Auteur Sujet: PP Insider - De Poussière et de Cendre  (Lu 141 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1168
    • Voir le profil
PP Insider - De Poussière et de Cendre
« le: 29 novembre 2018 à 17:07:11 »
Histoires des Royaumes d’Acier

De Poussière et de Cendre

par Matt Goetz

Un vent détestable venant de l’est balayait les Marches Sanglantes [Bloodstone Marches], amenant avec lui l’ozone picotant des Terres des Tempêtes [Stormlands]. Des éclairs fulguraient au milieu de nuages de poussières. Toute créature sage choisit de se blottir à l’abri des cavernes ou du côté sous le vent de gros rochers, de peur que le sable ne leur arrache la peau.

Le précesseur [reclaimer] traversait cette tempête en luttant contre les vents. Sa capuche était baissée, la tête penchée comme un pénitent dans le temple ; d’une main il tenait les rênes de son cheval, Alban. L’autre agrippa son arme, Usher, l’employant comme un bâton de marche pendant qu’il se débattait le long d’une autre dune en mouvement.

D’autres l’appelaient la Main du Silence [Hand of Silence]. Depuis qu’il avait prêté serment en tant que précesseur, aucune paroles n’avaient traversés ses lèvres. Il n’avait pas poussé de cris de chagrin ou de douleur, de louange ou d’exaltation depuis près de quinze ans. Au cours de cette période, il avait guidé des centaines d’âmes de fidèles vers Urcaen, les protégeant de la prédation des nécromanciens, des infernaux et du Ver Dévoreur [Devourer Wurm]. Dans tous les cas, il ressentait la main de Menoth le guidant, l’enjoignant à se placer au bon endroit pour préserver l’esprit disparu.

Jamais auparavant il n’avait ressenti une telle urgence. Au lieu de lui montrer le chemin, le sentiment d’être guidé par le divin était comme un hameçon dans sa poitrine. Cela le faisait se mouvoir même quand Alban était fatigué. Durant des jours, il avait voyagé sans nourriture ni repos, nourri uniquement par la vision de sa juste œuvre et la sensation du Créateur guidant ses pas.

Lorsqu’il atteignit le sommet de la dune, la tempête faisant rage se dissipa. Au travers d’un brouillard de poussières ocre, il aperçut les formes régulières des bâtiments devant lui, les structures en adobe des tribus idriennes. Le précesseur fit une silencieuse prière de remerciement et tira Alban à l’abri dans le petit village.

Une douzaine de petits bâtiments entouraient une grande maison commune. Le précesseur laissa Alban au poteau d’attache à l’extérieur de la grande structure et poussa sa fragile porte en bois. À l’intérieur, plusieurs familles s’étaient regroupées dans un espace étant à la fois une salle de réunion, un entrepôt et envahi du bétail de la tribu, des chèvres à longs poils et des faisans de dunes.

« Voyageur », a déclaré un aîné idrien, sen se levant d’une natte de roseau. « Vous êtes le bienvenu pour vous de la tempête avec ma famille, mais nous sommes pauvres et nous ne pouvons vous offrir ni eau, ni sel.

Le précesseur rejeta l’excuse d’un geste et étudia la pièce. Il y avait un petit sanctuaire avec une figurine représentant un prêtre coiffé d’un menofix en bois dans un coin, mais les idriens avaient suspendu des bottes de sauge séchée et des peaux de constricteurs des Marches Sanglantes [Bloodstone]. Symboles des anciennes coutumes.

Il passa d’un idrien à l’autre, retroussant ses manches afin de vérifier si leurs bras étaient tatoués ou marqués. Certaines tribus ont fait semblant de croire en Menoth mais s’en tenaient à leurs anciennes traditions, se marquant avec des noms d’ancêtres et des symboles de prédateurs – signes du culte du Dévoreur. S’il découvrait un tel blasphème, il purifierait le village par le feu.

Rien. Quelque-uns produisaient des sons confus, bêlant comme les chèvres agitées près desquelles ils étaient assis.

« Que cherchez-vous voyageur ? » Demanda l’aîné. « Dites le mot, et je vous aiderai à la trouver. »

« Peut-être qu’il est muet ? » suggère une mère avec un bébé à son sein. « Ou il porte un masque pour cacher sa défiguration, »

Chut, Shanri », dit un autre homme d’un ton craintif. « Cet homme est un prêtre des tombes. Ils portent tous de tels masques. »

L’aîné dit, « Un guide pour les morts, n’est-ce pas ? Nous n’avons pas de mort, précesseur. Pas depuis deux étés. » L’homme a fait un geste de remerciement symbolique. « Le Créateur vous bénisse pour votre préoccupation, bien sur. »

Le précesseur se renfrogna. Menoth ne l’aurait pas égaré. Les idriens cachaient quelque chose.

« Mais un serpent à mordu le rahz des Ibn Ves à un jour d’ici au nord », proposa l’aîné. Il posa une main sur l’épaule du précesseur et présenté une douce pression sur la porte. « Oui, les ibn Ves doivent être ce que vous cherchez. Si vous vous dépêchez, vous devriez les atteindre avant le coucher du soleil. Leurs cœurs seraient réchauffés par votre présence. »

La Main du Silence savait qu’il avait été guidé par la divine volonté et ne permettait à aucun homme de le détourner de son chemin. Il plaça sa paume sur la poitrine du vieil homme et le repoussa. Les années passées au sein de la Grande Croisade l’avaient béni de la force – l’aîné s’est étalé. D’autres membres de la tribu ont glapi en signe protestation et se sont déplacés pour aider le vieil homme à se relever. Le précesseur les a ignorés, se déplaçant vers l’amoncellement de provisions au fond de la maison commune.

Détruisant les paniers de fruits de cactus et renversant les sacs de céréales, il fouilla. Il imaginait un autre aîné caché à cet endroit, un homme que les idriens souhaitaient consacrer à leurs impurs rites traditionnels.
Une main chercha à la tirer en arrière. Sans regarder, il frappa de son poing ganté, écrasant le nez de son assaillant. Un autre tenta de retenir son bras, alors il a brisé les doigts de la main le retenant. Avec Usher, il a balayé leurs réserves, envoyant une bande de faisans de dune se disperser dans un chorus de caquetage colériques. En colère et confus, il continua de s’enfoncer plus profondément dans la maison commune, formant ses propres dunes de réserves abandonnées le long de son parcours. Où était-il ? Pourquoi Menoth l’avait-il amené ici ?

Puis, à l’arrière, il l’a vu. Caché derrière des piles de roseaux appuyés contre le mur du fond pour sécher, un corps dans une bière. Il était cousu dans un cercueil en toile, avec des petits os d’animaux et des fleurs séchées travaillés dans une couronne mortuaire autour du cou. Le précesseur déchira les points grossiers avec la lame d’Usher pour révéler le corps à l’intérieur.

Ce n’était pas un aîné, même pas un idrien. Le corps était celui d’un jeune homme à la peau et aux cheveux clairs. À la place des vêtements en cuir brut, le corps portait une cuirasse en bronze avec un filigrane angulaire et une cape noire. Serré entre ses mains, une hache en bois noueux sur laquelle étaient gravées des runes grotesques.

Des bruits de pas derrière le précesseur. « C’était notre protecteur », dit l’un des idriens, à la voix prononcée et rauque.
« Quand il n’y a eu de pluie le printemps dernier, il est venu à nous et nous a apporté un nouveau printemps. Quand les farrow sont descendus des Collines Erud [Erud Hills], par un mot il les a refoulés. Il est venu nous voir il y a deux nuits, blessés au combat en terres lointaines et nous a supplié de l’aider. »

« Ses blessures étaient graves », émit l’aîné alors qu’il s’avançait en s’appuyant sur la jeune femme. « Tout ce que nous avons pu lui, ce fut de l’eau pour qu’il n’ait pas soif avant que la mort ne l’emporte ».

Le précesseur s’est tourné vers eux. Menoth ne lui demanderait pas de guider l’âme de ce druide épris du Ver vers Urcaen. Il était venu pour une autre tâche.

« S’il vous plaît, prêtre », dit la jeune femme. « Nous aimons le Créateur. C’est juste que … Eh bien, nous sommes si loin des villes que nous ne sommes pas protégés. Que devons-nous faire ? »

Les yeux scintillants de la femme reflétaient la lueur affamée de la veilleuse d’Usher. Tout comme les idriens, Main du Silence avait fait son choix.

***

La Main du Silence côtoie les armées de la Grande Croisade, mais sa voie est déterminée par la volonté de Menoth. Sur son coursier, Alban, il tonne sur le champ de bataille, guidant les esprits des fidèles vers leur résidence dans la Cité de l’Homme. En tant que membre largement reconnu de l’Ordre de la Précession [Reclaimant Order], il se tient prêt à embraser les incroyants où à les frapper avec son arme Usher. La Main du Silence se soucie peu du sort de ces âmes égarées.

***

La maison commune ronflait, un bûcher commun pour toutes les personnes se trouvant à l’intérieur.

Toutes sauf une. Sous son bras gauche, Main du Silence tenait un paquet emmailloté de lin. L’enfant se tortilla, lui donnant des coups de pieds dans les jambes et vagissait.

Quand il eut arraché l’enfant des bras de s amère, Main du Silence ressentit une vague de soulagement. Peut-être que pour la première fois de son long chemin, l’âme que Menoth voulait qu’il préserve était celle d’un être vivant et non de celles des morts. Si l’enfant avait grandi au sein de la tribu, il serait sans doute tombé dans le peu enthousiaste culte de Menoth que ses parents partageaient. Un jour, il aurait également accompagné les capes noires.

Le précesseur baissa les yeux sur l’enfant emmailloté. Il avait commencé à pleurer, probablement effrayé par le bruit du vent ou douleur cinglante du sable. Il avait une voix forte, puissante. Peut-être qu’un jour cette voix se joindrait à un cœur prêtres-combattants [choir of warpriests] louant Menoth. Ou peut-être qu’un jour, comme sa propre voix, pourrait-il faire le vœu de ne plus jamais être entendu.

Derrière son casque, Main du Silence sourit doucement et pressa un doigt sur les lèvres de l’enfant pleurant.

« Chut », dit le précesseur. La tempête emporta le son et le dissipa parmi les bruits du vent.

vo ici
« Modifié: 05 décembre 2018 à 17:46:00 par elric »
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

En ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1168
    • Voir le profil
Re : PP Insider - De Poussière et de Cendre
« Réponse #1 le: 29 novembre 2018 à 17:12:52 »
« Modifié: 05 décembre 2018 à 17:46:31 par elric »
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

En ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1168
    • Voir le profil
Re : PP Insider - De Poussière et de Cendre
« Réponse #2 le: 05 décembre 2018 à 17:47:08 »
Texte en entier
Bonne lecture  ;)
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)