Auteur Sujet: Nq Prime 4 - FoC - Pirates des Îles Scharde  (Lu 528 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1144
    • Voir le profil
Nq Prime 4 - FoC - Pirates des Îles Scharde
« le: 11 août 2018 à 00:30:50 »
FORCES DU CRYX

PIRATES DES ÎLES SCHARDE

par Matt Goetz & Douglas Seacat

Les pirates cryxiens naviguent sur le Meredius, abattant tout ce qu’ils veulent et s’emparant de tout butin attirant leur regard. Ils ont envoyé un nombre incalculable de navire par le fond et ont incendié d’innombrables villages côtiers. Alors que l’Empire du Cauchemar est le plus célèbre pour sa masse grouillante de morts-vivants, les pirates mortels des Îles Scharde sont encore plus cruels, jouissant d’une liberté de sauvagerie et de pagaille que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

La piraterie est crainte à juste titre le long des côtes des Royaumes d’Acier. Les pillards sans loi sont une menace aussi prégnante que les récifs dentelés et les tempêtes faisant rage – et encore plus meurtriers. Il y a une distinction nette entre les pirates ne répondant qu’à leur propre cupidité et ceux servant le Père des Dragons. Les pirates cryxiens dominent de plus en plus la Côte Brisée [Broken Coast], éclipsant toutes les autres menaces. Bien que sauvages et imprévisibles, ils ont leur place dans les plans des seigneurs liches. Les butins de ces flottes s’écoulent dans des villes comme Morteseaux [Blackwater] alimentant une économie souterraine, une économie qui profite ouvertement de la souffrance, de l’esclavage et de la mort.

De multiples flottes servent le Seigneur Toruk, chacune distincte dans son rôle et sa composition. Les plus respectées des pirates vivants sont les Satyxiennes qui les vaisseaux amiraux de la Flotte Noire [Black Fleet]. Ces femmes guerrières assoiffées de batailles se délectent du carnage qu’elles créent et qui, à son tour, alimentent leur magie du sang. Les vaisseaux noirs qu’elles commandent sont capables d’exploiter leurs propres vents, et chacun possède un arsenal d’armes redoutables. Ils transportent dans leurs cales un grand nombres de helljacks et de bonejacks attendant d’être dégorgés sur le continent.

Pourtant, les navires noirs sont peu nombreux par rapport aux centaines de navires hétéroclites composant les flottes de pillages les plus chaotiques de l’Empire du Cauchemar [Empire Nightmare], dont la plupart sont armés avec de brutaux schardes humains. Pour survivre au sein des sordides villes de Cryx, il est nécessaire pour les ambitieux de se frayer un chemin vers le sommet sur les corps des rivaux tout aussi désespérés, et chaque pirate est un meurtrier avéré. Les pirates humains doivent également faire face au immense ogrun noir et aux trollkin corrompus se disputant les occasions de se hisser dans les flottes Et bien que chaque capitaine pirate soit le seigneur de son propre vaisseaux, tous répondent aux amiraux satyxiennes.

Au sommet de cette populace désordonnée se trouve la Flotte du Massacre [Slaughter Fleet]. À partir des cales des vaisseaux de cette flotte, des trollkin corrompus cannibales émergent pour terroriser le continent. Bien souvent traités comme de la chair à canon par les généraux de Toruk, ses plus grands guerriers sont trop féroces et robustes pour périr avant de massacrer un grand nombre de leurs ennemis.

ORIGINES DES FLOTTES PIRATES

Avant même l’arrivée de Toruk sur les Îles Scharde, les quatorze rois pirates régnaient sur les mers, tous, sauf deux, sont destinés à devenir les premiers seigneurs liches. Leurs fiefs regroupaient un large éventail de criminels et d’exilés des anciens royaumes du Tordor, Thuria, Khard et Caspia – ceux ayant fui les autorités ou ayant été poussés à l’exil. Les schardes ont toujours été un groupe hétéroclite, fiers de leur réputation brutale, de leur mode sans foi ni loi, et de la peur qu’ils inspiraient dans les villes civilisées. Surtout, ils savouraient la liberté de la haute mer.

Il y avait des îles que même ces pirates assoiffés de sang craignaient et évitaient, en particulier l’île de Satyx enveloppée de brume, qui abrite une tribu de femmes guerrières cornue. La Satyxienne est devenu une race distincte de l’humanité après que le dragon Shazkz ait perdu une bataille contre Toruk au-dessus de l’île, faisant pleuvoir du sang corrompu sur ses habitants, atrophiant les hommes et altérant les femmes à jamais. Elles sont devenues encore plus cruels et plus assoiffées de sang après leur corruption, se livrant à des raids et des pillages sur les mers comme mode de vie. Alors que les Satyxiennes étaient apparentées à d’autres pirates à certains égards, elles vivaient indépendamment des autres, prêts à tuer ceux qui dérangeaient. Même les rois pirates les plus arrogants savaient qu’il fallait mieux chercher leur contrainte. Ce n’est que devant le dragon Toruk que les satyxiennes finirent par s’incliner.

Bien que de nombreuses choses changeraient après l’arrivée du Père des Dragons – avec l’imposition des seigneurs liches, la prévalence croissante des morts-vivants et la corruption de toute la région – la piraterie a persisté et s’est même généralisée. Les seigneurs liches ont jugé utiles de permettre aux habitants vivants du Cryx d’aspirer à une vie meilleure en s’attaquant au transport maritime et aux villes côtières, ce qui a contribué à alimenter une économie opportuniste ayant enrichi les villes cryxiennes tout en nuisant aux potentiels ennemis de l’Empire du Cauchemar. La piraterie a également servi d’exutoire aux peuples vivants plus ambitieux et assoiffés de sang de l’Empire du Cauchemar, les forgeant en guerriers impitoyables tout en donnant l’illusion d’une relative liberté.

Le soutien des flottes pirates a eu l’avantage supplémentaire de protéger les îles contre les menaces provenant de la mer et de créer une flotte de débarquement prête à l’emploi. Les seigneurs liches déploient régulièrement une flottille de raid pour distraire ses ennemis des efforts d’une autre flottille. Les pillards sacrifiables servent souvent de feinte, attaquant des navires ou des villes côtières au hasard et provoquent une panique et une alarme généralisées – tandis que les vaisseaux mieux armés et équipés de satyxiennes sont envoyés après des objectifs plus vitaux. Même au début de l’histoire cryxienne, les satyxiennes ont atteint un statut prestigieux grâce à leurs compétences prouvée en mer et leur combativité impitoyable. Après la chute des orgoth, cette division grossière entre la flottille de chair à canon flottante et sa précieuse élite est devenue une partie de la hiérarchie de Cryx.

L’Empire du Cauchemar fut responsable de l’anéantissement de la dernière forteresse des tyrans – la grande ville fortifiée de Der Drakkerung sur l’Île de Garlghast. La ville avait servi de centre logistique pour les orgoth durant l’invasion et l’occupation de l’Immoren occidental, et c’est à cet endroit qu’ils se sont repliés lorsqu’ils ont été chassés par la Rébellion continentale. Voyant une occasion de s’emparer de leurs connaissances et de leurs armes pour lui lors des dernières heures de leur force, Toruk a envoyé la majeure partie de ses forces armées contre la ville insulaire, acceptant le risque de leurs destructions.

Les deux parties ont utilisé des magies lors de cette grande bataille et la terre même a été déchirée et le ciel a brûlé. Les orgoth ont cherché à emmener leurs ennemis avec eux dans un dernier acte d’anéantissement. Alors qu’une vaste déflagration ravageait la ville, détruisant trois des seigneurs liches et modifiants plusieurs autres à jamais, Toruk a estimé que le coût en valait la peine. Malgré les efforts des orgoth pour s’éliminer eux-mêmes, l’emploi de la nécromancie scientifique a permis aux seigneurs liches de récupérer de substantielles connaissances occultes, y compris le savoir des encensoirs à âmes [soul cages], des méthodes des sorcières [warwitch] et de bien d’autres techniques nécromantiques.

Le probable plus grand savoir mystique pris aux tyrans était-il le secret de leurs drakkars. De cette tradition est née le développement des vaisseaux noirs du Cryx, mais au point par l’entité qui deviendra plus tard le Seigneur Liche Terminus, remplacent l’un de ceux tombés à Garlghast. C’est grâce à ses efforts que les charpentiers de marine de BecdeDregg [Dreggsmouth] ont pu entamer la production de la force de vaisseau d’élites de Cryx: la Flotte Noire [Black Fleet], le noyau dur et terrifiant de la marine cryxienne.

Peu de temps après, les satyxiennes équipant déjà les navires les plus redoutables de la flotte, ont pris le commandement de la plupart des vaisseaux noirs. Tandis qu’il y d’autres races parmi les officiers et les équipages de ces navires sanguinaires, la Flotte Noire [Black Fleet] est devenue le foyer des satyxiennes, reflétant leur statut en tant que résidents vivants les plus appréciés de Cryx.

La Flotte du Massacre [Slaughter Fleet] est d’origine plus récente, résultants des flottes de pillages en tant que prolongement des prouesses meurtrières de Général Gerlak Slaughterborn. Gerlak réunit les Gorgesangs [Bloodgorgers] et de nombreux ogrun noirs sous son commandement, et depuis lors, la Flotte du Massacre [Slaughter Fleet] s’est taillée une place de choix en tant que troupes de choc terrifiantes de l’Empire du Cauchemar [Nightmare Empire]. Ils sont envoyés pour se livrer à des carnages et des festoiements pour saper le moral des armées et des marines continentales. Gerlak Slaughterborn n’est pas moins sacrifiable que n’importe quel autre élément de la flotte pirate, mais il a refusé d’être occis alors qu’il était impliqué dans d’innombrables batailles qui auraient dû entraîner sa mort.

LA FLOTTE FANTÔME

Un groupe de pirates cryxiens se distinguant encore des autres est la Flotte Fantôme[Ghost Fleet]. Emmenés par le premier citoyen de Cryx, le Capitaine Rengrave du maudit Atramentous, les revenants constituant la Flotte Fantôme sont maudits à une existence éternelle liée à leurs navires, eux-mêmes liés à Rengrave. Les pirates cryxiens vivants sont périodiquement contraints de combattre aux côtés de leurs homologues revenants, mais il n’existe aucun sentiment de camaraderie entre eux.

La proximité des navires de la Flotte Fantôme[Ghost Fleet] met mal à l’aise les pirates vivants de Cryx. La vue d’équipages spectrales grimpant sur les gréements des vaisseaux fantômes entouré d’un brasier funeste éternel emplit même les plus endurcis des pirates vivants d’effroi. Ils préfèrent de loin vivre dans le présent et ignorer le caractère inévitable de la mort. Et étant donné le choix, la plupart préféreraient périr proprement et disparaître sous les vagues plutôt que de vivre un asservissement éternel.

En vérité, il est rare que la Flotte Fantôme [Ghost Fleet] complète son équipage en volant celui des autres flottes de Cryx. C’est peut-être un aspect de la malédiction de Rengrave, rechercher ceux qui servent sur les vaisseaux continentaux pour les impressionnés par son armée, répétant le cycle entamé lorsque Toruk a commencé à consumer les ponts de son vaisseau Dirgenmast.

FORMATION

Les flottes de l’Empire du Cauchemar n’ont guère d’entraînement traditionnel et s’appuient plutôt sur une expérience de première main. Même le plus jeune des pirates à bord d’un navire cryxien saura déjà se battre, une aptitude acquise sur les quais des ports insulaires et dans les fosses de combats urbaines. Une fois en mer, les marins perfectionnent leurs qualités de marin en survivant aux maelstroms et en échappant aux corsaires, devenant de meilleurs combattants en survivant aux duels et améliorant leur adresse au tir en abattant leurs adversaires. Il s’agit d’une méthode d’instruction impitoyable et dure, mais elle élimine de façon fiable les faibles et les indécis.

Les recrues arrivent à bord en tant que chiens de mer et remplissent différents rôles, jonglant souvent avec les fonctions de matelot, de combattant, d’assistant de charpentier, de fabricant de voiles et de cordages et de tout autre travail nécessaire. Un pirate faisant preuve de maîtrise du combat peut-être affecté à un rôle plus spécifique, par exemple un gabier et tireur d’élite s’accrochant au gréement pour sniper les officiers ennemis, un membre d’une équipe d’artillerie, ou un pillard de pont dédié effectuant des abordages. La férocité au combat est récompensée par un avancement beaucoup plus rapide que l’habilité dans les tâches subalternes.

Les plus jeunes scharde montant à bord en tant que mousses remplissent les rôles les moins désirables, comme nettoyer le navire et transporter les barils de poudre volatile depuis le magasin du navire durant le combat. Jusqu’à ce qu’ils gagnent leur poste, les jeunes pirates reçoivent souvent des coups pour les endurcir et son généralement censé se débrouiller seuls.

Si un bosco, un quartier-maître ou un second capitaine d’un navire vient à tomber au combat, quelqu’un à bord doit combler le vide. Dans la plupart des cas, cette responsabilité incombe au compagnon du pirate mort, un marin aidant à l’exécution des tâches d’un officier. Parfois, le rôle revient à celui qui, à bord du navire, a suffisamment de compétences pour le faire.

Un marin expérimenté ayant accumulé suffisamment de connaissances et d’infamie peut devenir capitaine. Acquérir son propre commandement peut faire suite à la mort du précédent capitaine, que ce soit par mésaventure ou par malice, ou par la suite d’un pillage. Lorsqu’un équipage de pirates capture un vaisseau, celui-ci est confié à un individu choisi parle capitaine, ainsi qu’un squelette d’équipage des camarades de combats les plus proches de l’élu. De retour au port, le nouveau capitaine recrute des membres d’équipage parmi les innombrables volontaires dans les tavernes sur le quai, désireux d’améliorer leur sort. Il n’est pas rare que de futures recrues se battent, parfois à mort, car elles sont en concurrence pour des postes. Une prise navigue dans le cadre d’une flottille sous l’autorité du capitaine qui l’a capturé, bien que tous les capitaines écoutent l’amiral Wraithblade, supervisant la flotte de raid et répondant à son tour à Skarre Ravenmane.

Les trollkin corrompus de la Flotte du Massacre [Slaughter Fleet] aborde la formation différemment. Ces pirates forment leurs jeunes, souvent dès l’âge de dix ans, en les entraînant dans des raids côtiers, où ils sont censés apprendre à tuer et à consommer de la chair. Au moment où ces trollkin atteignent l’âge adulte, ils ont probablement participé à des dizaines de batailles et sont prêts à se tenir aux côtés des Gorgesangs [Bloodgorgers] de la Flotte du Massacre [Slaughter Fleet]. Les ogrun noirs ont des rituels quelque peu différents, mais ils commencent à piller aussi jeune.

Les satyxiennes s’efforcent de former de nouveaux membres en adhérent à leurs propres rituels et pratiques. La plupart des satyxiennes ont un avantage au moment où elles rejoignent un navire, ayant été élevées pour être prêts pour cette vie et pour apprendre les compétences dont elles ont besoins pour survivre auprès leurs parents. Elles apprennent à manier le lacérateur [lacerator] et à être utiles sur un voilier. Celles qui ont le don, initiées aux rituels de la magie du sang et au culte, sont amenées dans les cénacles pour affiner et améliorer leurs capacités arcaniques. Les officiers supérieurs des vaisseaux noirs sont des maîtres de tâches strictes. Après une saison à bord d’un tel vaisseau, une satyxienne est un excellent marin et une tueuse plus habile que quiconque sur la mer.

TACTIQUES DES FLOTTES CRYXIENNES

Les flottes de pirates cryxiennes comptent sur prompte brutalité pour briser la volonté de leurs opposants. La vue d’un tel équipage – une meute de fous hurlants et poisseux de sang soutenus par des ‘jacks armés d’armes épouvantables- mettra à mal même les soldats les plus vaillants. Les bandes de pillards incendient les bâtiments, massacres les défenseurs et déferlent comme une marée hurlante. La tactique est centré sur la mise en déroute de l’ennemi paniqué par la pression du nombre et un enthousiasme pour la violence. Ces méthodes ne sont pas subtiles, mais elles sont efficaces.

Les ennemis de Cryx ne peuvent prédire où et quand les pirates frapperont la prochaine fois. Les flottes attaquent sous le couvert de l’obscurité, émergeant des tempêtes ou du brouillard pour attaquer des cibles tout le long de la côte et tirent parti des conditions météorologiques et des courants imprévisibles du Meredius. Alors que chaque puissance côtière effectue des patrouilles navales pour surveiller les navires cryxiens, les flottes de l’Empire du Cauchemar[Nightmare Empire] exploitent tous les avantages pour les contourner, naviguant dans l’ombre des violents orages et traversant des conditions qui forceraient tous les autres navires à rentrer au port. Même si une patrouille navale repère une flottille de navire de combat cryxiens, cela peut-être simplement une distraction pour permettre à une flottille de vaisseaux noirs de se déplacer vers une cible plus précieuse.

Les affrontements directs avec les marines continentales sont souvent évités, mais lorsqu’ils se produisent, les pirates cherchent généralement à aborder et à submerger l’ennemi le plus rapidement possible. Lors d’une telle attaque, la vie des pirates est sacrifiable. Les officiers envoient leurs subordonnés dans la mêlée sans vraiment se soucier de leur survie, car les corps des morts peuvent toujours être recyclés en nécroserfs [thralls] après la victoire. Les pirates scharde attaquent d’une manière sournoise et imprévisible, et dans chaque bataille, certains d’entre eux sont piétinés par d’autres assaillants ou des ‘jacks se précipitant pour s’engager.

Tant les gorgesangs [bloodgorgers] que les satyxiennes comptent moins sur cette méthode, mais pour des raisons différentes. La brutalité d’un assaut de gorgesangs [bloodgorgers] combiné à leurs prouesses physiques individuelles a un impact psychologique bien au-delà de leur nombre, permettant aux équipages de trollkin de démoraliser des forces ennemies bien plus importantes. Les satyxiennes dépendent moins de la foule, en partie parce que chacune d’entre elles est une combattante redoutable, mais aussi parce qu’elles se battent ensemble de façon harmonieuse. Les attaques des satyxiennes peuvent sembler chaotiques, mais elles coordonnent habilement et subtilement leurs actions et subissent donc moins de pertes que leurs homologues humains plus téméraires.

Lorsque les navires cryxiens frappent un port militaire bien défendu, la surprise est leur plus grand avantage. À un mille et demi de la côte, les équipages lancent des helljacks amphibies par-dessus le plat-bord, les précipitant vers le fond marin, en direction de la cible avant le débarquement. Une fois que les ‘jacks émergent des vagues, le navire bombarde la cible avec ses canons et lancent des péniches de débarquement pour dégorger les assaillants.

Si les défenseurs s’avèrent trop difficiles à maîtriser, les capitaines cryxiens n’ont aucun scrupule à abandonner l’équipage en difficulté. Ceux qui restent à terre continuent le combat aussi longtemps qu’ils le peuvent, car ils savent que leurs capitaines ne reviendront pas pour eux. Les pirates abandonnés s’efforcent d’éliminer autant de défenseurs qu’ils peuvent avant que la mort ne vienne pour eux. Être pris vivant est un destin bien pire. Des milliers de pirates cryxiens ont pourri sur des potences côtières pour prévenir les autres de leur genre.

VIE À BORD D’UN NAVIRE PIRATE CRYXIEN

Pour la plupart des membres d’équipages, le foyer n’est sur l’une des Îles Schardes. On le trouve entre les poutres saumurées des navires qu’ils équipent. Les pirates cryxiens passent la majeure partie de leur vie à bord d’un navire, avec uniquement de brefs séjours à terre où ils boivent et jouent le butin pris en mer. Le navire est le foyer de l’équipage, leur moyen de subsistance et une forteresse flottante contre les chasseurs de pirates et les autres schardes qui leur feraient du mal. Ces navires pirates sont à parts égales des vaisseaux et des villages adaptés aux préférences de leurs capitaines et des hommes et des femmes qui les servent à bord. Les trophées macabres suspendus aux plat-bords et au gréement sont fréquents, tout comme les figures grotesques et les dictons obscènes gravés dans le bois de la coque ou cousus sur les voiles.

Les navires de la flotte de pillage varient en taille et en configuration, allants des sloops rapides à mat unique aux robustes frégates capturées aux marines continentales. Les vaisseaux produits dans les divers petits ports des Îles Scharde ont tendance à être plus petits et plus agiles, généralement dotés d’un ou deux mats. Des navires plus grands et plus puissants quittent les chantiers navals de BecdeDregg [Dreggsmouth], notamment des hybrides voile et vapeur alimentées par la toxique nécrotite et les fameux vaisseaux noirs de la Flotte Noire [Black Fleet].

Bien que la construction des vaisseaux noirs suit certaines directives, les navires cryxiens ne sont pas aussi standardisés que leurs homologues continentaux. La plupart des constructeurs de navire de l’Empire du Cauchemar [Nightmare Empire] ne comptent pas sur des plans formel pour la construction de vaisseau ordinaire, mais plutôt sur les traditions et les conceptions nautiques ayant évolué parmi les habitants de leur île ou de leur port. Certains construisent des vaisseaux lourds, avec de larges voiles et des chaudières à vapeur capables de transporter de grandes cargaisons de cadavres ou de prisonniers à vendre à Morteseaux [Blackwater]. D’autres constructeurs préfèrent les petits et rapides catamarans, assez grands pour accueillir un modeste équipage, conçus pour frapper rapidement et submerger les défenseurs d’un navire. Le gréement et l’armement des vaisseaux cryxiens sont tout aussi différents, allant de grandes voiles carrées fixes propulsant des navires lourds avec de lourds canons jusqu’au gréement triangulaire de petites navires armés uniquement des chaudrons de poix brûlante.

Bon nombre de vaisseaux de la flotte de pillage ne sont pas originaires des Îles Scharde [Scharde Islands]. Ces navires ont tendance à être de plus petits navires capturés. Construits par les continentaux, les hybrides à voile et à vapeur sont convoités par de nombreux capitaines cryxiens pour leur équilibre entre taille, puissance de feu et robustesse. Une fois qu’un navire tombe entre les mains d’un cryxien, il subit une transformation progressive à mesure que les composants endommagés sont remplacés par des pièces fabriquées localement, que les voiles sont reconfigurées selon les préférences du capitaine, l’armement est complété par des canons, des canons de pont et des harpons pouvant être achetés ou pillés. En quelques années, les origines de ces vaisseaux capturés sont pratiquement méconnaissables.

La taille et l’armement d’un navire témoignent souvent du succès de l’équipage en tant que pirates. Les capitaines qualifiés sont souvent à la recherche d’un navire plus grand et de meilleure qualités à capturer, même si cela signifie de se l’approprier auprès d’un autre équipage des Îles Scharde. Avec un vaisseau plus grand, il est possible d’affronter des adversaires plus difficiles avec de plus grandes possibilités de pillage. Certains des plus formidables capitaines vivants des Îles Scharde commandaient des vaisseaux comparables aux navires de guerre de deuxième ou troisième rang du Khador, d’Ord et de Cygnar – en fait, beaucoup naviguaient sous les bannières de ces royaumes. Mais même ces navires de guerres font pâle figure en comparaison des vaisseaux de la Flotte Noire [Black Fleet].

ENTRAILLES DES VAISSEAUX NOIRS

La Flotte Noire [Black Fleet] possède non seulement le plus grand et le plus puissant des navires de Cryx, mais aussi certains des plus grands des navires de guerre de Meredius. De nouveaux vaisseaux noirs sont rarement construits, et leur construction est actuellement supervisée par le maître charpentier Kress Soratt de BecdeDregg [Dreggsmouth], qui suit les méthodes établies il y a des siècles par le Seigneur Liche Terminus. Ces navires sont plus que l’égale des navires les plus puissants des marines des mortels. Seuls les coques en fer et les navires de premier rang peuvent espérer y faire face.

Chaque vaisseau noir est une fusion de magie noire et de génie militaire. Construit en utilisant des secrets étroitement gardés et volés aux orgoth, un vaisseau noir est propulsé par son propre vent contre nature et navigue toujours avec le vent. Cela signifie que les vaisseaux noirs n’ont pas besoin des grosses chaudières à vapeur utilisées par les autres vaisseaux, ce qui les rend rapides et agiles malgré leur taille, capables de frapper rapidement avec une manœuvrabilité maximale. Ils peuvent également invoquer des tempêtes et des brouillards surnaturelles pour se dissimuler jusqu’au moment d’une attaque, ce qui rend les combats contre eux difficiles, même pour les équipages chevronnés.

Un vaisseau noir est équivalent en taille à un navire cygnaréen de premier rang de ligne, déplaçant plus de deux mille tonnes et abritant un équipage de près d’un millier de personnes. Il n’est pas facile de trouver suffisamment de bois d’œuvre pour la construction d’un nouveau vaisseau noir sur les Îles Scharde, de sorte que la plus grande partie du bois est récoltée dans les plantations corrompues et cultivées sur Skell, le long du Flotdécaille [Scalesflow River]. Étant donné qu’un seul vaisseau noir nécessite des douzaines de grands arbres et des années de façonnage et de séchage, les charpentiers veillent à ne pas gaspiller pas plus qu’un seul arbre de la réserve disponible.

Les vaisseaux noirs ont au moins deux ponts-batteries et jusqu’à cinquante canons par bord, ce qui leur permet de se battre sur un pied d’égalité avec les navires les plus lourds. Les plus grands vaisseaux noirs, comme les navires amiraux commandés par Skarre Ravenmane, peuvent se targuer d’avoir des dizaines de canons supplémentaires et sont presque deux fois plus grands qu’une frégate à voile traditionnelle. Malgré leur taille et leur puissance de feu, les vaisseaux noirs possèdent à la fois vitesse et manœuvrabilité, surclassant les navires de poids équivalent. Même un seul vaisseau noir peut faire des ravages sur les escadres de navires de guerre de moindre importance. Moins résistants sous le feu direct que les cuirassés khadoréens ou les cygnaréens, les vaisseaux noirs ont tendance à employer leur manœuvrabilité pour éviter les dégâts plutôt que de les affronter de front. Les attaques des vaisseaux noirs reposent moins sur les bombardements de canon que sur l’approche pour lancer des groupes d’abordages, s’emparant de vaisseaux de valeurs relativement intacts.

La forme d’un vaisseau noir ressemble beaucoup à l’énorme hybride d’un drakkar traditionnel orgoth et d’un vaisseau de ligne moderne. Le pont principal est une vaste étendue de mats, cabestans, de petits canons de pont et de gréement. Les embarcations sont rangées sur le pont principal à proximité des treuils de mise à l’eau, arrimés sous une toile huilée jusqu’à ce qu’elles soient nécessaires pour un raid ou abandonner le navire. Deux grands châteaux s’élèvent au-dessus du pont principal, le quart arrière à la poupe et le gaillard avant à la proue, parfois deux ou plusieurs étages plus grands que ceux d’un navire de guerre traditionnel. Ces grands châteaux permettent à l’équipage d’attaquer avec l’avantage de la hauteur, acquérant une visibilité sue le pont principal d’un navire rival, ainsi que la capacité de se pencher pour attaquer derrière le mur des défenseurs d’un vaisseau visé.

VAISSEAUX SATYXIS TRADITIONNELS

Les satyxiennes ont leurs propres traditions de constructions navales et demeurent fiers de leurs méthodes. Bien qu’il n’y ait pas de gros vaisseaux satyxis dans les flottes, les meilleurs petits vaisseaux sont de constructions satyxis. Certains de ces vaisseaux sont amenés à bords de vaisseaux noirs pour être utilisés pour des opérations d’arraisonnement ou pour des débarquements lors de raids côtiers.

Les satyxiennes préfèrent les vaisseaux élégants et agiles avec un ou deux mâts, bâtit avec du bois et d’autres matériaux récoltés sur leur propre île. Appelés dhozein dans leur langue, les plus gros de ces navires ressemblent à des caravelles ordiques, avec des voiles triangulaires en gréement leur permettant de naviguer près du vent. Chacun est également équipé d’avirons pour qu’ils puissent manœuvrer lorsqu’ils sont encalminés.

La majorité des vaisseaux satyxis possèdent une trentaine de marin ou moins, ce qui est suffisant pour un groupe de raid soudé. Ils ont été construits pour parcourir de courtes distances entre les îles et les côtes proches du continent et pour échapper à de plus encombrants poursuivants. Il n’est pas rare qu’une troupe de satyxienne aborde rapidement et maîtrise des vaisseaux des équipages considérablement plus important. Même lorsqu’elle commande la force d’un vaisseau noir, de nombreux capitaines satyxiennes préfèrent employer leur puissance de feu avec parcimonie et chirurgicalement, paralysant un vaisseau ennemi et clairsèment l’équipage avant d’aborder.


Le quart arrière comprend les quartiers des officiers et la grande cabine du capitaine, tandis que la plupart des vaisseaux noirs abritent les canons les plus haut du vaisseau. L’équipage essentiel a ses quartiers dans le gaillard d’avant, un privilège accordé aux marins, spécialistes et mékaniciens expérimentés. Les sorcières sanguinaires [blood witches] revendiquent souvent une partie du gaillard d’avant comme leur, le transformant en un espace de sombre rituel, étouffant d’encens et d’odeur du sang fraîchement versé.

Les ponts-batteries abritent les canons du navire, la poudre explosive et les munitions étant stockées en toute sécurité dans la sainte-barbe, au sein de la zone centrale et la mieux défendue du navire. Les porteurs transportent les munitions jusqu’aux ponts-batteries à la main. Les ponts-batteries occupent la plus  grande surface du vaisseau de sorte que lorsqu’ils ne sont pas utilisés en combat, ces ponts servent également de logements de réserve pour l’équipage, accrochant leurs hamacs entre les poutres. Le pont central abrite la maïence du navire, où les repas sont préparés et servis aux membres de l’équipage, bien que l’espace soit étroit et que la plupart des marins préfèrent manger dans l’espace plus ouvert du ponts-batterie. Les quartiers réels de l’équipage sont des espaces exigus à l’avant du navire sur le ponts-batterie ou le pont centrale avec les hamacs suspendus à quatre ou cinq pieds [121,92 ou 152,4 cm]. Sous le pont-batterie, le faux-pont et la soute contiennent toutes les fournitures du navire, ainsi que les logements pour les membres d’équipage ayant besoin d’un accès facile, comme le charpentier et les mékaniciens de ‘jack. Il est généralement sombre et froid sur ces deux ponts les plus bas, car ils se trouvent sous la ligne de flottaison. À condition qu’il n’y ait pas de voie d’eau, cela permet un stockage à long terme idéal des aliments. Le faux-pont abrite également des kilomètres de câbles, cordages et de voiles de rechange, ainsi que dus bois et des matériaux de charpenterie, de l’eau douce, du charbon, de la nécrotite, des fournitures générales diverses, des bonejacks et des helljacks inertes et, si nécessaire, du lest.

VIE AU SEIN DES FLOTTES

La vie d’un pirate cryxien vivant est une vie passionnante mais incertaine, remplie de violence et de possibilités de pillage. Pour certains, il s’agit de fuir les minables villages des Îles Scharde [Scharde Islands]. Pour d’autres, ils c’est une invitation à satisfaire à un désir de massacre gratuit et à amasser des richesses mal acquises. Une élite le voit comme un moyen de démontrer des prouesses martiales et leur fidélité à la fois à leurs maîtres et au Père des Dragons [Dragonfather] qu’ils vénèrent.

Qu’ils voguent sur la Flotte Noire [Black Fleet], la Flotte du Massacreur [Slaughter Fleet], ou sur les divers navires de la flotte générale de pillage, ces pirates endurent une existence chaotique en essayant de s’emparer de ce qu’ils peuvent tout en sachant qu’un autre marin ou un supérieur peut le tuer sans hésitation ou juste cause. La possibilité d’une mort rapide est plus grande pour certains d’entre eux, comme les sharde humains. Bien que la corruption rende ces humains plus agressifs que leurs homologues du continent, ils doivent se méfier des ogrun noirs, des trollkin corrompus et des satyxiennes. Un mot mal placé ou un affront perçu est une raison suffisante pour qu’une de ces races plus meurtrières abattent un être humain sur un coup de tête.


FAMILLES PIRATES (OU L’ABSENCE DE CELLES-CI)
Tous les aspects de la vie à Crys sont durs, cruels et impitoyables, mais l’un des aspects de la vie des pirates vivants, différent de leurs homologues morts-vivants, est qu’ils naissent, ont des parents, vieillissent et peuvent éventuellement avoir leurs propres enfants. Que ce soit dans le cadre de leur culture ou un effet secondaire de la corruption, la plupart des scharde font preuve d’un attachement familial et d’instincts d’éducation.

Peu de scharde et de satyxiennes choisissent des partenaires permanents – le mariage est un concept étranger dans l’Empire du Cauchemar [Nightmare Empire]. Les liaisons occasionnelles sont courantes parmi les membres d’équipage d’une flottille donnée, généralement brèves et peu ou pas affectueuses. Pour la plupart, la structures des bandes remplace la famille et offre une protection pendant la grossesse et l’éducation des enfants.

Une pirate enceinte peur quitter son navire pour se terrer das une ville cryxienne jusqu’à son retour. C’est risqué cependant, car sa position n’est pas garantie à son retour. Les naissances à bord des navires ne sont pas rares, bien que les vaisseaux soient des endroits extrêmement dangereux pour grandir. Les parents ressentent souvent le besoin de protéger leurs enfants, mais à un degré extrêmement choquant par rapport à la plupart des continentaux. Les orphelins remplissent les ruelles de Morteseaux [Blackwater] et BecdeDregg [Dreggsmouth], formant leurs propres bandes. Les enfants quittent souvent leurs parents au début de l’adolescence, bien qu’il existe des équipages comprenant plusieurs générations. Les enfants se voient confier des tâches plus subalternes, de sorte que leur présence permet aux marins tout en bas de l’échelle d’avoir quelqu’un d’encore moins important à maltraiter.

Les satyxiennes ont leurs propres coutumes, exigeant des hommes humains pour la reproduction. Les liaisons avec les membres de la flotte de pillage sont de nouveau courantes, bien que les satyxiennes soient très sélectives. Compte tenu de leur influence dans les flottes, peu peuvent les refuser et de tels couples ne sont jamais exempts de peut et de crainte pour les hommes choisis. Il est d’usage que la satyxienne enceinte retourne à Satyx pour accoucher, bien que certaines choisissent de porter un enfant à terme sur le navire. Elles n’ont pas besoin d’une protection supplémentaire durant cette période, car d’autres satyxiennes s’occupent d’elles, même s’il s’agit d’ancienne rivales. Faire du mal à une satyxienne enceinte est l’un des plus grands tabous de leur culture, et les punitions pour les transgresseurs sont légendaires. Les mâles naissent rarement et, quand cela arrive, ils sont rabougris et difformes, souvent mort-nés. Ceux qui survivent à la naissance sont rapidement mis à mort, ce qui est considéré comme naturel et juste.

Les satyxiennes entretiennent d’étroits lien mère fille, et chacune d’entre elle est formée pour être prêt à perpétuer l’héritage  de ce fier peuple guerrier. Même ici, les attachements familiaux ont tendance à s’estomper considérablement lorsque l’enfant atteint l’âge adulte.


Contrairement à de nombreux narvires corsaires continentaux, où chaque membre de l’équipage peut s’attendre à une part équitable du butin et exprimer ses opinions concernant les objectifs, il n’existe pratiquement pas de démocratie à bord d’un vaisseau cryxien. Les capitaines représentent l’autorité suprême sur les équipages et maintiennent cette autorité par une violente répression des dissidents. Mais l’autorité d’une capitaine ne daure que tant qu’il est le plus le plus féroce, le plus intelligent et le plus compétent à bord. En effet, tuer ou faciliter la mort de ses supérieurs est la méthode d’avancement la plus populaire parmi les pirates.

Alors que les scharde sont des assassins et des tueurs de la plus noire espèce, ils ont une bonne compréhension de leur vulnérabilité face aux autres naviquant pour le Père des Dragon [Dragonfather]. L’environnement dangereux dans lequel ils évoluent s’apparente à une cruelle prison, et rejoindre une bande aide à décourager les exécutions sommaires par n’importe qui d’autre que les officiers supérieurs. Les bandes qui perdent des membres sont sûrs d’exercer de sanglantes représailles contre le tueur, même si ce fait n’empêche pas totalement de tels meurtres.

Parfois, les combats entre bandes ont donné lieu à de véritables émeutes, les bandes rivales passant des représailles isolées à une guerre pure et simple. Des équipages entiers de la flotte de pirates de Cryx ont ainsi été perdus, ce qui a incité l’Amiral Axiara Wraithblade à manifester son mécontentement à l’égard des capitaines incapables de maintenir leurs équipages disciplinés. Les récifs à l’extérieur de son port d’attache hébergent les cages de tourments [misery cages] contenant des cadavres de ces capitaines.

La plupart des provisions à bord d’un vaisseau sont acquises lors de très rares arrêts dans des ports comme Morteseaux [Blackwater] ou lors de pillages de navires et de ports ennemis. Entre les pillages réussis, le confort des créatures est rare, et les stocks de nourriture sont rapidement réduits à du requin mariné, des biscuits durs et un rhum insipide. Les duels brutaux pour la possession d’un manteau chaud ou d’une bouteille d’une boisson forte sont fréquents. Les vainqueurs revendiquent les objets convoités, tandis que les cadavres des perdants sont utilisés comme appâts pour poisson, nourriture pour gorgesangs [bloodgorgers], ou recyclés comme nécroserfs [thralls]. Lorsque le ravitaillement est rare, les équipages ne tardent pas à recourir au cannibalisme, en particulier à bord des navires de la Flotte du Massacre [Slaughter Fleet]. Les gorgesangs [bloodgorgers] n’ont pas besoin d’une disette pour justifier leur désir de consommer la chair des membres d’équipage; l’ennui ou une envie particulièrement pressante de viande fraîche.

La vie sur un navire non satyxienne est dégoûtante et il manque d’espace, et la plupart des navires transportent des infestations de déplaisantes vermines corrompues. L’odeur des corps non lavés, des cadavres en décomposition et du sang versé imprègne les vaisseaux, de même que la sensation de maladie et d’infection parmi l’équipage. La plupart des équipages d’humains ressemblent davantage à une foule disgracieuse et malsaine vêtue de vêtements en décomposition.

Chaque navire au sein des flottes de pirates est confrontée à un danger constant en mer. Les violentes tempêtes secouent fréquemment le Meredius et peuvent fracasser un navire sur les rochers d’un détroit ou le faire chavirer avec une vague scélérate. Les grandes bêtes telles les rois des mers [sea king], les drakes aquatiques, les briseurs de coque [hull grinders] et les dracodiles d’anse peuplent les profondeurs des Îles Scharde et de la Côte Brisée [Broken Coast], et chaque année, plusieurs navires disparaissent entièrement à cause des ces bêtes.

Au-delà de ces dangers, chaque flotte navale, corsaire et marchande continentale surveille en permanence les navires cryxiens, au point de mettre de côté les hostilités nationales pour lutter contre ces prédateurs de la mer. Si une flotte continentale aperçoit un vaisseau cryxien inscrit sur la liste, il va de soi que le vaisseau se manifeste et le fait voler en éclat. Toutes les personnes survivant au déluge sont exécutées de volées de plomb en émergeant de l’épave.

Les habitants du continent ont des raisons de craindre les cryxiens. Les scharde sont d’habiles pirates, exempt de l’élan de miséricorde. Les équipages de pirates prennent plaisir à massacrer lorsqu’ils prennent d’assaut le pont d’un navire ou les rues d’une ville côtière, tuant toute âme tentant de leur résister. Les rares survivants de ces raids sont capturés, des esclaves pour nourrir les nécro-factoriums de Cryx, pour devenir des sacrifices de sang lors de rituels satyiens, ou vivre leurs courtes vies de servitudes dans les mines ou carrières cryxiennes.

Lors des moments d’accalmie entre les tempêtes et les raids violents, la plupart des pirates retombent dans les routines de travail et de repos. Lorsqu’ils ne nettoient pas le sang du pont ou ne réparent les dégâts d’un combat, ils s’adonnent à d’autres activités. Les marins humains se retrouvent souvent à jouer, à se battre et à boire. Les autres races le font aussi, bien que les trollkin corrompus aiment par-dessus tout se battre et festoyer. Les ogrun noirs consacrent une partie de leur temps libre à entretenir les armes et les ‘jacks du navire, tandis que les satyxiennes vénèrent sous la conduite des prêtresses du sang ou affinent leurs prouesses martiales lors de duels. Les vétérans satyxiennes amoncellent souvent leur butin favori de plusieurs pillages et aiment passer du temps à priser ces trophées tout en jalousant ceux de leurs rivales.
« Modifié: 07 octobre 2018 à 12:51:22 par elric »
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1144
    • Voir le profil
Re : Nq Prime 4 - FoC - Pirates des Îles Scharde
« Réponse #1 le: 07 octobre 2018 à 12:53:26 »
UNITÉS DES FLOTTES CRYXIENNES

OGRUN NOIR

Les ogrun noirs comptent parmi les chasseurs les plus costauds parmi les flottes cryxiennes. Ils dominent leurs coéquipiers, et leur force est à la hauteur de celle des jacks de pont légers employés parmi les marines continentales. Cet avantage physique leur permet de manier des armes rivalisant avec le calibre et le potentiel destructeur des pierriers et de facilement maîtriser les équipages des vaisseaux rivaux.

Les ogrun noirs ont trouvé un créneau particulier dans les flottes en tant que qu’équipes d’arraisonnement spécialisées [boarding party]. Ces montagnes sombres de muscles noueux sautent de leurs navires pour tomber sur leurs victimes avec des hurlements sauvages, laissant comme signe de leur passage des mers sanglantes et des cadavres non identifiables. Chaque ogrun est armé d’un gros canon à main capable de propulser un redoutable harpon en acier trempé entraînant avec lui près de cinquante pieds [15,24 mètres] de chaîne. Ces armes sont utilisées pour tirer à eux leurs victimes ou les projeter par-dessus bord pour que les requins puissent se régaler.



Moins nombreux, mais non moins sanguinaires, les vomisseurs de smog [smog belchers], des ogrun noirs maniant des canons de type couleuvrine saturés de puissance occulte. Depuis le pont du navire cryxien, les vomisseurs de smog remplissent l’air d’un nuage de cendres corrompues pourrissant les chairs et boursouflant les poumons de ceux que le respirent.



Les armes des vomisseurs de smog sont fabriquées par de talentueux [ironmongers], des ogrun noirs forgerons fusionnant leur art avec des rituels de sang et de magie noire. Les armes forgées par le sang qu’ils créent seraient une raison suffisante pour que tout capitaine prennent les ? En tant qu’équipage, mais ces ogrun sont également compétents dans la réparation et l’entretien des jacks cryxiens, et nombres d’entre eux ont de l’expérience dans les ateliers de nécrotechs.



TROLLKIN CORROMPU

Toutes les Îles Scharde hébergent des kriels de trollkin corrompu, bien que Rochenoire [Blackrock] soit l’endroit où la concentration est la plus importante. La corruption les a doté d’excroissances et des cornes recourbées, renforçant encore leurs capacités à commettre les pire atrocités. C’est à partir de ces kriels que les Gorgesangs [Bloodgorgers] et les maraudeurs complètent les rangs des flottes de pirates de Cryx. Presque tous les trollkin corrompu servent à bord des vaisseaux la Flotte de Massacre [Slaughter Fleet] sous les ordres du Général Gerlak Slaughterborn et de son commandant en second Jussika Bloodtongue.

Les gorgesangs sont de vicieux guerrier de mêlée ne trouvant pas plus grande joie dans la vie que de se lancer dans une bataille pour vaincre leurs ennemis avant de les dévorer et de se gorger de leur sang encore fumant. Ils mènent des charges provoquant terreurs et chaos parmi les ennemis les plus aguerris. Les gorgesangs embrassent ce rôle avec un enthousiasme débridé et passent la plupart de leurs brèves et brutales vies baignés de sang. Se gorger de la chair des mourants fait plus que rassasier leurs appétits; le festin ritualisé permet également à ces trollkin d’évoquer un pouvoir sacrificiel du sang similaire à celui qui alimente les pratiques occultes des satyxiennes et des tharn. Ces pratiques convergent souvent dans un plaisir macabre, comme quand un gorge sang consomme lentement les doigts et les mains d’une victime vivante tandis qu’ils regardent. Passant d’une victime massacrée à une autre, les gorgesangs deviennent plus invisibles à chaque abominable rite.



Aux côtés des gorgesangs, on trouve les maraudeurs trollkin corrompus. Peu soucieux de leur propre sécurité, ils brandissent des braseros sur de longues chaînes flamboyant d’un feu alimenté de la graisse et de l’huile de baleine. Les maraudeurs font tournoyer et voler ces armes enflammées là où elles feront le plus de dégâts, incendiant souvent les ponts et le gréement d’un navire ennemi pour cramer les marins piégés parmi les cordages. Ils se réjouissent d’incendier les habitations des communautés côtières qu’ils pillent, puis d’attendre que les victimes fuyant se précipitent dans leurs bras. Ils trouvent l’odeur de la viande brûlée exquise et apprécient particulièrement la première bouchée de chair vivante ayant été calcinée et boursouflée par leurs torches.



SCHARDE

Bien que de nombreux scharde ne présentent pas le même degré de corruption que les satyxiennes ou les trollkin corrompus qui aux côtés desquels ils servent, ceux qui naviguent généralement dans les flottes cryxiennes portent typiquement la marque de la bénédiction du Père des Dragons sous forme d’écailles, de cornes et de protubérances osseuses poussant hors de leur chair. Ces pirates sont notoirement capricieux, assoiffés de sang et au tempérament versatile, et ils font montre d’une robustesse engendrée en partie par la corruption endurcissant leur corps, mais beaucoup plus par la quotidienne brutalité de leur vie et leurs fréquentes batailles. Les capitulards ont tendances à rapidement être tués lors de sanglant combat, leurs corps étant vendus sur les marchés de viande de Morteseaux [Blackwater].

La plupart des scharde servant Cryx le font parmi les flottes de pirates, nombres d’entre eux sont membres de la Flotte du Massacre [Slaughter Fleet]. Venus de Morteseaux [Blackwater], [Withe Shard Reef], [Gristlebay] et de centaines d’autres refuges de pirates, ils s’enrôlent en raison d’une combinaison d’avarice et de dévotion. Ils savent que les attaques sur les voies commerciales ou les villages continentaux plairont à leur maîtresse, l’Amiral Axiara Wraithblade, mais ils sont également conscients du butin que de tels pillages peuvent rapporter.



Prophétesses de la Brume Scharde

Parmi les communautés humaines dégénérées des Îles Scharde, certaines personnes sont dotées du don inné de la sorcellerie, façonnés et intensifiés par le contact de la corruption de Toruk. De telles sorcières, nourrie parla corruption forment des cabales cherchant à apaiser leur dieu-dragon par des actes de violence et des rituels d’obéissances gratuits. À leur apogée, ces sacrements prennent le pas sur les esprits des pratiquants. Attirées par le vrombissement de la corruption dans la chair et le sang, elles se livrent à de grandes actions de violence et à des démonstrations de puissance mystique, se douchant du sang de sacrifice humains et hurlant des prières au Père des Dragons.

Les cénacles de ces sorcières, connues sous le nom de Prophétesses de la Brume, rejoignent parfois les flottes cryxiennes, guidées par leurs propres impénétrables présages. On pense qu’elles scrutaient leur destin dans les entrailles des hommes mourants, d’une manière n’étant pas étrangère aux sorcières sanguinaires satyxiennes. Elles affirment pouvoir entendre les paroles de Toruk dans le râle de l’âme mortellement blessée, que des vérités secrètes s’expriment lors du dernier souffle d’un mourant. Les prophétesses ont tolérées par les autres scharde parce que, malgré leurs ferventes croyances et leurs pratiques parfois bizarres, leur habilité innée avec la magie les rends utiles lors d’un raid. Certains capitaines gardent un cénacles de prophétesses de la Brume à bord du navire dans l’espoir de déterminer leur propre sort, offrant au sorcières un flux constant de victimes fraîches, desquelles les derniers râles de tortures pourraient révéler quelques présages de l’avenir.



SATYXIENNE

Les satyxiennes sont le fléau prééminent des mers. Cette effrayante race de guerrières corrompues a acquis la vitesse, la force et l’agilité grâce au sang d’un dragon tué, et leur culture est imprégnée de sombres rituels de magie sacrificielle et de prophétie. Ayant juré au Père des Dragons d’être sa mortelle lame sur les mers, elles sont des pillardes sans cœur et craintes à juste titre par tous ceux s’aventurant sur les flots.

Les satyxiennes n’ont pas toujours été les servantes de l’Empire du Cauchemar. Leur île natale est couverte de brumes et entourées de dangereux récifs, ce qui leur rendait difficile à cerner effrayant les anciens rois pirates. Leurs pillardes maritimes attaquaient sur les quelques explorateurs navals capables de naviguer à travers les dangers entourant leur île, s’assurant qu’aucune rumeur de leur existence ne parvienne sur le continent.

Avant même leur corruption, leur civilisation était un matriarcat fondé sur la force martiale. À la fois habiles et impitoyables, les guerrières démontraient ces qualités lors les fréquentes batailles entre les tribus de Satyx. Les hommes étaient relégués au sein d’une caste inférieur, chargé d l’artisanat et de l’érudition, activité plus légère.

Un jour, Toruk a poursuivi l’un de ses descendants, le dragon blanc Shazkz, dans les cieux au-dessus de Satyx, où les deux ont mené une sanglante bataille. Alors que le sang du dragon pleuvait, les satyxienne subirent, en provenance des cieux, la corruption. Les sables de Satyx noircirent et les habitants ont à jamais muté. La corruption offrit de nombreux présents aux femmes de l’île, leur conférant une force, une agilité, une endurance et une férocité accrues et faisant pousser d’épaisses et recourbe cornes. Les hommes, cependant, dépérirent rapidement d’inutilité et périrent.

Après leur transformation, les sorcières sanguinaires satyxiennes ont scruté le destin de leur peuple dans le sang de leurs hommes morts. Elles ont anticipé l’émergence d’un empire d’ombres et de mort, avec leur race ascendante comme ses plus grandes guerrières vivantes. Dans la période qui s’est écoulée entre leur corruption et let la naissance de l’Empire du Cauchemar; les guerrières de Satyx se sont préparées à jurer leur allégeance au Père des Dragons. Lorsque leur prophétie fut accomplie, les satyxiennes s’embarquèrent pour devenir les filles préférées du Père des Dragons.

Des milliers de satyxiennes servent maintenant à bord des vaisseaux des flottes de Cryx. Elles sont l’équipage préféré des vaisseaux noirs de la Flotte Noire sous le commandement de Skarre Ravenmane, qui est aussi leur reine incontestée. La grande majorité de ces satyxiennes sont des pillardes – des combattantes légères maniant des armes magiques profanes appelées lacérateurs [lacerators].



La plupart des membres de fière race de marin se joignent aux pillards sur le continent alors qu’elles sont encore jeunes. Durant leur période en mer, certaines satyxiennes subissent un éveil arcanique. Celles qui ressentent le flux et le reflux de la marée dans leur veine et l’appel des grands vents deviennent des sorcières des mers [sea witches], pouvant commander les forces élémentaires du Meredius pour aider leurs sœurs. Une sorcière des mers prêtent serment devant un cercle de pillardes et se fait souvent remarquer à leurs côtés.



D’autres découvrent que leur bénédiction arcanique est en accord avec les armes à feu portées par l’équipage, et ces satyxiennes affinent leurs talents de latents de mages balisticiennes [gun mages]. On s’attend à ce que chacune emploie une partie de son butin pour faire appel à un marchand d’armes [ironmonger] pour forger ses pistolets cinémantiques, et elles apprendront aussi à graver des runes sur ses munitions afin de pouvoir canaliser son pouvoir dans chaque tir.



Les filles affichant la capacité de lire sont instruites dans la tradition satyxiennes de la magie du sang. Le sang versé lors de sacrifice ou de guerre nourris ces sorcières et leurs capacités arcaniques. Avec leurs tranchoirs sanguinaires rituels, elles peuvent saigner un corps pour agir en tant que canal de leur pouvoir, ou répandre ce même sang pour renforcer de puissants rituels et entrevoir de futurs événements.



Les voûtées ancêtres de sang [blood hags] instruisent les cénacles de leurs plus jeunes sœurs, révélant les secrets de leur art commun pour s’assurer que cette sapience ne soit pas perdue.




Les prêtresses de sang, membres d’une communauté secrète dont les pratiques et les rituels sont antérieurs à Toruk, sont encore plus rares. Elles ont réconcilié les anciennes croyances spirituelles de leur peuple avec les bénédictions du Père des Dragons et apportent leur soutien mystique aux amiraux et aux plus grands capitaines des flottes.



LÉGENDES DES FLOTTES CRYXIENNES

SKARRE RAVENMANE, AMIRAL DE LA FLOTTE NOIRE

Skarre Ravenmane a laissé derrière elle une sanglante marée, ayant tué plus d’innocents lors de ses décennies en mer que de nombreux fléaux. En tant que dirigeante du peuple de Satyx et dominant toute la Flotte Noire, la reine de la Côte Brisée est le leader vivant le plus puissant et le plus influent de l’Empire du Cauchemar. Elle a vu la chute et l’ascension des seigneurs liches et a joué un rôle clé dans leurs luttes pour la suprématie.

INFO : SKARRE

Année de Naissance, Lieu : ~553 AR, Satyx

Premier Navire Commandé : Night Terror, un cotre tristement célèbre pour une attaque sur la ville ordique d’Alecento

En démontrant son pouvoir, Skarre a mené un rite mystique par lequel elle a trouvé et invoqué le Thymochares des profondeurs de la Mer des Lamentations [Wailing Sea]. Ce qui a émergé était l’épave du plus célèbre navire jamais commandé par le Roi Moorcraig, l’un des rois pirates ayant défié Toruk et mort dans ses flammes consummantes. La navire avait été perdu avant la chute de Moorcraig lors d’une bataille avec son infortuné rival, le Roi Threnodax. La partie de l’arrière de ce maudit vaisseau est maintenant portée haut par les esprits damnés d’antédiluviens morts à jamais enterrés sous sa coque alors qu’ils flottent sur la terre. La grande cabine sert de chambre privée et de salle du trône pour Skarre, tandis qu’elle fait campagne sur le continent loin de son propre vaisseau noir, le Widower.

Étant donné la position dominante des satyxiennes en tant qu’officiers, capitaines et amiraux au sein de toutes les majeures flottes de pirates, Skarre a assumé les responsabilités de grand amiral de la marine cryxienne. Bien qu’elle réponde à Terminus, dans la pratique, elle a une énorme marge de manœuvre et c’est par son commandement direct que les navires de Cryx terrorisent le continent. Même des entités indisciplinées et indépendantes comme Gerlak Slaughterborn et Rengrave de l’Atramentous obéissent à ses ordres, sachant le soutien qu’elle possède dans le cercle intime de Toruk.

Atteindre une telle notabilité n’a pas seulement été une question de pouvoir ou d’influence, mais aussi une profonde maîtrise de l’occulte. Grâce à sa maîtrise des fils du destin et à une impitoyable application de la magie du sang, Skarre a prouvé son droit de se tenir sur un pied d’égalité avec les liches. La force et la précisions de ses visions prophétiques font honte à même aux ancêtres [blood hags] et des prêtresses sanguinaires [blood priestesses].

On murmure qu’une paire de coffre incrusté de bernacles est fixé dans la cabine du Thymochares. On dit qu’ils sont scellés et impossibles à ouvrir, remplis de trésors inconnus, peut-être aussi éminent que la Witchfire, ayant été récupérés parmi les trésors de Moorcraig. Cet obscur et délabré navire demeure un casse-tête que même Ravenmane n’a pas encore résolu, bien qu’il réponde avec empressement à sa volonté, d’une fin sans faim tandis qu’il apporte les âmes de morts à sa tourmentée hôtesse.



LÉGENDES DES FLOTTES CRYXIENNES

AMIRAL AXIARA WRAITHBLADE

Axiara Wraithblade a accompli ce que peu d’autres pouvaient rêver de faire. Elle a rassemblé la populace désorganisée des pirates vivants de Cryx en une vaste flotte sous son impitoyable commandement. Par crainte de sa colère, ils suivent ses ordres, bien que la manière dont ils exécutent ses ordres est souvent imprévisible.

INFO : AXIARA

Année de Naissance, Lieu : ~569 AR, Satyx

Premier Navire Commandé : Wavecutter, un grand dhoze de pillage

En tant que maîtres des vastes flottes de pillages de Cryx, l’Amiral Wraithblade est l’un des plus redoutés commandants de Meredius. Elle se délecte de la terreur qu’elle instille chez ses subordonnés et elle entretient cette peur en tuant tous ceux qui remettent en question ses ordres. En réalité, des mesures draconiennes sont nécessaires, car la flotte sous sa responsabilité est chaotique et indisciplinée à l’extrême.

Depuis son navire amiral, le Morbid Angel, elle supervise d’innombrables flottilles de pirates et discipline les amiraux et capitaines autoproclamés. La flotte combinée lui répondant est la plus importante à la disposition de Cryx, avec près six cents vaisseaux dédiés. La hiérarchie des flottes de pillages est mouvante, avec des bandes de plusieurs navires se regroupant périodiquement sous d’ambitieux pillards et aussi enclins à s’affronter que les ennemis de Cryx. Pourtant, tous ces capitaines craignent Axiara et savent qu’il y a des limites à sa tolérance. Ceux qui désobéissent à ses injonctions sont condamnés à mort.

Tirant parti des contacts déjà établis par le Seigneur Liche Malathrax, Axiara a facilité la traite, le commerce d’informations et de biens entre le Cryx, l’Ord et le Cygnar, en apprenant beaucoup sur les vulnérabilités des Royaumes d’Acier et de leurs marines. Elle a pu garder profil bas et échapper à toute détection, en grande partie grâce au flot lucratif de pillage et aux pots-de-vin offerts à ceux l’ayant aidée.

Axiara a répondu à l’appel de Skarre de revenir en Cryx alors que l’Empire du Cauchemar entrait dans une phase de conflit plus active. En 606 AR, elle avait affermi son emprise sur les flottes de pillages et les avait utilisées comme distraction pour faciliter les projets de Terminus. Elle a personnellement mené un raid dévastateur sur la forteresse cygnaréenne d’Ouestgarde [Westwatch] pour ouvrir une voie sans encombre pour le seigneur liche vers le Bois d’Épines [Thornwood], pour affronter son rival Asphyxious.

Le surnom de Wraithblade provient de l’épée consacrée par le sang qu’elle manie. Appelée Anathème [Anathema], l’arme est une relique de Satyx, purifiée par les prêtresses sanguinaires [blood priestesses] dans un rituel de carnage pour lui conférer une puissance occulte. Quand elle frappe de taille un adversaire, le sang répandu lui permet de devenir aussi intangible que la fumée, lui permettant de pénétrer les défenses ennemies pour abattre son ennemi avec facilité.

Avant d’accepter de Skarre la charge de prendre la relève en tant qu’amiral de la flotte de pillage, Axiara a passé presque deux décennies en tant que contrebandier. Elle a prouvé sa ruse en tant qu’agent de l’Empire du Cauchemar dans les plus infâmes ports continentaux, en particulier la ville ordique de Cinq-Doigts [Five Fingers] et la ville cygnaréenne de Baie-des-Horlogers [Clocker’s Cove]. Partout où les pirates et les corsaires exerçaient leur activité, elle étendait son influence par le biais de l’Emporium de Wraithblade [Wraithblade Emporium], un réseau mercantile de contrebandiers et receleurs. De cette façon, elle a séduit et corrompu de nombreux criminels du continent pour qu’ils collaborent inconsciemment avec Cryx.



LÉGENDES DES FLOTTES CRYXIENNES

SEVERA BLACKTIDE

Plus heureuse au milieu de la bataille, son rire ponctué par le bruit de ses pistolets alors qu’elle sème le chaos et la mort, Severa Blacktide est une légendaire guerrière satyxienne ayant peu d’égal. Si jamais elle acceptait le rôle de capitaine, elle attirerait des centaines de ses sœurs sur la seule base de sa réputation, mais elle ne peut pas être affectée à un tel rôle. Elle trouve le leadership ennuyeux et déteste donner ou obéir aux ordres, choisissant plutôt de se livrer à un style de vie simple et hédoniste d’aventure et de meurtre.

INFO : SEVERA

Année de Naissance, Lieu : ~584 AR, sur un navire le long de la Passe du Gardevent [Windwatcher’s Passage]

Premier Navire avec Équipage : Sunderer, un vaisseau noir perdu lors d’une bataille avec la Marine Cygnaréenne, 590 AR

La meilleure as de la gâchette [gunslinger] satyxienne vivante, Blacktide compte parmi les meilleurs mages balisticiens [gun mage] de tout l’Immoren Occidental. Ceci est d’autant plus impressionnant par la nature brute et instinctive de son art. Les mages balisticiens [gun mages] continentaux de compétence comparable ont besoin d’années de pratique et d’instruction pour perfectionner leur profession, tandis que les mêmes capacités sont évidentes pour elle. Elle prend un malin plaisir à abattre ses homologues du continent. Chaque balle perforant le crâne ou le cœur d’un mage balisticien rival est un autre rappel que Severa Blacktide n’a pas encore rencontré son égal, et ne le fera peut-être jamais.

Blacktide jouit de plus liberté et de latitude que les autres satyxiennes. D’autres doivent obéir aux ordres de leurs capitaines ou des leaders des cénacles, mais Severa va et vient à sa guise, rejoignant l’équipage d’un vaisseau noir juste assez longtemps pour exécuter un pillage ou attaquer un vaisseau ennemi. La plupart des capitaines savent qu’il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle obéisse ; ils se contentent de la laisser réclamer une couchette et une portion de tout butin en échange de son inégalée habilité avec ses deux pistolets cinémantiques. Lorsqu’une bataille prend fin, il est aussi probable qu’elle débarque au prochain port d’escale tout comme elle peut rester à bord un peu plus longtemps. Les seules satyxiennes à qui elle accorde le moindre respect ou déférence sont les maîtres de flottes – Axiara Wraithblade et Skarre Ravenmane. Sur la mer, tous les autres sont inférieurs et indigne de son respect.



LÉGENDES DES FLOTTES CRYXIENNES

GÉNÉRAL GERLAK SLAUGHTERBORN

Gerlak Slaughterborn est un monstre de bataille. À la tête de ses célèbres gorgesangs, ce trollkin horriblement corrompus a acquis sa réputation avec un siècle de massacre et de chaos. Les gorgesangs affirment que, entassés, les corps de ses morts créeraient un macabre pont reliant Garlghast au continent. Cryx fait meilleur usage des nombreux morts par Gerlak : les nécrotechs suivent ses traces et choisissent parmi les cadavres comme des charognards. De ses détritus se relèvent des nécropantins [mechanithralls], nécro-brutes [brute thralls] et d’innombrables autres soldats non vivant de Cryx.

INFO : GERLAK

Année de Naissance, Lieu : ~ Rochenoire [Blackrock]

Premier Navire Commandé : Une yole de pillage gorgesangs sans nom

Gerlak a obtenu sa place en tant que maître des trollkin des Îles Scharde [Scharde Islands] en unifiant leurs kriels épars et en guerre sous sa bannière. Durant d’innombrables générations, ces tribus ont servi de chair à canon du Père des Dragons, mais certains des trollkin corrompus ont rejeté Gerlak comme chef. Tous ceux qui ont refusé de le suivre ont été brutalement tués et dévorés. Cherchant à consolider sa position, il a pris le contrôle des gorgesangs les plus dégénérés et les plus assoiffés de sang de son espèce. Les autres tribus l’ont rapidement suivi.

Cauchemar ambulant même chez les gorgesangs, les capacités de régénération de Gerlak, améliorés par la corruption, ont progressivement accru sa taille et sa carrure, à tel point qu’il est désormais aussi imposant que les plus grands des ogrun. Il ne montre d’aucun signe de vieillissement et fait preuve d’une célèbre endurance même parmi une espèce connue pour son endurance. Gerlak se gave de la chair et du sang de ses victimes, et chaque coup mortel ne fait qu’augmenter sa puissance. Il fauche l’ennemi comme un moissonneur de chair et ses ennemis tombent comme du blé.

Gerlak Slaughterborn est universellement reconnu comme l’un des chefs de guerre les plus respectés de Cryx, célèbre pour sa irrépressible de guerre. Il contrôle maintenant tous les ogrun et les trollkin corrompus des Îles Scharde [Scharde Islands], dont il recrute facilement des guerriers enhardis par le goût du sang.



LÉGENDES DES FLOTTES CRYXIENNES

JUSSIKA BLOODTONGUE

Craint par tous les habitants des villes portuaires de la Côte Brisée connaissant ses exploits en tant que « la Reine du Sang [the Queen of Blood]», la trollkin Jussika Bloodtongue mène des armées de gorgesangs et de maraudeurs dans des orgies de massacre. De ses origines dans le port de Morteseaux [Blackwater], elle est devenue l’une des plus infâmes trollkin des Îles Scharde [Scharde Islands].

INFO : JUSSIKA

Année de Naissance, Lieu : ~577 AR, Rochenoire [Blackrock]

Premier Navire avec Équipage : Mutilator, l’un des anciens navires amiraux de Gerlak Slaughterborn, perdu en 606 AR

Jussika Bloodtongue a mené les Griffes Sanglantes [Gore Talons], une compagnie de mercenaires de Morteseaux [Blackwater]. Jusqu’à sa mort, le Seigneur Creathan Morvean, soi-disant roi pirate de Morteseaux [Blackwater], employa les Griffes Sanglantes [Gore Talons] comme force de frappe personnelle pour anéantir ses rivaux et infliger de sanglantes représailles à ses ennemis. La bande de Jussika était connue non seulement pour sa violence et sa cruauté, mais aussi pour sa capacité à vaincre une opposition apparemment écrasante. Ses mercenaires étaient connus pour massacrer des populations entières d’île et laisser leurs cadavres charcuter porter par les vagues.

Jussika était un cruel tyran exigeant beaucoup de ses subordonnés. Sa rage au combat était légendaire, mais elle possédait également un sens aigu de la tactique et de la stratégie. Elle planifiait d’intelligentes embuscades et manœuvres de flanc capitalisant sur les forces individuelles de ses guerriers et qui ne s’effondreraient pas lorsque les mercenaires – y compris elle-même – seraient victimes d’une frénésie sanguinaire au combat.

Après la mort de Morvean des mains du warcaster Aiakos, Jussika souhaita une plus grande fortune et rechercha le Général Gerlak Slaughterborn. Comme Gerlak était le chef de tous les trollkin et ogrun des Îles Scharde [Scharde Islands], servir au sein de la Flotte de Massacre [Slaughter Fleet] offrit de plus grandes possibilités de gloire et de massacre. Jussika acquis son respect en menant les Griffes Sanglantes [Gore Talons] au travers de ses gorgesangs, en se frayant un chemin pour le rencontrer. Jussika a abattu deux des plus grands champions de Gerlak quand ils ont essayé d’intervenir. Impressionné par son habilité et son caractère impitoyable, il l’a reconnu comme une championne à leur place et en a finalement fait sa seconde.

Jussika Bloodtongue est une guerrière assoiffée de sang connue pour avoir charcuté ses ennemis et concasser leurs dépouilles pour les réduire en bouillie. Bien que ses sournoises ruses servent bien la Flotte de Massacre en préparation du combat, c’est sa sauvagerie au combat qui la distingue des autres gorgesangs. Même ses compatriotes trollkin en sont venus à la craindre. Si un guerrier ne respecte pas ses ordres, elle n’hésite pas à arracher sa tête comme trophée. L’unique membre de la Flotte de Massacre ne la craignant pas est le Général Gerlak Slaughterborn en personne. Le général Slaughterborn la considère comme kin et unique potentiel successeur le jour de sa mort.



LÉGENDES DES FLOTTES CRYXIENNES

CAPITAINE AIAKOS

Le Capitaine Aiakos est l’un des rares warcasters à naviguer dans le cadre des flottes de pillages de Cryx. Commandant le Nocturnus, il harcèle les lignes marchandes le long de la Côte Brisée [Broken Coast], frappant les navires du Cygnar, de l’Ord ou du Khador avec une égale férocité et amassant de considérables trésors provenant de ces aventures. Aiakos reçoit ses ordres directement de l’Amiral Wraithblade, qui préfère l’envoyer dans de plus difficiles mission nécessitant de diriger des groupes de pillages plus importants. Ses capacités de warcaster lui permettent de vaincre les défenseurs d’importants ports et voies navigables, ouvrant ainsi la voie aux autres équipages de pirates.

INFO : AIAKOS

Année de Naissance, Lieu : ~587 AR, Morteseaux [Blackwater]

Premier Navire avec Équipage : Scythe, l’un des anciens navires amiraux de Gerlak Slaughterborn, perdu en 606 AR

Aiakos a rapidement acquis statut et respect parmi les gangsters et pillards meurtriers perfides des flottes, comme on peut s’y attendre d’une warcaster. Sa relation avec Axiara a été compliquée et continue d’évoluer, et ils se sont battus ensemble à de multiples reprises. Par le passé, elle a forcé le guerrier à s’humilier en accomplissant des tâches subalternes pour maîtriser son ego, même si, plus récemment, il a gagné le respect de l’amiral et s’est vu confier de plus vitales missions.

En particulier, la méthode par laquelle Aiakos a acquis le formidable helljack kharybdis, et l’a ensuite utilisé pour acquérir son navire après avoir piégé et assassiné le Seigneur Creathan Morvean, a grandement amélioré sa position aux yeux de l’Amiral Wraithblade ainsi que la flotte en général. Alors qu’il était considéré autrefois comme l’un des nombreux impitoyables pirates, il est aujourd’hui reconnu comme puissance importante à part entière. Maintenant, lorsque le Nocturnus pénètre dans le port de Morteseaux [Blackwater] ou de BecdeDregg [Dreggsmouth], des dizaines de pirates assoiffés de sang sont prêts à s’entre-tuer pour gagner un poste sur le vaisseau.

Avec son équipage forgé par un brutal processus d’élimination, Aiakos est prêt à affronter n’importe quel vaisseau sur le Meredius. Là où la plupart des autres capitaines préfèrent virer loft pour loft et naviguer vers des eaux plus sûres lorsqu’ils aperçoivent des vaisseaux de guerre, Aiakos est plus enclin à affronter de front les adversaires les mieux armés. Il est parmi les premiers à sauter par-dessus le bastingage et dans la mêlée, suivi de près par son helljack et les sanguinaires schardes ayant unis leurs destins au sien.

Plusieurs officiers d’Aiakos ont commencé à se faire un nom au sein de la flotte, ayant prouvé qu’ils étaient des tueurs talentueux et ayant survécu à de nombreux affrontements menés parleur impulsif et sans cœur capitaine. Ce nombre comprend son multi-tatoué et balafré second-capitaine Nicolas Balepyr, son maître d’abordage Kohog the Drowner, et son tireur d’élite et vigie préféré, Kryess Crowfeeder.

« Modifié: 20 octobre 2018 à 15:27:44 par elric »
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1144
    • Voir le profil
Re : Nq Prime 4 - FoC - Pirates des Îles Scharde
« Réponse #2 le: 20 octobre 2018 à 15:28:20 »
MàJ
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)