisième avertissement de Durst en moins d’un mois à propos de sa tendance à la violence…

…Je demanderai à ce très estimé tribunal de tenir compte l’histoire du jeune homme et son dévouement à notre Ordre avant de le congédier ou de prendre des mesures encore plus dures. Bien qu’à l’âge de dix ans, Durst nous a rejoint moins instruit que la plupart des jeunes recrues, il s’est épanouit en notre présence malgré son analphabétisme. Sa compréhension et son acceptation totale de notre code est impressionnante. En sa faveur, son acceptation inconditionnelle des ordres, et les craintes qu’il puisse ou ne puisse pas être en mesure d’appliquer le code lors de situations plus nuancées sont au mieux spéculatives. Ses aptitudes martiales sont universellement reconnues comme irréprochables. De plus, l’intérêt que porte le Haut Paladin [High Paladin] Vilmon à la formation de Durst témoigne de sa valeur potentielle. Mais aujourd’hui, nous sommes confrontés à cette grave situation – la mort de Saxin a été, je crois une tragédie dans le vrai sens du terme, mais j’espère que nous pouvons également convenir que Durst n’avait pas d’intention meurtrière lorsque l’incident s’est produit. En fait, j’arguerais que ses remords, sa culpabilité et sa honte indiquent qu’il est conscient de la gravité de ses actes. En outre, je ne désire pas diminuer l’importance de la mort de Saxon des mains de Durst, mais les autres pairs de Durst ont souvent exprimé leur soulagement que Durst cherche à protéger les innocents au lieu de punir les coupables. Et à votre attention supplémentaire, devrions-nous être surpris qu’une recrue moins qualifiée meure par inadvertance lorsqu’elle s’entraîne contre une recrue aussi forte, concentrée et historiquement imprévisible qu’Anson Durst? Sur la base de ce que m'ont dit les prêtres travaillant avec nos paladins, Durst a vue la vie d’un homme, d’autant plus qu’il en a pris une. Bien qu’il soit prêt à accepter tout châtiment que nous jugeons approprié, personnellement j’estime que son éveil spirituel honteux devrait suffire.



Quelques années plus tard, quand la formation de Durst fut achevée, ils l’envoyèrent à la frontière septentrional du Protectorat y rejoindre d’autres paladins et Gardiens de la Flamme [Flameguard]. Après avoir tué le jeune Saxin, Durst garda la tête basse pendant toute la durée de son séjour à Sul, et ses supérieurs avaient apparemment l’impression qu’il avait réconcilié son tempérament avec son rôle de paladin de l’Ordre du Mur [Order of the Wall]. D’après mes documents d’affectation, il n’était qu’un simple soldat de plus rejoignant la troupe protégeant les petites communautés contre les menaces détectées à la périphérie de la nation du Protectorat. C’est à l’époque où il se trouvait à la frontière que ses capacités de warcaster furent révélées, parce que peu de temps après son déploiement, la Guerre Caspia-Sul [Caspia-Sul War] éclata, où il a été vu pour la première fois utilisant ses pouvoirs nouvellement découverts. La lettre suivante n’est qu’une des rares que j’ai trouvés qui décrivent la tactique de Durst au combat – et celle-ci provient d’un soldat cygnaréen de la 272ᵉ Compagnie de Pionnier [272nd Trencher Company]  attachée à la 7ème Division, Seconde Armée. En d’autres termes, de quelqu’un qui n’avait aucune raison de louer les compétences de Durst. -GK


Cher Père,

J’espère que cette lettre vous trouvera en bonne santé. Le conflit à Caspia, j’en suis certain, s’achève, et une fois notre victoire acquise, je ne doute pas que je retournerai chez moi à Corvis. Ces menites trop zélés qui pensaient que le Cygnar se contenterait de céder la ville parce que leur religion l’exigeait ont été plutôt surpris par notre résistance à leur fanatisme bavant.

Fait intéressant, cependant, nous avons rencontré un warcaster parmi eux qui nous a frappé – et même bien pour certain d’entre nous, quand même – car étant des autres (La plupart de mes compagnons d’armes ne préfèrent pas investiguer à notre ennemi contrairement à moi.) On pourrait penser qu’il apprenait encore à contrôler ses warjacks, car il semblait favoriser leur utilisation dans les combats plutôt que d’envoyer des soldats «jetables». Sur la base de mes connaissances actuelles sur la tactique du Protectorat, les actifs comme les ‘jacks ont beaucoup plus de valeur pour eux que la chair et le sang. Pour être franc, les vies humaines ne sont pas importantes pour eux. Mais ce warcaster, il semblait faire tout de travers. Comme soldat, il m’a touché, et n’est pas ce que je pense de la plupart de leurs gars.

Nous avons fait une retraite tactique avant que mon équipe et moi ne puissions l’affronter, mais je suis sûr que cela aurait été un combat impressionnant – étant donné sa tactique, peut-être est-il le leader du Protectorat qui battrait en retraite s’il avait été vaincu au lieu de sacrifier son âme pour le bien de sa religion. Quand je l’ai décrit en présence de quelques prisonniers, l’un d’entre eux m’a raconté comment le «Roc de la Foi [Rock of the faith]» serait la perte de Caspia.

J’adore quand ils font comme si Menoth avait quelque chose à voir avec cette guerre.

À bientôt,

Colin



L’élévation de Durst au rang de warcaster aurait pu être accueillie favorablement par les soldats du conflit Caspia-Sul et même parmi de nombreux prêtres, mais parmi les scrutateurs – notamment un loquace appelé Cleo Captius – un paladin doté d’un tel talent aurait suscité de vives inquiétudes. J’ai rassemblé des bribes de correspondances entre différents scrutateurs, en soulignant spécifiquement les lettres de Captius avec son scepticisme sur la fiabilité et les arrière-pensées possibles d’un paladin avec la capacité de contrôler des warjacks. Je soupçonne que c’est probablement l’information que vous recherchiez lorsque vous m’avez contacté au sujet de ce dossier. -GK



EXTRAIT D’UNE LETTRE AU SCRUTATEUR CONFIRMÉ [SENIOR SCRUTATOR] ARTRIUS

À mon avis, il y a un problème inhérent à permettre à une personne dotée du talent de warcaster de continuer à servir l’Ordre du Mur [Order of the Wall] Anson Durst pourrait être trop aveugle pour le voir ou l’ignorer délibérément, mais vous et moi savons que ces objectifs sont incompatibles. Autrement dit, les besoins d’obéissance d’un warcaster aux ordres de ses supérieurs militaires doivent avoir préséance sur toute sorte de code archaïque. Qui est ce jeune paladin pour assumer une telle position de pouvoir et d’autorité sur le champ de bataille? Il est l’un des soldats sans nom et visage de l’Ordre du Mur [Order of the Wall], et ces capacités qu’il possède sont beaucoup trop précieuses pour les militaires que pour lui permettre de demeurer sans contrôle. A-t-on enquêté sur ces antécédents? Savons-nous qui a découvert son talent de warcaster jusqu’ici inconnu? Et savons-nous exactement où se situe son allégeance? Historiquement, nous avons connu de nombreuse désobéissances et même d’insurrection de la part des membres de cet Ordre, qui ont placé leurs croyances par-dessus l’obéissance au clergé. Étant donné l’histoire du Haut Paladin [High Paladin] Vilmon, je suggère ardemment que nous conservions un œil vigilant sur ce Durst – il est probablement sous le contrôle de membres tout aussi douteux, et je détesterais que nous soyons pris au dépourvu quand il jouera finalement sa main politique.



Comme dit dans ma précédente correspondance, je ne possède pas de preuves précises des actions d’Anson Durst qui suggéreraient qu’il soit méfiant, mais j’espère que nous pouvons convenir que l’entièreté de l’Ordre du Mur [Order of the Wall] n’est pas digne de confiance. Le fait que l’un d’entre eux soit maintenant un jeune warcaster devrait nous préoccuper davantage que les détails des activités de Durst. En fait, je soutiens que son numéro d’équilibriste entre son obéissance à ses supérieurs et ses efforts pour prétendument satisfaire au code de conduite des paladins est suspect en soi. Je crois que si considérez la défiance de Vilmon envers le Hiérarque [Hierarch] Voyle pendant la guerre, vous conviendrez que Durst est sur une voie la même voie et qu’il fait fi de ses supérieurs.



EXTRAIT D’UNE LETTRE AU HAUT SCRUTATEUR [HIGH SCRUTATOR] MIRARUS

Je vous écris pour vous prier de reconsidérer votre refus d’élargir les paramètres de cette enquête, Haut Scrutateur. Je suis conscient de votre impatience face à mes inquiétudes, mais je peux vous assurer qu’Anson Durst est loin d’être l’homme qu’il prétend être. J’ai abordé la question avec plusieurs de mes semblables, et ils sont d’accord de dire que l’Ordre du Mur [Order of the Wall] utilise probablement ce warcaster comme un outil pour saper d’autres secteurs du Protectorat. Avec votre soutien, l’enquête que j’ai lancée il y a peu pourrait révéler qui est derrière son ascension et quelles pourraient être ses intentions. Si nous permettons à Durst d’opérer sans surveillance supplémentaire, je ne doute pas que nous aurons un autre Dartan Vilmon sur les bras. Si vous adjoignez votre nom à cette poursuite, je vais personnellement défendre son issue.



EXTRAIT D’UNE LETTRE AU SCRUTATEUR SUPÉRIEUR [VICE SCRUTATOR] VINDICTUS

J’ai reçu votre réponse, Scrutateur Supérieur, et par votre ordre, je prends des mesures pour mettre fin à mes requêtes sur le rôle ultérieur d’Anson Durst au sein de l’Ordre du Mur [Order of the Wall]. Bien que je ne partage pas vos préoccupations quant à la réaction de l’Intercesseur [Intercessor] Kreoss s’il apprenait l’existence de cette enquête, je crois comprendre qu’il éprouve certaines sympathies pour l’Ordre. Est-il susceptible de prendre des mesures contre nous simplement parce que nous avons cherché obtenir l’assurance que ce nouveau warcaster soit vraiment loyal au Protectorat? Je peux simplement dire que j’ai des doutes. De même, j’ai fait ce que vous m’avez demandé et j’ai changé d’idée en me concentrant plus sur la découverte de secret que Durst pourrait avoir pour assurer sa loyauté. Aussi, selon vos instructions, je m’abstiendrai de divulguer les détails de mes actions. Je vous suis reconnaissant de l’attention que vous avez prêtée à mes préoccupations.



Les intentions du Scrutateur Captius ne furent pas immédiatement claires dans toute la correspondance que j’ai pu obtenir, mais compte tenu des rapports que j’ai pu obtenir de la Croisade du Nord [Northern Crusade], le Scrutateur Supérieur [Vice-Scrutator] Vindictus avait raison de s’inquiéter de la possible réaction de Kreoss en déterrant les scandales de Durst. Le nouveau warcaster fut chargé de rejoindre les forces de Kreoss et du Hiérarque Severius marchant dans le Bois d’Épines [Thornwood], et il a fait une première impression positive sur ses supérieurs. J’ai édité les notes suivantes pour me concentrer principalement sur Durst, mais vous pourriez les trouver utiles pour certains des autres aspects de cette synthèse. Nous pouvons discuter d’un appontement supplémentaire si vous êtes intéressé. -GK


Notes de dictées (Résumées)

VESTUS TARN, ADMINISTRATEUR OFFICIEL FAISANT RAPPORT À L’INTERCESSEUR [INTERCESSOR] KREOSS

Cinquième sujet: Le warcaster Anson Durst. Paladin de l’Ordre du Mur [Order of the Wall]. Récemment chargé de rejoindre l’aventure en Bois d’Épines [Thornwood]. L’évaluation par ses supérieurs immédiats est qu’il suit bien les ordres et maintient un profil bas. Ses actions au cours de la Guerre Caspia-Sul [Caspia-Sul War] ont été louables, d’autant plus que sa formation de warcaster n’était pas entièrement achevée. Intercesseur [Intercessor] au Hiérarque [Hierarch]: «le garçon demeure émerveillé par ceux d’entre nous qui guident son avenir.» L’intercesseur [Intercessor] le décrit comme loyal, dévoué, désireux de plaire, humble (même à propos du surnom qu’il a gagné lors du conflit Caspia-Sul).

L’Intercesseur [Intercessor] Kreoss a ensuite exprimé sa satisfaction qu’un paladin de l’Ordre ait atteint le statut de warcaster. L'intercesseur était également heureux que Durst n’ait aucune ambition personnelle discernable d’atteindre les échelons supérieurs de l’Ordre, pas comme [EXPURGÉ].

L’Intercesseur [Intercessor] Kreoss a cependant exprimé ses inquiétudes concernant le caractère réputé de Durst. Un certain nombre d’incidents ont été détaillés, dont certains se sont produits avant que Durst ne soit amené à Sul pour s’entraîner dans l’Ordre, dont plusieurs se sont produits durant son entraînement pendant sa période dans le nord. Au moins trois incidents ont entraîné des dommages permanents ou la mort des pairs de Durst.

L’intercesseur a ensuite souligné la loyauté de Durst envers le Protectorat, concluant qu’il est fortement attaché à l’Ordre et donc probablement envers les objectifs du Protectorat en général. L’Intercesseur Kreoss a exprimé son désir de voir Durst bénéficier d’un plus vaste soutien afin de développer ses compétences en tant que warcaster. Pour conclure la discussion, le Hiérarque [Hierarch] Severius y a consenti.



C’est en collaborant avec un ancien membre du Protectorat afin d’obtenir les notes de la réunion ci-dessus qu’un communiqué privé du Scrutateur Supérieur [Vice Scrutator] Vindictus s’est retrouvé entre ses mains, un document qui reflétait directement la correspondance échangée entre lui et Captius au sujet de l’insistance de Captius à dire que Durst était un individu suspect. Cette lettre singulière m’a envoyé à nouveau à la province de Gedorra et à la sœur d’Anson Durst. -GK


À: Captius, Scrutateur

De: Vindictus, Scrutateur Supérieur [Vice Scrutator]

CONCERNANT: Warcaster Durst

Je suis mécontent de vous. J’ai examiné les antécédents de Durst et j’ai constaté qu’il a servi habilement, obéissant aux ordres et de ne pas correspondre à vos accusations. Et maintenant, vos tactiques à cet égard sont problématiques. Tout d’abord, vous n’avez rien trouvé de remarquable concernant Durst pour justifier vos soupçons hasardeux. Ensuite, vous avez pris des mesures qui n’ont rien fait pour le rapprocher plus étroitement de nous. L’objectif de mes ordres n’était pas que vous sapiez la loyauté de Durst envers le clergé, mais que vous la renforciez. Maintenant, vous lui avez offert d’amples raisons de se méfier de nos motivations et de nos intentions, à condition qu’il apprenne ce qui a été fait. Vous auriez dû traiter d’une manière qui ne reviendrait pas à nous inculper, mais au lieu de cela, vous avez laissé des témoins et des preuves. Si l’Intercesseur [Intercessor] Kreoss apprend cela, j’entrevois un supplice [wrack] dans votre avenir.

Par conséquence, vous avez créé ce merdier, je m’attends maintenant à ce que vous le nettoyiez. Conservez tout cela secret ou faites la paix avec Menoth. Je ne veux plus entendre parler de la sœur.



Comme vous pouvez l’imaginer, j’ai ressenti une certaine inquiétude pour le bien-être de Joycina Durst, alors j’ai choisi de la surveiller et peut-être de l’encourager à prendre contact avec son frère. Mais quand je suis arrivé à la ferme où Anson Durst avait grandi, il n’y avait personne pour me saluer. Il semblait que la maison et les dépendances avaient été nettoyées au point d’apparaître neuves et jamais habitées – c’était probablement la ferme la plus propre que j’aie jamais vue. Il n’y avait aucun signe d’un départ précipité, volontaire ou non. Deux voisins avaient également disparu, leurs maisons également immaculées. Quand je me suis renseigné dans la région, j’ai trouvé un autre voisin qui savait clairement quelque chose, mais ne voulait pas parler avec moi – le menofix qu’il a dessiné dans la poussière avec son orteil et la vitesse avec laquelle il l’a effacé a exprimé tout ce dont j’avais besoin de savoir.

En fin de compte, si un scrutateur a kidnappé ou tué Joycina Durst, il se pourrait bien qu’il se soit fait un ennemi éternel du warcaster Anson Durst. Bien entendu, vous ne m’avez pas payé pour traquer la sœur de l’homme, donc je n’ai posé que des questions superficiels dans l’espoir qu’elle ait fui avant que quelqu’un ne l’ait attrapé. Quoi qu’il en soit, Durst en personne se sentira indubitablement harcelé par des actions agressives envers son seul membre de sa famille, et il la protégera aussi farouchement que les paladins qu’il considère comme sa famille au sens large. Compte tenu de la notoriété de son caractère, je suis étonné que quiconque risque de le libérer. Mais encore une fois, la paranoïa et le zèle de certains membres du Protectorat demeurent pour moi toujours un mystère, même après toutes mes recherches.

En définitive, toutes mes recherches démontrent que Durst est un soldat loyal et obéissant, mais les actions d’un simple scrutateur peuvent bien avoir offert à Durst des motifs de défiance directe contre le Protectorat. Il semble avoir franchi la limite entre deux hiérarchies organisationnelles différentes au sein du Protectorat, mais maintenant sa loyauté partagée pourrait bien être menacée. Beaucoup dépendra de qui le soutiendra – ou l’affrontera – à l’avenir.

Je suis curieux de voir ce que vous et vos compatriotes llaelais ferez de cette information, car j’imagine que vous voyez Anson Durst comme un point de vulnérabilité parmi les forces du Protectorat. Mais si vous songez à l’ébranler ou même le recruter – en particulier en utilisant le probable destin de sa sœur – je vous avertirais de ne pas le faire. Il est au moins aussi dévoué à l’Ordre du Mur [Order of the Wall] qu’à Joycina, et l’homme à un tempérament à peine contrôlé. À moins que nous ne vouliez que le Roc de la Foi [Rock of Faith] vienne vous massacrer pour extérioriser sa rage, je suppose que le roc est inébranlable et qu’il se mette peut-être du bon côté au lieu d’essayer de contrôler son mauvais caractère. Si vous désirez que je recherche la sœur, vous savez comment me joindre.—GK


« Modifié: 15 janvier 2018 à 17:56:58 par elric »
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1144
    • Voir le profil
Re : NQ 64 - GKF - Anson Durst
« Réponse #1 le: 13 janvier 2018 à 17:44:24 »
Texte en entier.
Merci à Lysander 53 pour le travail de relecture  ;)

Bonne lecture  :)
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne Lysander53

  • Membre
  • *****
  • Messages: 385
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : NQ 64 - GKF - Anson Durst
« Réponse #2 le: 13 janvier 2018 à 20:11:09 »
Avec plaisir  ;)

Hors ligne Stalker

  • Compagnon
  • ****
  • Messages: 152
    • Voir le profil
Re : NQ 64 - GKF - Anson Durst
« Réponse #3 le: 10 mai 2018 à 17:26:43 »
Très chouette et peu de pains ! Merci pour l'histoire du "Boucher de Menoth"