Auteur Sujet: Créatures  (Lu 4285 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1204
    • Voir le profil
Bison Raevhen
« Réponse #25 le: 12 avril 2019 à 15:18:24 »
Bison Raevhen

Il y avait un squelette d’un bison Raevhen exposé dans l’aile de zoologie extraordinaire de l’Université de Corvis, avec un impact de balle parfait dans sa tempe gauche, juste devant son bois. J’emmenais les nouveaux étudiants voir le spécimen pour montrer que bien que grande et impressionnante, même une telle créature pourrait être abattue par l’innovation d’une créature beaucoup plus petite et beaucoup plus sournoise – dans ce cas, l’humanité. Je tiens à remercier Alten pour son don.

—Professeur Viktor Pendrake, Monsternomicon

Description

Vestiges d’une ère oubliée, les bisons Raevhen vivent une existence de misère dans les plaines froides septentrionales, loin à l’est d’Uldenfrost, où ils sont souvent chassés par les tribus kossites et les trolls sauvages. Leur habitat s’est amenuisé à mesure que l’aménagement du territoire les a contraints à des territoires de plus en plus petits. Pendant des siècles, la population de bisons Raevhen n’a cessé de décliner, et les bêtes sont maintenant si rares que beaucoup pensent qu’elles ont déjà disparu. Malgré cette idée, les chasseurs du grand nord rapportent avoir remarqué à l’occasion un animal correspondant à sa description. Certains produisent même des preuves à l’appui de leurs affirmations, montrant d’énormes de crânes d’animaux avec de larges cors s’étendant sur plus de 3,65 mètres.

Haut de plus de 3,04 mètres à l’épaule, un bison Raevhen a un corps large et musclé recouvert d’un pelage laineux de fourrure brun-noir. En plus de sa taille intimidante, le bison est doté d’énormes cors, idéal pour frapper une cible. Les spécimens adultes ont également d’épaisses défenses, utilisée principalement pour déterrer les plantes et les tubercules dans le pergélisol. Les sabots fendus de la bête s’écartent à chaque pas, ce qui lui donne une meilleure prise sur la neige et la roche.

Durant la préhistoire, les bisons Raevhen étaient beaucoup plus nombreux, mais il ne reste plus que quelques centaines de spécimens. Forcés de quitter leur territoire d’origine à l’intérieur des champs entourant le Lac Raevhen en Khador, les bisons survivants peuvent à peine se nourrir suffisamment sur leur nouveau territoire gelé. Ils subsistent de parcelles d’herbes arctiques coriaces et des branches de jeunes pins, mais la végétation clairsemée de leur nouveau territoire est à peine suffisante pour nourrir ces massives bêtes.

En dehors de la saison des amours, les mâles sont des créatures solitaires, mais les femelles vivent parfois en petits groupes pour défendre leurs petits. Au cours des premiers mois du printemps, les mâles recherches des compagnes et se battent durant des heures pour avoir la possibilité de se reproduire. Dans les rares occasions où les deux mâles se rencontrent dans la nature, ils s’affrontent inévitablement en entrechoquant de manière tonitruante leurs cors pour la domination du territoire. Le vainqueur acquière le droit de se reproduire avec les groupes de femelles vivant sur son territoire, tandis que le perdant est contraint de vivre seul. Ces mâles solitaires sont souvent la proie de l’un des nombreux féroces prédateurs de l’extrême nord du Khador.

Extrêmement territorial, un bison mâle chargera intrépidement les intrus avec peu de considération pour sa propre vie. Les attaques de représailles ne font qu’enflammer la colère du bison, le propulsant vers des sommets de force et de férocité. Les femelles adoptent un comportement aussi féroce, bien qu’en général uniquement pour la défense des petits. À l’ère tribale, les chasseurs ont appris à provoquer le bison Raevhen par des attaques, incitant ainsi les bêtes géantes à les poursuivre. Incapable de réprimer sa rage, un bison blessé poursuivrait son attaquant sur plusieurs kilomètres et finirait par s’épuiser. Incapable de se défendre, la bête fatiguée serait facilement abattue par les chasseurs.

Comme ils ont été refoulés plus au nord, les bisons Raevhen ont été contraints de repousser les attaques de meutes d’argus des glaces et de trolls des neiges, mais les prédations de ces chasseurs ont contribué à l’éradication progressive du bison.

Combat

Que la rencontre typique est soit un mâle solitaire ou une mère avec son petit, un bison Raevhen entre dans une colère noire quand il remarque des créatures sur son territoire. Un mâle solitaire essaiera d’intimider les intrus et de les chasser avec des démonstrations de piétinement et d’ébrouement. Une femelle tentera de se placer entre la menace et son petit, secouant fortement sa tête d’avant en arrière pour éloigner la menace. Si ses tentatives initiales pour chasser une menace sont infructueuses, le bison attaquera. Un bison blessé attaquera la menace la plus proche et se battra jusqu’à ce que lui ou ses ennemis soient tués. Il va chasser les menaces au-delà de la limite de son territoire, en particulier s’il est enragé.

Connaissance

Un personnage peut jouer un jet de compétence INT + Connaissance (zoologie extraordinaire) pour déterminer ce qu’il sait de la créature. Il prend connaissance de toutes les informations à concurrence du résultat du jet. Plus le résultat est élevé, plus il apprend.

8 : Les bisons Raevhen sont nommés d’après le Lac Raevhen près d’Uldenfrost. Bien qu’ils soient largement considérés comme éteints, les chasseurs kossites signalent occasionnellement des spécimens vivant dans la région d’Uldenfrost.

10 : Les bisons Raevhen creusent de profondes ornières dans le sol pour s’y dormir. De longs fossés avec des cuvettes pleines sont une marque évidente du territoire d’un bison.

12 : Les bisons Raevhen sont extrêmement territoriaux et attaqueront tout ce qui s’introduit sur leur territoire. Ils sont moins actifs en milieu de journée, et les voyageurs ont les meilleures chances de traverser leur territoire en toute sécurité à ce moment-là.
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)