Auteur Sujet: Les Factions De Monsterpocalypse [traduction Jalikoud]  (Lu 5790 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne CCCP

  • [BGT] Animateur
  • Héros
  • ********
  • Messages: 2263
    • Voir le profil
Les Factions De Monsterpocalypse [traduction Jalikoud]
« le: 18 août 2008 à 19:48:18 »
TÉLÉCHARGER LE LIVRET DE RÈGLES VO : http://www.monsterpocalypsegame.com/downloads/Monsterpocalypse-rulebook.pdf

Les Dévoreurs de Mondes /Planet Eaters

Background

Depuis l’aube de la civilisation, l’Homme a scruté les étoiles pour y discerner de bons ou mauvais présages. Si elle avait connu la nature de ce qui rôdait entre les astres, l’humanité aurait gardé le regard rivé sur Terre.



Il y a cinq ans, des astronomes ont découvert un nouveau corps céleste : une comète à six queues, nimbée d’un halo doré, venait de pénétrer dans notre  système solaire. La trajectoire de la comète aurait dû l’amener à environ 110 millions de kilomètres de la Terre en 2007. Cet événement constituait une opportunité unique pour les scientifiques de lancer une sonde afin d’étudier ces vagabonds célestes bien mystérieux. A la fin de l’année 2006, la sonde Harbinger fut lancée. Elle intercepta la trajectoire de la comète huit mois plus tard. La sonde eut le temps de transmettre  moins de trois secondes de vidéo avant que le contact ne soit perdu. Bien que la bande fût saturée de lumière et indistincte, plus d’un observateur déclara que les images montraient une forme ressemblant à un œil gigantesque.

Quelques heures après la perte de la sonde, la comète sembla changer de trajectoire, comme si elle était dotée d’une intelligence. Son nouveau cap la ferait entrer en collision avec la Terre cinq mois plus tard. Les forces armées de toutes les nations travaillèrent d’arrache-pied pour dévier la course du corps céleste à l’aide d’un tir de barrage de têtes nucléaires, mais sans succès. A six mille cinq cents kilomètres de la Terre, l’objet se scinda en six fragments distincts qui s’écrasèrent à équidistance sur notre planète. Des secousses sismiques et les raz-de-marée s’ensuivirent. Une portion significative de la ville de Chicago fut rayée de la carte, cédant la place à un gigantesque cratère qui a altéré depuis la topographie du lac Michigan. Les Dévoreurs de Monde étaient dans la place !
Des dévastations engendrées par les impacts émergèrent six créatures d’une taille gargantuesque flanquées un host de serviteurs inférieurs. Insatiables, ces titans venus de l’espace faits de chairs impénétrables et de métaux luisants s’abattirent sur les environs. Ils dévorèrent tout ce qu’ils trouvèrent sur leurs passages, à l’exception de la terre elle-même. N’ayant visiblement pas d’autre but que de se sustenter de tout ce qu’ils rencontraient, ces horreurs extraterrestres continuent à raser les villes et à repousser les forces armées qui osent s’opposer à elles.

L’humanité connaît un semblant de paix lorsque ces créatures semblent avoir mangé à satiété : elle s’enterrent alors profondément dans le manteau terrestre pour y hiberner brièvement. Un tel répit ne constitue pourtant qu’un maigre soulagement, car ces bêtes semblent toujours sortir de leur sommeil plus affamée que jamais.

Les figurines







GUARD/ UGRDA

Background

Des attaquants venus de par delà le temps et l’espace ou surgissant des profondeurs et des océans ont plongé le monde dans un conflit catastrophique. Face à un tel désastre, les nations de la Terre ont mis de côté leurs divergences historiques pour s’unir afin de combattre ces menaces en créant une force de sécurité internationale du nom de G.U.A.R.D.( Globally United Advanced Research& Defense= Union Globale de Recherche et de Défense Avancées).



Le G.U.A.R.D. a rassemblé les plus esprits scientifiques les plus brillants ainsi que les plus grands chefs militaires originaires d’une douzaine de pays pour en remontrer aux envahisseurs extraterrestres et conquérants chtoniens à l’aide d’une force technologique adaptée telle que le monde n’en a jamais connu. Capable d’aligner de gigantesques mékas et un puissant appui aérien,  servi par un contrôle du terrain inégalé et une douzaine d’installations de haute technologie disséminée sur la planète et sur son orbite, le G.U.A.R.D. peut se déployer n’importe où en l’espace de quelques minutes pour en découdre avec les envahisseurs à armes égales, qu’ils viennent de l’autre côté de l’univers ou d’ailleurs.

Bien que les membres du Traité de la Terre Unifiée critiquent souvent le G.U.A.R.D., au motif qu’il cause autant de destruction qu’il en empêche avec leur attitude de « cowboy », la plupart des gens acceptent le G.U.A.R.D. comme faisant partie intégrante de la défense de la Terre en dépit du coût à payer. Suite à une invasion alien particulièrement dévastatrice à Londres, le Premier Ministre anglais a tenté de faire payer le G.U.A.R.D pour les dégradations commises involontairement par ses troupes pendant la bataille. Le lendemain, le Premier Ministre a reçu une missive émanant du Général en Chef du G.U.A.R.D., le Général Norman. Le pli contenait un compte-rendu détaillé des frais engendrés par la bataille : l’équivalent de trois années de budget national en artillerie, maintenance de véhicule et réparation, sans oublier les salaires des troupes ( y compris les heures supplémentaires et la prime pour les risques encourus). Cette simple réponse a suffi à remettre les choses en perspectives pour les autres dirigeants mondiaux. Plus personne n’a contesté la valeur des actions du G.U.A.R.D. depuis lors.

Les figurines








Terrasaurs

Background
D’aucuns clament que la destruction de la planète n’est pas un phénomène nouveau, mais un crime continu et délibéré, perpétré depuis des siècles par une humanité pusillanime. 



En fait, les membres du groupe écoterroriste de la Fureur Verte affirment que l’humanité a quasiment attiré l’apocalypse actuelle en raison de la pollution flagrante et des sévices infligés à l’environnement naturel. Lorsque le reptile de la taille d’un gratte-ciel surnommé Terra Khan émergea des profondeurs des jungles sud-américaines il y a trois ans, le porte-parole de la Fureur Verte, Ellie Pezuto, a rapidement dépeint l’inclination qu’avait la créature à s’en prendre aux sites industriels et aux usines comme la vengeance personnifiée de Gaïa à l’encontre du prétendu « progrès » humains. Ironiquement, Terra Khan et ses semblables terrasaures semble bien plus intéressés par la consommation des déchets industriels et de tout ce qui présente un caractère mécanique plutôt que par la protection de l’environnement ou par la perpétration d’une quelconque vengeance. Les industriels du monde entier ont néanmoins eu à souffrir des destructions aveugles infligées par ces créatures, et plus d’une capitale a été saccagée par la force titanesque de ces reptiles mutants apparemment invincibles.
Pour les membres de la Fureur Verte, la raison des destructions infligés par les Terrasaures importe moins que le fait que ces créatures fournissent à leur cause un motif que l’on ne peut pas ignorer. Les Terrasaures, en dépit de leur nature féroce, font montre d’une tolérance inattendue à l’égard de l’organisation. Ces membres suivent le sillage de destruction des créatures telle une bande de groupies armés de Ak-47 et de missile Stingers. A chaque fois que les Terrasaures apparaissent, Ellie et les autres membres de la Fureur Verte se montrent pour s’en prendre à tous ceux qui résistent aux grands reptiles. Bien entendu, ils s’assurent que les médias pourront en tirer des gros titres avantageux.

Les figurines








Seigneurs de Cthul/Lords of Cthul

Background

Ainsi, le voile entre ce monde et l’autre sera déchiré et cette déchirure deviendra une larme. Car à travers cette faille se déversera un flot de ténèbres qui engloutira les cités des hommes sous la corruption des abysses. Et personne ne s’opposera à cette vile marée, car les armées de toutes les nations seront brisées par la force des titans qui domineront le monde.



Extrait du Livre de Cthulax.
 
Au-delà du voile de notre propre univers, s’étend une myriade de dimensions grouillantes de menaces inconnues. Depuis des éons, les pratiquants des arts occultes ont osé élimer ce voile qui sépare notre monde d’un véritable royaume de ténèbres dans le dessein de contempler les horreurs anciennes qui y rôdent. De temps en temps, ces horreurs se glissent dans la faille ainsi pratiquée.
Nul ne sait si les sectateurs qui ont invoqué les Seigneurs de Cthul dans notre monde l’ont fait de manière accidentelle ou intentionnelle. Le Grand Cthugrosh a dévoré ses humains stupides à l’instant même où il a émergé des abysses, et peut-être que ce fut en cela son seul acte miséricordieux. Suivi d’une légion de monstres et de rejetons cauchemardesques, Cthugrosh s’est immédiatement empressé de répandre sa corruption de par le monde. Là où les Cthuliens passent, la terre noircit, la végétation se flétrit, et les hommes s’inclinent dans une abjecte adoration face à la puissance mystique de ces demi-dieux. Ceux qui résistent sont transformés en parodies hideuses de leur ancienne formes, condamnés à souffrir pour le restant de leurs jours, esclaves de ses êtres insatiables.
Les théologiens de toutes les fois s’accordent sur ce point : les Seigneurs de Cthul sont les bêtes de l’Apocalypse, celles qui annoncent la Fin des Temps. Tous ceux qui ont vu ces abominations d’un autre monde savent que les Cthuliens sont des êtres bien plus anciens que n’importe quel texte sacrés écrits de main d’homme et que la fin des temps n’est peut-être pas pour tout de suite…


Les figurines








Syndicat de l’Eclipse/Shadow Sun Syndicate

Background


Nimbé d’un épais mystère, le mystérieux cartel criminel connu sous le nom de Syndicat de l’Eclipse prétend que sa mission est de préserver l’humanité et la civilisation, bien que les moyens déployés dans ce but le soient parfois au détriment des dites notions.



Toujours est-il que les observateurs ont souvent des difficultés à cerner les intérêts du Syndicat, car il s’en prend aux services d’ordre et aux agences militaires aussi fréquemment qu’aux menaces cosmiques ou inter-dimensionnelles. Bien qu’il soit suspecté de manipuler les marchés mondiaux et d’inhiber les avancées technologiques dans un certain nombre de secteurs, les actions philanthropiques et les actes héroïques de l’organisation semblent éclipser ses agissements les plus contestables. Mais là où le Syndicat de l’Eclipse affirme qu’il œuvre de manière concerté pour maintenir l’équilibre des forces sur le plan mondial, ses détracteurs clament qu’il tente en réalité d’en prendre le contrôle.
Le Syndicat de l’Eclipse est une organisation privée bien établie basée au Japon et dédiée à l’acquisition de toutes les technologies fruits des recherches avancées. Certains dépeignent le groupe comme le plus important reliquaire technologique au monde, et leurs actions montrent que ses représentants useront de n’importe quel moyen pour en acquérir davantage. Guidé par la géniale Dr Arisu Kaneko, la Syndicat de l’Eclipse a pris une avance de plusieurs décennies sur n’importe quel autre consertium dans le domaine de la biotechnologie et de la nanotechnologie.
Les Zors, des guerriers ninjas biologiquement et cybernétiquement améliorés, font partie des chefs d’œuvre du Dr Kaneko. Chacune de ses armures de haute-technologie contient un humain transformé en arme de guerre par l’application d’une science incroyablement avancée. Ils peuvent passer à volonté d’une taille normale à celle d’un guerrier de soixante mètres déchainant une combinaison destructrice d’arts martiaux et d’armes énergétiques. Un large arsenal de véhicules avancés soutient les Zors, de même qu’une armée de guerriers ninjas faisant environ la moitié de leur taille.
Malgré le fait que leur méthode demeure imprévisibles, le Syndicat de l’Eclipse a, pour le moment, su gagner le cœur d’innombrables personnes tout autour du globe, qui considèrent ces guerriers géants comme des chevaliers de l’ombre prêts à en découdre avec les créatures qui menacent la planète et non comme des crapules. Mais seul le temps dira si l’organisation ne suit pas un dessein bien moins altruiste…

Les figurines







Envahisseurs/Martian Menace

Background

Depuis que l'humanité est en mesure de contempler les cieux, de discrets observateurs extraterrestres n'ont cessé de l'épier. La Terre s'est avérée un terrain d'étude de prédilection au cours des siècles passés pour les habitants de sa plus proche voisine, Mars.



Cette planète, dont les ressources naturelles sont depuis longtemps épuisées, n'est plus qu'un désert stérile de sable écarlate, et elle n'est plus en mesure de fournir aux espèces martiennes leurs moyens de subsistance. Les Martiens, qui ont pris conscience un peu tard des conséquences induites par leur mode de vie, ont alors commencé à prospecter au-delà de leur monde natal en quête de ressources. La Terre apparut dès lors  comme le choix le plus en raison de sa proximité avec Mars.

Les Martiens disposent d'une technologie et de techniques de voyages spatiaux que l'humanité ne découvrira pas avant plusieurs générations, mais les moyens nécessaires à une invasion à grande échelle d'une planète voisine leur firent défaut alors qu'une catastrophe naturelle d'une ampleur apocalyptique s'abattit sur eux. La famine préleva un lourd tribut sur la population martienne, ce qui ralentit les industries et contribua a clairsemer les rangs de leurs armées. La migration de leur espèce allait donc demander beaucoup de patience et de planification.

La grande majorité des Martiens survivants dut être placée en animation suspendue pendant que les scientifiques et les ingénieurs mettaient au point une flotte de vaisseaux spatiaux et de véhicules capables de conquérir la Terre. Des équipes de reconnaissance furent envoyées simultanément pour observer la Terre, et des collecteurs récoltèrent discrètement des ressources dans les entrailles de notre planète afin de les ramener sur Mars pour soutenir l'effort de guerre. Malheureusement, le temps joua contre leurs desseins ,car la technologie humaine progressa bien plus vite qu'ils ne l'auraient cru possible. Des décades s'écoulèrent entre les avancées sporadiques de la capacité militaire martienne tandis que, chaque année, le pouvoir des humains croissait.

Les Martiens ne purent plus se dissimuler après l'incident de Roswell en 1947. Dans une tentative visant à contrôler les progrès de l'homme et à obtenir des renseignements, ils prirent contact avec les gouvernements des nations dominantes du monde, en leur offrant d'échanger de la technologie contre des ressources. Ils purent ainsi orienter les progrès technologique de l'humanité dans une direction qui garantirait finalement une certaine vulnérabilité. Ces relations plus ouvertes envoyèrent toujours plus de ressources vers Mars, où la productivité s'accéléra sensiblement. Peu de temps après la fin du vingtième siècle, les Martiens firent sortir leurs soldats de leurs stases, ils firent leurs adieux à leur monde natal une bonne fois, puis ils mobilisèrent leurs flottes.

L'invasion de la Terre avait commencé.

Les figurines










« Modifié: 19 août 2008 à 14:03:03 par CCCP »