Auteur Sujet: La Colère du Père des Dragons  (Lu 3901 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Titi

  • [BGT] Modérateur Global
  • Immortel
  • ********
  • Messages: 12065
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : La Colère du Père des Dragons
« Réponse #25 le: 02 août 2020 à 12:13:36 »
Tu devrais être content avec le fluff actuel (ok, coupé au milieu de l'action...) : la majorité des persos sont soit partis (par une porte dimensionnelle) soit morts... 8)
"De retour en Cygnar !!! Ouais, bon, uniquement parce qu'on a des nouveaux trucs..."

Hors ligne slec

  • Spécialiste
  • ******
  • Messages: 872
    • Voir le profil
Re : La Colère du Père des Dragons
« Réponse #26 le: 02 août 2020 à 14:17:13 »
Oui c'est cool  :D

Bon, faudrait peut être finir l'histoire par contre.

J'ai juste peur qu'ils trouvent un truc de merde pour les repousser et ressusciter tout le monde....
"On peut violer les lois sans qu'elles crient" Talleyrand

Hors ligne Titi

  • [BGT] Modérateur Global
  • Immortel
  • ********
  • Messages: 12065
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : La Colère du Père des Dragons
« Réponse #27 le: 02 août 2020 à 15:48:42 »
Ça... c'est toujours le risque... :-\

D'un autre côté, ça sent plutôt le glas sur Warmachine/Hordes... :'( pour se lancer dans un autre jeu (Warcaster) qui colle plus au type de produit pour cibler au plus large.
"De retour en Cygnar !!! Ouais, bon, uniquement parce qu'on a des nouveaux trucs..."

Hors ligne BicheNeuve

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1415
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Re : La Colère du Père des Dragons
« Réponse #28 le: 02 août 2020 à 20:25:52 »
Ça... c'est toujours le risque... :-\

D'un autre côté, ça sent plutôt le glas sur Warmachine/Hordes... :'( pour se lancer dans un autre jeu (Warcaster) qui colle plus au type de produit pour cibler au plus large.
ils l’auraient peut être dit à leur truc annuel non ?
En même temps les annonces sont pas ouf ... (mais dans l’immédiat War caster machin truc j’accroche pas du tout)
Le doute détruit beaucoup plus de rêves que l'échec.

Hors ligne Titi

  • [BGT] Modérateur Global
  • Immortel
  • ********
  • Messages: 12065
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Re : Re : La Colère du Père des Dragons
« Réponse #29 le: 02 août 2020 à 21:14:00 »
ils l’auraient peut être dit à leur truc annuel non ?
Non, selon moi, parce que leur nouveau produit n'est pas encore lancé. Et ils ne savent pas encore s'il va réussir à remplacer Warmachine... ;)
"De retour en Cygnar !!! Ouais, bon, uniquement parce qu'on a des nouveaux trucs..."

Hors ligne BicheNeuve

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1415
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Re : Re : Re : La Colère du Père des Dragons
« Réponse #30 le: 03 août 2020 à 02:07:08 »
ils l’auraient peut être dit à leur truc annuel non ?
Non, selon moi, parce que leur nouveau produit n'est pas encore lancé. Et ils ne savent pas encore s'il va réussir à remplacer Warmachine... ;)
du coup je revends tous les crucibles de peine livrés ??
Le doute détruit beaucoup plus de rêves que l'échec.

Hors ligne Razhoir

  • Spécialiste
  • ******
  • Messages: 627
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : La Colère du Père des Dragons
« Réponse #31 le: 03 août 2020 à 08:18:16 »
Vu la relance du fluff annoncé avec la nouvelle édition du JdR, post invasion infernale, je ne me risquerai pas à dire que ça sent la fin de Warmachine. Surtout avec plus d'un an de CID devant nous >.>

Hors ligne Titi

  • [BGT] Modérateur Global
  • Immortel
  • ********
  • Messages: 12065
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : La Colère du Père des Dragons
« Réponse #32 le: 03 août 2020 à 08:57:11 »
Tu es sans doute mieux informé que moi (ce qui n'est pas dur...), dans ce cas. ;)
"De retour en Cygnar !!! Ouais, bon, uniquement parce qu'on a des nouveaux trucs..."

Hors ligne slec

  • Spécialiste
  • ******
  • Messages: 872
    • Voir le profil
Re : La Colère du Père des Dragons
« Réponse #33 le: 03 août 2020 à 10:23:28 »
Ils ne sont pas fins mais pas débiles non plus.
Warmachine, c'est leur gagne pain.
"On peut violer les lois sans qu'elles crient" Talleyrand