Auteur Sujet: Nq 25 - S&S - L'Ordre Fraternel des Magiciens  (Lu 633 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1238
    • Voir le profil
Nq 25 - S&S - L'Ordre Fraternel des Magiciens
« le: 04 février 2019 à 14:52:32 »
Symbole et Sceau: L’ORDRE FRATERNEL DES MAGICIENS

par Simon Berman et Douglas Seacat

Aucun groupe d’arcanistes dévoués des Royaumes d’Acier n’est plus connu – ou salué avec un tel mélange de respect et de ressentiment – que l’Ordre Fraternel des Magiciens Cet ordre a été au cœur des grands événements de l’histoire régionale et ses membres sont responsables des inventions clés, sans lesquelles la mékanique, telle qu’elle est connue aujourd’hui, n’existerait pas. Pourtant, il a parfois été consumé par la politique intérieure, obsédée par une adhésion vide de sens aux traditions, déchirée par le schisme et coupable de faire obstacle aux progrès de la science mystique qu’il a contribué à définir. Les maîtres de l’ordre contrôlent l’accès à un trésor inégalé de traditions et de techniques arcaniques, mais certains s’interrogent sur l’utilisation de ces connaissances. Des rumeurs persistent selon lesquelles de sombres cabales maîtriseraient des arts interdits sous l’apparence d’un groupement socialement responsable d’exceptionnels érudits et magiciens.

L’ordre a été établi en 11 AR, caché des orgoth dans un labyrinthe de tunnels sous la ville de Ceryl. Cette structure alvéolaire de chambres secrètes abritait autrefois le premier ordre arcanique d’Immoren, l’Académie Arcaniste [Arcanist’s Academe] (renommée plus tard le Cercle du Serment [Circle of the Oath]), et été témoin de la cataclysmique bataille au cours de laquelle le Cercle a été vaincu. Victor Baerd, créateur de la première plaque runique, a fondé l’Ordre Fraternel. Maître alchimiste et magicien, Baerd a passé des années à expérimenter les principes fondamentaux des formules arcaniques proposées pour la première fois plusieurs années auparavant par Sebastien Kerwin. Au sein d’ateliers et de laboratoires secrets, Baerd reprenait les recherches de Kerwin et réalisait les ambitions du grand magicien. Près de deux siècles après la mort de Kerwin, Baerd créa la première plaque runique fonctionnelle.

Opérant sous le joug de l’occupation orgoth, Baerd travailla en collaboration secrète avec d’autres arcanistes pour perfectionner l’art naissant de la mékanique. Ses principaux collègues étaient un groupe de 12 réfugiés thuriens, tous maîtres artisans et magiciens ; ce sont ces hommes avec lesquels Baerd a fondé l’Ordre Fraternel des Magiciens. Tous ces fondateurs ont été fortement influencés par les travaux de Kerwin, mais également par lé récente ascension du magicien et alchimiste Corben, ayant surpris les immoréens en rejoignant les autres ascendants de Morrow en 93 AR, après avoir guéri la Brèche du Souffle [Rip Lung]. Ce fut un moment galvanisant pour les arcanistes de la région, car il fournissait une incontestable preuve à la population que leur profession pouvait être saintement approuvée.

Jusqu’à cet événement, l’art naissant de la magie était considéré avec suspicion et faisant souvent l’objet de sombres rumeurs. L’Ordre Fraternel des Magiciens a été fondé non seulement pour poursuivre l’œuvre de Kerwin, mais aussi pour faire connaître l’héritage de Corben, qui consiste à améliorer la vie par l’application appropriée de pouvoir magique. Pour atteindre cet objectif, l’ordre originel s’est efforcé de créer un créneau distinct pour la magie, de sorte qu’elle puisse se distinguer des pratiques de sorcellerie, étant devenues inextricablement liées à Thamar est à ses légataires. Aucun groupe n’est plus responsable du net partage, au sein de l’opinion publique, sur la magie et la sorcellerie que l’Ordre Fraternel. Ils ont convaincu le peuple que les magiciens étaient de bienveillants érudits détenant un pouvoir utile, bien distinct de ceux nés avec d’imprévisibles et sauvages pouvoir.

Il est difficile de savoir quand l’ordre a entamé sa politique démodée d’exclusion des femmes. Les progressistes modernes soutiennent que ces préceptes n’ont jamais été formellement déclarées dans la charte constitutive et que Baerd n’a jamais approuvé cette pratique.
Cela vient peut-être d’une tentative malavisée de dissocier l’ordre de personnalités telles que Thamar et ses légataires, Delesle et Nivara. Au fil du temps, le chauvinisme notoire de l’ordre devint une fâcheuse tradition transmise de mentor à apprenti, faisant partie de l’élitisme général et de l’exclusivité qui conduisit au renvoi des pauvres et de ceux qui manquaient de parents influents. Jusqu’à récemment, les membres de l’ordre ne réalisaient pas à quel point ces politiques conduisaient à la stagnation et menaçaient de rendre l’ordre hors du sujet.

Quelques décennies après la création de l’ordre, Maximillian Nivin, alchimiste et l’un des premiers mékamanciens [arcane mechanik], dévoila devant l’assemblée de Magus de l’ordre, son chef-d’œuvre : la matrice cérébrale. S’appuyant sur les principes et les innovations de l’accumulateur arcanique crée par l’Ordre du Creuset d’Or [Order of the Golden Crucible], la matrice cérébrale était un complexe mécanisme fonctionnant comme un « esprit » pour l’automate à vapeur construit par Nivin. La matrice cérébrale de Nivin a rapidement été affinée en itérations plus puissantes et plus précises et, quelques années plus tard, Elias Decklan, l’apprenti de Nivin, a élaboré les plans d’un massif automate mékanique qu’il a appelé « Colosse ». Lorsque Decklan a présenté son plan de Colosses à l’instance dirigeante à l’Alliance d’Acier [Iron Alliance’s], le Conseil des Dix [Council of Ten], la réputation de l’Ordre fraternel des Magiciens, comme étant l’ordre le réputé, a été acquise.

L’ordre a sans conteste joué un rôle dans la défaite des orgoth. Leurs magiciens contrôlaient les grands Colosses ayant joué un rôle crucial en repoussant les orgoth depuis l’Immoren occidental jusqu’au grand océan Meredius. Durant les siècles à venir, les magiciens de l’Ordre Fraternel ont perfectionné la matrice cérébrale de Nivin et ont créé le cortex du steamjack moderne.

Le pouvoir et l’influence de l’Ordre Fraternel ont atteint leur apogée dans les décennies suivant les Traités de Corvis [Corvis Treaties], alors qu’il était capable de maintenir un étroit monopole sur la fabrication du cortex et qu’il n’avait pas encore de concurrent sérieux. Bien que l’Ordre du Creuset d’Or [Order of the Golden Crucible] ait créé son propre créneau ne produisant et raffinant des mélanges alchimiques, y compris la poudre explosive commercial pour les armes à feu, la concurrence entre ces groupes était rare.

L’Ordre fraternel a rapidement étendu son influence à l’étranger, en établissant des loges et des branches au sien de toute ville assez grande pour les soutenir. Au zénith de sa puissance, l’Ordre Fraternel avait des membres dans toutes les nations des Royaumes d’Acier, avec des loges particulièrement puissantes en Ord et en Llael, en plus de son influence dominante en Cygnar. Obtenir des avancées en Khador s’est avéré plus difficile, mais un certain nombre d’arcanistes doué khadoréens ont finalement été persuadés de rejoindre l’ordre. L’Ordre Fraternel apprendra bientôt des difficultés à essayer de maintenir une organisation véritablement internationale face à la loyauté accrue de ses membres.

Fracturé et Divisé

Plusieurs décennies après les Traités de Corvis [Corvis Treaties], l’Ordre Fraternel a connu plusieurs schismes. La plus importante de celles-i s’est produite en 243 AR lorsqu’une cabale liée au Khador s’est enfuie vers la Mère Patrie avec les secrets du processus de fabrication du cortex. Ce groupe fondera l’Alliance des Seigneurs Gris [Greylords Covenant] et s’intégrera rapidement au sein de l’armée khadoréenne.

Depuis lors, les deux groupes sont devenus des rivaux antagonistes. Comme l’Ordre Fraternel demeure une organisation civile, il ne peut compter sur l’appui d’une armée ou d’un trésor public, contrairement à son rival. Heureusement pour la survie de l’ordre, il entretient d’étroits liens avec de bien placés nobles, des officiers de l’armée et des marchands de plusieurs pays, ainsi qu’un certain nombre de formidables arcanistes dans ses propres rangs. La plupart des conflits entre ces groupes ont été subtils, mais les Seigneurs Gris ont eu recours à la violence lorsqu’elle s’est présentée, comme lorsque la branche de l’Ordre Fraternel de Merywyn a été anéantie après que le Khador eut pris le contrôle de cette ville en 605 AR.

La création de l’Alliance des Seigneurs Gris [Greylords Covenant] a marqué la première grande rupture du monopole de l’Ordre Fraternel sur la fabrication du cortex, un coup dur dont l’ordre ne s’est jamais reis. Au cours des décennies suivantes, l’armée cygnaréenne a recruté un certain nombre de magiciens affiliés à l’ordre, qui ont aidé l’Académie Stratégique à former ses propres arcanistes militaires et à produire ses propres cortexes. Bien que l’Ordre Fraternel ait continué à tirer une substantielle de ses revenus de la production de cortex, il ne pouvait plus contrôler les prix et n’était plus qu’un des nombreux acteurs sur le terrain. En dépit de la concurrence, l’Ordre Fraternel conserve une réputation de qualité et est particulièrement habile à créer les cortexes militaire de la plus haute qualité. Même si elle a accès à sa propre fabrication de cortex, l’armée cygnaréenne demeure le client le plus important et le plus ancien de l’ordre.

Le Clivage Moral : Le Premier Schisme

L’essor de l’Alliance des Seigneurs Gris [Greylords Covenant] n’a pas été le premier schisme du jeune Ordre Fraternel des Magiciens. Il y dix ans, un pieux membre de l’ordre appelé Copernicun a découvert une cabale d’infernalistes au sein de la confrérie de Ceryl. Incertain du degré de propagation de cette conspiration, Copernicun a signalé les infernalistes à l’Église de Morrow de Ceryl. Copernicun a été détesté et rejeté par ses pairs, moins pour avoir découvert la corruption que pour avoir pris sa décision devant un organisme extérieur. Les tentatives ultérieures de l’Ordre Fraternel d’employer des assassins contre Copernicun se sont ajoutées au scandale. La réputation de l’Ordre Fraternel s’est ternie à jamais lorsque des accusations selon lesquelles il s’agissait d’une organisation profondément hypocrite avec des dirigeants égoïstes gagnaient en popularité.

Craignant pour sa vie, Copernicun a fui Ceryl pour Caspia. Le clergé du Sancteum l’a accueilli comme un digne héritier des principes de l’Ascendant Corben. En 233 AR, Copernicun Fonde l’Ordre de l’Illumination [Order of the Illumination], qui deviendra l’ordre arcanique de l’Église de Morrow, un groupe dédié à la traque des infernalistes et des nécromanciens.

Un grand nombre de plus sombres cabales au sein de l’Ordre Fraternel se sont épanouies à la suite de ce schisme, l’ordre ayant perdu ses membres les plus pieux et les plus civiques. Les membres les plus âgés ont commencé a recherché le pouvoir pour lui-même, à étudier les sombres traditions et à lancer de douteuses expériences. Certains diront que les principes supérieurs sur lesquels est fondé l’ordre ont été abandonnés et assumés par l’Ordre de l’Illumination [Order of Illumination]. Depuis lors, l’ordre a périodiquement souffert de scandales et d’accusations de corruption.


Bien que les fondateurs de l’Ordre fraternel aient créés certains des plus importants objets mékanique jamais connu, l’organisation, avec le temps, s’est intéressé à la recherche et à la théorie arcanique pure. Les membres de l’Ordre Fraternel ont commencé à dédaigner les travaux de laboratoire « fastidieux » et la production alchimique à grande échelle, laissant le travail moins prestigieux – mais néanmoins rentable – à l’Ordre du Creuset d’Or [Order of the Golden Crucible]. De même, l’Ordre Fraternel s’est contenté de laisser le fastidieux labeur de la clé à molette, du boulon et de l’engrenage aux entrepreneurs affiliés à des groupes professionnels tels que le Syndicat des Ouvriers du Métal et de la Vapeur [Steam and Iron Workers Union].

L’Ordre Fraternel n’a jamais eu de relation de confortable relation de travail avec les mékamanciens [arcane mechaniks]. L’ordre considère les mékamanciens [arcane mechaniks] comme une discipline dérivée de la sorcellerie, trop pragmatique et dépourvue de large et profonde compréhension des principes arcaniques fondamentaux. EN dépits des profits générés par la fabrication du cortex, l’Ordre Fraternel a refusé de capitaliser sur sa prééminence sur le terrain en se diversifiant dans d’autres domaines de l’inventions mékanique. L’ordre a la réputation de fabriquer des armes et des objets arcaniques de très grande qualité, la plupart du temps des œuvres uniques sous contrat, ce qui n’a pas débouché sur des produits pouvant être produit à grande échelle. Cet accent mis sur le travail à la pièce permet aux membres s’enrichir personnellement sans contribuer à la santé de l’organisation dans son ensemble. La nature secrète et cloisonnée de ses membres, dont la plupart hésitent à partager leurs plus grandes découvertes, amené l’Ordre fraternel à ressembler à une hydre à nombreuses têtes de cabales et de groupes concurrents, chacun œuvrant à ses propres fins et ne souhaitant pas partager les fruits de leur travail.

Néanmoins, l’ordre est parvenu à maintenir un degré élevé des respectabilités générales. En dépit d’occasionnelles sombres rumeurs, de nombreux membres de l’ordre sont très bien placés au sein de la politique locale et maintiennent des amis parmi la noblesse. Cela est particulièrement vrai à Ceryl, où l’ordre maintient la Forteresse, son siège central, où il exerce une considérable influence sur la deuxième ville du Cygnar. Ici, les six grands magi supervisant l’ordre communiquent avec le haut magus responsable de chacune de leurs loges. Le haut magus actuel de la loge caspienne de l’Ordre Fraternel est également le magicien de cour du Cygnar et siège donc au conseil restreint du Roi Leto Raelthorne. En plus des six hauts magi de Ceryl, un haut magus a été nommé au sein de chacune des loges de Berck, Caspia, Corvis, Cinq-Doigts [Five Fingers], Mercir, Merin et Port Bourne [Point Bourne]. Cela porte à 13 le nombre total de haut magi (14 avec Merywyn), se rencontrant périodiquement pour discuter des affaires de l’ordre lors de l’Assemblée du Magus semestrielle.

En dépit du poids que représentent ces personnes et autres personnalités haut placées, l’ordre souffre de son propre élitisme et des difficultés qu’il impose aux potentielles recrues. Jusqu’à récemment, l’Ordre Fraternel a imposé un processus candidature délibérément long et fastidieux, employé dans certaines régions comme excuse pour refuser des individus pour des raisons personnelles plutôt que professionnelles. L’Ordre du Creuset d’Or [Order of the Golden Crucible] et l’Ordre de l’Illumination [Order of Illumination] ont activement recruté ceux que l’Ordre Fraternel a méprisé, captant ainsi certains des plus précieux membres de ce bassin.

Depuis presque une génération, certains progressistes ont évité les anciennes et désuètes traditions pour inviter des membres qui auraient autrement été exclus. Par ces « exceptions », un certain nombre de mékamanciens [arcane mechaniks] et plusieurs femmes ont été admis dans l’ordre au cours des dernières décennies en dépit des objections de pairs plus conservateurs. Le Général Sebastian Nemo de l’armée cygnaréenne est probablement le plus éminent et le plus acclamé de ces membres, un mékamancien [arcane mechanik] faisant honneur à l’armée et à l’ordre. Ces rares d’inclusion ont été largement surpassés en nombres par ceux ayant été refoulés pour de triviales raisons.

Le Présent : Changement de Politique

À l’heure actuelle, l’Ordre Fraternel conserve à peu près le même rôle qu’il occupe depuis des siècles : il s’agit de la plus prestigieuse organisation arcanique située au sud du Khador et le plus grand producteur civil de cortexes de steamjack. Toutefois, les récents changements peuvent entraîner des changements à long terme pour l’ordre, le ramenant éventuellement de son récent déclin.

En Tempen 607 AR, le Haut Magus Thanos Terpwell, le plus âgé des six hauts magi, a commencé à perdre la raison. Tard le soir, des membres de la Forteresse ont été surpris par une explosion ayant secoué le bâtiment. Les détectives ont découvert une grande partie du quatrième étage de l’immense édifice détruit par une immense explosion, le Haut Magus Terpwell indemne à l’épicentre. En raison de l’heure tardive, peu de personnes travaillaient dans la zone. Il n’y a donc eu que quatre victimes, mais la perte des livres et autres équipements, ainsi que les coûts de réparation de la Forteresse se sont avérés considérables.

Les magi supérieurs ayant prudemment approché Terpwell l’ont décrit comme étant déconcerté et confus. Lors d’un entretien ultérieur, il a affirmé avoir été attaqué par des assassins envoyés par les Seigneurs Gris [Greylords], mais aucune preuve de ces assaillants n’a été découverte. Il est largement admis que Terpwell a eu une crise de délire ou de démence, une possibilité effrayante étant donné l’ampleur de son pouvoir. Après une délicate persuasion, les autres magi supérieures ont convaincu de se retirer et lui a décerné le titre honorifique de haut magus emeritus. En tant que tel, il conserve théoriquement son influence et son statut, mais n’assiste plus aux réunions ni aux votes des affaires de l’ordre.


Haut Magus Emeritus Thanos Terpwell

Le haut magus emeritsus demeure influent avec une cabale de spécialistes en évocation de l’ordre s’appelany eux-mêmes les « Fils des Cent [Sons of the Hundred] », en références à la célbre batailles des Cent Magiciens durant la rébellion contre les orgoth. Ils ont étudié la manifestation et la conversion de l’énergie brute pour des applications militaires. Nombre de ces disciples espèrent hériter de l’héritage de Terpwell, y compris une vaste et impressionnante bibliothèqye privée liée aux connaissances occultes. Cela comprend l’une des collections les plus complètes d’œuvres de Nivara avant son ascension en tant que Légataire de Thamar. C’est un trésor ardemment recherché non seulement par d’autres arcanistes mais également par des thamarites aux intérêts similaires.

La branche de Ceryl a soigneusement sélectionnés et engagé un groupe de gardiens afin de surveiller le domaine de Terpwell, situé à 10 miles [16.09344 km] à l’est de Ceryl. Il y a eu un débat au sein de l’ordre concernant la saisie d’éléments de sa bibliothèque, mais les hauts magi ne sont pas encore disposés à risquer sa colère et préféreraient les récupérer après son inévitable décès. Les gardiens de Terpwell ont été chargés de protéger le haut magus emeritus et cette collection contre les menaces extérieures et contre lui-même.

Au cours des années de retraite, Terpwell a connu une résurgence du patriotisme cygnaréen et parle périodiquement de marcher vers le font avec ses protégés pour déchaîner leur pouvoir destructeur contre les ennemis du royaume. Compte tenu de son incertaine santé mentale, cette perspective est perçue avec plus de consternation que d’enthousiasme par les responsables cygnaréens. Ils se sont – discrètement – efforcés de le retenir sur son domaine.


Le départ à la retraite du haut mage emeritus laissa les hauts magi restants voter pour un remplaçant, une affaire portée devant l’Assemblée du Magus fin 607 AR. Bien qu’une ou deux absences lors d’une telle procédure soient courantes, cette assemblée a attiré tous les lointains magi, dont aucun n’était disposé à rater une aussi importante occasion. Ce qui aurait pu être une question de protocole, par ailleurs banale, s’est transformé en une course politique au pouvoir parmi les plus progressistes de l’ordre, y compris le magicien de cour du Cygnar, le Haut Magus Arlan Calster.

Les hauts magi plus conservateurs n’ont pas reconnu qu’ils faisaient face à un bloc solidaire de pairs et il est donc apparu que le relativement jeune Ansel Senson a été confirmé comme le sixième haut magus de Ceryl le 17 katesh, 607 AR. Le Magus Senson semblait un choix sûr, car il était principalement reconnu pour son intelligence discrète et ses compétences en fabrication de cortex. À l’insu des membres les plus âgés de l’assemblée, Senson nourrissait un profond désir de réforme, un sentiment qu’il avait partagé avec le Haut Magus Calster dans une abondante correspondance.

Trois nuit plus tard, l’Assemblée du Magus se réunissait dans sa configuration actuelle pour la première fois. Bien que l’ordre du jour indiqué n’incluait pas de discussion sur la modification des politiques d’admission, Arlan Calster décida de tâter le terrain des choses et a relancé une nouvelle fois sa suggestion d’autoriser officiellement le recrutement des femmes et de mékamanciens [arcane mechaniks], en plus d’éliminer les obstacles liés à la richesse et la stature de la famille. C’était un sujet un peu éculé ayant toujours abondé en faveur de la tradition, mais à cette occasion, le vent avait tourné. Plusieurs des personnes présentes, auparavant d’accord avec la majorité, exprimait maintenant leur accord avec Calster, et à cela s’est ajouté le véhément soutient du Haut Magus Senson, soudainement loquace.

La diminution du nombre de membres et la baisse correspondante des revenus sont des arguments convaincants. Les progressistes ont proposé une complète refonte du processus d’examen du recrutement et de sélection des membres. L’objectif déclaré n’était de maintenir les normes élevées pour la compétence arcanique des candidats, mais de supprimer les obstacles externes à l’admission, notamment la réduction des frais d’adhésion. Les conservateurs se sont vivement opposés ce changement, mais ils ont été mis en minorité et la réforme de l’adhésion a été adoptée. L’ensemble de l’ordre a été informé de cette décision historique au cours des jours suivants, par un accueil mitigé. Il reste à voir quel impact ces changements auront.

Les cabales subsistant parmi les membres perdurent, chacune vouée à une obscure branche du savoir arcanique, jalouse des progrès des rivales. La majeure partie de la volumineuse collection de textes de l’ordre est conservée au sein des bibliothèques privées ou enfermée à l’Anthaneum de Ceryl. L’accès aux meilleures connaissances de l’ordre demeure une question de politique, de faveurs et nécessite de rejoindre les cercles appropriés. L’impact des réformes d’adhésion pourrait se faire sentir avec le temps, et les hauts magi les plus progressistes espèrent certainement qu’elles contribueront à maintenir l’Ordre Fraternel en tant que puissance arcanique dans l’Immoren occidental dans un avenir proche.

Vie au sein de l’Ordre

Officiellement, l’Ordre Fraternel acceptera une demande d’adhésion quel adulte démontrant des aptitudes et un sérieux dévouement dans la magie formelle et parrainé par un magus de l’ordre. En réalité, s’ils ne sont pas parrainés par un membre d’une faction progressiste, les candidats ne sont sérieusement pris en considération que s’ils proviennent de milieux respectables appartenant à la classe marchande ou à la noblesse. L’ordre accorde une telle valeur à son image qu’il refusera catégoriquement l’adhésion à des personnes considérées comme frustres ou issue de la classe populaire.

Un candidat dont la requête a réchappé à l’examen initial et à l’entretien avec au moins un grand magus devra réussir plusieurs tests de compétences de base dans son domaine d’expertise d’arcane. Ces tests seront supervisés par l’un des nombreux surveillants de l’ordre, les hauts magi supérieurs supervisant la procédure d’admission. Ces tests sont des épreuves pratiques et des interrogatoires à parts égales dans lesquels le candidat faire montre d’une compréhension des principes de base de la magie. Le processus de candidature durait plusieurs années, mais a récemment été réduit à plusieurs mois. La majorité des candidats sont rejetés lors des entretiens initiaux et les arcanistes poursuivant les examens réussissent généralement leurs tests et sont incorporés au sein de l’ordre en tant que novices.

L’ordre reconnaît officiellement trois rangs : novice, magus (Frère Fraternel est employé de manière interchangeable) et haut magus. Tous les membres nouvellement initiés sont considérés comme des novices, l’accession au titre de magus nécessite un large éventail de pouvoir arcanique prouvé. À tout moment après la période d’essai, un novice peut requérir à être testé pour devenir un magus. Il doit alors prouver qu’il est capable de lancer des sorts de 4ème niveau d’au moins trois écoles différentes, sans compter la nécromancie ou la conjuration. L’enchantement, l’évocation et la transmutation sont les écoles les plus prisées. La planification d’une audience pour ces tests peut nécessiter plusieurs semaines. Aucune considération particulière n’est accordée au mékamanciens [arcane mechanik] lors de ce test, ce qui rend cette exigence particulièrement pénible pour cette classe et laisse certain nombre de mékamanciens [arcane mechanik] hautement compétents au rang de novice. Haut magus n’est pas un titre acquis par le pouvoir eu par un test, mais uniquement par nomination après un vote de lors de l’Assemblée du Magus. Six hauts magi sont maintenus dans la Forteresse de Ceryl, et les loges majeures dans les autres villes ont chacune élues un seul haut magus pour les diriger. Les loges où aucun haut magus n’a été nommée sont dirigées par un ou plusieurs des magi supérieurs de cette loge.

En plus de ses autres obligations, chaque magus doit prouver sa valeur à l’ordre en distribuant périodiquement un papier arcanique sur un sujet de son choix, résumant ses recherches. Un de ces papiers est attendu au moins tous les deux ans, bien que certains magi les distribuent beaucoup plus fréquemment. Nombre de magi n’écrivent pas de papiers sur leurs projets secrets mais remplissent cette exigence avec des papiers de moindre importance. Seuls quelques magi diligent suivent cette procédure comme prévu, afin de permettre à l’ordre de mettre en commun ses connaissances et d’aborder l’étude de l’arcane avec une diligence scientifique et un effort collectif. Ces dissertations sont généralement de nature ésotérique et théorique, bien qu’il soit parfois possible de traiter d’une innovation largement applicable dans l’utilisation de la magie, telle qu’un nouveau sort utile ou une nouvelle procédure d’enchantement d’objet.

Bien que l’ordre prétende que tous les magi sont égaux, la réalité est que la titularisation, l’ancienneté et une capacité démontrée d’aider l’ordre à accroître son pouvoir et ses profits définissent en grande partie la hiérarchie interne de l’organisation. Généralement, un novice ou un magus se fera des amis et des collèges parmi les membres de l’ordre ayant des intérêts et des domaines d’expertise similaires. Chaque membre à part entière est tenu de payer une cotisation de 100 po par mois et de passer un certain temps chaque année en service direct pour l’ordre, ce temps augmentant avec l’ancienneté. De nombreux nouveaux membres s’impliquent régulièrement dans des projets de recherches communs.

L’obligation la plus courante consiste à aider à la construction, la vente, et la distribution de cortexes de steamjack générant la majeure partie des revenus de l’ordre. Même ceux ne possédant pas les compétences ou les dons requis pour créer un cortex peuvent aider à des rôles secondaires, comme la négociation pour les matières premières ou l’assemblage de certains des composants de base d’un cortex, ou la livraison cortexes à leurs destinataires. Nombres de magi considèrent ces tâches comme ingrates et fastidieuses, mais certain spécialistes en fabrication de cortex passent la majeure partie de leur temps dans des laboratoires dédiés à la fabrication, tout au temps à la Forteresse Fraternelle de Ceryl qu’au sein des installations similaires à Berck, Caspia, Mercir, Merin et Corvis.

D’autres obligations incluent des recherches sur le terrain dans des sites d’importance arcaniques, tels que les ruines orgoth, ou servant de gardes du corps arcaniques. Les membres sont souvent chargés de protéger les caravanes ou les navires transportant des cargaisons de cortex de l’ordre, les plus importantes et les plus vitales étant celle envoyées de Ceryl et de l’Armurerie Cygnaréenne. Les membres négligeant de s’acquitter de leurs responsabilités peuvent être expulsés ou, si un membre trahit ou humilie publiquement l’ordre en qualité d’organisation, devoir faire face à des peines encore plus extrêmes.

Alors que l’Ordre Fraternel avait autrefois prétendu être neutre dans les conflits entre les nations de l’Immoren occidental, la guerre ouverte l’a forcé à choisir son camp et à conduit à une plus grande implication que par le passé. Il ne fait aucun doute que l’ordre favorise grandement le Cygnar. Avec la perte du Llael, l’Ord est maintenant nation mineure à être un client régulier de l’ordre. Il est certainement dans l’intérêt de l’ordre de s’opposer à l’expansion de l’Empire Khadoréen, alors que cette nation et son Alliance des Seigneurs Gris [Greylords Covenant] cherchent à les détruire. De même, l’Ordre Fraternel a toutes les raisons de s’opposer à la théocratie du Protectorat de Menoth, car l’autorité a enlevé des membres de l’ordre et les a réduits en esclavage pour qu’ils rejoignent les Vassaux. Par ailleurs, les opinions politiques et religieuses des membres son considéré comme des affaires privées pour autant qu’elles ne compromettent pas la réputation ou la sécurité de l’ordre.

La correspondance entre les membres de l’ordre éloignés est courante et fréquente, en particulier au sein de cabales spécifiques ou entre membre œuvrant ensemble sur des projets. L’ordre emploie divers moyens, du plus mystique au plus banal, pour assurer la confidentialité et la sécurité de cette correspondance, mais les éléments les plus vitaux des recherches et des études sont généralement communiqués en personnes, plutôt que d’être confiés par courrier.

Cabales dans les Cabales

Les membres des cercles de recherche deviennent parfois étroitement soudés. Même après avoir répondu aux requêtes initiales du cercle, certains membres peuvent choisir de rester en contact, en particulier si le sujet de la requête est digne d’intérêt personnel. Alors que les désintéressés quittent le groupe pour d’autres activités, les magi restant peuvent décider de travailler les interrogations et les énigmes connexes. Selon la nature de leurs recherches, ces groupes peuvent éventuellement devenir des groupes d’experts reconnu publiquement au sein de l’ordre. Plusieurs groupes semi-officiels sont reconnus comme les principaux experts de l’ordre dans leur domaine.

Ces cercles peuvent s’étendre sur plusieurs générations, développant leurs propres initiations et autres conventions privées. L’appartenance à cabale n’exclut pas l’affiliation à d’autres, et il est assez courant que des magi supérieurs participent à un assortiment ahurissant, à divers degrés d’engagement. Les cabales les grandes et les plus secrètes ont généralement plusieurs niveaux d’adhésion.

Les personnes impliquées dans des recherches interdites adoptent habituellement une inoffensive couverture pour dissimuler des activités plus extrêmes. Les membres supérieurs peuvent exiger des signes d’engagement avant de permettre l’accès à des textes ou des méthodologies éventuellement incriminant.

Par exemple, un groupe secret d’infernalistes appelé « la Clé Unique [the One Key] » pourrait tenter de percer les secrets entourant l’entité surnaturelle appelé « Le Sonneur aux Portes [the Sounder at the Gates] » et dissimuler leurs efforts en tant que recherche sur les particularités linguistiques des inscriptions anciennes Morrdh.

Voies de Pouvoir

Les compétences optionnelles suivantes permettent aux Frères Fraternels qualifiés de se spécialiser dans certains domaines de spécialité.

Voies du Magus Arcanique

Ces Frères Fraternels se spécialisent dans la maîtrise et la compréhension des aspects les plus profonds de la connaissance des arcanes et de l’application de cette connaissance à l’amélioration de leurs sorts. Ils s’appuient énormément sur les travaux d’anciens arcanistes et chercheurs, allant de Sebastian Kerwin à des sources moins réputées comme Nivara. Ils cherchent le noyau fondamental de la magie non pas pour le savoir, mais dans l’espoir de magnifier le pouvoir brut qu’ils peuvent utiliser.

Voie des Origines Marquées

Frères Fraternels sur cette voie, ne perdez pas de vue que la magie humaine est liée à des pactes conclus avec des infernaux. Bien qu’ils ne soient pas nécessairement infernalistes eux-mêmes, ces magiciens étudient les infernaux et leurs pouvoirs dans l’espoir de mieux comprendre la magie. Ils recherchent également toute preuve d’anciennes civilisations humaines connues pour avoir manifesté un pouvoir arcanique – éventuellement avec une aide infernale – en particulier le royaume perdu de Morrdh.

Cabales Associées : Alliés des Archives, Érudit du Serment, Gardiens de la Porte, La Clé Unique.

Voie de l’Arcanodynamie

Cette voie est privilégiée par les étudiants du contrôle des énergies violentes pouvant être libérée lors de manipulation arcaniques. Certains membres de l’Ordre Fraternel ont étudié comment transmuter ces énergies d’une forme en une autre par la volonté, leur permettant ainsi d’exploiter les faiblesses de leurs ennemis.

Cabales Associées : Cercles d’Études d’Arcanodynamie, Fils des Cent, Société de la Réduction

Voie de l’Évocateur Révélé

Les principes fondamentaux de cette voie sont enracinés dans le travail d’évocation séminal effectué par Nivara avant son ascension, théories ayant été par la suite codifiée et grandement développées par les arcanistes de l’ordre fraternel. Cette voie permet aux arcanistes d’amplifier leurs pouvoirs à des niveaux sans précédent, améliorant les dons métamagiques.

Cabales Associées : Fils des Cent, Héritiers de Nivara, Étudiants du Feu Non Éteint

Voies des Frères Diligents

Ces voies se rapportent aux branches les plus pratiques de l’Ordre Fraternel, telles que la fabrication de cortexes, la vente d’objets magiques commandés ou la rédaction de textes arcaniques. Ceux qui privilégient les bénéficient de l’ordre, ou les leurs, ou une combinaison des deux, préfèrent ces voies.

Voie du Maître du Cortex

Certains Frères fraternels ont appris à assembler des cortexes avec beaucoup moins d’investissement personnel et à porter cette charge en équipe.

Cabales Associées : Frères au Service de Patronne, Comité Consultatif sur les Technologies Militaires, Comité des Normes de Fabrication du Cortex,

Voie du Magus Éveillé

L’Ordre Fraternel des Magiciens est la première organisation consacrée à la fabrication d’objets et d’outils en pur arcaniques. Il a développé des techniques permettant d’effectuer ce travail sans subir les risques habituels. Ceci est particulièrement important pour la fabrication d’objets extrêmement puissants. Les Frères Fraternels s’efforçant de créer de tels singuliers objets recherchent les secrets de cette voie. Ils apprennent de rigoureuses et précises procédures exigeant un laborieux travail complémentaire afin de manière à éviter les pièges susceptibles de nuire à la santé et à la vitalité de l’enchanteur. Certaines critiques suggèrent que cette formation finit par détruire la santé mentale.

Cabales Associées : Cercle du Mot, Dévoués à l’Énigme, Groupes d’Études sur la Restauration Orgoth.

Voie de l’Écrit Arcanique

Certains membres de l’Ordre Fraternel font montre d’une aptitude à la lecture et la copie de textes arcaniques, bénéficiant d’une compréhension si approfondie de leurs principes sous-jacents qu’ils peuvent créer des parchemins ou copier des livres de sorts sans efforts. Après un long et laborieuse apprentissage par cœur des arcanes, ils peuvent occasionnellement très bien se battre sans la nécessiter du livre de sorts à portée de main.

Cabales Associées : Cercle du Mot, Études Esotero Editio, Gardiens de l’Anthaneum
« Modifié: 11 février 2019 à 14:05:59 par elric »
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1238
    • Voir le profil
Re : Nq 25 - S&S - L'Ordre Fraternel des Magiciens
« Réponse #1 le: 11 février 2019 à 14:07:23 »
Article en entier.

Bonne lecture  :)
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)