Auteur Sujet: Nq 50 - GKF - Coleman Striker  (Lu 615 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1140
    • Voir le profil
Nq 50 - GKF - Coleman Striker
« le: 11 avril 2018 à 18:35:40 »
Les DOSSIERS de Gavyn Kyle

COLEMAN STRYKER

par William Shick

Je dois admettre que j’ai été surpris du temps qu’il a fallu avant que vous ne requériez mes services sur ce sujet particulier, mais c’est peut-être parce que ses états de services sont si bien connus. Il y a peu de chefs militaires de son âge qui puissent prétendre égaler les accomplissements du Seigneur Commandeur Coleman Stryker du Cygnar. Peu d’hommes, même plus vieux de plusieurs décennies, ont joué un rôle aussi central dans tant d’événements qui ont radicalement changé la configuration de ce royaume, et sans doute de la région en entier. Il était sage de votre part d’établir un budget en demandant à ce que je concentre mes efforts sur les premières parties de sa carrière, où l’on en sait le moins avec certitude. Cela a transformé ma tâche en quelque chose de plus engageant que je n’avais anticipé, déterrant l’intrigue politique qui s’est déroulée au cours des années précédant de le Coup d’État du Lion [Lion’s Coup] parmi plusieurs des warcaster commandants du Cygnar. Cela renforce la valeur de ceux qui ont le talent de warcaster et le traitement spécial qu’ils reçoivent de l’Armée Cygnaréenne.

Coleman Stryker est né à Fisherbrook [Ruissepêche] de Josef et Laura Stryker. Laura Stryker est morte de maladie alors que Coleman était encore jeune, laissant Joseph élever seul son fils. Tandis que Joseph faisait de grands efforts pour empêcher son fils de suivre le chemin de la guerre, la main du destin est rarement prise en défaut, et au moment où Stryker avait seize ans, les événements firent de lui l’un des plus formidables commandants militaires du Cygnar, et le premier champion du Roi Leto Raelthorne.

—GK


Résumé de Coleman Stryker

575 AR: Coleman Stryker est né de Joseph Stryker et Laura Stryker.

591 AR: Recruté sur la recommandation du Commandant Asheth Magnus pour la Garde Royale au Château Raelthorne à Caspia.

592 AR: Envoyé s’entraîner avec les Lames-Tempête Caspienne [Caspia Stormblades] sous le Capitaine Lillian Brock à la demande du Commandant Lame-Tempête Kielon Ebonhart.

593 AR: Le Commandant Asheth Magnus utilise son influence pour faire participer Stryker au test des compagnons de l’Académie Stratégique [Strategic Academy], bien que Stryker n’ait pas encore fréquenté à l’Académie Stratégique [Strategic Academy]. Il termine le test mais est jugé inapte à l’entraînement de compagnon

594 AR: Participe au Coup d’État du Lion [Lion’s Coup]. Bien qu’il se bat d’abord pour Vinter, Stryker termine le coup d’état aux côtés de Leto et s’avère déterminant dans le succès du coup d’état. Durant le coup d’état, il témoigne de son talent de warcaster.

594 AR: Débute sa formation de warcaster à l’Académie Stratégique de Caspia mais sera vite transféré à la branche de Port Bourne [Point Bourne].

595 AR: Entame sa tournée de compagnon sous le commandement du Commandant Sebastian Nemo et reçoit le commandement du notoirement malaisé Cuirassé [Ironclad] plus tard surnommé Vî Arsouye [Ol’ Rowdy]. Après un bref service dans le Bois d’Épines [Thornwood], ils rejoignent tous les deux la Troisième Armée [Third Army] pour participer à la défense côtière contre le Cryx.

596 AR: Achève la tournée de compagnon et est promu capitaine.

597 AR: Rejoint la Seconde Armée du Cygnar, protégeant la frontière et la région orientale. Aide à réprimer les soulèvements post-coup parmi les Chevaliers Royaux du Cygnar [Royal Knights of Cygnar] mené par le traître Asheth Magnus.

596–599 AR: Effectue de brèves tournées de service aux côtés de la Troisième et de la Première Armée avant de retourner à la Seconde, alternant entre les frontières menacées du Cygnar.

600 AR: Promu major en reconnaissance de son service exemplaire dans la défense du royaume, y compris son rôle dans la lutte contre les séditieux loyaux à Vinter.

603 AR: Après avoir à nouveau affronté Asheth Magnus, Stryker est personnellement loué par le Roi Leto, qui le promeut commandant.

604 AR, automne: Embusqué par les khadoréens alors qu’il escortait un convoi de ravitaillement militaire jusqu’à la Forteresse de Rougemuraille [Redwall Fortress], précurseur de l’éclatement de la Guerre Llaelaise [Llaelese War] à la fin de l’année.

605 AR: Commande des forces sur les lignes de front de la Guerre Llaelaise [Llaelese War] et est témoin d’actes de barbarie contre les cygnaréens et les llaelais de la part des khadoréens et des croisés du Protectorat de Menoth.

606 AR: Élevé au rang de seigneur commandeur  par le Roi Leto pour diriger une division spéciale sous son commandement direct. Libère d’anciens inquisiteurs pour l’aider à rassembler et emprisonner les menites cygnaréens dans la région orientale afin d’empêcher leur collusion avec le Protectorat. Ces menites sont par la suite envoyés à la Prison de l’Île des Rives de Sang [Bloodshore Island Prison]. Stryker ordonne également une attaque sur les murs de Sul et dirige sa Division Tempête [Storm Division] pendant la Guerre Caspia-Sul [Caspia-Sul War] qui s’ensuit.

607 AR: Grièvement blessé à Sul lors d’un combat contre Feora, Protectrice de la Flamme [Protector of the Flame], quand il risque sa vie pour sauver des civils sul-menites en danger. Six semaines plus tard, ayant partiellement récupéré, il fait face au Hiérarque [Hierarch] Garrick Voyle dans les rues de Caspia. Les tentatives de négocier en échangent de prisonniers menites échouent, et Stryker et Voyle se battent dans une porterie du centre-ville. Bien que la bataille semble d’abord désespérée, Stryker réussit finalement à vaincre et tuer le Hiérarque [Hierarch] Voyle, mettant fin à la guerre.

608 AR: Suite au cessez-le-feu entre Caspia et Sul, la Division Tempête [Storm Division] de Stryker est transférée au Château PontdePierre [Stonebridge Castle] afin de faire face à la menace cryxienne dans le Bois d’Épines [Thornwood].

Document Officiel de la Cour

Ville de Ruissepêche [Fisherbrook]

Le 9 Goloven, 591 AR, Coleman Stryker, fils de Joseph Stryker a pris le contrôle d’un steamjack à proximité par des moyens inconnus, ce qui a entraîné la destruction d’une valeur de 1’500 couronnes de biens de [Ironmonger Steam Works] et conduisit aux dommages corporels de plusieurs travailleurs, y compris le propriétaire, soit 2’000 couronnes de plus

Dans son témoignage, Coleman Stryker prétend n’avoir cherché qu’à défendre son père contre les attaques du propriétaire de [Ironmonger Steam Works], Alec Banner. Les témoignages des nombreux témoins oculaires, cependant, indiquent que Joseph Stryker n’était que sévèrement réprimandé pour avoir manqué à ses devoirs professionnels et qu’il ne courait aucun danger physique.

La cour détermine que l’incident n’était pas malveillant de la part de Coleman Stryker. Néanmoins, son imprudente mise en danger des personnes et de biens personnels ne peut rester impunie. Par conséquent, la cour a décidé que, puisque Coleman Stryker n’est pas encore majeur, Joseph Stryker est responsable du paiement de tous les dommages énumérés dans l’annexe du présent document.


La dette que Joseph a contractée suite aux actions de Coleman Stryker aurait été carrément paralysante pour un homme aux modestes moyens. Non seulement toute la somme fut payée, mais tout l’incident, y compris les documents officiels, furent rapidement balayés sous le tapis. Il a fallu de nombreuses recherches dans les coins sombres et poussiéreux des minutes depuis longtemps oubliées de la salle d’audience pour découvrir ce document particulier.

La raison pour laquelle cette note plutôt banale des dossiers de la Cour de Ruissepêche [Fisherbrook Court] a été cachée devient évidente une fois que l’on comprend l’étendue de la conspiration conçue par celui qui était alors le Commandant [Commander] de l’époque Asheth Magnus.

Grâce à des recherches approfondies dans les archives militaires cygnaréennes, j’ai pu découvrir que Joseph Stryker avait servi dans l’armée cygnaréenne sous le Capitaine Asheth Magnus. Il est clair que Magnus, pour quelque raison que ce soit, gardait un œil sur son ancien subordonné. Je suppose que Magnus a peut-être été le premier à identifier les capacités latentes de warcaster de Coleman, et il a vu la chance de s’attacher ce puissant atout. La lettre suivante, écrite par un Inquisiteur de haut rang au sein du cercle restreint de Vinter, offre une image révélatrice des intentions de Magnus concernant le jeune Stryker.
—GK


Du: Commandeur Asheth Magnus

Au: Inquisiteur en Chef [Senior Inquisitor] Delvin Thatcher

Même si je reconnais que nous avions des désaccords au sujet de ma conviction que le jeune fils de Joseph Stryker hériterait des «dons» de sa mère, je suis heureux de rapporter que les informations fournies par mes informateurs à Ruissepêche [Fisherbrook] ont prouvé le bien-fondé de ma conviction. Bien que vous puissiez remettre en question mon évaluation du rejeton de Joseph, je suis persuadé qu’il peut devenir une arme puissante au service de notre roi.

Saisissant l’occasion de notre retour à Caspia, j’ai commencé à tester les talents naissants de Coleman, et je dois avouer que je suis impressionné. Déjà, le garçon est plus prometteur que les apprentis confirmés de l’Académie Stratégique [Strategic Academy]. Durant les quelques jours qui ont suivi notre départ de Ruissepêche [Fisherbrook], il a déjà compris comment connecter son esprit avec un cortex bien que son doigté soit dépourvu de toute sorte de finesse ou de retenue.

Coleman Stryker est têtu, arrogant et naïf, et a désespérément envie de devenir autre chose que le fils d’un simple mékanicien [chamanisme]. Il était inévitable que le jeune homme effronté s’irrite sous la main restrictive de son père. Là où le père a fui la grandeur, le fils n’aspire à rien de moins.

En bref, il est l’argile parfait que nous pouvons travailler et il vaut bien la somme dérisoire que j’ai payée pour acquitter les dettes de sa famille et gagner la loyauté du garçon.

Vous verrez. Avec le temps, Coleman Stryker deviendra un grand atout pour la Couronne si je reçois le soutien nécessaire.



Dès leur arrivée à Caspia, Magnus utilise son influence pour placer Stryker au sein de la prestigieuse Garde Royale Cygnaréenne [Cygnaran Royal Guard]. Cette démarche a non seulement permis à Stryker de disposer des meilleurs maîtres d’armes disponibles, mais a aussi assuré que le jeune warcaster resterait proche de Magnus.

La formation initiale de Stryker présente le premier vrai regard sur ‘impétueux et pourtant extrêmement talentueux jeune homme qu’il était. Le document ci-dessous est une évaluation de la jeune recrue par son commandant.

—GK


Du: Major Collin Jenkins

Au: Commandant Asheth Magnus

Dans la courte période où il s’est entraîné avec la garde, la Recrue Coleman Stryker a acquis à la fois le courroux et l’admiration de ses camarades de troupe. Il a suivi tous les entraînement que j’ai conduits comme un poisson dans l’eau. J’ai été particulièrement impressionné par la rapidité avec laquelle il a adopté la lame de combat caspienne. Ce qu’il manque en talent, il le compense par la pure détermination et l’intrépidité. Au cours des quelques mois qui ont suivi son arrivée, il a pu se lier d’amitié avec des gardes qui servent depuis des décennies. Bien qu’il suive correctement les ordres, il y a une arrogance indéniable derrière chaque «oui, monsieur» et chaque salut.

Bref, le garçon est une grande gueule vantarde. Apparemment, le grand honneur qu’on lui a fait en lui permettant de s’entraîner avec la Garde Royale [Royal Guard] – un poste que de nombreux soldats lui envieraient – ne suffit pas à ses ambitions démesurées.

Dans une tentative d’effrayer un peu le garçon, je lui ai demandé de faire le Défi [Gauntlet].C’est un truc que j’utilisais auparavant quand j’avais besoin d’inspirer un changement d’attitude chez une recrue qui ne pouvait s’empêcher de se voir comme le prochain grand héros du Cygnar. Avec un égo aussi grand que celui de Stryker, j’ai demandé aux sergents instructeurs pionniers de lui faire faire le niveau des troupes de choc [commandos].

La plupart des recrues ne franchissent même pas le premier obstacle avant de jeter l’éponge. Soixante livres [27,21kg] sur le dos, le rugissement des mitrailleuses tirant à balle réelle au-dessus de vous, et trois miles [4,82 km] d’obstacles les plus brutaux jamais imaginés. Comme vous le savez, les instructeurs sont fiers du fait que seulement dix pour cent des candidats troupe de choc [commando] se qualifient. Il y a une raison pour laquelle ils l’appellent le Défi [Gauntlet].

Au début, j’ai pensé que je l’avais coincé. Il avait réussi à surmonter les deux premiers obstacles, puis il a commencé à flancher. Je me rends compte maintenant que mon erreur a été de lui demander s’il voulait s’arrêter.

Grâce à une combinaison de talent brut et de détermination, la recrue est parvenue à se frayer un chemin à travers le parcours. Sa performance n’aurait jamais été acceptée pour une qualification troupe de choc, mais bon sang il a lutté jusqu’au bout.

Je sais que vous vous êtes personnellement intéressé à l’entraînement de la Recrue Stryker, mais malgré votre impression, je crois que son attitude et son comportement ne conviennent pas à la Garde Royale [Royale Guard]. S’il faisait preuve de son manque de respect envers l’un des fonctionnaires du palais ou – Morrow l’empêche – envers le Roi Vinter lui-même, ce serait un désastre. Mais il possède clairement ce qu’il faut pour être un soldat, et même un soldat exceptionnel. Avec tout le respect que je vous dois, peut-être devrait-il être considéré pour une formation de pionnier troupe de choc [trencher commando] ou un autre rôle?


Alors que le document ci-dessus est inestimable pour sa perspicacité sur la personnalité et le potentiel de Coleman Stryker, ce que je trouve plus intrigant est le fait que même ici les talents arcaniques de Stryker sont restés cachés. Les sous-entendus dans la lettre semblent indiquer que Magnus entraînait personnellement Stryker, probablement dans la tradition des warcasters, en plus de la formation qu’il recevait en tant que recrue de la Garde Royale [Royal Guard].

Certaines des motivations de Magnus à entrer dans cette conspiration sont déroutantes. Bien qu’il y ait eu de plus en plus d’agitation au sein de la cour en raison du règne de plus en plus despotique de Vinter, Magnus était au firmament de son influence politique. Il aurait pu facilement faire en sorte que Stryker soit placé de la même façon s’il l’avait confié à l’Académie Stratégique [Strategic Academy].

Pour y répondre, j’ai trouvé des documents suggérant que Magnus était de plus en plus en désaccord avec d’autres warcasters de haut rang, en particulier les Commandants [Commander] Sebastien Nemo et Birk Kinbrace. Je présume que ces individus ont peut-être isolé Magnus des jeunes combattants. Il vaut la peine de se rappeler que le général maître de guerre [warmaster general] à ce moment-là était le Prince Leto lui-même, et il avait peut-être déjà planifié le coup d’état. Magnus aurait été l’un de ceux qui auraient été perçus comme un sérieux obstacle à de tels plans.

Presque tous ignoraient le potentiel du jeune Stryker. La lettre qui suit, du Commandant [Commander] Nemo au Seigneur [Lord] Ebonhart du Midlund Septentrional [Northern Midlunds] – un Lame-Tempête [Stormblade] de haut rang et l’un des confidents du Roi Leto – parle de l’intérêt du Commandant-Adepte [Commander Adept] pour le protégé de Magnus  et des allusions au conflit à venir entre les Raelthorne.

—GK


Les exploits du Garde Royal [Royal Guardsman] Coleman Stryker ont récemment été portés à mon attention, grâce aux rapports du Sergent-Chef Pionnier [Trencher Master Sergeant] Olin Dougal, qui supervise le tristement célèbre Défi [Gauntlet]

Bien qu’il n’y ait pas eu de manifestation extérieure, je crois que ce jeune homme contient l’étincelle d’un warcaster en lui – un soupçon accru par l’intérêt que le Commandant [Commander] Asheth Magnus porte à ce garçon, comme mes contacts m’ayant informé que Magnus a pris Coleman sous son aile. Un tel investissement personnel de la part d’un homme aussi calculateur que Magnus me dérange.

Sur la base de mon intuition, j’ai organisé une rencontre «fortuite» avec le garçon lors d’une séance d’entraînement de la Garde Royale [Royal Guard] Bien que notre réunion ait été brève, mes années de formation et ma sensibilité au talent de warcaster des autres m’ont donné des raisons de croire que Coleman Stryker a ce rare don.

Je dois admettre que si les talents du garçon sont impressionnants, les évaluations de son caractère sont assez préoccupantes. Les rapports que j’ai lus dépeignent un jeune homme impétueux, imprudent et arrogant n’ayant pas encore appris la discipline requise pour vraiment exploiter ses immenses talents.

En tant que tel, je pense qu’il peut être essentiel pour notre cause de contrer l’influence de Magnus. Si le garçon possède l’étincelle, je n’ose pas l’exposer. Une fois que le Soldat [Private] Stryker aura fait son apprentissage à l’Académie Stratégique [Strategic Academy], je ne sais pas si le Chancelier [Chancellor] Kinbrace pourra l’empêcher d’être affecté comme compagnon [journeyman] à Magnus, étant donné l’étroitesse de l’association de Magnus avec le Roi Vinter. Lui-même est hors de notre portée, et sa loyauté malavisée est inébranlable. Il est aveugle ou indifférent à la réelle nature de notre roi et est devenu un instrument de la tyrannie de Vinter. Nous ne pouvons pas permettre à d’autres jeunes officiers, en particulier les jeunes warcasters, de suivre cette voie.

Je suggère que nous manœuvrions le Soldat [Private] Stryker pour qu’il reçoive une formation Lame-Tempête [Stormblade] dans le cadre de son activité avec la Garde Royale [Royal Guard]. Bien que Magnus puisse se méfier, je crois qu’il verra cela comme une chance d’avoir un initié parmi les rangs Lame-Tempête [Stormblade].

Sincèrement,

Commandant [Commander] Sebastian Nemo


Bien que cette manœuvre politique eut plusieurs conséquences sur la formation de Stryker, l’une des plus importantes fut la relation qu’entretint Stryker avec les Lames-Tempête [Stormblades]. Cela peut sembler surprenant aujourd’hui étant donné ses liens étroits avec cette tradition martiale cygnaréenne unique, mais sans le rôle actif de Nemo, Stryker n’aurait peut-être jamais eu de rapports déterminants avec les Chevaliers-Tempête [Storm Knights]. Cela l’aurait privé des amitiés et des liens qui ont influencé une part importante de sa carrière militaire depuis le Coup d’État du Lion [Lion’s Coup]. Parmi la correspondance de Stryker, on trouve plusieurs mentions du respect qu’il ressentait pour ses officiers instructeurs Lame-Tempête [Stormblade] et de la façon dont ils ont façonné son approche du combat.

—GK



Le don de Stryker est demeuré caché avec succès durant une autre année après son entraînement avec les lames-Tempête [Stormblades]. Mais à la fin 593 AR, Magnus surprend toute l’Académie Stratégique Caspienne [Caspian Strategic Academy] en utilisant son influence pour faire passer à Stryker l’épreuve de compagnon [Journeyman]. Normalement ouvert uniquement aux apprentis chevronnés de l’Académie, l’épreuve de compagnon est l’épreuve finale qu’un apprenti doit passer pour obtenir son diplôme et être placé sous la tutelle d’un warcaster en tant que compagnon [journeyman] à part entière. Bien que les échecs soient rares, ces apprentis reprennent généralement la formation
jusqu’au prochain test.

Malgré son entrée peu orthodoxe dans les épreuves, avec presque trois ans d’entraînement rapproché sous Magnus combiné avec son immense talent inné, Stryker aurait dû avoir peu de problèmes à passer le test.

Bien que le rapport officiel de l’épreuve de Stryker indique qu’il a en effet surmonté le test ardu, il continue à noter sa performance comme un échec. Étant donné que les épreuves des compagnons sont interdites à tous sauf aux instructeurs principaux, les récits des témoins oculaires sont presque impossibles à obtenir, même pour un homme comme moi.

En tant que tel, je ne peux que supposer pourquoi Stryker a été laissé pour compte, bien qu’étant donné les tensions croissantes dans le climat politique alors que Leto ralliait les partisans du coup d’état à venir, il est possible que les Commandants Nemo et Kinbrace n’aient pas réussi à empêcher Striker de devenir le compagnon de Magnus. Une autre hypothèse plus intrigante, cependant, est que Magnus ait pu utiliser l’échec indubitablement écrasant pour prouver à Stryker le manque de vision de l’institution classique, devenant par la suite sa seule source d’entraînement. Les preuves suggèrent que l’Académie Stratégique a envoyé des lettres invitant Stryker à rejoindre l’institution en tant qu’apprenti afin de suivre une formation adéquate, et ces invitations ont été refusées.

—GK



Compte tenu de la relation étroite que Stryker a entretenu avec Magnus, le rôle de Stryker dans le Coup d’État du Lion est particulièrement intéressant. Ce moment a réellement défini son destin. Grâce à mon réseau de contacts, j’ai été en mesure de retrouver et interviewer un témoin oculaire des événements de cette journée. Voici le compte rendu du Sergent Garvin Tews, sergent Lame-Tempête [Stormblade] à la retraite.

—GK


Ne vous laissez pas berner par les historiens. Les batailles livrées pendant le Coup d’État du Lion [Lion’s Coup] furent aussi sanglantes et brutales que toutes celles qui ont eu lieu depuis la Guerre Civile Cygnaréenne [Cygnaran Civil War].Le camarade a combattu le camarade, chacun ayant été forcé de choisir entre les serments jurés à leur roi ou à un avenir potentiellement plus brillant pour leur pays.

Je me suis battu aux côtés du Commandant Nemo et de Leto Raelthorne dans les jardins royaux contre les loyalistes de Vinter dirigés par le Commandant Magnus. Les jardins de l’aile est étaient parmi les plus beaux de tout Caspia, entretenus par la propre femme de Leto. Ce jour-là, cependant, ils sont devenus un charnier. Un homme poétique pourrait y avoir trouvé un certain symbolisme.

Doucement mais sûrement, nous avons affronté la résistance dans les jardins et aux portes de la salle du trône. Nous pensions que la victoire était proche.

De nos jours, le nom d’Asheth Magnus est synonyme de trahison. Avant le Coup d’État du Lion [Lion’s Coup], Magnus était considéré comme l’un des plus grands commandants du champ de bataille du royaume. J’ai le plus grand respect pour le Commandant-Adepte [Adept Commander] Nemo et de son sens aigu du combat. Mais voir Magnus en action à son apogée était impressionnant. Il était brutal, intransigeant et inflexible. Surtout, il était rusé. Nous pensions être proches de la victoire, mais nous sommes tombés dans son piège. Il avait gardé une force de loyalistes en réserve et isolait les forces du roi de celles qui se battaient à l’extérieur de la salle du trône, resserrant le nœud coulant. Se battant pour le droit et Vinter Raelthorne, qui a prouvé que sa légende de guerrier n’était pas exagérée, il était clair que Magnus nous avaient déjoués. Leto supplia Vinter d’épargner nos vies, à condition que nous nous rendions et que nous ordonnions à ceux d’entre nous qui restaient de déposer les armes. Cela a été l’ordre le plus dur que j’aie jamais suivi.

Vinter, remarquant que la bataille était remportée, nous a laissé à Magnus.
Magnus nous a ordonné de nous agenouiller pendant qu’il mettait ses Sentinelles [Sentinels] en position. Je ne me faisais aucune illusion sur ce qui allait se passer. Ni Vinter, ni Magnus n’étaient enclins à faire preuve de pitié.

Magnus a proclamé sa sentence: traîtres, nous allions tous être exécutés immédiatement. La révélation de la réelle nature de son mentor a clairement étonné Stryker. Il s’est disputé avec Magnus au sujet de l’injustice de l’action, que nous devrions être jugés. Le commandant n’était pas d’humeur. Quand Stryker a refusé de suivre l’ordre de Magnus, l’homme a retourné ses warjacks sur Stryker.

Ce qui s’est produit après est flou. Juste avant que Magnus ne puisse donner l’ordre, Stryker a plaqué sa main sur le sol et des runes mystiques ont surgi. Toute la pièce a vacillé sous le tremblement de terre de Stryker.

Je ne pense pas que le gamin cherchait à attaquer Magnus directement, juste de gagner du temps. Mais il n’avait pas compté sur le chaos que son tremblement de terre causerait dans un espace restreint. Les jours de Magnus en tant qu’homme physiquement apte prirent fin par une chute de l’un de ses Défenseurs [Defenders], lui écrasant sa jambe et son flanc. Le Prince Leto et le reste d’entre nous avons rapidement récupéré nos armes et cherché à profiter du chaos en retournant les meubles sur les loyalistes de Vinter, avec Stryker maintenant à nos côtés. Il ne fallut que quelques instants avant que Vinter ne reste seul, mais il s’est avéré être presque une armée à lui tout seul. Leto a croisé le fer avec son frère et tout le monde sait ce qui s’est passé. Je n’oublierai jamais ce jour-là. Ce n’était pas seulement la fin du règne d’un tyran; c’est aussi le jour où j’ai vu la naissance d’un nouvel héros.


Le revirement de Stryker n’a été que l’un des événements cruciaux survenus au cours de cette journée sanglante, mais il s’agissait certainement de l’événement le plus marquant de sa vie. Non seulement, cela a marqué la fin de l’influence de Magnus sur lui, et le début de son affiliation au Roi Leto, mais il a également révélé le talent de warcaster de Stryker au monde entier.

Rapidement après le Coup d’État du Lion, le Commandant Nemo convainc Stryker de suivre une formation formelle à l’Académie Stratégique, bien que sa période d’apprenti soit abrégée et que la majeure partie de son activité à l’académie se concentra sur la formation des officiers. Peu de temps après l’inscription de Stryker, il a été muté à la branche septentrionale de l’Académie Stratégique à Port Bourne [Point Bourne]. La synchronisation de ce mouvement coïncide avec des rapports concernant l’évasion de Magnus de sa captivité après avoir refusé d’accepter la grâce royale de Leto. Il semble probable que le Commandant Nemo ait fait muter Stryker pour empêcher toute représailles potentielle de la part du warcaster amer qu’il avait accidentellement estropié.

—GK



Les dossiers de l’Académie Stratégique montrent que Stryker était un cadet et un apprenti warcaster exceptionnel. Ses trois années de formation sous Magnus ont évidemment eu autant à voir avec son succès que ses talents innés et son dynamisme. Son attitude, cependant, reste un problème, bien qu’il soit tempéré par sa vie avec les Lames-Tempête [Stormblade].

On ne saura jamais si les actions de Stryker durant le Coup d’État du Lion ont motivé le Commandant-Adepte Nemo à le prendre comme son premier compagnon [journeyman] depuis près d’une décennie. Mais les rapports indiquent que Nemo a utilisé son influence au sein de l’Académie Stratégique pour faire placer Stryker sous sa supervision pour son circuit de compagnon.

Le document suivant montre que le Commandant-Adepte n’a pas tardé à sévir.

—GK


Au: Général Maître de Guerre [Warmaster General] Olson Turpin

Date: 12 Glaceus, 595 AR

À mon arrivée à Port-Bourne [Point Bourne] pour retrouver le Lt. Coleman Stryker pour sa formation de compagnon, j’ai été informé qu’une tribu de tharn du Bois d’Épines [Thornwood] avait attaqué plusieurs colonies au nord de la Langue du Dragon [Dragon’s Tongue]. J’ai décidé que c’était l’occasion parfaite de voir mon compagnon en action, et nous avons rejoint la 319ème compagnie de pionnier [319th trencher company] lors de leur sortie dans le Bois d’Épines [Thornwood] pour déloger les sauvages tharn.

J’avais attentivement lu la compilation de rapports du Lt Stryker provenant de ses différents instructeurs à l’Académie Stratégique. L’image qu’ils dépeignaient ressemblait à celle que ses anciens commandants au sein de la Garde Royale [Royal Guard]: impitoyable, entêté et souvent imprudent. Le Capitaine-Adepte [Captain Adept] Alleen Collins, l’un de mes anciens camarades des Invasions Schardes [Scharde Invasions] et l’un des plus brillants commandants militaires que j’ai eu le plaisir de connaître, à brièvement décrit Stryker comme «son propre pire ennemi». J’avais espéré que son entraînement avec les Chevaliers-Tempête [Storm Knights] le guérirait, mais il est clairement têtu.

Je ne perdrai pas de temps avec un rapport détaillé sur notre engagement avec les tharn. Qu’il suffise de nous dire que nous avons réussi à les vaincre et les éradiquer complètement, en espérant épargner aux bonnes gens des communautés environnantes la cruelle barbarie des tharn. Ce qui est important c’est que, après avoir vu le Lt. Stryker en action, je peux affirmer que que toutes les évaluations effectuées par ses instructeurs semblent conformes  aux prévisions. Lors de la bataille, le Lt. Stryker a fait preuve à la fois d’insouciance et d'un manque de retenue. Il a foncé tête baissée sur nos adversaires, et bien qu’il ait été à la hauteur – en tuant le chef tharn dans une impressionnante démonstration de prouesse de combat – les risques qu’’il a pris étaient inutiles, et il aurait pu tout aussi bien être tué.

Quand je l’ai engueulé pour sa performance, j’ai eu l’impression que le garçon ne m’écoutait même pas, mes mots ne parvenaient pas à percer son épaisse caboche. Je suis persuadé que cette attitude est une conséquence malheureuse de son talent inné et de l’influence d’Asheth Magnus. Il n’a jamais eu à travailler dur pour atteindre ce pour quoi d’autres luttent. Plus important encore, il a rarement ressenti l’aiguillon de l’échec, qui est l’un des meilleurs professeurs de vie.

Afin d’enseigner au jeune lieutenant une leçon importante d’humilité, j’ai requis qu’on lui confie un Cuirassé [Ironclad] notoirement pénible. C’était une machine que Kinbrace et moi avions employé pendant les Invasions Schardes [Scharde Invasions] mais qui ne marchait plus aussi bien. Le ‘jack avait été confié aux instructeurs de Port-Bourne [Point Bourne] pour mettre au défi les apprentis, car avec l’âge il était devenu obstiné et agissait de sa propre volonté, devenant impossiblement à contrôler pendant un certain temps. Depuis, il sert de parfait outil pour tenir les compagnons en échec. Et après des années, sa personnalité n’a fait qu’empirer. Je m’attends à ce qu’il soit l’instrument parfait pour enseigner la leçon dont à besoin de Lt. Stryker.

—Commandant-Adepte [Commander Adept] Sebastian Nemo


Après le bref passage dans le Bois d’Épines [Thornwood], Nemo et Stryker se joignent à la Troisième Armée et défendent le royaume contre les attaques cryxiennes. Bien qu’il soit impossible d’en être incertain, je crois que Nemo a choisi cette mission spécifiquement pour Stryker. Les horreurs de la lutte contre l’Empire du Cauchemar [Nightmare Empire] laissent peu de place aux idées romantiques sur la gloire de la guerre.

—GK


Évaluation Des Six Mois Du Compagnon Coleman Stryker

Au: Général Maître de Guerre [Warmaster General] Olson Turpin

Date: 15 Solesh, 595 AR

Au cours des six mois qu’il a passés sous mon commandement en tant que compagnon, le Lt. Stryker a fait montre d’une amélioration significative dans sa maîtrise des arcanes et de sa capacité à contrôler avec succès de multiples warjacks dans le feu de la bataille. Le plus impressionnant est peut-être la capacité du Lt. Stryker à canaliser sa puissance arcanique en de puissants tremblements de terre localisés, qui sont capables de renverser tous les adversaires, sauf les plus agiles. Quoique l’effort requière la plus grande partie de son énergie et de sa concentration, il a utilisé cette capacité sur le champ de bataille lors de nos engagements continus contre le Cryx avec la Troisième Armée.

De plus, je dois noter les prouesses au combat du Lt. Stryker. Son entraînement au sein des Lames-Tempête [Stormblades] lui a permis d’acquérir des aptitudes au combat bien supérieures à celles de tous les compagnons que j’ai formés jusqu’à présent.

Plus remarquable encore, le Lt. Stryker a réussi à trouver un équilibre avec le fougueux Cuirassé [Ironclad], qu’il a surnommé à juste titre Vi Arsouye [Ol’ Rowdy], celui que je pensais utiliser pour l’humilier après notre départ de Port-Bourne [Point Bourne]. Bien que le vieux Cuirassé [Ironclad] capricieux se soit d’abord avéré être un véritable défi pour Stryker le garçon a en quelque sorte forgé un lien incroyable avec lui au cours des derniers mois. Il semble que la paire ait trouvé chez l’autre un esprit similaire. À mon grand regret, le lien entre les deux n’a fait qu’encourager un comportement plus irréfléchi et une attitude d’insouciance que je cherchais à dissiper, car le duo est devenu une force incroyable sur le champ de bataille. On ne peut nier, cependant, que le ‘jack capricieux ait déverrouillé une conscience plus profonde chez Stryker, qui n’ pu affirmer son contrôle sur le ‘jack que par une compréhension mutuelle plutôt que par la force de la volonté.

Peut-être que le moment le plus important dans le développement dont le Lt. Stryker a fait montre au cours de notre période avec la Troisième Armée est sans aucun doute sa préoccupation et son attention pour les soldats combattant à ses côtés. Le Lt. Stryker a appris les dures réalités de la guerre et au cours de notre circuit, il a vu plusieurs proches camarades mourir dans le feu de la bataille. La douleur de la perte a fait beaucoup pour éteindre la jeunesse ardente, et maintenant il place toujours le bien-être de ses compagnons de guerre par-dessus du reste. Bien que cette attitude débouche souvent sur les qualités moins admirables que j’ai imputées ci-dessus, le Lt. Stryker est considéré comme le leader type que l’armée cygnaréenne s’efforce de développer – celui qui traite la vie de ses hommes comme étant précieuses et qui est déterminé à protéger notre nation.

Malgré tous ses progrès, il conserve encore des vestiges de sa jeunesse d’autrefois. Dans le feu de la bataille, il saute souvent avant de regarder, se précipite la tête la première dans les situations les plus dangereuses. Il semble surestimer l’invulnérabilité que lui confère son champ d’énergie, et il fait preuve d’un manque de contrôle frustrant durant ces moments, déployant ses réserves mystiques dans des gambits dangereux sans tenir compte de la stratégie à long terme.

Cependant, malgré tout, je demeure optimiste quant à l’avenir du Lt. Stryker, et je crois qu’avec les conseils appropriés, il a le potentiel de devenir l’un des plus grands warcaster de notre nation.

—Commandant-Adepte [Commander Adept] Sebastian Nemo


À la fin de son circuit de compagnon en 596 AR, Stryker était devenu une étoile montante. Son énergie et sa volonté de se mettre en danger pour protéger ceux qui étaient sous ses ordres lui avaient déjà valu une réputation, ainsi que l’appréciation des hommes de la Troisième Armée. Dans l’évaluation finale de Nemo, il note que seules de nombreuses années d’expérience pourraient espérer tempérer les mauvaises habitudes de Stryker et le former comme un véritable leader, mais il remarque également que Stryker avait appris à concentrer ces mauvaises habitudes à son avantage sur le champ de bataille. Pour ce qui du contexte, il convient de noter que presque toutes les évaluations du Commandant [Commander] Nemo concernant les jeunes warcasters sont sévères et intransigeantes. Ainsi, selon ses critères, cette évaluation de Coleman Stryker est plutôt positive.

Bien qu’elle ne soit pas essentielle à la compréhension de l’homme que Stryker allait devenir, la description du Commandant Nemo du triomphe de Stryker par rapport au Cuirassé [Ironclad] capricieux à piqué mon intérêt. J’ai découvert que la machine avait été confiée au Lt. Jessa Kates, un compagnon tué au combat peu de temps avant le Coup d’État du Lion [Lion’s Coup] et qui aurait participé à la épreuve que Stryker en 593 AR.

Au cours des sept années suivantes, Stryker a continué à connaître une ascension fulgurante au sein de l’Armée Cygnaréenne. Pendant ce temps, le Capitaine Stryker a été de plus en plus intégré au cercle intérieur du Roi Leto. Au fur et à mesure que ses victoires et sa renommée s’accroissaient, son influence auprès du roi augmentait. Il se peut fort bien que le Roi Leto, qui s’est lui-même vu confier des responsabilités militaires à un très jeune âge, ait apprécié le point de vue d’un soldat plus jeune aux côtés des membres plus âgés et plus conservateurs de son conseil de guerre. Stryker a été promu major en 600 AR, mais il ne restera pas longtemps à ce rang.

En 603 AR, étant donné l’invasion de Corvis et les tensions croissantes avec le Khador et le Protectorat, le roi prône la promotion de Stryker au rang de commandant, ignorant totalement celui de colonel. Cette action rencontra une résistance de la part du Général Maître de Guerre  Turpin et du Commandant-Adepte Nemo, bien que les sentiments de ce dernier n’aient jamais été révélés que dans une correspondance personnelle avec le premier. Les deux hommes étaient d’accord pour dire que le Major Stryker est trop jeune et qu’il n’a pas encore assez d’expérience pour assumer de telles responsabilités, mais le roi Leto ne changea pas d’avis.

—GK


Au: Général Maître de Guerre [Warmaster General] Olson Turpin

Date: 12 Tempen, 603 AR

Olson,

Étant donné les récents événements entourant l’invasion de Corvis par mon frère aîné, l’activité khadoréenne accrue le long de notre frontière nord et les complots lancés par le renégat Asheth Magnus à l’intérieur de nos frontières, je suis sûr que vous pouvez remarquer que plus que jamais notre nation a désespérément besoin de dirigeants forts qui incarnent nos idéaux fondamentaux.

C’est pour cette raison, ainsi que pour ses compétences avérées sur le champ de bataille et sa loyauté envers cette grande nation, que je décrète la promotion du Major Coleman Stryker au grade de commandant [commander]. Je me rends compte que cela n’est pas orthodoxe et lui vaudra d’outre passer le grade de colonel; cependant, je pourrais vous rappeler qu’un tel acte n’est pas sans précédent. Certains nobles ont reçu de tels honneurs pour avoir fait beaucoup moins que le Major Stryker pour mériter cette responsabilité. Pourquoi la lignée devrait-elle éclipser les compétences et les capacités éprouvées au combat?

Le Major Stryker a joué un rôle déterminant dans la défense de notre nation et de la Couronne contre les menaces étrangères et intérieures. Il est aimé par les soldats qui servent sous ses ordres, et il a fait preuve d’un esprit stratégique vif contre les ennemis qui l’ont attaqué. Il a fait preuve de retenue et d’agressivité, selon la situation. Sa pacification des menites séditieux sans faire de victimes sur le pont entre Caspia et Sul il y a trois mois est un exemple parfait de cette perspicacité.

Alors que les militaires aguerris par des années de service actif seront toujours appréciés, il y a des moments où un chef mérite une considération spéciale malgré le manque d’ancienneté. Je crains que nous n’ayons bientôt besoin de leaders courageux et inébranlables, convaincus de voir notre nation traverser ses heures les plus sombres.

—Leto Raelthorne



Deux ans à peine après avoir été promu commandant, Stryker se retrouvait confronté à des épreuves qu’il n’aurait probablement jamais imaginées. La Guerre Llaelaise [Llaelese War] était un conflit que la région n’avait pas connu depuis près d’un siècle, loin des escarmouches isolées de l’histoire récente. Cette guerre a également vu le Cygnar sur la défense, arrivant trop tard pour stopper l’inexorable avance du Khador. Cela était peut-être la première fois que le Commandant [Commander] Stryker goûtait vraiment à la défaite et à la frustration de voir des alliés et des innocents souffrir alors qu’il était lui-même impuissant. L’arrivée des forces du Protectorat et les déprédations insidieuses du Cryx dans ce tumulte n’ont fait qu’empirer les choses.

Comme nous le savons, le Protectorat n’a pas tardé à lancer sa soi-disant Grande Croisade [Great Crusade] alors que le Cygnar était engagé dans le nord. Les saboteurs du Protectorat ont perturbé les lignes d’approvisionnement cygnaréennes, causant probablement la souffrance et la mort de milliers de soldats cygnaréens au Llael et plus tard au Bois d’Épines [Thornwood]. Il n’est pas étonnant que Stryker se soit senti poussé à mener sa propre croisade personnelle contre les menites tant auparavant que  pendant la Guerre Caspia-Sul [Caspia-Sul War] qui suivit.

Ces efforts, et d’autres plus récents, dépassent la portée de ce que j’ai été engagé pour déterrer, et ainsi une recherche plus approfondie sur ces sujets exigera un contrat distinct. Quoi qu’il en soit, il ressort clairement du précédent document que le Seigneur Commandeur [Lord Commander] s’est souvent retrouvé au centre d’événements singulièrement important. Si jamais il y avait une preuve que certains hommes naissent avec une grande destinée, ce serait ce warcaster cygnaréen. On ne peut s’empêcher de se demander à quoi ressemblerait le Cygnar s’il n’avait pas lié son destin à celui du Roi Leto pendant le Coup d’État du Lion [Lion’s Coup].
—GK


Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1140
    • Voir le profil
Re : Nq 50 - GKF - Coleman Striker
« Réponse #1 le: 11 avril 2018 à 18:37:05 »
Texte en entier.
Merci à nahpokt pour la relecture  :)

Bonne lecture
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)