Auteur Sujet: Chronologie, castes et grades skornes.  (Lu 7265 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jalikoud

  • Héros
  • ********
  • Messages: 2023
    • Voir le profil
    • E-mail
Chronologie, castes et grades skornes.
« le: 15 mars 2008 à 14:29:12 »
Chronologie skorne.

Citer
En quelle année sommes-nous pour les skornes ?

La datation skorne débute approximativement au moment du cataclysme provoqué par l’effondrement du Portail Dimensionnel et de ses conséquences en 4.000 AR. Ils n’ont jamais strictement arrêté cette date, cependant, et l’écriture skorne ne s’est développée que mille ans plus tard. Un calendrier largement diffusé ne s’est pas imposé avant les environs de -1000 AVR, et encore a-t-il subi des modifications au cours des siècles suivants. L’Archdominar Suprême Raelthorne a imposé le calendrier occidental aux skornes, mais il n’est adopté que progressivement hors de Halaak. La tendance générale d’une datation approximative chez les skornes rend l’établissement d’une chronologie précise très difficile.
[/i]

Les skornes considèrent que l’année actuelle est 4526, 4370 ou 4475, selon la source consultée. Ils préfèrent recourir au concept de génération, une période égale à environ 20 ans, pour mesurer le temps. Par exemple, certains skornes pourrait dater la chute de Lyoss comme s’étant produit «  226 générations auparavant », ce qui correspond à peu près à 4520 ans.

-5000 : Les tribus nomades skornes de l’Immoren du sud-ouest atteignent la lisière de l’empire de Lyoss. Ils commencent à harceler et à piller les communautés elfiques de la région.

-4650 : Maître Voskune découvre les principes de base de la mortithéurgie et de ses pré-requis, qui donneront finalement naissance à l’exaltation.

- 4450 : Le Dominar Vuxoris détaille le code du hoksune, qui contient les idéaux martiaux des skornes. Ses disciples transmettront le code à leurs élèves oralement pendant quatorze siècles avant qu’il ne soit consigné par écrit.

-4440 : le Dominar Vuxoris devient le Premier Exalté après que Maître Ishoul et Maître Kaleed, achevant une tâche transmise aux étudiants du Voksune, conçoivent la première pierre sacrée dans laquelle l’âme de Vuxoris est placée. Ses fidèles n’accorderont pas l’exaltation à Ishoul et à Kaleed à leur mort.

Malheureusement, cette pierre se perdra et on ne sait ce qu’elle est devenue. Les érudits pensent qu’elle s’est perdue dans les brumes de l’histoire, ou bien encore qu’elle a été divisé un trop grand nombre de fois au fil des siècles par ses descendants, qui tenaient à s’approprier sa force ( NDT en incorporant les éclats de la pierre dans des armures, armes et autres pendentifs, seul moyen pour les skornes de concevoir des objets magiques). Mais certains des fidèles de Vuxoris ne désespèrent pas de retrouver un jour son reliquaire…

Les philosophes skornes considèrent que la perte de Voskune est une des plus grandes tragédies de l’ancien temps.

-4240 : le guerrier-philosophe Morkaash enseigne l’illumination par le biais de l’étude de l’anatomie et de la souffrance. Ces travaux donnent naissance à la caste des doloristes et des chirurgiens.

-4000 : Le Pont Dimensionnel détruit dans sa chute l’Empire de Lyoss. L’Abysse fend Immoren. Le continent est la proie des tremblements de terre, des tempêtes, des feux incontrôlables et d’autres catastrophes naturelles. Les survivants de l’Immoren occidental sombrent dans la barbarie, la lutte pour la survie devenant le seul impératif.

-3950 : Les skornes survivants cherchent un abri dans les Shroudwalls Mountains. Ils y fondent leur première implantation permanente. Les skornes développent la maçonnerie et l’ingénierie.

3800 AVR : Kelskor de la maison Kraltash baptise la première cité skorne du nom de Malphas.

-3600 : Murzhoul l’Infatigable prend l’ascendant sur les maisons de Malphas, qui se livraient une guerre permanente. Il se proclame Archidominar. Il s’agit du premier emploi attesté de ce titre. Tué par son héritier quinze ans plus tard, celui-ci ne parvient pas à préserver son héritage. Cinq maisons rivales se partagent la maison de Morzhoul avant d’en réduire les représentants en esclavage.

-3500 : des tremblements de terre détruisent presque totalement Malphas, ce qui plonge les maisons dirigeantes dans le chaos. Après une période de troubles, un triumvirat entame le processus de reconstruction, la cité est divisée en quartiers fortifiés bien distincts.

 -3300 : Le surpeuplement de Malphas et les guerres intestines sanglantes entre les maisons accélèrent l’exode des Shroudwalls Mountains. Les skornes s’installent le long de la rive sud du Lac Mirketh et de ses affluents fluviaux.

-3100 : première occurrence des cités Kalvat, Kaleed et Halaak dans les annales historiques.

-3000 : Kexorus le Sage est le premier érudit à bénéficier de l’exaltation. Kexorus est connu pour l’invention de l’alphabet skorne. Ces runes gravées dans la pierre permettent de garder la trace des histoires, des légendes et du code martial du hoksune.

-2500 : Les communautés skornes établies le long de la rivière sont décimées par le Fièvre Lacérante. Les cités du lacs vivent en autarcie pour éviter la contagion.

-2300 : L’archdominar Horzaan de la Maison Kelxul conquit la région de la vallée du lac et établi son camp là où la cité de Konesaan s’élèvera.

-2000 : Halaak devient plus importante que Malphas en taille et en prestige. La cité devient le cœur de la civilisation skorne. Beaucoup de maison de Malphas abandonnent l’ancienne cité pour s’établir à Halaak même ou à proximité.

-1700 : La plus grande guerre inter maisons dévaste l’est de Halaak. La responsabilité du cataclysme en incomberait au Seigneur Tyrant Norvaak, le suprême aptimus de la Maison Bashek, qui brisa trois pierres ancestrales de sa maison pour déchaîner la puissance extraordinaire des Kovaas contre ses ennemies.

-1500 : La Tempête Eternelle (une région de tempête surnaturelle et de pluie diluvienne au nord des Shroudwalls Mountains) s’estompe soudainement, ce qui permet aux skornes d’explorer la région qui allait devenir les Marches du Nord.

-1400 : Des traqueurs de bêtes et des doloristes menés par le Tourmenteur Jakheda montent une expédition dans la Vallée de Konash pour y capturer des bêtes présentant un intérêt militaire. Jakheda est le seul survivant, et il diffuse les premiers témoignages des horreurs du nord, y compris les hydres et les géants. Les laudateurs en place à Halaak et Malphas déclarent que cette région est maudite et anathémisent tous ceux qui y rechercheraient l’exaltation.

-1200 : Les communautés de pêcheurs et les commerçants établies le long de la rivière Kademe reconnaissent Halaak comme suzerain après l’envoi d’une délégation pour établir des liens commerciaux. Mais l’implantation d’espions dans la capitale de la région est assez décevante. Des tensions entre les cités commencent à apparaître.

-1180 : Le Seigneur Tyrant de la maison Kahzek à Kademe lance un ultimatum à Halaak dont les troupes mènent des incursions violentes dans la région. Il se gausse des « armées invincibles » de la cité du sud. Le seigneur tyrant fait exécuter cinquante visiteurs comme espions après leur avoir fait subir de longs interrogatoires aux mains des ses doloristes.

-1175 : Première guerre de la Rivière Hezzat. Une alliance de maisons venues de Halaak lance une attaque contre la vallée fluviale, capturant nombre d’esclaves. Le seigneur tyrant Nikuvox de Halaak affronte les forces de plusieurs maisons de Kademe, dont le Seigneur Tyrant Hyvlaarik, au cours de la Bataille des Maisons Fluviales. Les attaquants se replient, mais les pertes des défenseurs sont trop importantes pour défendre la région. Nikuvox tue Hyvlaarik et démembre son corps avant de le jeter en pâture à ses basilisks. Les batailles continuent sporadiquement durant les trente années suivantes, rapportant beaucoup d’esclaves à Halaak.

-1100 : La Guerre de la Vengeance de Hezaat. Les descendants des seigneurs de guerre de Kademe veulent leur revanche contre Halaak, près de quatre générations après la dernière guerre. Ils brûlent les fermes et attaquent les communautés dispersées. La guerre dure six ans : elle comprend le Champ des Ecorchés et la Bataille de Konmaark. Kademe tire un profit considérable du pillage, et remporte plusieurs victoires, mais elle ne s’en prend jamais à Halaak directement. Halaak consigne cette guerre comme une nuisance mineure, les pertes ayant prioritairement frappées les hestatians de l’extérieur et les guerriers asservis, notamment les descendants de Kademesh, capturés au cours de la dernière guerre.

-1000 : La Seconde Guerre de la Rivière Hezaat. La lutte entre les maisons de Halaak et de Kademe sévit encore pendant des siècles. Les historiens se référent au plus grand conflit de la période sous le nom de Seconde Guerre de la Rivière Hezaat. Les forces de Halaak repoussent les défenseurs jusqu’à Kademe avant de mettre le feu à la moitié de la ville. Plusieurs maisons chargées de la défense de la ville fuient le massacre en empruntant le fleuve, elles seront donc vilipendées et exilées de leur cité abandonnée. La guerre voit la victoire complète des maisons de Halaak : elles asservissent la totalité de la région, et elles forcent les maisons de Kademe à signer des traités humiliants. Les habitants de la ville devront payer des réparations et d’importants tributs. Pendant vingt ans, un festival annuel a lieu dans la cité : un héritier de l’une des maisons Kademe est choisi au hasard et traîné dans les rues au bout d’une chaîne attachée à un titan en furie. Les mortithéurges gardent la victime vivante jusqu’à ce que son corps tombe littéralement en morceau…une fois le skorne mort, les festivités en l’honneur de Halaak durent toute la soirée.

-902 : Les campagnes contre les communautés fluviales s’arrêtent en raison de la guerre civile qui ravage Halaak. Un conseil de douze dominars mettent un terme aux troubles, et dépêchent des esclaves en expédition vers le sud-ouest.

-878 : La Grande Voie de Mirketh reliant Malphas et Halaak est achevée aux prix de la vie de milliers d’esclaves. Leurs os sont incorporés dans les pavés.

-849  : Les expériences physiologiques des mortithéurges et des doloristes sur des cyclopes capturés percent le mystère du mode de fonctionnement de leur vision unique. La campagne de chasse aux cyclopes débouchera rapidement sur l’esclavage et le conditionnement martial de la plupart des tribus sauvages au cours des siècles suivants.

-812 : Les fondations de Konesaan sont établies.

-707 : La Guerre de l’Exalté. Le Dominar Helzar, chef d’une maison proche de la cité actuelle de Kadjim, cité connue pour le dressage et à la sujétion des titans sauvages qui errent dans le Désert d’Emeraude, proclame que tous les titans de la zone sont sa propriété exclusive. Il exige le versement d’un tribut de la part des maisons qui voudraient utiliser ces créatures. Les maisons de Kalvat protestent, et elles rejettent ces prétentions. La guerre totale qui s’ensuit finit par impliquer des maisons de toutes les agglomérations majeures.

-693 : la guerre s’achève au cours d’une bataille titanesque impliquant six armées. Le lieu de la bataille est aujourd’hui appelé le Mausolée des Exaltés, et le survivants y furent bien peu nombreux. Le nombre de guerriers ayant connu l’exaltation au cours de la conflagration finale n’a jamais connu d’équivalent depuis lors. Le dominar Helzar est déshonoré et sa maison anéantie. Les maisons survivantes font le vœu de détruire toute maison qui aspirerait à monopoliser les titans ou d’autres bêtes utiles. Le récit de cette bataille et de ses participants a crû en ampleur au fil des siècles.

-665 : Dans une tentative d’enregistrer un compte-rendu définitif de la Guerre des Exaltés, l’ancien seigneur tyrant Havaatan devenu érudit transcrit donne un récit épique de ces batailles. Ce travail fixe les aspects du langage skorne et la grammaire dont use l’écriture skorne. Cette réforme linguistique se répand finalement, et en l’espace d’un siècle le « Havaati » devient le langage le plus parlé au sein des skorne occidentaux.

-504 : L’éruption du volcan Karrak annihile les communautés proches. Les scories et les cendres pleuvent sur Halaak. Au cours du « Mois des Ténèbres », des milliers de skornes décèdent à cause des nuées ardentes et d’autres encore meurent des suites de la sécheresse qui s’ensuit.

-490  : fondation de Kalos.

-350  : un conclave de chirurgiens réuni à Malphas met au point une méthodologie systématique pour la compilation des résultats des expériences chirurgicales aussi bien qu’une nomenclature pour les remèdes et les onguents. Ce groupe, qui se baptisa le Corpusulem, finit par intégrer les mortithéurges dans leur rang. Des antennes de ses organisations s’infiltrent à Halaak en 320 AR et à Kademe en 260 AR. Le Corpusulem pose les bases de la plupart des avancées scientifiques skorne qui suivront, quoique l’histoire de l’organisation soit pour le moins troublée. Les tyrants et les dominars, par crainte des conspirations et des espions allaient transmettre des informations entre les maisons, déclarèrent que cette organisation était une menace pour la société skorne. Ses membres furent persécutés au cours des siècles qui suivirent. Les skornes qui étudiaient les interactions des matières inertes furent appelés «  chimistes ». On les considére comme une variété de chirurgien et ils jouissent d’un statut identique.

-315  : fondation de Verskone.

-112  : Une mixture explosive composée de mélasse puante est découverte par des membres du Corpusulem. La matière est considérée initialement comme impropre à un usage militaire.

-90 : Fondation de Tokraas.

127 ApR : La Révolte des Esclaves de Halaak. Décrite dans la majorité des annales comme un soulèvement mineur, il s’agit d’une insurrection à grande échelle de maisons conquises, placées sous la responsabilité d’un dominar laxiste dont les historiens ont volontairement omis le nom.

190 ApR : Fondation de Kotaan.

204 ApR : Le chimiste ingénieur Korsarat de la maison Tusokaar utilisent des sapeurs munies de jarre scellées remplies de hokar pour faire exploser les murs d’un rival de sa maison au cours d’un long siège.

210 ApR : Korsarat conçoit le premier canon en utilisant de large tas de hokar séché. Le dirigeant de la maison Tusokaar démontre l’efficacité de cette nouvelle arme au cours de la bataille de Konmaark, à l’est de Halaak. Il s’autoproclame archdominar de la côte sud du Lac Mirketh. Les maisons majeures s’attachent alors à mettre la main sur tous les chimistes capables de créer le hokar, ce qui crée la discorde au sein du Corpusulem. Les riches maisons skornes commencent à déployer des canons en nombre, mais leur mobilité réduite les rend surtout utiles comme arme de siège.

356 ApR : Après être tombé en désuétude, le Corpusulem ressuscite sous la forme d’un cercle plus restreint de chirurgiens érudits et de mortithéurges à Malphas et à Halaak. Ils adoptent un code déontologique qui contraint les membres poursuivant des recherches pouvant avoir des applications militaires à rester loyaux à leurs maisons. Les tyrants et les dominars en place considèrent toujours ce groupe comme une entité séditieuse.

415 AR : La maison Balaash utilisent pour la première fois des titans armés de canon et elle écrase suffisamment ses rivaux pour se tailler un large domaine sur la côte, au nord de Halaak. D’autres grandes maisons adoptent rapidement des programmes d’entraînements similaires.

462 ApR : Un petit groupe de chimiste établi non loin de Malphas invente un moyen d’extraction et de stockage d’un gaz hautement volatil du nom de venhokar. En le filtrant à l’aide de vapeurs de vitriol au travers d’un filtre de fer, les chimistes parviennent à enfermer le gaz dans des récipients hermétiquement scellés. Ce gaz ne connut pas immédiatement d’applications pratiques, en raison de la difficulté de son conditionnement. C’était davantage une curiosité alchimique qu’autre chose.

490 AR : Après des années de tentatives ratées ayant pour but de créer des armes de poing utilisant le hokar, un prétorien à la retraite du nom de Honaek de la maison Lushon a l’idée d’utiliser le venhokar à la place. Il mis au point le premier écorcheur.

493 ApR : Le dominar de la maison Lushon entreprend de produire un arsenal secret d’écorcheur pour prendre l’ascendant sur ses rivaux, mais des espions des maisons supérieures découvrent ses intentions. Pour préserver sa maison, le dominar des Lushon s’allie avec la maison Jakaar, et eu terme d’un accord signé à son détrimen, il lui cède son arsenal. Pendant la décennie qui suit, la maison Jakaar déploie alors les premières unités de Venerators au cours de nombreuses batailles. Les prétoriens et les cataphractes de la région clament leur désapprobation : ils considèrent cette arme comme un affront fait au code du hoksune.

503 ApR : Malgré cela, plusieurs maisons majeures s’approprient les secrets de fabrication des écorcheurs grâce à l’espionnage. Dix ans après la conception de l’arme, les venerators forment une caste de guerrier inférieure dans la plupart de ses maisons, particulièrement à Halaak.

570 AR : L’archdominar légendaire Vaactash de la maison Balaash décède finalement, et il reçoit l’exaltation, au terme d’une vie consacrée à l’expansion du territoire de sa maison au nord de Halaak. La direction de la maison passe à son fils, qui est assassiné par sa propre progéniture lorsque la preuve de son inaptitude à gouverner est faite. Mais l’assassin ne règne pas non plus très longtemps : il est assassiné par sa sœur, Makeda, qui prend sa place.

594 ApR : Vinter Raelthorne IV émerge de l’Abysse et commence à rassembler une armée dans la ville de Kelos pour conquérir toute la région. La Première Unification commence.

595 ApR : Après des mois d’âpres combats, les forces du Conquérant parviennent à s’emparer de Halaak. Les maisons de la ville sont soumises au cours de l’année suivante.

596 ApR : Vinter doit faire face à la bataille la plus difficile de la Première Unification lorsqu’il croise le fer avec Makeda de la maison Balaash au nord de Halaak. Finalement submergée par les assaillants, Makeda se rend, et elle offre ses services au Conquérant. Elle est la première à parler de Raelthorne comme du Réincarné et elle affirme qu’il s’agit de l’esprit d’un ancêtre skorne en dépit de son apparence humaine.

597 ApR : La dernière bataille majeure de la Première Unification. Vinter affronte Narkuuru, un archdominar de Kademe, dans les plaines au nord de la cité. Le Dernier Carré de Narkuuru marque la fin de l’indépendance des maisons skornes, qui jureront toutes allégeance peu après au Conquérant.

598 ApR : Au cours d’une cérémonie à Halaak, Vinter Raelthorne prend le titre d’Archdominar Suprême et il crée l’Empire Skorne. Vinter consacre les années suivantes à asseoir son pouvoir et à traquer les complots subversifs des quelques maisons qui cherchent à regagner leur indépendance.

600 ApR : La construction du Pont du Conquérant et de la Forteresse de l’Abysse débute. Ces structures demeureront inachevées jusqu’à la fin de la Seconde Unification.

603 ApR : Vinter Raelthorne mène une avant-garde dans l’ouest et il s’empare de Corvis. Il compte se servir de la ville comme tête de pont pour son invasion. A Halaak, Les seigneurs des maisons saisissent leur chance : profitant de l’absence de Vinter, ils se révoltent, refusant d’envoyer des troupes supplémentaires malgré les ordres. Bouté hors de Corvis, Vinter rentre à Halaak et entame la Seconde Unification. Plus tard dans l’année, l’armée de Vinter brise le siège que les maisons rebelles avaient établi contre la Maison Balaash, qui lui était restée loyale. L’Archdomina Makeda se joint à Vinter contre les chefs des maisons rebelles, qui seront plus tard appelés «  Les Traîtres ».

604 ApR : Les doloristes rassemblent les Traîtres à Halaak afin qu’ils y endurent un mois de tortures publiques ininterrompues. L’opération est supervisée par le Maître Tourmenteur Morghoul. A la fin de l’année, la Seconde Unification est achevée.

605 ApR : Vinter Raelthorne désigne des dominars pour superviser son empire. Il déplace le siège de son pouvoir à la Forteresse de l’Abysse et lance des réformes : chaque maison devra fournir des soldats pour l’Armée des Extrémités Occidentales. Ces soldats et ses esclaves sont rapidement déplacés vers l’ouest pour y bâtir une chaîne de ravitaillement constituée de forteresses et de relaies situés entre l’Abysse et les Royaumes d’Acier.

606 ApR : L’Archdomina Makeda de la maison Balaash se rend dans l’ouest pour commencer l’invasion. Les troupes skornes se heurtent à une résistance particulièrement farouche de la part des communautés de trollkin établies le long de la frontière orientales du Cygnar, ce qui ralentit leur progression. Des assauts d’essai le long de frontières tentent de trouver des zones où les défenses seraient plus faibles.

607 ApR : Le professeur Viktor Pendrake est sauvé des skornes et rentre dans l’ouest. Il y relate ses expériences dans l’Immoren oriental.

Note : les anciennes chroniques skornes, tout comme leurs légendes et leur tradition orale mentionnent rarement les noms des maisons qui ont été intégralement détruite. Les archives parlent bien des chefs renommés, mais omettent sciemment les noms des maisons anéanties.


La hiérarchie des castes skornes (par ordre décroissant) :

Caste martiale :

Chefs de maison et héritiers.
Candidats à l’exaltation.
Chef de cohorte ( c'est-à-dire les tyrants et les seigneurs tyrants n’étant pas des guerriers).
Descendants directs d’un chef de maison (pas un héritier).
Vétérans des cataphractes et plus anciens officiers.
Cataphractes, Chevaucheurs de Ferox, et autres soldats d’élite.
Prétoriens, Karax, et autres soldats hautement entraînés.
Hestatians vétérans.
Venerators et autres types de soldats auxiliaires ou de soutien chasseurs vétérans.
Hestatians ou miliciens.

Note : le terme de vétéran ne recouvre pas le même acception chez les skornes qu’au sein des royaumes humains de l’ouest. Un skorne doit faire montre de prouesses martiales exceptionnelles et survivre à à de nombreuses bataille pour aspirer à ce titre. De tels individus deviennent fréquemment dakars, primus ou accédent à d'autres rangs supérieurs. Ils dirigent parfois de larges troupes de guerriers plus jeunes.

Caste des Laudateurs.

Note : Les laudateurs et les doloristes appartiennent techniquement à la caste des travailleurs, mais on leur témoigne plus de respect, car ils ont évolué dans des castes distinctes. Les laudateurs demeurent fidèles à leur maison d’affiliation, alors que les doloristes n’entretiennent pas de lien avec une maison particulière.

Caste des doloristes.

Caste des travailleurs :

Mortithéurges.
Chirurgiens.
Erudits, tuteurs, ingénieurs, etc…
Chimistes.
Administrateurs.
Armuriers, forgerons.
Entraîneur/dresseur/soigneur de warbeasts ( n’étant pas des doloristes).
Bâtisseurs, sculpteurs (de pierre).
Forgerons de faible talent, charpentiers, maroquiniers, autres métiers de l'artisanat.
Maître des esclaves.
Dresseurs de bêtes domestiques.
Estafettes, messagers.
Pêcheurs, marins.
Porteurs et autres travailleurs de force.
Fermiers libres.

Caste des esclaves :

Prisonniers de guerre.
Esclaves de naissance.
Criminels condamnés.
Ramasseurs de Alth ( NDt : sans doute de la merde).

Il existe d’autres castes d’esclaves, qui obéissent à la même hiérarchie que les castes ci-dessus, mais tous les esclaves ou assimilés seront systématiquement d’un statut inférieur à celui d’un skorne libre. Un guerrier asservi qui se bat pour le compte de son maître est d’un statut supérieur à celui d’un esclave tailleur de pierre, par exemple, mais ils seront tous les deux inférieurs à un fermier libre.

La hiérarchie militaire skorne :

Conquérant/Archdominar : Titre particulier que s’est attribué Vinter Raelthorne IV, équivalent d’empereur.

Archdomina/Archidomina : Il s’agit traditionnellement du plus haut rang auquel un seigneur skorne peut aspirer. Il indique un contrôle sur un territoire substantiel. Un archdominar dispose d’au moins trois vassaux dominars, qui lui jurent allégeance.

Dominar (mot épicène) : Les Dominars sont à la tête d’une maison puissante, et commande à une ou deux maison inférieures. Ils ne doivent habituellement pas en répondre à une autorité supérieure, à moins qu’ils ne soient les vassaux d’un archdominar. Le titre est accordé au chef d’une maison puissante et influente. La distinction entre seigneur tyrant et dominar est assez subtile, et pas toujours très claire.
Dans une armée de l’Empire skorne, un dominar commande un petit contingent ou une simple division d’une armée plus grande.

Seigneur Tyrant : Un terme respectueux utilisé pour qualifié un tyrant qui a connu un succés certain au combat et qui a fait la preuve de sa force à l’encontre de ses rivaux. Si plusieurs tyrants servent un dominar, le terme de seigneur tyrant distinguera celui qui jouit d’un statut particulier par rapport à ses pairs.

Au sein d’une armée de l’Empire Skorne, ce titre implique le commandement d’une cohorte entière, soit généralement quatre cents soldats. Beaucoup de tyrants sont également des chefs de maison en plus d’être des commandants militaires.

Aptimus Suprême : Il s’agit d’un titre formel spécial, réservant à un laudateur accompagnant une force armée. Au cours des derniers siècles, n’importe quel maison pouvait avoir son propre aptimus suprême, mais seul l’armée des Marches Orientales utilise le titre aujourd’hui. Un tel laudateur jouit d’un traitement similaire à celui d’un seigneur tyrant qu’il commande une cohorte ou non.

Tyrant : La titre traditionnel de tout chef de maison et le titre par défaut de n’importe quel dirigeant. Dans les grandes cités à l’instar de Halaak, un tyrant qui cherche à obtenir de l’influence politique ou qui serait dénué d’ancêtre prestigieux dirige une maison inférieure.

Dans l’armée de l’Empire Skorne, les tyrants ménent une force d’une centaine de soldats au sein d’une cohorte. Dans certains cas, un tyrant peut être à la tête d’une cohorte de taille plus modeste, comprenant des soldats spécialisés.

Aptimus : Un titre équivalent à celui de Maître, mais réservé exclusivement au laudateur qui a fait la preuve de la maîtrise de son art. Dans certains cas, ce titre indique que l’Aptimus peut accompagner au combat les héros susceptibles d’être digne de voir leurs âmes conservées en tant que compagnons révérés ou exalté à part entière.

Maître : C’est le titre suprême auquel peut prétendre un membre de la caste besogneuse. Un maître est un spécialiste très estimé et hautement compétent dans son art. C’est un titre généralement appliqué aux doloristes, aux mortithéurges, aux chirurgiens, aux chimistes, aux dresseurs d’esclaves prestigieux, aux dresseurs de bêtes, et aux artisans.

Les membres  de haut des castes non-martiales qui servent dans l’armée de l’Empire Skorne reçoivent ce titre et on leur témoigne un égard similaire à celui d’un tyrant, mais ils peuvent ne pas faire partie de la chaîne de commandement.

Primus : Dans une maison skorne ordinaire, le Primus est le chef des soldats du cru. Les maisons plus importantes entretiennent plusieurs primus, qui ont alors des centaines de subordonnés. Chacun d’entre eux mènent un élément particulier de l’armée de la maison.

Les primus de l’armée de l’Empire Skorne sont des soldats vétérans, auxquels on a confié le soin de commander à plusieurs centaines d’individus. Ils constituent l’épine dorsale du maillon de commandement. Les tyrants comptent énormement sur eux en ce qui concerne les opérations quotidiennes. C’est le rang le plus élevé auquel un soldat skorne ordinaire peut raisonnablement espérer se hisser.

Dakar : Le rôle du dakar est celui d’un fidèle subordonné du primus dont il dépend. Ce rôle n’a pas changé au fil des siècles ^^.

Chaque dakar est un vétéran endurci qui fait preuve d’une inclination au commandement. Plusieurs grades existent au sein des dakars, mais ils débutent tous au commande d’un petit groupe de soldat. Un jeune dakar sera placé à la tête de jeunes soldats inexpérimentés, à charge par lui de leur transmettre son expérience. Les dakars qui acquièrent une certaine renommée progressent dans la hiérarchie, et ils peuvent alors commander à un plus grand nombre de skorne, tout comme à des vétérans ou à des soldats spécialisés.

Citation de Pendrake :

Leur culture est bien plus ancienne et complexe que je ne l'aurais cru. Mais rien de ce que j'ai vu n'indique qu'ils pourraient se pacifier, car, pour ce peuple, la paix est dénuée de vertu. Leur immortalité ne peut s'acquérir qu'à la faveur du massacre.

Il y a quelque chose chez eux qui m'évoque le Khador. Tout le monde veut rentrer dans l'armée et personne ne veut semer les champs. Quelqu'un doit pourtant s'occuper des récoltes, paver les routes et fabriquer les armes. C'est à ce moment-là que l'esclavage apparaît comme une option interessante...

Rien ne confirme mieux leur nature fondamentalement étrangère que leur  crâne refus d'adorer une divinité. Ils ne se tournent que vers leurs ancêtres pour les guider...encore un signe de leur arrogance.
« Modifié: 15 mars 2008 à 15:24:39 par Jalikoud »

Hors ligne Dragomir

  • Membre
  • *****
  • Messages: 325
  • La nature, Rémi !
    • Voir le profil
    • Liste de diffusion Charbon & Pistons
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #1 le: 15 mars 2008 à 15:00:51 »
Voilà une bonne grosse compilation - merci !

Juste pour dire : pourquoi orthographier "Tyrant / Seigneur Tyrant" au lieu de "Tyran / Seigneur Tyran" ?
Do you pack the huevos to push all in against any odds without that tired old drum you've been beating for the last fifty throw-downs ? [...] If the fight is easy, you're not challenging up the ladder.
PLAY LIKE YOU'VE GOT A PAIR.

Hors ligne Jalikoud

  • Héros
  • ********
  • Messages: 2023
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #2 le: 15 mars 2008 à 15:18:00 »
Pour faire couleur locale, tout simplement  ::) ( rapport au vocable bizarroïdes des skornes).

Après, on peut tout à fait traduire par "despote" ou tout simplement "tyran" ( comme dans le lexique officiel). Mais il y a là l'idée d'un pouvoir sans partage et franchement autocritique, alors qu'un skorne doit toujours en répondre auprès d'un autre skorne qui lui est supérieur.




Hors ligne Raksis Bhaalsan

  • Apprenti
  • ***
  • Messages: 94
    • Voir le profil
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #3 le: 05 février 2013 à 12:39:14 »
Je peux demander une chose par rapport aux grades des Skornes:

-Est-ce que le grade de Dakar est celui donné aux figurines dotées d'un drapeau dans leur dos sur les images des unités? (exemple ici http://privateerpress.com/files/products/skorne/units/praetorian-swordsmen-unit.png )

-Est-ce que le grade de Primus est celui donné aux figurines des blister "officer and standard"? (exemple ici http://privateerpress.com/files/products/Praetorian-Swordsman-UA-CLPD.png )

C'est parce que je ne comprends quelques choses par rapport a l'organisation de l'armée Skorne, a savoir les Cohortes et les groupes qui sont en dessous dans l'organisation.

-Dernière question: le "Tyran" et son "Étendard" de ce blister: http://privateerpress.com/files/products/skorne/units/tyrant-commander-and-standard-bearer.png ça représente un Tyran dirigeant une Cohorte, ou dirigeant une autre sorte d'unité?

Hors ligne Zoroastre

  • The Illusive Man
  • Immortel
  • **********
  • Messages: 6931
  • Henri Dès Metal
    • Voir le profil
    • Kazmierski Language Services
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #4 le: 05 février 2013 à 13:29:24 »
Oui et oui pour les questions sur le Dakar et le Primus. En MkI c'était les noms resp. des leaders et des chefs d'UA skornes.

Pour le Tyran j'imagine que ça correspond à ce qu'il y a dans l'organigramme, en jeu c'est une espèce de super-chef.


Z.
O Fortuna, am I but your clockwork hero ?
Ex-cagoule en chef des Illuminati. Ex-résident de paradis presque fiscal.

Hors ligne Cyriss-adept

  • Héros
  • ********
  • Messages: 2819
  • président de la Boîte A Figurines de Chambéry
    • Voir le profil
    • Boîte à figurines
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #5 le: 05 février 2013 à 13:47:36 »
Citer
Pour le Tyran j'imagine que ça correspond à ce qu'il y a dans l'organigramme, en jeu c'est une espèce de super-chef.
De mémoire le tyran a ou avait la règle field officer, ça correspond aux officiers supérieurs dans l'armée française c'est à dire des officiers qui commandent des régiments, des bataillons voir des groupes d'escadrons, pour faire court c'est colonel, lieutenant colonel, et commandant. Donc le tyran en question est certainement un gros gradé dans l'organigramme et pas un simple chef d'unité.
A vaincre sans péril on triomphe quand même!
Inscrit le: 24 octobre 2004
Chéqué Varan inside.

Hors ligne Raksis Bhaalsan

  • Apprenti
  • ***
  • Messages: 94
    • Voir le profil
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #6 le: 05 février 2013 à 14:10:03 »
Ça m’amène a vous poser une autre question:

Où peut-ont trouver l'organigramme qui montre comment s'organise l'armée Skorne? Je sais déjà que les Trolloïdes et le Cercle en ont... mais j'ai jamais vu celui des Skornes...

Hors ligne Zoroastre

  • The Illusive Man
  • Immortel
  • **********
  • Messages: 6931
  • Henri Dès Metal
    • Voir le profil
    • Kazmierski Language Services
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #7 le: 05 février 2013 à 14:11:07 »
Le livre d'armée Forces of Hordes: Skorne.


Z.
O Fortuna, am I but your clockwork hero ?
Ex-cagoule en chef des Illuminati. Ex-résident de paradis presque fiscal.

Hors ligne Raksis Bhaalsan

  • Apprenti
  • ***
  • Messages: 94
    • Voir le profil
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #8 le: 05 février 2013 à 14:21:14 »
Et personne ne saurait où je peux trouver ce livre en français? Ou en anglais?

Où, a la limite, où est-ce que je pourrais demander a quelqu'un de poster cet organigramme?

Merci bien.

Hors ligne Cyriss-adept

  • Héros
  • ********
  • Messages: 2819
  • président de la Boîte A Figurines de Chambéry
    • Voir le profil
    • Boîte à figurines
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #9 le: 05 février 2013 à 14:33:35 »
Citer
Et personne ne saurait où je peux trouver ce livre en français? Ou en anglais?
Existe pas en VF, donc en VO dans les boutiques en ligne.

Citer
Où, a la limite, où est-ce que je pourrais demander a quelqu'un de poster cet organigramme?
Tu peux toujours demander, maintenant faut trouver quelqu'un qui a envie de le faire sachant qu'un copyright protège ce genre de document et que l'oeil de Sauron guette aussi sur ce forum.
A vaincre sans péril on triomphe quand même!
Inscrit le: 24 octobre 2004
Chéqué Varan inside.

SHWTD

  • Invité
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #10 le: 05 février 2013 à 14:44:14 »
Tu peux toujours demander, maintenant faut trouver quelqu'un qui a envie de le faire sachant qu'un copyright protège ce genre de document et que l'oeil de Sauron guette aussi sur ce forum.

Oh tout de suite. Même pas le Roi Sorcier d'Angmar. Juste un gros troll avec une grosse massue. ;)

Hors ligne Cyriss-adept

  • Héros
  • ********
  • Messages: 2819
  • président de la Boîte A Figurines de Chambéry
    • Voir le profil
    • Boîte à figurines
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #11 le: 05 février 2013 à 17:52:14 »
C'est fou! il voit vraiment tout ;D
A vaincre sans péril on triomphe quand même!
Inscrit le: 24 octobre 2004
Chéqué Varan inside.

Hors ligne Joss

  • [BGT] Modérateurs de section
  • Immortel
  • **********
  • Messages: 6462
  • Bokor Bone Grinder
    • Voir le profil
    • Le Geek de haute montagne
Re : Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #12 le: 05 février 2013 à 18:12:45 »
C'est fou! il voit vraiment tout ;D

Par contre il a bien une massue en mousse, façon GN  ;D
50 Shades of Figs (peindre tout ce qui suit avant d'acheter) :

- Frostgrave : 15 figurines en cours
- Hordes (Minions) : 48 figurines
- Assaut sur l'Empire (Héros de l'Alliance à minima) : 13 figurines

SHWTD

  • Invité
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #13 le: 06 février 2013 à 11:49:10 »
C'est fou! il voit vraiment tout ;D

Par contre il a bien une massue en mousse, façon GN  ;D

Une qui fait pouiik pouiik quand je tape !

Hors ligne Raksis Bhaalsan

  • Apprenti
  • ***
  • Messages: 94
    • Voir le profil
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #14 le: 06 février 2013 à 11:59:16 »
Tout ce que je demande, sans vouloir être malpoli, c'est si quelqu'un pouvait, s'il en a la possibilité, m'envoyé par mp ou par mail l'organigramme des Skornes.

Moi, tout ce que je demande, c'est ça, pour avoir une meilleure idée de l'organisation de leur armée.

Et puis aussi parce que ça m'inspire un peu, je doit dire.

SHWTD

  • Invité
Re : Chronologie, castes et grades skornes.
« Réponse #15 le: 06 février 2013 à 12:50:35 »
Tout ce que je demande, sans vouloir être malpoli, c'est si quelqu'un pouvait, s'il en a la possibilité, m'envoyé par mp ou par mail l'organigramme des Skornes.

Moi, tout ce que je demande, c'est ça, pour avoir une meilleure idée de l'organisation de leur armée.

Et puis aussi parce que ça m'inspire un peu, je doit dire.

Je t'invite donc à consulter le livre en boutique, à l'acheter où encore à le demander à un pote pour lecture. Arrête juste de faire des demandes illégales sur le forum. :)