Auteur Sujet: [aérographe] dépanner son compresseur RM 3500  (Lu 4729 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne celtikiller

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1301
  • A l'aise BREEIIIIZHH !!!!
    • Voir le profil
    • Le Grenier Des Légendes
    • E-mail
[aérographe] dépanner son compresseur RM 3500
« le: 09 mai 2016 à 11:35:46 »
Alors déjà, bienvenue à tous !

Surtout à ceux qui ont vécu la même galère que moi hier... Bienvenue à toi, surtout à toi, prépare toi, tu vas en chi.r mais ça va fonctionner !

Alors, je m'adresse surtout aux (heureux) possesseurs de la gamme RM, le RM3500 pour ma part :



C'est un matos très répendu, j'en ai moi-même fait la promo dans mon club et sur différents forum. Bon rapport qualité/prix je dirais.
Mais pour la 2ème fois je constate cette panne, et vu comment le basard est monté, je suppose que je ne suis pas le seul ...
Les 2 fois, cela s'est produit sur un compresseur âgé de 3ans avec une utilisation régulière et parfois (enfin, 1 à 2 fois par semaine) poussée (5-6h en continu, même si avec la cuve il fait des pauses).

Donc, à un moment, un bruit sec, et ensuite presque plus rien. En tout cas, vous entendez que le piston ne pompe plus, mais vous entendez quand même un petit ronronnement.
C'est le moteur qui tourne à vide, votre piston s'est décroché...

Ô rage, Ô désespoir, un compresseur à 200€, plus de garantie, pas les sous (et pas l'envie d'en racheter), il faut vous relever les manches et sortir la caisse à out'ss...

Alors, au cas où vous ayez oublié de le faire, débranchez le compresseur...

Comme pour un gâteau, les ingrédients :
un kit de clé allen (ou la bonne taille si vous êtes chanceux et que vous gardez ces petits machins quand vous achetez un meuble) un bon kit de tournevis classique et un kit de tournevis d’électricien, du solvant (acétone) et du dégraissant (alcool 90, essence F) ainsi qu'une bonne colle, la meilleure que vous ayez, à séchage NON RAPIDE (Araldite bi-composant pour moi). Et un chiffon, une binouze (pour se donner du courage), une pince, un outil pointu (pic à glace, cure-buse, pointe carrée... ou un grand clou) et de la patience...


Oui, car ce qui pourrait être simple, est in fine assez pénible...



On commence par démonter le cache noir de la chambre où se trouve le piston sec. On voit vite ce qui cloche, la demi-bielle n'est plus vissée (déjà ça c'est une idée à la c.n, visser un truc qui tourne sans méplat ou vis de sérrage latéral) à l'arbre de transmission.



Petite vue du pas de vis, On dévisse aussi la tête de la pompe, on met de côté la membrane (carré noir et plat) . A priori, opération simple, revisser la bielle, vérifier le piston, et roule ma poule. Attention au clip noir sur le roulement qui relie la bielle au piston.... Faut pas le paumer, ni le décrocher si vous pouvez...



Le piston, impeccable, pas d'usure, il coulisse bien. RAS.




C'est la où ça se complique. Dans la bielle, au niveau de pas de vis, vous remarquerez une résine/colle verte. C'est du frein-filet, une résine de plus ou moins bonne qualité qui empêche la vis de s'en aller (en tout cas, normalement). Il va donc vous falloir user de l'acétone et de la pointe pour curer toute trace de colle du pas de vis.
C'est bon ? Alors plus simple est fait....   



Maintenant, même chose mais sur la vis de l'arbre de transmission. Et là, mesdames et messieurs, l'arbre tourne dans le vide ! Aucun méplat ou autre idée ingénieuse vous permettant de bloquer la rotation avec une clé plate ou autre. Et impossible de passer une pince digne de ce nom par la chambre...
 1H plus tard après avoir essayé en vain de curer la vis à l'acétone en bloquant l'arbre avec des élastiques et autres idées (ingénieuses à la noix), je me décide à démonter la bestiole pour caler l'arbre et nettoyer correctement cette m.rde.

Visite dans le ventre de la bête.



Démontez les fixations de cuve (il y à un écrou, prenez la pince ou une clé).



Avec la pince, dévissez le tuyau qui relie le compresseur à la cuve.



Puis, dévissez le cache arrière, côté alimentation (avec l’interrupteur). Ci-dessus vous voyez le tuyau qui relie la chambre de compression à la cuve avant son démontage complet, démontage complet non obligatoire mais conseillé pour pas tordre le tuyau en métal avec un mouvement malheureux...
Vous accédez aux 4 vis (laiton et bleu) qui maintiennent la coque du compresseur.
Séparez les 2 parties de la coque. vous vous retrouvez avec le moteur, les bobines en cuivre ( là, j'avais plus de main dispo pour faire le paparazzi) et l'arbre. Serrez l'arbes à la pince, et nettoyez le l'embout/ vis.

Ce serait évidemment super simple de visser à fond la bielle puis de tout remonter, que nenni mon brave impossible de remettre la coque avec la bielle vissée.

Il va donc falloir revisser la bielle sur l'axe tournant du moteur. Donc tourner une pièce sur un axe qui tourne. Drôle non ?
D'où l'idée de BIEN enlever la résine pour limiter le frotement. Pensez à dégraisser tout ça à l'essence F ou à l'alcool pour la suite.

Peut être que quelqu'un aura eu une meilleure idée que moi, mais tout ce que j'ai trouvé pour bloquer l'arbre une fois la coque remontée, c'est de lui appuyer sur le fion avec mon doigt (allez-y, lâchez vous c'est la pause humour e l'opération)

Le fion est là (il s'appelle BIDA dans la langue du fabriquant ^^) :



C'est le rond au milieu, pour changer.

Alors, pourquoi la colle dans les ingrédients. Après tout, ça devrait tenir tout seul. Que nenni mon brave ! Le moteur tourne dans le sens du ..... du   ..... DEVISSAGE ! Eh ouais, trop fort non ? Sans frein filet/colle extra forte et durable, votre bielle va se faire la malle en 1minute (testé ce jour là, ça fait une sacré fausse joie une fois le tout remonté...  :-\) .

Mettez votre colle/résine/epoxyde/frein-filet dans le pas de vis de la demi-bielle, et vissez au maximum. Pas de colle instantanée genre cyano, elle sèche trop vite et bloquerait le vissage en plein milieu car celui-ci se fait lentement....

Sachez que cette opération est plus simple si vous désolidarisez le piston de la demi-bielle ! En contre-partie, c'est ensuite assez compliqué à remettre une fois la bielle fixée (peu d'espace pour manœuvrer et bloquer la vis de serrage, j'ai utilisé juste une tête de tournevis d’électricien avec une pince...) . A vous de voir quelle galère vous préférez...

Laissez sécher, remontez le tout (attention à la prise de terre côté alimentation) et c'est reparti !
Voilà, voilà, prenez votre temps, et bon courage.

La prochaine fois que ça lâché, je teste l'inversion des pôles en sortie de transfo, pour que ça tourne dans le sens de VISSAGE.

Kenavo !


« Modifié: 15 novembre 2016 à 14:15:47 par celtikiller »

Hors ligne Lucius Forge

  • Héros
  • ********
  • Messages: 3029
  • Troll Khardique
    • Voir le profil
    • Lucius Forge
Re : [aérographe] dépanner son compresseur
« Réponse #1 le: 09 mai 2016 à 11:53:06 »
Purée je ne me sentirai pas capable de faire ça :o

Hors ligne celtikiller

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1301
  • A l'aise BREEIIIIZHH !!!!
    • Voir le profil
    • Le Grenier Des Légendes
    • E-mail
Re : [aérographe] dépanner son compresseur
« Réponse #2 le: 09 mai 2016 à 12:02:14 »
Je venais d'attaquer mon Kovnik, j'ai plus de budget figouze vu qu'il y à la Mk3 à mettre de côté, donc pas le choix ^^ Et je suis comptable moi, j'ai jamais fais de mécanique de ma vie (donc c'est à la portée de nos gros doigts) ^^

Quand y a pas l'choix ...

Hors ligne Lucius Forge

  • Héros
  • ********
  • Messages: 3029
  • Troll Khardique
    • Voir le profil
    • Lucius Forge
Re : [aérographe] dépanner son compresseur
« Réponse #3 le: 09 mai 2016 à 12:14:14 »
En tout cas c'est super d'avoir partagé ça. Si jamais ça arrive, au lieu de balancer le compresseur, je pourrai tenter le sauvetage ultime de la dernière chance. T'as pas envie de faire des vidéos sur Youtube par hasard ?

Hors ligne celtikiller

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1301
  • A l'aise BREEIIIIZHH !!!!
    • Voir le profil
    • Le Grenier Des Légendes
    • E-mail
Re : [aérographe] dépanner son compresseur
« Réponse #4 le: 09 mai 2016 à 12:30:32 »
J'ai tellement galéré, si ça peut profiter aux autres ;D

Arf, pourquoi pas, mais j'ai pas de matériel vidéo...

Et puis, c'est pas évident de faire les 2 en même temps, où alors il faut le trépied... Et ça prends du temps sur la peinture...

Et pus je compte pas le démonter de sitôt ^^ 3h hier alors qu'il faisait beau, rageant  :o

Hors ligne Lucius Forge

  • Héros
  • ********
  • Messages: 3029
  • Troll Khardique
    • Voir le profil
    • Lucius Forge
Re : [aérographe] dépanner son compresseur
« Réponse #5 le: 09 mai 2016 à 12:32:20 »
Pour les vidéos je pensais en général, pas que sur ce sujet :) Si un jour tu veux te lancer demande, on t'aidera :)

Hors ligne celtikiller

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1301
  • A l'aise BREEIIIIZHH !!!!
    • Voir le profil
    • Le Grenier Des Légendes
    • E-mail
Re : [aérographe] dépanner son compresseur
« Réponse #6 le: 09 mai 2016 à 12:51:33 »
Avec plaisir  ;D

Hors ligne celtikiller

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1301
  • A l'aise BREEIIIIZHH !!!!
    • Voir le profil
    • Le Grenier Des Légendes
    • E-mail
Re : [aérographe] dépanner son compresseur
« Réponse #7 le: 02 juin 2016 à 09:22:04 »
Dans la série des tutos GéDéLeux, voici le dernier né sur comment bien démarrer et entretenir son aéro !  ;D

http://www.grenierdeslegendes.info/2016/06/01/le-pshiiitage-pour-les-nuls-volume-1-choisir-et-nettoyer-la-bete/

A bientôt pour la suite  ;)


En ligne Titi

  • [BGT] Modérateur Global
  • Immortel
  • ********
  • Messages: 10932
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : [aérographe] dépanner son compresseur
« Réponse #8 le: 02 juin 2016 à 19:48:02 »
Merci pour ce travail de rédaction ! :)
"Mes très chers frères, mes très chères sœurs, je suis venu vous apporter la seule vraie parole divine : FAUT QU' CA CRAAAAME !!!"

Hors ligne wingman13

  • Apprenti
  • ***
  • Messages: 74
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : [aérographe] dépanner son compresseur
« Réponse #9 le: 05 juin 2016 à 13:34:59 »
Sujet très sympas qui  peut sauver 200 roros merci!

J'ai eu moi aussi un petit soucis avec ce compresseur au tout début, j'avais mal barncher le tuyau d'air, petite fuite du coup il tournait en continue et donc surchauffe :/
Le piston qui s'est dilaté est venu se coller sur la partie de la chambre ... moteur qui force mais rien ne bouge ...
Comme celtikiller ouverture de la bête sans savoir dans quoi je me lance, identification des problèmes et poncage léger du piston pour plus que ça frotte a la toile émeri! Puis on bouche la fuite et c'est reparti!

Faut pas avoir peur de mettre les mains dedans c'est quand meme assez simple d'entretient ou de repérage comme appareil.

Hors ligne celtikiller

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1301
  • A l'aise BREEIIIIZHH !!!!
    • Voir le profil
    • Le Grenier Des Légendes
    • E-mail
Re : [aérographe] dépanner son compresseur RM 3500
« Réponse #10 le: 15 novembre 2016 à 14:18:32 »
Bonjour à tous !

Des nouvelles, au bout de 6-7 mois la réparation à lâché ...
Bon, ça m'a sauvé la vie sur le coup et depuis j'ai mis un peu de côté + 13ème mois pour investir dans un truc plus costaud...

En complément, un copain à percé la demie bielle et l'arbre pour y insérer une vis/tige enduite d'araldite pour bloquer le mouvement de rotation, c'est long faut du matos mais ça doit être plus solide, je vais réparer mon RM de cette façon vers noël pour en avoir un de secours au club, je vous dirai quoi ;)