Auteur Sujet: Nq 4 - Les Rencontres de Pendrake  (Lu 160 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne elric

  • [BGT] Animateur
  • Brave
  • ********
  • Messages: 1408
    • Voir le profil
Nq 4 - Les Rencontres de Pendrake
« le: 29 mai 2020 à 21:52:35 »
LES RENCONTRES DE PENDRAKE

Par Viktor Pendrake (Transcrit par Doug Seacat)

LA MORT DANS LES MARCHES, 2ème PARTIE

Quelle que soit la bonne fortune que j’ai reçue à la naissance, elle a pris fin telle les derniers grains de sable percolant à travers un sablier. Si jamais ce journal voyait la lumière de la civilisation, que celui-ci soit un avertissement pour ceux qui viendront après moi. Ne prenez pas le risque de suivre une armée étrangère et hostile au fin fond d’un territoire inexploré – en particulier, n’essayez jamais seul.

   Avant d’arriver à cette conclusion logique, j’ai quitté le village trollkin où Quimut se remettait de sa blessure infligée par les cyclopes. – je me suis enfui sans lui parler. Je me suis dirigé vers le sud-est, au-delà du Château des Clés et j’ai retrouvé les traces. Le soleil était impitoyable alors j’ai limité mon voyage au crépuscule et à la nuit, cherchant l’abri qui me permettrait de dormir tout la journée. Le temps était exceptionnellement cale, laissant les traces intactes.

   Alors que j’escaladais une colline escarpée, j’ai soudainement rencontré un soldat solitaire sur mon chemin. Je luttais face à cent, un tissu enroulé autour de mon visage, ne regardant que quelques mètres devant moi et marchant presque sur ses pieds avant que je ne remarque ses étranges bottes en cuir et ses jambières en acier ornés. En levant les yeux, j’ai ressenti un frisson d’étonnement de voir un unique guerrier skorne se tenant à une dizaine de verges de moi au sommet d’une colline. Nos yeux se croisèrent et sa bouche cruelle s’élargit d’un regard moqueur.

   Sans même mettre souvenu de les avoir dégainées, mes lames étaient dans mes mains. J’aurais dû tirer mon arc à la place ou battre en retraite, mais mon esprit se rappelait de l’invasion de Corvis, les nombreux innocents massacrés dans leur sillage. Je me suis souvenu du visage angoissé du bon Père Pandore Dumas qui me racontait l’histoire de sa torture aux mains des skorne. Je n’avais pas réalisé à quel point la colère patientait submergée dans les profondeurs de mon esprit jusqu’à ce que je voie ce sourire moqueur. J’ai avancé avec mes épées dénudées, irrationnellement emporté par la violence.

   Il n’avait tiré aucune de ses propres lames, même si j’en remarquais deux gainées à sa taille, chaque poignée et pommeau brillant dans le soleil couchant. J’ai compris pourquoi dans l’instant qui suivi, alors qu’une énorme ombre se projetait derrière lui. Une créature géante s’avança au sommet de la colline pour s’occuper de moi.

   Il n’y avait pas d’autres mots que « titan » pour capturer le sens de la masse et de la puissance alors que je regardais cette créature et que je voyais ses yeux injectés de sang se concentrer sur moi. Je n’ai pas eu le luxe de pouvoir consigner mes impressions, mais j’ai depuis examiné chaque souvenir de cette courte rencontre avec des détails atroces. Cette énorme monstruosité bipède ouvrit sa gueule béante entre ses défenses à pointe métallique pour émettre un bruit assourdissant, puis s’est mise en branle. J’ai essayé de m’écarter de son chemin, mais elle était trop rapide et trop proche.

   J’ai vu avec étonnement qu’il s’agissait d’une créature à six membres – ayant quatre bras dont la plus grande paire se terminait chacun par trois doigts, suffisante pour serrer comme des bandes de fer. La grande créature à la peau épaisse et grise-bleue semblait, au moins superficiellement, semblable au Kaelram que j’avais observé dans les franges nord du Protectorat. Ses ongles kératinisés et ses pattes épaisses était également similaire, ce qui me fait croire qu’il doit s’agir d’un type de pachyderme particulièrement intelligent et peut-être même utilisant des outils. Il portait des plaques d’armure sur ses avant-bras, chacune mortellement cloutées ; celles-ci auraient pu m’empaler sans grand effort, mais il avait choisi de me saisir à la place. Avant que je ne puisse m’étonner de cette petite miséricorde, ses bras inférieurs m’attrapèrent et me firent voler à travers la dune et sur un rocher voisin.

   Je me suis réveillé un peu plus tard pour me retrouver en cage et blessé – toussant du sang et ma poitrine enflammées par des côtes cassées. J’ai eu l’occasion de mieux observer les titans alors que nous nous rendions dans un camp d’armée skorne à proximité. J’ai eu la liberté de faire des croquis et d’écrire dans mon journal, tout en essayant d’ignorer la douleur. Je ne sais pas quel destin m’attend ; peut-être que les skorne considèrent les humains comme un mets délicieux. J’ai observé une ombre derrière cortège et je me demande su Quimut a réussi à me retrouver. J’ai l’intention d’abandonner ces pages pour qu’il les retrouve et j’espère qu’il se rendra dans l’ouest et qu’il m’oubliera. Je ne veux pas que sa mort soit sur mes mains. Je crains que mes expéditions n’aient connu une fin prématurée, et j’espère que la postérité sera bienveillante envers mon héritage.
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • [BGT] Animateur
  • Brave
  • ********
  • Messages: 1408
    • Voir le profil
Re : Nq 4 - Les Rencontres de Pendrake
« Réponse #1 le: 29 mai 2020 à 21:54:56 »
Texte en entier.

Bonne lecture  :)
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne Titi

  • [BGT] Modérateur Global
  • Immortel
  • ********
  • Messages: 12026
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Nq 4 - Les Rencontres de Pendrake
« Réponse #2 le: 29 mai 2020 à 22:38:12 »
Merci ! :)
"De retour en Cygnar !!! Ouais, bon, uniquement parce qu'on a des nouveaux trucs..."