Auteur Sujet: Nq 62 - GKF - Zaal  (Lu 1293 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1313
    • Voir le profil
Nq 62 - GKF - Zaal
« le: 15 juin 2018 à 17:07:19 »
Les DOSSIERS de Gavyn Kyle

ZAAL

par William Shick

Bien que je me sente capable d’anticiper les désirs et les besoins de mes clients, j’ai été déconcerté par votre demande la plus récente. Il n’était guère surprenant que vous veniez à moi – qui d’autre pourrait avoir les ressources ou les contacts pour espérer même pouvoir percer l’immense voile de mystère entourant les skorne? Ce qui était plus surprenant, ce que vous en sauriez assez pour poser les questions en premier lieu, étant donné la nature la plus impénétrable de cette race aux étrangers. Acquérir des informations significatives et pertinentes sur leur société intérieure est une tâche très difficile, et cela représente un risque non négligeable pour la survie de l’individu sans compter une agonie intolérable et une mort inévitable de la part de ses soi-disant doloristes.

Heureusement, au fil des années, j’ai entretenu des relations avec le célèbre professeur de zoologie extraordinaire de l’Université de Corvis, le Professeur Viktor Pendrake, l’expert humain le plus éminent concernant les skorne. Son expertise a été obtenue en des circonstances très inhabituelles. Il a été capturé par les skornes et est devenu un «invité» du roi déchu Vinter Raelthorne IV lorsque cet individu régnait sur l’ensemble de l’Empire Skorne. La réputation de Pendrake était telle que Vinter s’est apparemment tourné vers lui pour la tâche singulière de rapporter la grandeur du Conquérant dans l’Immoren oriental. Vinter avait l’intention de l’utiliser comme propagande avant son retour triomphal à l’ouest, à l’avant d’une massive armée skorne.

Malgré toute sa morale et son éthique, le bon professeur demeure un universitaire, et à ce titre, il est plus que désireux de transmettre ses connaissances lorsqu’il reçoit la motivation appropriée – dans ce cas, une importante subvention pour financer sa prochaine grande expédition, dont j’ai inclus dans le montant total en plus de mes honoraires habituels que vous trouverez ci-joint à ce document. Je pense que vous constaterez qu’il s’agit d’une somme modeste en échange de l’expertise de Pendrake. Mais en conséquence, ce dossier est atypique – presque toutes les informations contenues dans ce dossier proviennent d’une unique source, bien que très bien placée, bien informée et méticuleuse. Bien qu’il reste des lacunes dans notre connaissance du Suprême Aptimus Zaal, je crois qu’il s’agit de faits qu’aucun humain ne peut actuellement atteindre.

— GK



Pour vraiment comprendre la place de Zaal au sein de l’Empire Skorne, il est essentiel de comprendre en premier la place des laudateurs [extollers] au sein de leur système rigide de castes. Étant une race guerrière, les guerriers sont au sommet de leur hiérarchie, toutes les autres castes étant inféodées et jugées inférieures. En gardant cela à l’esprit, il m’a semblé étrange qu’une personne comme Zaal puisse exiger un haut niveau de respect et d’autorité.

Comme je l’ai découvert au cours de ma correspondance avec Pendrake, les laudateurs [extollers] ont mis à profit leurs compétences mystiques uniques pour obtenir une considérable influence.

— GK

LIGNE TEMPORELLE DE ZAAL

Vers 430 AR. –.Zaal est né au sein de la Maison Kerash dans la ville de Kaleed.

v. 450 AR – Zaal passe l’épreuve de laudateur en remplaçant son propre œil par un oculus de cristal.

v. 500 AR – Zaal est promu Aptimus en Chef.

v. 480–540 AR – Une période de conflit à Kaleed durant laquelle la Maison Kerash subit des luttes intermittentes avec de nombreux rivaux. Zaal est crédité d’avoir redressé la fortune de sa maison et restauré sa stature grâce à son affinité avec mes ancêtres de la maison.

v. 540 AR – Zaal devient l’Aptimus Suprême de la Maison Kerash.

v. 550–590 AR – Les rumeurs de mauvais traitement des ancêtres exaltés par les laudateurs de Maison Kerash semblent provenir de cette période, peut-être à la suite des recherches de Zaal.

594 AR – Vinter Raelthorne IV arrive aux abords des terres colonisées par les skorne. Il commence à systématiquement conquérir village après village skorne, les incluant à son armée. C’est ce qu’on appellera plus tard la Première Guerre de Colonisation.

596 AR – Zaal est envoyé à Halaak par son dominar pour enquêter sur l’étranger ayant fait fléchir tant de maisons skorne à sa volonté.

597 AR – Zaal promet son soutien à Vinter et l’aide dans sa lutte contre la Domina Makeda et la Maison Balaash.

600 AR – Sur l’autorité de Vinter, les laudateurs sont organisés par Zaal en une seule hiérarchie unifiée dans le cadre de réformes radicales pour forger les skorne en un véritable empire. Zaal est nommé Aptimus Suprême sur l’ensemble de la caste des laudateurs.

603 AR – L’Archdomina Makeda choisit de se tenir aux côtés de Zaal contre les maisons rebelles skorne cherchant à renverser Vinter et à éliminer le gouvernement centralisé. Ces forces résistent  jusqu'au retour de Vinter pour mener la Seconde Guerre d’Unification.

605 AR – La Seconde Guerre de Colonisation prend fin. Zaal convainc Vinter de créer un dépôt central de pierres sacrées pour collecter et stocker la majorité des pierres sacrées des maisons rebelles. Cela donne à Zaal le contrôle sur un nombre sans précédent d’exaltés et de compagnons vénérés collectés dans tout l’empire.

606 AR – L’Armée de l’Extrême Occident sous l’Archdomina Makeda débute une nouvelle guerre sur les frontières orientales du Cygnar. Le Suprême Aptimus Zaal s’installe dans la Forteresse sur l’Abîme.

607 AR – Zaal quitte la Forteresse sur l’Abîme pour rejoindre à l’armée à l’ouest, prenant poste à la Forteresse Klokhor, récemment construite près du Château des Clés.

608 AR – Selon la rumeur, Zaal fait partie d’une vaste cohorte de skorne marchant vers le nord en direction de l’Ios. Ces rapports et son statut actuel ne sont pas confirmés.

Au cours de mon séjour parmi les skorne, j’ai découvert que même une société aussi intransigeante que la leur semble posséder une hiérarchie sociale avec un degré de complexité surprenant. Alors qu’à première vue, la caste des guerriers est à la tête de la culture, les membres de plusieurs castes «inférieures» exercent une considérable influence, au premier rang desquels les laudateurs. On pourrait soutenir que les laudateurs détiennent en fait le pouvoir le plus crucial de l’empire: celui de l’exaltation. C’est ainsi qu’il décrit un état spécial que seule une minorité de skorne peuvent espérer atteindre à la mort.

Contrairement à la plupart des autres races peuplant l’Immoren, les skorne ne s’attendent pas à une vie positive après la mort. En effet, leur religion est assez aberrante en ce sens que les skorne ne vénèrent aucun dieu. On ne sait pas s’ils ont déjà eu telle religion ou ont jamais admis un créateur. Si de telles croyances ont jamais existé parmi eux, elles ont été abandonnées bien avant que les skorne n’ait développé l’écriture. Bien qu’ils n’admettent aucune divinité au-dessus d’eux, les skorne reconnaissent l’âme, plus souvent décrite comme «essence» ou «essence spirituelle» d’une personne. Les skorne que croient que cette essence chute dans le Néant après la mort, un sombre lieu de tourment éternel.

Il est difficile de concevoir comment la civilisation humaine aurait pu évoluer sous des croyances aussi sombres. Si l’humanité apprenait soudainement qu’il n’y avait pas de royaume de Morrow ou de Menoth ou même de Thamar pour nous abriter des sauvages d’Urcaen, ceux qui approchent de la fin de leurs jours connaîtraient-ils une panique et un désespoir accablante? Qu’est que l’anticipation d’un tourment éternel ferait à la société? Peut-être que certains des aspects les plus étranges de la culture skorne sont une conséquence de cet état d’appréhension existentielle.

Malgré ce triste sort, les skorne ont trouvé un moyen pour que quelques individus puissent échapper au Néant. Cette tradition mystique skorne est une pratique appelée mortitheurgie s’enracinant dans la compréhension des pouvoirs de la douleur, des blessures et de la mort. Un duo d’anciens mystiques, deux de leurs plus vénérés ancêtres, Ishoul et Kaleed, ont découvert un moyen, par mortitheurgie, de lier l’âme d’un skorne, récemment décédée, dans un cristal spécialement préparé, appelé pierre sacrée. Par cette méthode, l’âme peut demeurer sur Caen, préservée tel un insecte dans l’ambre.

Ce processus, connu sous le nom d’exaltation, est la responsabilité première des laudateurs. Les laudateurs ne contrôlent non seulement les techniques par lesquelles une âme skorne peut être préservée après la mort, mais ils contrôlent aussi les méthodes de communications avec ces esprits ancestraux. Oui, les âmes apparemment exaltées conservent leur conscience et peuvent être impliquée dans des conversations limitées. Cela ne peut se faire sans l’aide d’un laudateur, ce qui renforce leur importance pour la société skorne.

En l’absence de dieux, les skorne vénèrent leurs ancêtres exaltés et leur attribuent une sagesse et une perspicacité spéciales. On pourrait dire que la religion skorne est une forme particulièrement compliquée et intense de culte des ancêtres. Puisqu’ils peuvent littéralement parler aux ancêtres, ces personnages sont souvent consultés au sujet de décisions importantes. Les skorne croient que leurs morts exaltés se souviennent non seulement du passé, mais qu’ils peuvent parfois voir l’avenir. Je n’ai aucun moyen d’évaluer la véracité de telles affirmations, mais de nombreux skorne très instruits estiment que c’est vrai, un simple fait de la vie. Notamment les ancêtres transmettent parfois des prophéties énigmatiques, pas si différentes des instructions mystiques similaires offertes en occident par des dieux comme Menoth ou Morrow.

Les cristaux requis par l’exaltation sont disponibles en quantités limitées et nécessitent un art et des rituels considérables pour être en transformés en pierres sacrées. Il est donc de la responsabilité des laudateurs de veiller à ce que seul le skorne le plus digne, choisi presque exclusivement dans la caste des guerriers, soit exaltés*. Il semble que cette exclusivité est plus une question de statut que de ressources limitées. L’état d’exaltation est si vénéré que les skorne considéreraient comme un blasphème de permettre aux personnes de moindre stature d’exalter, quel que soit le nombre de pierres sacrées disponibles. La façon dont une personne est jugée digne est liée à une philosophie guerrière appelée hoksune, se rapportant à la bravoure au combat et une volonté d’accepter la mort avant la défaire. Le fait que peu de gens semblent se qualifier pour ce processus à, intrinsèquement augmenté sa valeur apparente, et par association, l’importance des laudateurs.

Tout cela signifie que, si la caste des guerriers est responsable, ils doivent être prudents au près des laudateurs, de peur qu’ils ne soient jugés indignés par un laudateur qu’il aurait offensé. Le rôle du laudateur au sein de la société skorne est très semblable à celui des prêtres de l’occident. Les plus intelligents, parmi les laudateurs, apprennent rapidement à utiliser cette influence à leur avantage.

* Dans la bataille, certains guerriers skorne sont également sauvés du Vide par l’intervention de gardiens ancestraux (dont je parlerai sous peu). S’ils n’ont pas déjà approuvé pour l’exaltation par les laudateurs, ces soldats sont considérés comme des «compagnons vénérés», une catégorie inférieure. La distinction entre un compagnon vénéré et un véritable exalté semble surtout sémantique et une question de statut. Je connais un vieux skorne particulièrement remarquable ayant été autorisé à exalter malgré le fait qu’il n’appartenait pas à la caste des guerriers: Kexorus, crédité de l’invention de l’écriture. Bien que j’ai été heureux de découvrir qu’au minimum un érudit ait acquit ce statut, c’est un triste constat pour la culture skorne qu’il ait fallu un accomplissement monumental pour obtenir une telle exemption. De nombreux esprits brillant parmi les skorne ont été perdus au cours des siècles, tandis qu’en tant que société, ils conservent et consultent leurs plus impitoyables seigneurs de guerre. C’est une situation déconcertante.


Aussi utile que cette description générale puisse avoir été, j’ai également pressé Pendrake pour plus d’informations sur Zaal spécifiquement. J’ai rapidement découvert que pour de son autorité et de sa position, sa réputation est loin d’être celle d’un parangon.

—GK


Un des avantages de ma position en tant qu’«invité» de Vinter était que les autres skorne me considérait comme un animal de compagnie exotique, l’équivalent d’un paria. Un esclave précédemment capturé m’ayant servi de traducteur m’accompagnait, bien que j’aie rapidement appris à couramment parler la langue des skorne. En conservant le traducteur, nombres des skorne que j’ai rencontré pensaient que j’étais incapable de comprendre leur langue. Jouer l’ignorant à souvent fonctionné à mon avantage.

Bien que je n’ai jamais rencontré l’aptimus suprême en personne, j’ai été capable de recueillir des informations sur Zaal en posant de minutieuses questions et en écoutant les discussions des autres. Au cours de captivité, j’ai visité Halaak, la capitale des skorne, où j’ai passé un certain temps à chercher spécifiquement à comprendre la mortitheurgie et les arts des laudateurs. J’ai ouï les chuchotements d’un laudateur à un autre concernant la façon dont ils pouvaient répondre à mes questions sans attirer la colère de leurs supérieurs. Ils étaient particulièrement réticents à discuter de l’Aptimus Suprême Zaal, et les réponses qu’ils ont apportés ont été tournées pour ne trahir aucun manque de respect. Pourtant, lorsqu’ils parlaient entre eux, un tout autre individu était dévoilé.

D’après ce que j’ai pu recueillir, personne, laudateur ou autre, ne conteste la maîtrise de Zaal sur les arts des laudateurs. En effet, il semblait qu’il avait introduit plusieurs innovations au sein de sa caste ayant amélioré le processus de transfert des âmes vers les pierres sacrées, ainsi que la communication avec les antiques ancêtres intraitables.

Entre ces louanges, cependant, il y avait d’effrayantes rumeurs d’inconvenance et de recherches interdites. J’ai moi-même appris au cours de ma carrière universitaire que de nombreux chercheurs et experts dans leur domaine sont confrontés à la soif de la découverte et les limites de l’éthique et de la moralité. Aussi étrange, violent et souvent que les skorne puissent nous paraître en Occident, ils ont leur propre éthique, ainsi que du sens du sacré. Les laudateurs, plus que toute autre profession flirtent avec ce domaine. Les ancêtres sont tenus en si haute estime que la maltraitance des exaltés est une hérésie presque impensable. Pourtant, pour moi, il est clair que plusieurs d’entre eux pensaient que leur aptimus suprême était coupable d’avoir commis de telles transgressions.

D’après ce que j’ai reconstitué, Zaal aurait mené des expériences invasives sur des pierres sacrées de moindre valeur, comme celle ayant été prises dans des maisons vaincues. Les ancêtres de ces pierres pourraient ne manquer à personne si elles étaient utilisées à d’autres fin, leur perte étant facilement oubliée. J’ai cru comprendre que certains membres de caste croient que Zaal a activement détruit des pierres sacrées volées afin d’étudier les effets de leur destruction de visu. C’est une question d’une grande importance.

Alors qu’il faudrait une étude si longue que j’ai pas le temps de l’écrire ou vous de la lire, je devrais expliquer que la destruction d’une pierre sacrée aurait des répercussions terribles. Détruire l’esprit d’un irremplaçable ancêtre vénéré est la moindre de ces préoccupations. L’âme d’un exalté dont la pierre sacrée est brisée est apparemment instantanément rendue folle et se manifeste sous la forme d’une apparition fantomatique terrifiante appelée Moskova. Ces esprits haïssent les vivants et extrêmement destructrices, s’attaquant à tout ce qui les entoure, tout en étant presque impossible à détruire définitivement. Les mythes attribuent aux kovaas de terribles tempêtes, de se nourrir de la foudre et d’autres malédictions. Il y a des milliers d’années, Halaak a presque été détruite que un aptimus suprême nommé Norvaak de la Maison Bashek a lâché trois terrifiant kovaas sur la ville pour maudire ses rivaux. La simple mention d’un kovaas suffit à terrifier la plupart des laudateurs, mais on murmure que Zaal est capable de les libérer et de les contrôler. J’ai même entendu un laudateur comparer, dans sa barbe, Zaal à Norvaak.

Compte tenu de la révérence religieuse dans lequel les skorne tien l’exalté, si de telles accusations avaient été prouvés, le scandale aurait dépouillé Zaal de son titre et de sa situation – probablement de sa vie aussi. Mais une telle preuve n’a jamais été présentée. En effet, Zaal a plutôt étendu et consolidé son pouvoir sur sa caste. Il est plus craint que méprisé, ce qui a joué à son avantage.


La révélation de Pendrake concernant la réputation ambiguë de Zaal est tout à fait fascinante. Le fait qu’il ait pu acquérir une position et un pouvoir aussi considérable et pourtant considéré de façon aussi douteuse aux yeux de ses pairs indique qu’il s’agit d’une personne qui a une compréhension approfondie de la dangereuse politique politicienne.

Il semble évident que l’instant de l’ascension de Zaal n’est pas une coïncidence. Au sein de la société skorne traditionnelle, avant l’établissement de l’empire, des limites sévères auraient été imposées à quelqu’un comme Zaal. Tout ce à quoi il aurait pu espérer aurait été de diriger les laudateurs de sa maison. La venue de Vinter et les changements radicaux qu’il a imposés en s’emparant des maisons disparates et en les forgeant en un empire unifié a créé une opportunité pour ces skorne assez intelligents et assez ambitieux pour s’en emparer.

Cela nous ramène à l’ascension de Zaal, une chose que j’avais hâte de retracer. Le Professeur Pendrake en avait eu un aperçu au cours des premières années, découvrant que Zaal avait depuis longtemps démontré qu’il était capable de se rendre indispensable.

—GK


Zaal est apparemment né au sein de la Maison Kerash, située à l’intérieur de la ville de Kaleed, un centre urbain à l’est de Halaak. Je crois qu’il est né vers 430 AR, bien que la date puisse être imprécises. Je devrais noter, en disant cela, que les preuves suggèrent que les skornes sont capables de vivre plus longtemps que les êtres humains, avec une espérance théoriquement deux fois la nôtre. Pourtant, d’après ce que j’ai pu comprendre, il est très rare qu’ils vivent si longtemps, surtout ceux risquant leur vie à la guerre. Les mortithéurgistes et les laudateurs haut placés ont une plus grande probabilité de vivre jusqu’à un âge avancé. Mais je m’égare.

Bien que Kerash soit plus petite et moins célèbre que plusieurs autres villes skorne, elle se distingue par le fait qu’elle abrite une importante bibliothèque emplie de traités sur l’occulte, recueillis à grand frais et la coopération de nombreuses maisons. Cette bibliothèque est le centre d’une prospère communauté de l’occulte. En effet, l’homonyme de la ville est l’un des deux laudateurs ayant inventé l’art de l’exaltation. Selon mon «guide», Kaleda, bon nombre laudateurs et de mortitheurge les plus accomplis de l’empire proviennent de là, et puis seulement de Malphas, la première ville skorne.

Avant que les skorne ne soient unifiés sous Vinter Raelthorne IV, les laudateurs, en tant que caste n’étaient guère unis. Ses membres étaient divisés par maison, chacun s’occupant de ses ancêtres et évaluant ses guerriers éminents pour une potentielle exaltation. Des contacts périodiques et des échanges de vues entre eux avaient lieu, du moins parmi les membres des maisons n’étant pas rivales, mais on s’attendait à ce qu’un laudateur se concentre sur les membres de sa maison, aussi bien vivants que morts.

De même, le rang d’aptimus suprême était traditionnellement détenu par un nombre quelconque de laudateurs différents, chacun étant «suprême» au sein de sa maison, mais n’ayant aucune autorité sur les laudateurs extérieurs. Avec la venue de l’empire, dans le cadre d’autres efforts pour créer un gouvernement centralisé, Vinter accepta de réorganiser les laudateurs et d’établir un unique aptimus suprême à qui ils répondraient tous et qui servirait Vinter depuis la capitale, Halaak.

C’est cette transition historique qui a attiré mon attention sur Zaal. Étant donné que Vinter était un étranger et ignorant des subtilités de la religion ou de la philosophie skorne, il est peu probable qu’il effectua ce changement de sa propre initiative. En étudiant la question, il m’est devenu clair que l’idée devait provenir de Zaal, le premier laudateur à détenir cette position d’autorité suprême sur la caste.

Au moment où Vinter est arrivé parmi les skorne, Zaal détenait le rang d’aptimus suprême de sa maison depuis près de septante ans. Durant sa jeunesse, sa maison avait bénéficié d’une position de premier plan dans cette ville. Au moment où Zaal atteignit le rang de laudateur, cependant, la Maison Kerash avait plusieurs et désastreux revers, la laissant affaiblie et à la merci des attaques des nombreux rivaux.

Il semble que Zaal ait atteint son rang en grande partie grâce à la résonance qu’il avait avec les gardiens ancestraux de Kerash – d’illustres guerriers dans des corps semblables à des statues animées. D’après ce que j’ai compris, tous les exaltés ne sont pas disposés occupés ces vaisseaux et à se mouvoir à nouveau. Même parmi ceux devenant des gardiens, leurs participations à une bataille donnée n’est pas acquise. L’escompte d’une intervention ancestrale nécessite des laudateurs capables de persuader des esprits devenus de plus en plus étrangers et étranges au fil des siècles suivant leur mort.

Zaal est reconnu posséder une facilité spéciale pour «éveiller» les exaltés et les convaincre de se joindre à la bataille. Il a également trouvé le moyen de rationaliser et d’accélérer le processus par lequel les gardiens ancestraux et les immortels – de similaires guerriers de pierres habités par des compagnons vénérés pourraient être fabriqués. Cela lui a permis de substantiellement consolider la puissance martiale de sa maison. Zaal a aidé la Maison Kerash à ne pas être piétinée par ses rivaux et même à prospérer, grâce à la puissance de cette armée sans vie sous la direction de Zaal.

Lorsque la nouvelle de l’arrivée de Vinter en tant que Réincarné arriva à Kaleed, Zaal avait gagné la confiance de son dominar de sa maison en aidait à sauver la Maison Kerash du désastre. Zaal a été choisi pour se rendre à l’ouest pour enquêter sur les rumeurs entourant ce conquérant étranger avec l’espoir que sa perspicacité et sa sagesse aideraient le Dominar de Kerash à déterminer sa meilleure ligne de conduite. Après être arrivé à Halaak, Zaal a obtenu une audience avec Vinter dans les semaines précédant le siège de la puissante Maison Balaash par le précédent roi cygnaréen et engagé l’Archdomina Makeda en combat singulier. Bien qu’aucun détail de cette réunion ne soit connu, il semble logique de conclure que Zaal a offert ses services à Vinter plutôt que de faire rapport à son dominar, comme ordonné. Clairement, Vinter a accepté.

À elle seule, la fidélité d’un individu aurait pu être insignifiante pour Vinter, qui était en train de conquérir une civilisation entière. Cependant, grâce à ses propres talents, Zaal a été en mesure d’offrir à Vinter quelque chose de particulièrement précieux – la possibilité de légitimer ses efforts par une démonstration de puissance d’ancestraux exaltés. Les gains de Zaal dans cette transaction semblent évidents – il a vu l’opportunité d’avoir accès au vaste stock de pierres sacrées que Vinter avait amassé en conquérant.

Grâce à la capacité unique de Zaal à influencer les exaltés, Vinter a été en mesure de raffermir non seulement son armée, mais aussi sa réputation parmi les skorne. Zaal a été placé à la tête de toute sa caste, devenant l’aptimus suprême de tout l’Empire Skorne. Comme première fonction officielle, il a immédiatement créé un dépôt central pour les pierres sacrées pillées, en apparence pour être utilisé au service de l’empire. Il semble clair que Vinter se souciait peu des ramifications religieuses et mystiques de ce regroupement, centré sur le maintien de l’autorité absolue. Un tel accès, sans entrave, aux ancêtres, a propulsé le pouvoir personnel Zaal à un pont qu’aucun autre laudateur ne pouvait espérer le défier. Cela l’a également mis hors de tout reproche possible, créant une occasion pour lui de continuer à repousser les limites de la recherche occulte.

Je ne sais pas très bien quelle relation existe actuellement, s’il y en a une, entre la Maison Kerash et l’Aptimus Suprême Zaal. Cette maison est encore influente à Kaleed et peut avoir bénéficié de la notoriété de Zaal. En concluant un accord avec Vinter, Zaal a totalement retiré la politique de la maison. D’un point de vue extérieur, il semble que Zaal a accompli ce qui était censé être impossible – l’accession d’une personne, extérieure à la caste des guerriers, à une position plus élevée que n’importe quel tyran ou dominar.


Non seulement un laudateur peut communiquer avec les exaltés, mais il peut aussi donner à ces ancêtres le pouvoir de parcourir à nouveau le monde et même de se battre aux côtés des guerriers d’une maison. Ces gardiens ancestraux et immortels ressemblent à des statues lorsqu’ils sont immobiles, mais pouvant s’animer lorsqu’elles sont occupées par la pierre sacrée d’un exalté. Les guerriers vivants se battent plus que jamais lorsque les gardiens ancestraux sont avec eux, à la fois pour prouver leur valeur à un ancêtre vénéré et parce que ces gardiens peuvent sauver les âmes des morts du Néant. La simple présence de gardiens ancestraux au sein d’une armée accroît considérablement son efficacité.

C’est sans doute l’un des moyens les plus importants qu’un laudateur expérimenté peut apporter à sa maison, et c’est ainsi que Zaal a pu se propulser d’abord à une place de premier plan de sa maison et ensuite dans tout l’Empire Skorne.

La conquête des skorne par Vinter était loin d’être réglée après la première colonisation. Lorsque 603 AR Vinter est parti avec l’avant-garde de son armée attaquer Corvis, de nombreuses de maisons de la capitale ont profité de son absence pour tenter de démanteler le gouvernement central. L’Aptimus Suprême Zaal s’est avéré déterminant en fournissant les guerriers dont les loyalistes avaient grand besoin pour résister à ces rebelles jusqu’au retour de Vinter.

—GK


Après la première campagne de Vinter à l’ouest contre la ville de Corvis, plusieurs grandes maisons skorne insatisfaites se sont unies pour tenter de renverser ses partisans et rendre aux skorne ce qu’ils considéraient comme leur état naturel et véritable. Ces rebelles ont toutefois sous-estimé l’impact de l’unification de Vinter et plusieurs maisons loyalistes se sont opposées à leurs efforts, la Maison Balaash étant la plus grande d’entre elles.

Ayant consolidé son pouvoir à Halaak grâce à l’ascension de Vinter, Zaal s’est rangé du côté des loyalistes bien qu’ils soient largement surpassés en nombre. Il rejoignit ceux qui se retirèrent dans la plus grande forteresse de la Maison Balaash à l’intérieur de la ville, où ils furent bientôt assiégés par les rebelles. Zaal savait que la dissolution de l’empire signifierait la fin de son emprise sur la caste des laudateurs, ce qui pourrait aussi entraîner des représailles en raison des rumeurs d’utilisation de pierres sacrées prises.

Maintenant, je crois que Zaal a pu prévoir que Makeda était la candidate la plus probable pour assumer la direction de l’empire, et devenir ainsi inestimable pendant la Seconde Guerre de Conquête pourrait avoir été un geste calculé pour assurer son avenir. Cela peut sembler tirer par les cheveux, car le renversement de Vinter par Makeda ne se produirait pas avant plusieurs années, mais Zaal en serait bien capable, surtout s’il est vrai que les laudateurs peuvent employer les exaltés pour prédire les événements futurs.

Indépendamment de ses plans à long terme, le soutien de Zaal a aidé la Maison Balaash à faire appel à une force substantielle d’immortels et de gardiens ancestraux pour défendre leurs murs pendant un long siège. Cette vision renforça sans aucun doute la détermination des défenseurs en infériorité numérique et remit en question la justesse de la cause rebelle.


Tout en recueillant des informations concernant Zaal, une absence flagrante m’a marqué dans le récit factuel, quand Zaal a-t-il pu débuter ses études blasphématoires. D’après ce que j’ai pu recueillir des récits de Pendrake, de méchantes rumeurs entouraient Zaal depuis des décennies, ne cessant de s’amplifier après qu’il eut pris la direction de sa caste.

Je soupçonne qu’il menait déjà des recherches interdites alors qu’il était encore lié à la Maison Kerash, avec prudence et discrètement. Avoir accès à des pierres sacrées «disponible» – celles des maisons écrasées ou vaincues – et l’autorité sur les autres laudateurs lui ont seulement permis de réaliser cette tâche plus facilement. Il aurait eu une formidable liberté, après avoir rejoint l’Armée de l’Extrême Occident, dans les forteresses nouvellement érigées dans les Marches Sanglantes, à l’abri des regards indiscrets.

Une partie de mon incapacité à trouver des informations concrètes sur ces pratiques se résume à un manque de contact avec l’un des pairs de Zaal désireux de parler de lui. Ma capacité à acquérir des informateurs parmi les skorne est intrinsèquement limité dans les meilleures circonstances. Les laudateurs les plus accessibles en occident sont aussi ceux étant les plus fidèles à Zaal, et sont donc les moins susceptibles de divulguer ses secrets. Ce n’est pas un hasard.

—GK


Après la Seconde Guerre d’Unification, Zaal a été chargé de soutenir la nouvelle Armée de l’Extrême Occident commandée par l’Archdomina Makeda. Alors que mon guide, Kaleda, reçut l’ordre de me laisser inspecter cette formidable armée, ce qui m’était montré ne servait qu’à accroître la propagande que Vinter m’avait demandé d’écrire pendant mon emprisonnement.

Malgré les efforts pour contrôler mes observations, il était évident qu’il y avait d’importants changements de personnel mis en œuvre par Zaal. J’ai été témoin et j’ai entendu des laudateurs inquiets au sujet de leur affectation, étant attachés à des cohortes sans aucun rapport avec leurs maisons d’origine. Je n’avais aucun doute que Zaal avait un objectif. Ce type de brassage s’observe également dans la composition, des unités de base de l’armée – avec des commandants provenant d’une même maison pour diriger des soldats de plusieurs différentes. J’ai appris que cela faisait partie des efforts de Makeda pour garder le contrôle sur une armée aussi importante. En panachant la composition de son armée et de ses chefs, elle a sapé la capacité de tout tyran ou de dominar subordonné de créer des complots armés à des fins à contre-courant de ses propres objectifs. Les actions de Zaal ont été planifiées dans un but similaire.

En prêtant une attention particulière à la manière spécifique dont les laudateurs étaient réaffectés, je compris que Zaal retirait de l’armée toute personne qu’il considérait comme une menace ou un adversaire potentielle en les envoyant à l’extrême périphérie de l’empire.

J’ai entendu dire que des ex-membres de haut rang se voyaient refuser l’accès à Vinter ou à Makeda. La confiance que Zaal avait acquise avec ces dirigeants lui conférait l’autorité absolue sur les membres de sa caste. Ceux qui ont ouvertement défié ses mandats ont rapidement disparu pendant la nuit, probablement remis à des doloristes [paingivers] pour une correction. Ceux qui se sont repentis et ayant accepté Zaal comme chef pourraient être réintégrés, tandis que ceux qui demeuraient récalcitrant ont été soit bannis après avoir été déchus de leurs postes ou carrément exécutés. Naturellement, je n’ai aucune preuve spécifique de tout cela.

J’espère que les informations fournies vous seront utile.

-Viktor Pendrake

Le brave professeur a finalement réussi à échapper à ses ravisseurs skorne et revenir en Cygnar, rapportant avec lui une manne de connaissances sur les skorne et l’Immoren oriental. Cela signifie, cependant, qu’il a eu un accès limité à l’histoire la plus récente de Zaal

D’après ce que j’ai pu reconstituer, il semble que Zaal ait rejoint l’Armée de l’Extrême Occident pour superviser les laudateurs envoyés à l’ouest. Il s’est rapidement installé dans une forteresse skorne nouvellement bâtie proche du Château des Clés, une forteresse dont j’ai entendu dire qu’elle a été détruire depuis lors dans une sorte longue altercation avec un ou plusieurs dragons.

Bien que leur véracité soit suspecte, j’ai pu acquérir quelques documents du SRC et de divers groupes de la Résistance Llaelaise indiquant que Zaal se trouvait à proximité de la frontière iosienne à la fin de l’année 608 AR, aux côtés d’un important contingent de l’armée occidentale, Bien sur, l’Ios est la seule nation plus impénétrable que les skorne lorsqu’il s’agit recueillir des renseignements précis.

Peu importe où il se trouve pour l’instant, Zaal est clairement ambitieux et puissant leader au sein des skorne, un leader qui est d’autant plus fascinant en raison de sa caste théoriquement subordonnée. C’est un individu avec la vision et la clarté de l’objectif de manipuler les événements majeurs pour qu’il convienne à ses propres et inexplicables objectifs.  Il reste à voir ce qu’ils sont, et quel impact ils peuvent avoir sur les nations de l’Immoren occidental. Il est possible que nous n’apprendrons les succès de Zaal lors que les kovaas s’élèveront pour oblitérer tout ce qui se trouve sur leur chemin.

—GK


Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)

Hors ligne elric

  • Brave
  • *******
  • Messages: 1313
    • Voir le profil
Re : Nq 62 - GKF - Zaal
« Réponse #1 le: 15 juin 2018 à 17:08:26 »
Texte en entier.
Merci à Cyriss-Adept pour son aide.

Petit lien pour en apprendre plus sur les Ancestral - Gardiens et Immortels


Bonne lecture  :)
« Modifié: 15 juin 2018 à 17:13:00 par elric »
Citation de: Maître Yoda
Trop gentil tu seras, dans le côté obscur tu l'auras.

Si vous constatez des fautes d'orthographe et/ou de conjugaison, des phrases à remanier pour une meilleur compréhension.
Hop, -> Mp  ;)